La Lettre bleue de juillet-août

LA LETTRE BLEUE du conseil départemental juillet - août 2016 n° 81

SOMMAIRE

Vacan’Sports Hauts-de-Seine Interview Daniel Courtès Les décisions départementales

p. 2-3

L’AGENDA Du 7 juillet au 14 août Quatrième édition de l’Été Defacto sur le parvis et l’esplanade de La Défense Du 13 août au 18 septembre Festival de l'Orangerie à Sceaux Jusqu’au 31 août Un brin de lecture dans le parc de l'Île Saint-Germain à Issy-les-Moulineaux, à la Maison de Chateaubriand à Châtenay-Malabry et au Chemin de l’Île à Nanterre

p. 4

Notre cap : rigueur et ambition Vacan'Sports Hauts-de-Seine : des activités pour les 6-17 ans jusqu'au 14 août avec notamment la tyrolienne à l'Île de Monsieur à Sèvres.

p. 6-7

Les travaux en cours

p. 8

L ’assemblée départemen- tale a approuvé le 17 juin le compte administratif de l’année 2015. Cet exercice qui peut paraître un peu formel est intéressant à plus d’un titre. Il démontre d’abord la stabilité de nos dépenses de fonctionne- ment. Cet élément est à saluer, compte tenu des contraintes que nous connaissons : l’augmen- tation des dépenses sociales (+3 M€) et de la péréquation (+9 M€). Second point majeur : l’in- vestissement. Avec des crédits de 384 M€, les Hauts-de-Seine restent le département le plus ambitieux et le plus engagé d’Île- de-France en faveur du dévelop- pement. Cette ambition s’exprime dans des secteurs où les habitants ont des attentes fortes : je pense aux établissements scolaires (72M€), à la voirie (61M€), à l’habi- tat (34 M€) mais aussi à la culture (70 M€ pour la Cité musicale départementale) et aux transports (21 M€)… Et malgré la chute vertigineuse des dotations de l’État (-48 M€ en 2015), nous avons dégagé en 2015 un excé- dent de 236 M€ dû en grande

Paroles d’élu Paul Subrini

partie à un niveau inédit des droits de mutation au second semestre pour tous les dépar- tements. On imagine bien la tentation : que cela nous brûle les doigts. En ouvrant grand les vannes… Au contraire, cet excé- dent doit nous inviter à la pru- dence : nous en ferons un usage à la fois raisonnable et ambi- tieux. Raisonnable parce que l’exercice 2015 est atypique et que les droits de mutation ont déjà entamée une baisse pour les cinq premiersmois de 2016… Ambitieux car il faut anticiper sur le développement de notre territoire. Des projets straté- giques tels que le prolongement d’Éole à l’ouest nous attendent pour les années à venir. Éviter le saupoudrage anarchique de l’argent public, c’est en effet ce qui nous permettra demain de répondre présent lorsqu’il s’agira d’investir dans de grands projets qui seront des cataly- seurs d’attractivité et d’emploi.

p. 9

Les actualités

p. 10-11

Marchés publics et emploi

p. 12

CHIFFRE DU MOIS 25,7M€ supplémentaires ont été inscrits en dépenses de fonctionnement sur une enveloppe de 1 572 M€. Six mois après le vote du budget 2016, les ajustements liés au vote du budget supplémentaire sont limités.

Patrick Devedjian Député et président du conseil départemental des Hauts-de-Seine

Made with