Cornwall_2016_02_10

Réalisateurs de chefs-d’oeuvre Nicolas Morin, Gabriel Brie, Nicole Boileau, Zoé Manson, Sara-Michèle Tremblay, JessicaThomas et Emily Standing ont tous eu la chance de présenter leurs courts métrages lors du Film Fest 2016. —photo Francis Racine

FRANCIS RACINE francis.racine@eap.on.ca

dehors des heures de classe, a expliqué Emily Standing, soit les fins de semaine. » L’équipe de filles, composée de Nicole Boileau, Zoé Manson, Sara-Michèle Tremblay, JessicaThomas et Emily Standing, a créé École de Terreurs , un film d’horreur d’une durée d’environ cinq minutes. « Notre enseignant, M. Parent, nous avait dit que c’était très difficile de faire un film d’horreur et que très peu d’étudiants réussissaient à bien le faire, a expliqué Sara- Michèle. Souvent leurs projets n’étaient pas épeurants. » Le film en question met en vedette un concierge démoniaque, incarné par Zoé, qui fait disparaitre, une à la fois, des amies dans une école. Les cinq filles, toutes élèves de neuvième année, auraient donc filmé leur vidéo à l’intérieur de l’école Marie-Tanguay, après les heures de classe. « Il n’y avait personne

dans l’école, a souligné Zoé. Ma mère y travaille, donc on a réussi à filmer notre vidéo dans l’école. » La création du court métrage aurait pris environ cinq heures. « Nous avons eu besoin de faire approuver notre scénario par notre enseignant avant de pouvoir commencer », a expliqué Sara-Michèle. « Lemontage nous a pris au moins deux heures », a ensuite ajouté Nicole. Mais il semble que le travail d’équipe des jeunes filles ait porté fruit puisque, suivant le visionnement du court métrage, leur enseignant leur aurait annoncé qu’elles ont obtenu la note de 4+. Le groupe de garçons, formé de Gabriel et Nicolas, a décidé de créer une vidéo ayant pour thème l’action et la comédie. « C’est l’histoire d’un voleur qui attaque une femme et lui vole une bague de diamants, a raconté Nicolas. Mais il l’échappe et un chien

la mange. Le voleur poursuit donc le chien et son maitre afin de retrouver la bague. » Les garçons auraient investi plus de 10 heures à la création de leur court métrage. « Nous avons filmé les scènes aumoins deux heures par jour, pendant une semaine », s’est exclamé Gabriel. Leur vidéo a une durée impressionnante de 10minutes et comportemême une scène orchestrée à partir de l’intérieur d’une voiture. « Nous avons filmé une partie du film dans une voiture, alors que quelqu’un courrait », a indiqué Nicolas. Bien qu’aucun des élèves n’ait assisté à la présentation de leur court métrage lors du festival, plusieurs enseignants étaient sur le champ et ont bien fait de faire valoir leurs opinions aux créateurs. « Beaucoup de nos enseignants nous ont félicités pour nos vidéos », a relaté Jessica Thomas.

Caméra à la main, sept étudiants de l’École secondaire catholique La Citadelle ont réussi à créer de véritables chefs-d’œuvre. C’est dans une petite salle de la bibliothèque de l’école que ces derniers se sont réunis afin de discuter de leurs courts métrages qui ont été projetés dans le cadre du Film Fest 2016 . Les créations ont été produites lors de leurs cours de construction identitaire et auraient été nominées par leur enseignant, Éric Parent. « C’était vraiment amusant à faire », a reconnu Gabriel Brie, élève de dixième année. « J’ai toujours aimé faire ça », a rajouté son camarade de classe, Nicolas Morin. Les élèves disposaient d’un mois pour écrire un scénario, le filmer et en faire le montage. « Nous avons fait tout cela en

Le Journal, Cornwall

2

Le mercredi 10 février 2016

Made with <A HREF="https://flippingbook.com/online-digital-document" TITLE="Learn about FlippingBook for Online Documents">FlippingBook</A> Online document