La revue du détaillant N° 577 - Edition 2016

Le miel et la confiture sont des produits à la fois simples, authentiques et chargés de symboles affectifs. Mais ils comportent aussi de multiples facettes ! Ce mois-ci, La Revue du Détaillant fait un petit état des lieux des tendances consommation.

LE MIEL ET LES PRODUITS DE LA RUCHE

aucune substance ne peut être ajoutée ou enlevée. Les additifs alimentaires sont également interdits. Seul le mélange avec un autre miel est autorisé. Il existe des produits transformés ayant le miel comme ingrédient essentiel, c’est le cas des spécialités type pain d’épices, bonbons à base de miel… Le miel est utilisé par l’industrie alimentaire dans plusieurs secteurs : • céréales pour petits déjeuners, • pains d’épices, • nougats et autres confiseries, • aliments pour enfants et produits diététiques, • entremets, petits déjeuners, aides à la pâtisserie et biscotterie. Le miel est destiné à 98 % à un usage alimentaire mais il est également utilisé pour les soins corporels et autres produits d’hygiène (shampoing, crèmes hydratante…). LES VARIÉTÉS DE MIELS Les miels peuvent être définis selon plusieurs critères. Le plus souvent, un miel est défini par son origine florale ou végétale. Parmi ceux issus d’une seule espèce botanique, on peut différencier les miels de nectars, classés suivant leur origine florale (acacia, bruyère, lavande...) et les miels de miellat, produits par les abeilles à partir du liquide sucré sécrété par certains insectes suceurs de sèves ou par les parties vivantes de la plante (par exemple le miel de sapin). Les miels « toutes fleurs » sont élaborés à partir d’une multitude d’espèces florales ou végétales et peuvent être identifiés selon leur lieu de récolte (miel de forêt …) .

LE MIEL : DÉFINITION « Le miel est la substance sucrée naturelle produite par les abeilles de l’espèce Apis mellifera à partir du nectar de plantes ou des sécrétions provenant de parties vivantes des plantes ou des excrétions laissées sur celles-ci par des insectes suceurs, qu’elles butinent, transforment, en les combinant avec des matières spécifiques propres, déposent, déshydratent, entreposent et laissent mûrir dans les rayons de la ruche. » (Définition du décret 2003-587). LE MIEL, UN DES DERNIERS PRODUITS NATURELS Le travail de récolte du miel ne peut pas être automatisé, la récolte continue à être faite directement par l’homme et ruche par ruche. Le miel reste donc un produit complètement naturel,

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 14

N°577-Novembre2016

Made with FlippingBook - professional solution for displaying marketing and sales documents online