Magazine Belles demeures de France

N°30 PRINTEMPS-ÉTÉ 2022

CERTAINES RENCONTRES MARQUENT POUR TOUJOURS. BAGUES, CLIPS D’OREILLES ET COLLIER EN OR BEIGE, OR BLANC ET DIAMANTS.

Fifty Fathoms COLLECT ION

RAISE AWARENESS, TRANSMIT OUR PASSION, HELP PROTECT THE OCEAN www.blancpain-ocean-commitment.com

* Sensibiliser, transmettre notre passion, contribuer à la protection des océans

20 PLACE VENDÔME 75001 PAR I S - TÉL : +33 1 42 92 08 88

Mah Jong. Canapé composable par éléments, design Hans Hopfer. Habillé de tissus dessinés par Kenzo Takada, collection Matsuri, version Irune. Plateformes en bois laqué, finition Bronze patiné mat. Mei. Suspensions et lampadaire, design Nahtrang Disseny.

Services conseil décoration et conception 3D en magasin French : français

Tissus dessinés par

French Art de Vivre

Découvrez nos appareils aux adresses suivantes :

• 06 Cannes Arte Concept • 06 Cannes Bel Œil • 06 Cannes Boffi Studio • 06 Cannes Cuisine Project • 06 Mougins De Tonge • 06 Nice Bel Œil • 06 Nice l’Atelier de St-Paul • 06 Nice Premium Cuisines • 06 St-Laurent-Du-Var Linea Cuisine • 06 Vallauris l’Atelier de St-Paul • 07 Saint-Péray Cuisines Roche K • 10 Saint-André-les-Vergers FC Réalisation • 13 Aix-en-Provence Artek LCA • 13 Aix-en-Provence l’Atelier de St-Paul • 13 Marseille AM2 Dôme Vanadia • 13 Marseille Danand Ameublement • 13 Marseille Sinibaldi Design International • 13 Saint-Rémy-de-Provence Cuisines Fabre • 13 Saint-Rémy- de-Provence La Maison F • 17 La Rochelle Cuisine A Vivre Bulthaup • 17 La Rochelle Marine Agencement • 17 Royan Cuisines Bertrand Arthur Bonnet • 17 Saintes Cuisines Schmidt Hedoux • 19 Brive AVB Cuisines • 19 Tulle AVB Cuisines • 20 Ajaccio Décors Et Cuisines Leicht • 20 Ajaccio DSDC bulthaup • 25 Besançon Climent Mobilier Boffi • 26 Montélimar Cuisines Roche K • 26 Portes-lès-Valence Rangeval • 27 Vernon Le Meublier M. Parmentier • 29 Quimper Concept RL bulthaup • 30 Les Angles Téo Cuisines • 30 Nîmes Arra Domus • 31 Toulouse ID Intelligent Design Leicht • 31 Toulouse ID Intelligent Design Poggenpohl • 31 Toulouse In’Concept • 31 Toulouse Maxime Home Design • 33 Bordeaux Cooking Corner • 33 Bordeaux Créations Saint-Bruno • 33 Bordeaux Néo Perspective bulthaup • 33 Bordeaux Tourny Cuisines Leicht • 33 Le Bouscat Espace Inside • 33 Lège-Cap-Ferret Espace Inside • 34 Montpellier bulthaup • 34 Montpellier l’Atelier de St-Paul • 34 Montpellier Poggenpohl • 35 Rennes Axiome • 35 Rennes Espace et Fonction bulthaup • 35 Rennes ID Krea • 36 Châteauroux Cuisines Schmidt Hedoux • 41 Romorantin-Lanthenay Cuisines Schmidt Hedoux • 41 Saint-Gervais- la-Forêt Meubles Darnault • 42 Firminy Cub Cuisine • 44 Guérande Le Bihen Cuisine Leicht • 44 Nantes Ablain • 44 Orvault Ablain • 45 Orléans MM Architecture bulthaup • 45 Saran Cuisines Schmidt Hedoux • 49 Angers Créativ Mobilier • 49 Angers Samo • 50 Avranches MAE Agencement • 51 Courcy Garnotel Cuisines • 51 Reims Cuisines Brushi • 55 Verdun Cuisines Courtois • 56 Lorient Civel • 56 Lorient Leicht Lorient Cuisines • 56 Vannes Cuisines bulthaup • 56 Vannes Leicht Vannes Cuisines • 59 Douai Création Ambiance Design • 59 Lille bulthaup • 62 Cucq Minimalist • 63 Aubière Cuisines Jean Pierre Oleksiak • 63 Clermont-Ferrand Cuisines Jean Pierre Oleksiak • 63 Clermont-Ferrand Jaude Ménager • 64 Bidart Designa bulthaup • 64 Pau Cuisines Tendances Leicht • 66 Perpignan Tristano bulthaup • 67 Scherwiller MM Créations Artisanales • 67 Strasbourg Atelier B bulthaup • 67 Strasbourg Colmar Cuisine Création • 67 Strasbourg MM Créations Artisanales • 67 Strasbourg Sermès Cuisine • 68 Colmar Cuisine Création • 68 Hésingue Colmar Cuisine Création • 68 Illzach Mulhouse MM Créations Artisanales • 68 Ostheim LCM Design • 68 Wentzwiller Cuisines Wanner • 68 Wettolsheim Espèces d’Espaces • 69 Anse Cuisines Bernollin • 69 Limonest Expo 5 • 69 Lyon Alno Via Marutti • 69 Lyon Arrital K-Culture • 69 Lyon Astral • 69 Lyon Boffi Studio • 69 Lyon Brotteaux Cuisines Poggenpohl Leicht • 69 Lyon Cuisines Bernollin • 69 Lyon KVA bulthaup • 69 Lyon Modulis Vendôme • 69 Lyon RBC Bellecour • 71 Mâcon Cub Design • 74 Annecy Studio Concept bulthaup • 74 Annemasse Cuisines et Proportions • 74 Saint-Julien-en-Genevois Harmony Cuisines • 74 Sallanches Harmony Cuisines • 74 Viuz-en-Sallaz Cuisines Cheneval • 75005 Paris l’Atelier de St-Paul • 75007 Paris Boffi Studio • 75007 Paris Design Saint Germain bulthaup • 75007 Paris Di Mi Interior Design • 75007 Paris Perene • 75007 Paris Silvera Poliform • 75007 Paris Italia Cucine • 75008 Paris Forme et Fonction Studio bulthaup • 75008 Paris Création Saint Augustin • 75012 Paris Bastille Création bulthaup • 75016 Paris Cuisines 16 • 75017 Paris Comète Cuisines Arthur Bonnet • 75017 Paris Cuisines Scavolini • 75116 Paris Charmita • 75116 Paris Espace Trocadéro bulthaup • 75116 Paris Silvera Poliform • 78 Jouars-Pontchartrain Archipel Art Déco • 78 Le Chesnay Culinelle Leicht • 78 Saint-Germain-en-Laye Théorème • 83 Cavalaire-sur-Mer Menuiserie Navarro Siematic • 83 Gassin La Maison de Suzelle • 83 Gassin l’Atelier de St-Paul • 83 La Londe-les-Maures Les Ateliers du Sud • 83 Ollioules La Suite… • 83 Puget-sur-Argens Inter Faces bulthaup • 83 Saint-Tropez Exclusive Design Agencement • 83 Toulon Inter Faces bulthaup • 84 Avignon l’Atelier de St-Paul • 84 Loriol-du-Comtat Pez Cuisines • 84 Robion Cuisines Fabre • 85 La Roche-sur-Yon Cuisines Gilbert bulthaup • 86 Chasseneuil-du- Poitou Maison Carcaillon • 86 Lencloître Maison Carcaillon • 87 Limoges Cariguel • 91 Gif-sur-Yvette MBC Décoration • 92 Boulogne Oniris • 92 Neuilly-sur-Seine Cuisines Charles Bigant • 94 Le Perreux-sur-Marne Harmonique • 94 Sucy-en-Brie Total Consortium Clayton • 98 Monaco bulthaup Design Works Good • 98 Monaco Tredi Design

