La revue du détaillant N° 577 - Edition 2016

MIEL ET CONFITURE DOSSIER SPÉCIAL

DES SAVEURS INNOVANTES On observe une multiplication des confitures de fraise revendiquant la célèbre Marat des bois, l’arrivée du yuzu et, en soutien de saveurs, des épices (poivres), herbes et fleurs. Si la rose et la violette sont déjà bien implantées dons nos linéaires, d’autres fleurs s’ajoutent progressivement aux saveurs des confitures. DES CONFITURES PLUS LÉGÈRES En quête de goûts mais soucieuse de sa santé, la clientèle marque également un intérêt confirmé pour les confitures allégées qui, si le pourcentage de sucre ne correspond pas aux normes législatives, n’a plus droit à l’appellation confiture. En effet, la teneur en matière sèche soluble des confitures, confitures extra, gelées, gelées extra, marmelades, marmelades-gelées, déterminée par réfractométrie, doit être égale ou supérieure à 55 %. Pourcentage de sucre réduit, édulcorant naturel, confiture sans sucre ajouté… les consommateurs regardent d’un bon œil ces invitations au plaisir qui déculpabilisent. Naturellement, c’est à regarder de près et surtout à goûter avant d’être référencé. POUR UN USAGE MULTIPLE Les clients semblent également montrer un intérêt particulier pour des confitures à savourer bien entendu au petit déjeuner, mais également à incorporer dans des recettes, ou à déguster en accompagnement de mets salés (fromages, foie gras, viandes…).

LA CONFITURE CADEAU Acheter une confiture c’est d’abord se faireplaisir, et l’esthétique du pot fait partie de ce plaisir. Par ailleurs, l’esthétique du contenant - tous les acteurs du secteur y attachent une importance - permet au consommateur d’identifier rapidement sa marque préférée.

CONCLUSION

Répondre à ces nouvelles attentes en ayant pris soin de s’être informé très précisément sur l’origine des fruits pour la confiture, et du miel, leurs spécificités et les procédés de fabrication semble être le premier conseil utile à donner aux professionnels. Les épiciers doivent être enmesure de répondre à toutes les questions d’une clientèle de plus en plus exigeante et à la recherche de traçabilité. Il peut être, par ailleurs, intéressant de sélectionner des produits locaux. En effet, les clients sont plus enclins à accepter de payer le prix de la qualité, à condition que celle-ci soit assurée. Informations détaillées sur le produit, conseils d’utilisation sont indispensables pour fidéliser les consommateurs en quête d’authenticité.

Sources : Syndicat français des miels www.monde-epicerie-fine.fr Panel Nielsen www.cuisine.journaldesfemmes.com www.economie.gouv.fr

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

19

N°577-Novembre2016

Made with FlippingBook - professional solution for displaying marketing and sales documents online