Quand l’esthétisme atteint la perfection. Les appareils Gaggenau : parfaits individuellement, exceptionnels ensemble.

Gaggenau, la différence. gaggenau.com

LE MOT DU PRÉSIDENT

CHARLES-MARIE JOTTRAS

Le marché du luxe continue cette année sur sa lancée de 2021, année au cours de laquelle nos ventes de biens de plus de trois millions d’euros à Paris et Neuilly avaient plus que doublé par rapport à 2019, ante pandémie. La mode actuelle du dénigrement de la capitale, les incertitudes économiques liées à la pandémie, la guerre aux portes de l’Europe, rien n’y fait ; Paris fait toujours rêver. Nos acquéreurs étrangers en sont amoureux, “la plus belle ville du monde” nous disent-ils parfois. Et après avoir été largement remplacés par les acheteurs français pendant ces deux années de blocage des frontières, ils sont revenus dès qu’ils ont pu*. Pour accompagner ce mouvement, nous avons renforcé notre présence dans le quartier de Saint-Thomas d’Aquin avec une nouvelle agence à l’angle des rues du Bac et de l’Université, 28 ans après l’ouverture de Daniel Féau Saint-Germain-des-Prés rue Bonaparte. Dans l’Ouest parisien, forts du succès de notre récente implantation à Versailles, nous ouvrons une agence sur la place du marché à Saint-Germain-en-Laye. Dans la même veine, et après les ouvertures des agences d’Aix et Lourmarin, nos agences vous accueillent désormais à Marseille, Saint-Tropez et Deauville. Enfin, afin de mieux accompagner la clientèle souhaitant acquérir ou céder des immeubles résidentiels, mixtes, ou de bureaux, nous avons renforcé les équipes de notre département dédié à ce type d’arbitrages : Daniel Féau – Immeubles. De la même manière, et afin de satisfaire une demande soutenue, nous avons tout récemment ouvert un département spécialisé en matière de cession de nue-propriété et de viager. En ces temps de volatilité des marchés, de perspectives de remontée des taux et de l’inflation, la pierre apparaît plus que jamais comme une valeur refuge.

*Nous venons de fêter les 25 ans de notre réseau Christie’s International Real Estate qui s’est imposé comme un des principaux leaders mondiaux de la vente de biens résidentiels de luxe.

12

COUVERTURES : ÉDITIONS PARISIENNES BELLES DEMEURES DE FRANCE PHOTO : STEPHAN JULLIARD CONTACT : MARIE-HÉLÈNE LUNDGREEN ÉDITION PROVENCE : RAMATUELLE RÉF : 5379090 DANIEL FÉAU PROVENCE PHOTO : THOMAS BAY

RÉGIE PUBLICITAIRE NEMEDIA 9 SQUARE ALBONI 75016 PARIS CNEHME@NEMEDIA.FR

CONCEPTION GRAPHIQUE ET IMPRESSION STUDIO OCTOPUS CONTACT@STUDIO-OCTOPUS.FR

NOMBRE D’EXEMPLAIRES DISTRIBUÉS CERTIFIÉS OJD : 85 000

DANIEL FÉAU BELLES DEMEURES DE FRANCE

MARKETING & COMMUNICATION AUDREY JOTTRAS MARGAUX PALLASTRELLI HEIRAMA REICHART GABRIEL THÉPIN + 33 (0)1 56 88 48 48 COMMUNICATION@DANIELFEAU.COM WWW.DANIELFEAU.COM WWW.BELLES-DEMEURES-DE-FRANCE.COM

Les équipes Daniel Féau et Belles demeures de France rassemblées en septembre 2021.

Activity during the first quarter of the year would seem to suggest there has been no slowdown in the luxury market since 2021, the year during which our sales at prices in excess of three million euro in Paris and Neuilly more than doubled when compared to pre-pandemic 2019. Despite a trend to knock the capital, economic uncertainty following the pandemic and war at the gates of Europe, Paris has resisted, and for many remains a dream destination. Our foreign buyers are in love with “the most beautiful city in the world” as they sometimes tell us. Largely replaced by French buyers during these two years of closed borders, they have nonetheless come back as soon as they could*. In order to increase our presence and satisfy demand, we have opened a new agency at the junction between rue du Bac and rue de l'Université in the capital’s Saint-Thomas d'Aquin neighbourhood, some 28 years after the opening of Daniel Féau Saint-Germain-des-Prés in rue Bonaparte. To the west of Paris, encouraged by the success of our recently opened agency in Versailles, we are now opening an agency on Saint-Germain-en-Laye’s market place. And similarly, following the success of our Aix and Lourmarin agencies, we are now delighted to welcome clients to our Marseille, Saint-Tropez and Deauville agencies. Finally, in order to satisfy the requirements of clients seeking to acquire or sell residential, mixed-use or office buildings, we have reinforced the teams in our department dedicated to this type of transaction: Daniel Féau – Immeubles. In a similar vein, and in order to satisfy an ever-increasing demand, we have recently opened a department specialising in the luxury market’s bare ownership and life annuity sector. In these times marked by market volatility, the prospect of rising interest rates and inflation, real estate appears to remain, more than ever, a safe haven.

TRADUCTION SIMON GOODMAN SIMON.GOODMAN@ORANGE.FR

NOUS REMERCIONS TOUT PARTICULIÈREMENT LES ÉQUIPES DES AGENCES DANIEL FÉAU ET BELLES DEMEURES DE FRANCE POUR LEUR IMPLICATION DANS L’ÉLABORATION DES RUBRIQUES IMMOBILIÈRES, LES SERVICES PRESSE DES MARQUES ET ÉTABLISSEMENTS PRÉSENTÉS DANS CE NUMÉRO POUR LEUR AIMABLE CONTRIBUTION. LA RÉDACTION N’EST PAS RESPONSABLE DES TEXTES, PHOTOS, ILLUSTRATIONS ET DESSINS QUI ENGAGENT LA SEULE RESPONSABILITÉ DE LEURS AUTEURS. LES PRIX INDIQUÉS DANS LES ARTICLES RÉDACTIONNELS SONT COMMUNIQUÉS À TITRE INDICATIF ET PEUVENT ÊTRE SUJETS À VARIATION. ILS N’ENGAGENT EN AUCUN CAS LA RESPONSABILITÉ DE L’ÉDITEUR. L’ÉDITEUR DÉCLINE TOUTE RESPONSABILITÉ POUR LES DOCUMENTS ENVOYÉS. TOUTE REPRODUCTION MÊME PARTIELLE EST INTERDITE SANS L’ACCORD ÉCRIT DE DANIEL FÉAU CONSEIL IMMOBILIER. LES PRIX PRÉSENTÉS S’ENTENDENT FRAIS D’AGENCE INCLUS : EN L’ABSENCE DE MENTION EXPLICITE, LES HONORAIRES SONT À LA CHARGE DU VENDEUR.

MAGAZINE DEVELOPPÉ, CONÇU ET IMPRIMÉ EN FRANCE

10-31-1291 Certifié PEFC pefc-france.org

*We have just celebrated the 25th anniversary of our affiliation with the Christie's International Real Estate network, one of the global market leaders in the sale of luxury residential properties.

13

SOMMAIRE

| RENDEZ-VOUS

16 | VENTE CHRISTIE'S ������������ HUBERT DE GIVENCHY, LE GOÛT D'UN GENTILHOMME

20 | DÉCO ������������� HUGO SAUZAY ET CHARLOTTE DE TONNAC, CRÉATEURS D'ATMOSPHÈRES

24 | DESIGN ���������������������������������������� ISABELLE DUBERN-MALLEVAYS, COLLECTION RÊVÉE

28 | LUXE ����������������������������������������������������������������� FAHAD HARIRI, LUXE CONTEMPORAIN

32 | SAVOIR-FAIRE �������������������������������������� LISON DE CAUNES, PRÉCIEUX BRINS DE PAILLE

COMMENT LIRE UN FLASH CODE : SUR VOTRE SMARTPHONE, OUVREZ L’APPLICATION « APPAREIL PHOTO » ET VISEZ LE FLASH CODE. UNE NOTIFICATION APPARAÎT VOUS PROPOSANT D’ACCÉDER AU SITE WEB DANIEL FÉAU. APPUYEZ SUR LA NOTIFICATION POUR DÉCOUVRIR NOTRE SÉLECTION DE BIENS IMMOBILIERS.

14

SOMMAIRE

DANIEL FÉAU & BELLES DEMEURES DE FRANCE

36 | DANIEL FÉAU MARAIS & SAINT-HONORÉ �������������������������������������������� PARIS I ER , III E , IV E , & XI E

44 | DANIEL FÉAU 5 ÈME ��������������������������������������������������������������������������������������������� PARIS V E

48 | DANIEL FÉAU SAINT-GERMAIN & LUXEMBOURG ��������������������������������������������� PARIS VI E & XIV E

60 | DANIEL FÉAU SAINT-DOMINIQUE, RUE DU BAC & INVALIDES ����������������������������� PARIS VII E & XV E

80 | DANIEL FÉAU SAINT-HONORÉ & BELLES DEMEURES DE FRANCE ������������������������������ PARIS VIII E

92 | DANIEL FÉAU 9 ÈME ��������������������������������������������������������������������������������� PARIS IX E & XVIII E

99 | DANIEL FÉAU AUTEUIL, LA MUETTE & PASSY, VICTOR HUGO ������������������������������������ PARIS XVI E

119 | DANIEL FÉAU PLAINE-MONCEAU & TERNES ������������������������������������������������������ PARIS XVII E

128 | DANIEL FÉAU NEUILLY ���������������������������������������������������������������������� NEUILLY-SUR-SEINE

136 | DANIEL FÉAU BOULOGNE ������� BOULOGNE-BILLANCOURT, CLAMART & ISSY-LES-MOULINEAUX

140 | DANIEL FÉAU SAINT-CLOUD ������������������������������������������ SAINT-CLOUD & L’OUEST PARISIEN

146 | DANIEL FÉAU VERSAILLES ����������������������������������������������������� VERSAILLES & LES YVELINES

152 | DANIEL FÉAU DEAUVILLE* ���������������������������������������������� DEAUVILLE & LA CÔTE NORMANDE

155 | DANIEL FÉAU NUE-PROPRIÉTÉ & VIAGER ������������������������������������ NOTRE SERVICE SPÉCIALISÉ

156 | DANIEL FÉAU PROVENCE* ���������� AIX-EN-PROVENCE, LUBERON, MARSEILLE & SAINT-TROPEZ

166 | BELLES DEMEURES DE FRANCE ���������������������������������������������� PARIS ET L'OUEST PARISIEN

171 | BELLES DEMEURES DE FRANCE ��������������������������������������������������������������� INTERNATIONAL

177 | BELLES DEMEURES DE FRANCE ���������������������������������������������������������������������� CHÂTEAUX

182 | DANIEL FÉAU LOCATION �������������������������������������������������������� PARIS ET L'OUEST PARISIEN

190 | DANIEL FÉAU IMMEUBLES ���������������������� DÉDIÉ AUX INSTITUTIONNELS ET PROFESSIONNELS

192 | LE GROUPE DANIEL FÉAU ���������������������������������������������������������������� EN QUELQUES MOTS

194 | NOS AGENCES ��������������������������������������������������������������������������� DANS VOTRE QUARTIER

CARTIER - cartier.com / CHANEL JOAILLERIE - chanel.com/fr/joaillerie / BLANCPAIN - blancpain.com / GRAFF - graff.com / ROCHE BOBOIS - roche-bobois.com / GAGGENAU - gaggenau.com / SOCIÉTÉ GÉNÉRALE PRIVATE BANKING - privatebanking.societegenerale.com / TRÉCA - treca.com / DUMAS - dumas-paris.com / ROUSSEL STORES - rousselstores.fr / ESI MOBILITY - group-esi.com / FOCUS - focus-creation.com / VAINCRE LE CANCER - vaincrelecancer-nrb.org / JEAN PERZEL - perzel.fr

15

* Agence non affiliée au réseau Christie's International Real Estate

La façade sur jardin de l'hôtel d’Orrouer, à Paris. Une des deux résidences de l’amateur d’art.

Le goût d’un gentilhomme En juin, la maison Christie’s dispersera la collection du couturier, dont la passion pour les arts décoratifs des XVII e et XVIII e siècles était célèbre. Des pièces admirables au milieu desquelles se glissent Picasso, Miró, Giacometti… Par Éric Jansen Hubert de Givenchy

16

Bacchus attribué à François Girardon.

Faune à la lance, de Pablo Picasso, 1947.

Femme qui marche, d’Alberto Giacometti.

Suite de sièges de Georges Jacob.

L e 10 mars 2018, Hubert de Givenchy fermait les yeux, suivi le 22 février 2021 par son compagnon Philippe Venet. Le couple laissait derrière lui deux maisons iconiques, l’hôtel d’Orrouer, à Paris, et le manoir du Jonchet, en Eure-et-Loir. Deux résidences dont l’élégance de l’architecture se poursuivait à l’intérieur, grâce à une décoration des plus soignées. Le couturier, on le sait, aimait le Grand Siècle et il n’eut de cesse d’en acquérir les plus beaux témoignages, comme ce Bacchus attribué à François Girardon - un des lots

Hubert de Givenchy A gentleman’s taste

properties, the Hotel d'Orrouer, in Paris, and Jonchet manor in the Eure-et-Loir department. Two residences with remarkable elegance both exterior and interior, thanks to their exceptionally tasteful decoration. The couturier, as we know, loved the “Grand Siècle” and acquired many magnificent pieces such as this Bacchus attributed to François Girardon, one of the sale’s star lots. 18 th century works were also among his “coups de coeur”. The story of how it all began is well known: a majestic Boulle

In June, Christie's will host the auction of the collection of a couturier whose passion for 17 th and 18 th decorative arts was renowned. Many remarkable pieces shall go under the hammer, along with works by Picasso, Miro and Giacometti... By Eric Jansen On March 10 th 2018, Hubert de Givenchy passed away, and on February 22 nd 2021 he was joined by his companion Philippe Venet. The couple left behind two iconic

17

vedettes de la vente -, mais ses coups de cœur englobaient aussi largement le XVIII e siècle. L’anecdote est connue : tout avait commencé par une majestueuse armoire Boulle dans son appartement de la rue Fabert, décoré avec l’aide de Charles Sevigny. Puis, il y eut l’installation dans l’hôtel particulier de la rue des Saints-Pères, qui permit une montée en puissance. Mais c’est véritablement l’hôtel de la rue de Grenelle qui fut l’écrin d’une collection extraordinaire. On put en juger lors d’une première vente chez Christie’s en 1993. Mais comme le racontait l’insatiable collectionneur, il avait aussitôt recommencé à acheter : paire de girandoles de Thomire, bureau plat attribué à Joseph Baumhauer, sièges de Georges Jacob... Au manoir du Jonchet, acquis dans les années 70, l’atmosphère se voulait plus informelle, cependant l’esprit maison de campagne vu par Hubert de Givenchy était d’une décontraction toute relative. Cette passion pour les arts décoratifs des XVII e et XVIII e siècles n’était cependant pas exclusive. On se souvient que cet esthète avisé avait noué une amitié avec Diego Giacometti, allant régulièrement le voir dans son atelier. Il repartit un jour avec L’Albatros en plâtre, d’Alberto, « enveloppé dans un papier journal », donné en cadeau par Diego. Pendant des années, il orna le grand salon du Jonchet et fait aujourd’hui aussi partie de la vente. Record attendu, comme pour cette Femme qui marche, œuvre muséale d’Alberto, acquise grâce à Bunny Mellon, l’amie intime. En revanche, le mobilier réalisé sur mesure par Diego pour le manoir a été dispersé lors d’une vente mémorable en 2017. Du moins, les pièces les plus iconiques car dans les chambres, on découvrait encore il y a quelques mois des tables basses. Que les amateurs se rassurent donc. La vente organisée en juin comprend plus de 1200 lots, dont 800 pièces de mobilier ! C’est dire si le couple n’avait pas choisi de se dépouiller complètement. Un mot aussi sur les tableaux, où là encore Hubert de Givenchy et Philippe Venet n’étaient pas hostiles au XX e siècle. Rue Fabert, Rothko voisinait déjà avec Boulle. Rue de Grenelle, lorsqu’on entrait dans le premier salon, un Faune à la lance de Pablo Picasso vous surveillait du coin de l’œil et un superbe Miró était accroché dans la chambre du couturier. Au Jonchet, le choix était encore plus en phase avec l’époque : Ben Nicholson, Piero Dorazio, Robert Courtright se mariaient parfaitement aux grands canapés en lin blanc. Sans compter les innombrables tableaux « à la manière de » que s’amusaient à réaliser les deux amateurs d’art. Ventes à Paris du 14 au 17 juin. Ventes online clôturant entre le 22 et le 23 juin.

Au Jonchet, l’œil était immédiatement attiré par L’Albatros en plâtre d’Alberto Giacometti.

wardrobe in his apartment in the capital’s rue Fabert, decorated with the aid of Charles Sevigny. A private mansion in the rue des Saints-Pères allowed his passion to expand, but it was when he acquired the Hôtel d’Orrouer in the rue de Grenelle that he found the dream setting for his extraordinary collection. A first sale at Christie's in 1993 bore witness to the couturier’s exceptional good taste. But as the insatiable collector pointed out, the sale was immediately followed by the acquisition of yet more remarkable pieces: a pair of Thomire candelabra, a writing desk attributed to Joseph Baumhauer, chairs by Georges Jacob. At the Manoir du Jonchet which he acquired in the 1970’s, although the atmosphere was intended to be somewhat more informal, the definition of a country estate as seen by Hubert de Givenchy was not perhaps as most would imagine… This passion for 17 th and 18 th century decorative arts was not, however, exclusive. A shrewd aesthete, he had struck up a friendship with Diego Giacometti, and was a regular visitor to his studio. One day he left with a gift "wrapped in newspaper”, Albatross, a plaster sculpture by Alberto Giacometti. For years it adorned the main reception room at the Jonchet, and is today also part of the sale. A record price is

expected, and the Walking Woman, another work by Alberto Giacometti and a present from Hubert de Givenchy’s close friend Bunny Mellon, is expected to follow suit. Diego’s bespoke furniture for Jonchet manor, however, was sold during a memorable auction in 2017. That is to say the most iconic pieces, because in the bedrooms just a few months ago some was still in place, which is good news for potential buyers. In fact, the sale to take place in June counts over 1,200 lots, including 800 pieces of furniture! Obviously, the couple had chosen to not empty the rooms completely…. Regarding art work, Hubert de Givenchy and Philippe Venet had nothing against the 20 th century. In Rue Fabert, Rothko rubbed shoulders with Boulle. Entering the rue de Grenelle’s first reception room, Pablo Picasso’s Faune à la lance watched from the corner of the eye, while a superb Miro hung in the couturier’s bedroom. In the Jonchet, the choice was more in synch with the times with Ben Nicholson, Piero Dorazio and Robert Courtright rubbing shoulders with the white linen sofas. Not to mention the countless “in the style of” works that the two art lovers had fun making. Parisian sales from june 14 th to june 17 th 2022. Online sales closing between june 22 nd and june 23 rd 2022.

18

VIVEZ PLEINEMENT VOS PASSIONS NOUS GÉRONS VOTRE PATRIMOINE Pour vous permettre de vous consacrer à ce qui compte vraiment, nos experts vous o ff rent des solutions sur-mesure en gestion de patrimoine dans plus de 1 900 agences.

privatebanking.societegenerale.com

Sauf indication contraire expresse, le présent document est publié et distribué par Société Générale, banque française autorisée et supervisée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution, sise 61, rue Taitbout, 75436 Paris Cedex 09, sous la supervision prudentielle de la Banque Centrale Européenne (BCE) et enregistrée auprès de l’ORIAS en qualité d’intermédiaire en assurance sous le numéro 07 022 493. Société Générale est une société anonyme française au capital de 1 066 714 367,50 EUR, dont le

siège social est situé 29 boulevard Haussmann, 75009 Paris, et dont le numéro d’identi  cation unique est 552 120 222 R.C.S. Paris. De plus amples détails sont disponibles sur demande ou sur www.privatebanking.societegenerale.com/. © Aurélien Chauvaud.

721937A_238540_PUB_SGPB FRA-Feau Mag _200X280.indd 1

28/01/2020 16:22

Créateurs d’atmosphères Dix ans après avoir fondé leur agence baptisée Festen, Hugo Sauzay et Charlotte de Tonnac se sont fait une place dans le monde de la décoration. Leur style ? À leur image. Gracieux, discret et attachant. Par Éric Jansen Hugo Sauzay et Charlotte de Tonnac

Hugo Sauzay and Charlotte de Tonnac Creators of atmosphere A decade after the founding of their agency Festen, Hugo Sauzay and Charlotte de Tonnac have made their mark in the world of decoration. Their style? In their image. Graceful, discreet and endearing. By Eric Jansen With the beauty of movie actors combined with an aura that sets them apart, Hugo Sauzay and Charlotte de Tonnac’s career path would seem to have been blessed. In 2011, still studying at the capital’s Ecole Camondo, they were entrusted with the decoration of a Parisian apartment, followed by a villa in Corsica. “Though we cut our teeth, stylistically these were not necessarily two particularly memorable examples” jokes Hugo. Nonetheless, these first steps encouraged the couple to get things rolling. They gave their agency this somewhat curious name, Festen. “We liked it graphically” explains Charlotte, “and in Danish, it means celebration, hospitality, which, in a way, represents how the agency is”. They were spotted by Valéry Grego who entrusted them with Le Pigalle, a Parisian hotel, and then Les Roches Rouges at Cap d'Esterel. “A mid 20 th century construction facing the sea which had been modified over the years. We gave it back its modernist rigor and created a sort of fantasy vision of the French Riviera in the late 1950’s.” Hôtel Château Voltaire, à Paris. Une ambiance de maison de famille. Plâtre, bois et fauteuil chiné.

Hôtel Splendido Mare, à Portofino. Le mobilier a été spécialement dessiné pour le lieu. À remarquer, la tête de lit en marqueterie de corde.

I ls ont la beauté d’acteurs de cinéma. Couple à la ville et duo professionnel, Hugo Sauzay et Charlotte de Tonnac ont une aura qui les distingue des autres. Et leur parcours semble avoir été accompagné par cette grâce. En 2011, ils sont encore étudiants à l’école Camondo, lorsqu’ils décrochent la décoration d’un appartement parisien, puis d’une maison en Corse. « On s’est fait la main, mais stylistiquement ce ne sont pas forcément deux exemples à retenir », plaisante Hugo. Ces premiers pas décident toutefois le couple à se lancer. Ils baptisent leur agence de ce curieux nom de Festen.

« On trouvait que c’était joli graphiquement, explique Charlotte, et en danois, cela veut dire célébration, hospitalité, ce qu’est l’agence, en quelque sorte. » Ils sont repérés par Valéry Grego qui leur confie un hôtel à Paris, Le Pigalle, puis Les Roches Rouges au cap d’Esterel. « Une barre des années 50 face à la mer. Le bâtiment avait été modifié, on lui a redonné sa rigueur moderniste, puis on a créé une Riviera fantasmée. » C’est une réussite. Les nombreuses parutions leur donnent un début de notoriété et les demandes s’enchaînent. « On en a refusé beaucoup. On nous appelait pour faire les

21

Roches Rouges en Bretagne, impossible. » Car Hugo Sauzay et Charlotte de Tonnac ont un principe de base : tenir compte de l’environnement et de l’histoire de l’endroit. « On est pour une certaine cohérence. On ne cherche pas l’effet waouh, mais la poésie, le charme. Nous faisons des lieux d’atmosphère, qui ont vocation à traverser le temps. » Démonstration deux ans plus tard, avec un autre hôtel dans un lieu iconique, Portofino. Annexe du fameux Splendido qui domine la baie, le Spendido Mare est sur le port, quasiment les pieds dans l’eau. Ils s’inspirent d’une photo d’Ava Gardner prise sur place, des façades peintes, des vieux bateaux, utilisent le bois, la corde, composent un sol en terre cuite dont le motif ressemble à une vague, ponctuent les pièces de mobilier italien vintage, comme Gio Ponti, mais pas le Gio Ponti de l’hôtel Parco dei Principi et son hymne au bleu, « parce que la mer de Portofino est vert émeraude, pas bleue… », précise Hugo. La remarque témoigne de l’attention portée aux choses. Entre temps, le duo avait participé au salon AD Intérieurs où il avait déjà fait preuve d’une belle maîtrise. Sa salle de bain tapissée de boiseries, avec ses appliques en plâtre et sa baignoire en marbre encastrée, avait une élégance racée, nourrie de références au passé. On devinait une connaissance de l’histoire des arts décoratifs, la volonté de poursuivre cette histoire, et ce n’est pas un hasard si traîne, dans leur bureau, la monographie de Jean-Charles Moreux. Mais pas question de pastiche. La citation est toujours légère. Comme à l’hôtel Rochechouart, où ils font revivre l’art déco, sans tomber dans le cliché, ou au Château Voltaire, subtile composition entre évocation du XVII e siècle, date du bâtiment, élégance des années 40 et tableaux contemporains de Thierry Gillier. Hugo Sauzay et Charlotte de Tonnac sont aujourd’hui entourés d’une douzaine de personnes pour mener à bien leurs projets : de nouveaux hôtels à Nice, Palma, Mexico et près des Champs Elysées, une maison à Londres, une autre à New York. Car s’ils sont devenus les spécialistes des hôtels qui ont une âme, ils répondent aussi aux demandes de particuliers, séduits par leur style ni trop classique, ni trop contemporain. « En fait, résume Hugo, il faut savoir résister à la mode du moment et ne pas avoir d’ego surdimensionné. »

Le salon de bain présenté au salon AD intérieurs en 2019. Boiseries, marbre rouge du Languedoc, appliques en plâtre et mobilier vintage.

The project was a resounding success. With the subsequent media coverage, orders piled in. “We turned down quite a lot. We were asked do a similar makeover in Brittany, but this was impossible.” For the simple reason that Hugo Sauzay and Charlotte de Tonnac have a basic principle: to take into account the environment and past history of each project. “We aim for a certain consistency. We are not looking for the wow factor, but something poetic, charming. We create an atmosphere that is intended to stand the test of time.” To prove the point, two years later, and another hotel in an iconic location, Portofino. An annex to the renowned Splendido which dominates the bay, the Spendido Mare is in the harbour and on the water’s edge. Inspired by a photo of Ava Gardner taken on site with old boats and painted facades as a backdrop, they used materials such as wood and rope, created a terracotta floor with a pattern resembling a wave, and embellished the rooms with vintage Gio Ponti Italian furniture. Not the Gio Ponti to be found in the Parco dei Principi hotel with its ode to blue, “because the sea at Portofino is emerald green, not blue…” points out Hugo. An observation that confirms their meticulous attention to detail. Before

undertaking the project, the duo had taken part in the AD Interiors show where the racy elegance of their wood-panelled bathroom with its plaster wall lights and sunken marble tub had created a buzz. It goes without saying that the duo’s knowledge of the history of the decorative arts is extensive, and they strive to be part of this history. And although a monograph of Jean-Charles Moreux hangs in their office, any form of pastiche is out of the question. At the Hôtel Rochechouart they have revived the art deco style without falling into the obvious clichés, while in the 17 th century Château Voltaire Hotel, the elegance of the 1940’s allies with contemporary works by Thierry Gillier. Hugo Sauzay and Charlotte de Tonnac are today assisted by a dozen or so people in order to accomplish their projects: new hotels in Nice, Palma, Mexico and near the Champs Elysées, a house in London, another in New York. Specialists in hotels with a soul, they also respond to requests from individuals who have been seduced by their style which is neither too classic nor too contemporary. As Hugo summarizes, “you have to know how to resist today’s trends and not have an over-inflated ego.”

www.festenarchitecture.com

www.festenarchitecture.com

22

LA BOUTIQUE TRÉCA 14 Place des Victoires - 75002 PARIS 01 40 15 90 32

Collection rêvée Son site internet The Invisible Collection est la vitrine pour le mobilier réalisé par des décorateurs et des designers. Des créations très séduisantes qu’on peut commander d’un simple clic. Par Éric Jansen Isabelle Dubern-Mallevays

I maginez : vous êtes au fond de votre lit et vous commandez le canapé Alexandra de Charles Zana, le fauteuil Conversation de Vincent Darré et des appliques Jelly Fish de Studio KO. C’était le rêve d’Isabelle Dubern, après être tombée amoureuse du fauteuil Papa Ours de Pierre Yovanovitch chez son amie et future partenaire Anna Zaoui. « Il faisait partie

de la décoration de son nouvel appartement new-yorkais, mais il n’était pas à vendre. Je me suis dit qu’il manquait une structure pour présenter ce mobilier réalisé par des décorateurs, bien différent de celui créé pour des éditeurs. » Elle convainc assez facilement Anna Zaoui de la suivre dans l’aventure et monte un site internet, qui sera la vitrine de ces

créations. Son nom ? The Invisible Collection, comme le titre d’une nouvelle de Stefan Zweig qu’elle adore. Cinq ans après le lancement, on peut dire que la collection est loin d’être invisible… Riche de 150 décorateurs et designers, qui lui ont soit confié soit dessiné des pièces, son site est devenu un véritable acteur dans le monde de la décoration.

24

Isabelle Dubern-Mallevays A dream collection

The Invisible Collection website is a showcase for unique interior designer furniture. Groundbreaking creations that can be ordered with a simple click. By Eric Jansen Imagine: from the comfort of your bed, you can order an Alexandra sofa by Charles Zana, a Conversation armchair by Vincent Darré and Jelly Fish wall lamps by Studio KO. This was Isabelle Dubern's dream, having fallen in love with a Pierre Yovanovitch Papa Bear armchair while visiting her friend and future partner Anna Zaoui. “It was part of the decoration in her new apartment in New York, but it was not for sale. I thought to myself that there was no structure in place that offered the possibility to the public to acquire these unique pieces created by interior designers, light years away from more readily available designer furniture.” It was a fairly easy job to convince Anna Zaoui to follow her in the adventure, and together they set up a website to showcase these confidential creations. The name? The Invisible Collection, a reference to a short story by Stefan Zweig that she adores. Some five years after the launch, it’s fair to say that the collection is far from invisible... Some 150 decorators and designers have either entrusted to or designed pieces for it, and the site has become a major player in the world of decoration. “At the beginning, there were only a few who chose to follow us: Pierre Yovanovitch, Jérôme Faillant-Dumas, Thierry Lemaire, Damien Langlois-Meurinne… Now, we have to refuse three quarters of the applications.” An unforeseen event was to give the start-up an unexpected boost: lockdown. In contrast to what one might have expected, people did not limit themselves to basic necessities, but in fact spent an enormous amount on beautifying their interior. “Our turnover increased by 200%.” Ever since, individual buyers, but particularly professionals, have become accustomed to shopping from the website. Buoyed by this remarkable success, Isabelle has just opened a superb showroom in London and is about to inaugurate a second in New York. She knows that her website still needs to be embodied, if only for credibility and increased visibility. “We present at art and design fairs, auction houses from time to time ask us to furnish their events, and we recently organized an exhibition in the extraordinary setting of Féau Boiseries in Paris.” As you will have no doubt gathered, Isabelle is no novice when it comes to marketing, and this because she is also no novice in

Les chaises Mawu de Laura Gonzalez dans le très joli décor de Féau Boiseries.

Table de Pierre Bonnefille et chaise Polus de Pierre Augustin Rose.

les gens ne se sont pas limités aux biens de première nécessité, mais ont massivement dépensé pour l’embellissement de leur intérieur. « Notre chiffre d’affaires a augmenté de 200 % . » Depuis, les particuliers, mais surtout les professionnels ont pris l’habitude d’y faire leur shopping. Fort de ce succès, Isabelle vient d’ouvrir un superbe showroom à

« Au début, ils n’ont été que quelques-uns à nous suivre : Pierre Yovanovitch, Jérôme Faillant-Dumas, Thierry Lemaire, Damien Langlois-Meurinne… Maintenant, nous refusons les trois quarts des candidatures. » Il faut dire qu’un événement imprévu a fait faire un bond à la start-up : le confinement. Contrairement à ce qu’on aurait pu croire,

25

Fauteuil Minotaure de Pierre Augustin Rose.

Fauteuil Conversation de Vincent Darré.

Londres et s’apprête à inaugurer une seconde adresse à New York. Car elle ne perd pas de vue qu’un site internet a tout de même besoin d’être incarné, ne serait-ce que pour la crédibilité et gagner plus de visibilité encore. « Nous faisons des présentations lors des foires d’art et de design, les maisons de vente nous demandent aussi de meubler ponctuellement leurs espaces, et récemment à Paris, nous avons organisé une exposition dans le cadre extraordinaire de la maison Féau Boiseries. » On l’aura compris, la jeune femme a quelques notions de marketing. Mais ce ne sont pas ses premiers pas dans l’univers du lifestyle. Elle avait précédemment monté une société

de conseil pour de grandes marques, avant de créer une ligne Home pour le flagship de Dior à Londres. « J’avais passé commande à des créateurs comme Hubert Le Gall que je retrouve aujourd’hui. » L’ont également rejoint récemment Dimore Studio, Oitoemponto et Noé Duchaufour-Lawrance, soit la crème de la création contemporaine. Quand elle n’est pas à Londres ou à New York, Isabelle est à Paris où elle retrouve une grande majorité de ses décorateurs et de ses artisans. « Le savoir- faire est en France. 80 % de nos meubles y sont fabriqués. » C’est aussi ça The Invisible Collection. www.theinvisiblecollection.com

the lifestyle universe. In the past she set up a consulting company for major brands, before creating a Home collection for Dior’s flagship shop in London. “I ordered from creators such as Hubert Le Gall with whom I now work once again.” She has recently been joined by Dimore Studio, Oitoemponto and Noé Duchaufour-Lawrance, the crème de la crème in contemporary creation. When she is not in London or New York, it is in Paris that Isabelle finds a large majority of her decorators and artisans. “The savoir-faire is in France. 80% of our furniture is made here.” Part and parcel of The Invisible Collection. www.theinvisiblecollection.com

26

Millésime MAYFA I R

- CRÉAT EUR DES NU I TS I DÉAL ES DES GRANDES MA I SONS DEPU I S 1 9 1 0 . Savoir-faire centenaire, matières d’exception : offrez-vous des nuits dans la plus pure tradition des Grandes Maisons du luxe à la française.

- ORE I LLERS

- COUETTES

- SURMATELAS

DUMAS - PAR I S . COM

Fahad Hariri

Luxe contemporain

Le nouveau propriétaire de la maison de décoration créée par Alberto Pinto entend perpétuer son esprit, tout en s’adaptant à l’air du temps. Par Éric Jansen

28

Fahad Hariri Contemporary luxury

The new owner of the renowned interior design agency created by Alberto Pinto intends to perpetuate his spirit, while adapting to the times. By Eric Jansen Although the change is small, it is nonetheless highly symbolic. The Alberto Pinto agency is now simply Pinto. “A brand” explains Fahad Hariri, the new owner. “We are now an agency which offers not only interior design, but also collections of furniture, tableware and decorative objects. And this while resolutely remaining faithful to Alberto’s spirit.” A somewhat delicate evolution, no doubt, but the youngest son of former Lebanese Prime Minister Rafic Hariri knew what he was doing when he took over ownership of the iconic company. First of all because his sensibility had always seemed to lead him towards this universe. A graduate from Paris’s Ecole spéciale d’architecture, he joined the family group following his father’s assassination in 2005, staying for seven years before spreading his wings to concentrate on banking investments and real estate development. At the same time, he moved into a Parisian apartment which he intended to decorate, and for this he called upon Alberto Pinto. “He was unwell at the time and entrusted me to one of his right-hand men, Pietro Scaglione, with whom I immediately got along.” A residence in London, a villa in Ibiza and another in Marrakech followed on. Not only the two got on remarkably well, but Pietro Scaglione also transmitted his intense passion for decoration to Fahad Hariri. “Actually, I’ve been interested for quite a while, I even had a design gallery at one point in Paris. However, working with Pietro transformed a taste into a passion. So when Linda Pinto told me she was looking for someone to take over the business, I didn't hesitate for long.” After eighteen months restructuring, Fahad Hariri is now totally at home in the rue d'Aboukir’s historic building and enthusiastically shows visitors around. The team has been reduced to around thirty employees, including six decorators. “One significant thing has changed. Whereas before the company was somewhat compartmentalized, now several people can work on the same project.” He himself combines the roles of president and co- artistic director with Pietro Scaglione. Very hands on, he decides on the line of a piece of furniture, the shape of a lampshade or the design of a dinner set. On the ground

Enfilade Titan en marqueterie de paille, Pinto. Chaise Braganza , Pinto. Au mur, une oeuvre d'art de Jean-Diego.

L a modification est infime, mais plus que symbolique. Le cabinet Alberto Pinto a été rebaptisé Pinto. « Comme une marque, explique Fahad Hariri, le nouveau propriétaire. Nous sommes à présent une maison de décoration qui propose bien sûr l’aménagement d’intérieurs, mais aussi des collections de meubles, de vaisselle et des objets décoratifs. Tout en restant fidèle à l’esprit d’Alberto. » Une évolution délicate, mais le fils cadet du premier ministre libanais Rafic Hariri ne s’est pas offert cette enseigne sans savoir ce qu’il faisait. Tout

d’abord parce que sa sensibilité le portait naturellement vers cet univers. Diplômé de l’École spéciale d’architecture à Paris, il rejoint le groupe familial après l’assassinat de son père en 2005. Il y reste sept ans, puis vole de ses propres ailes, se lançant dans des investissements bancaires et des opérations de promotion immobilière. Parallèlement, il s’installe à Paris dans un appartement qu’il entend décorer avec soin et fait appel à Alberto Pinto. « Il était alors malade et m’a confié à un de ses bras droits, Pietro Scaglione, avec lequel je me suis tout

29

Table Copacabana , en sycomore teinté wengé, lampadaires Cyclades en plâtre et assiettes de la collection Vieux Kyoto, Pinto.

de suite parfaitement entendu. » Suivent une résidence à Londres, une villa à Ibiza et une autre à Marrakech. Non seulement l’entente est parfaite, mais Pietro Scaglione lui transmet le virus de la décoration. « En fait, j’ai toujours aimé ça, j’ai même eu une galerie de design à un moment à Paris. Cette collaboration avec Pietro a transformé ce goût en passion. Alors, quand Linda Pinto m’a annoncé qu’elle cherchait quelqu’un pour reprendre l’affaire, je n’ai pas hésité longtemps. » Après un an et demi de restructuration, Fahad Hariri a pris ses marques dans l’immeuble historique de la rue d’Aboukir et fait le guide avec enthousiasme. L’équipe a été réduite à une trentaine de collaborateurs, dont six décorateurs. « Une chose importante a changé : avant, c’était très cloisonné, maintenant plusieurs personnes peuvent travailler sur le même projet. » Lui-même cumule les fonctions de président et de co-directeur artistique avec Pietro Scaglione. Très impliqué, il décide de la ligne d’un meuble, d’une forme d’abat-jour ou du dessin

d’un service de table. Au rez-de-chaussée, un ancien espace de stockage a été transformé en vaste showroomoù les créations « maison », comme cette superbe enfilade en marqueterie de paille, se mêlent à ses propres achats : fauteuils de Quinet, consoles en vernis Martin, tableaux de Bérard… Le nouveau maître des lieux a du goût. Et c’est pour cela que la greffe peut prendre. D’autant que cet ancien client devenu fournisseur a conscience que la demande en matière de luxe n’est plus la même. « On sait faire « palace », on a cette identité, mais on peut faire aussi très bien la maison de plage. Les gens veulent aujourd’hui des choses plus épurées, plus modernes. Nous allons donc aller dans cette direction et créer ce que j’appellerais un minimalisme romantique. » Et pour être totalement en phase avec la tendance, Fahad Hariri va faire appel à des designers et des artistes pour des collaborations ponctuelles. De quoi séduire une nouvelle clientèle qui a son âge.

floor, a former storage area has been transformed into a spacious showroom where “house” creations mingle with his own acquisitions: Quinet armchairs, “consoles en vernis Martin”, artwork by Bérard… The new master of the house unquestionably has excellent taste, which no doubt facilitated the transition. This former customer who has now become a supplier is, however, aware that the demand for luxury goods has evolved. “Of course, we know how to do the “palace” style, it’s in the company’s DNA, but we also do the beach house exceptionally well. People today want things that are more streamlined, more modern. So we're going in that direction and creating what I would call romantic minimalism.” And to be totally in sync with new trends, Fahad Hariri shall call upon designers and artists for one-off collaborations, targeting a new clientele in his own age bracket.

www.pinto.design

www.pinto.design

30

Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Page 7 Page 8 Page 9 Page 10 Page 11 Page 12 Page 13 Page 14 Page 15 Page 16 Page 17 Page 18 Page 19 Page 20 Page 21 Page 22 Page 23 Page 24 Page 25 Page 26 Page 27 Page 28 Page 29 Page 30 Page 31 Page 32 Page 33 Page 34 Page 35 Page 36 Page 37 Page 38 Page 39 Page 40 Page 41 Page 42 Page 43 Page 44 Page 45 Page 46 Page 47 Page 48 Page 49 Page 50 Page 51 Page 52 Page 53 Page 54 Page 55 Page 56 Page 57 Page 58 Page 59 Page 60 Page 61 Page 62 Page 63 Page 64 Page 65 Page 66 Page 67 Page 68 Page 69 Page 70 Page 71 Page 72 Page 73 Page 74 Page 75 Page 76 Page 77 Page 78 Page 79 Page 80 Page 81 Page 82 Page 83 Page 84 Page 85 Page 86 Page 87 Page 88 Page 89 Page 90 Page 91 Page 92 Page 93 Page 94 Page 95 Page 96 Page 97 Page 98 Page 99 Page 100 Page 101 Page 102 Page 103 Page 104 Page 105 Page 106 Page 107 Page 108 Page 109 Page 110 Page 111 Page 112 Page 113 Page 114 Page 115 Page 116 Page 117 Page 118 Page 119 Page 120 Page 121 Page 122 Page 123 Page 124 Page 125 Page 126 Page 127 Page 128 Page 129 Page 130 Page 131 Page 132 Page 133 Page 134 Page 135 Page 136 Page 137 Page 138 Page 139 Page 140 Page 141 Page 142 Page 143 Page 144 Page 145 Page 146 Page 147 Page 148 Page 149 Page 150 Page 151 Page 152 Page 153 Page 154 Page 155 Page 156 Page 157 Page 158 Page 159 Page 160 Page 161 Page 162 Page 163 Page 164 Page 165 Page 166 Page 167 Page 168 Page 169 Page 170 Page 171 Page 172 Page 173 Page 174 Page 175 Page 176 Page 177 Page 178 Page 179 Page 180 Page 181 Page 182 Page 183 Page 184 Page 185 Page 186 Page 187 Page 188 Page 189 Page 190 Page 191 Page 192 Page 193 Page 194 Page 195 Page 196 Page 197 Page 198 Page 199 Page 200

Made with FlippingBook Annual report maker