La revue du détaillant N° 579 - Edition 2017

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

Premier mensuel des petites et moyennes entreprises commerciales de l’alimentation de proximité

DOSSIER SPÉCIAL Les fruits et légumes de printemps

nouveau-crafter.fr

Nouveau Crafter. Traction, Propulsion, 4MOTION : vous avez le choix sans l’embarras.

Gamme Crafter à partir de 235 € / mois*, sans apport. Nouveau Crafter. Une nouvelle dimension. Le nouveau Crafter est désormais disponible en Traction, Propulsion ou Transmission intégrale 4MOTION avec une puissance allant jusqu’à 177 ch. Avec un design intérieur repensé, un siège ergonomique suspendu** et les derniers systèmes d’aide à la conduite comme la « Protection Latérale »**, le « Lane Assist »** ou le « Park Assist »**, votre quotidien va grandement s’améliorer. Avec son volume de chargement jusqu’à 18,4m 3 et son PTAC jusqu’à 5,5 t, il est le nouvel allié indéfectible de toutes vos missions. Venez essayer le nouveau Crafter chez votre Distributeur.

Modèle présenté : Crafter 30 L3H3 traction TDI 102 ch avec options peinture métallisée, jantes Lismore, phares LED et projecteurs antibrouillard en Location Longue Durée sur 36 mois et 60 000 km sans apport, 36 loyers de 314 € HT. *Exemple pour un Crafter 30 L3H3 traction TDI 102 ch en Location Longue Durée sur 36 mois et 60 000 km sans apport, 36 loyers de 235 € HT. **Disponible en option. Offre réservée aux professionnels, hors loueurs et flotte, valable jusqu’au 30/06/2017, chez tous les Distributeurs Volkswagen Véhicules Utilitaires participant, sous réserve d’acceptation du dossier par Volkswagen Bank GmbH – SARL de droit allemand – Capital 318 279 200 € – Succursale France : Bt Ellipse 15 av. de la Demi-Lune 95700 Roissy

en France – RCS Pontoise 451 618 904. Mandataires d’assurance et d’intermédiaire d’assurance ORIAS. Volkswagen Group France SA – 11 avenue de Boursonne Villers-Cotterêts – RCS SOISSONS B 602 025 538. Volkswagen Véhicules Utilitaires recommande Castrol EDGE Professional.

a été créé en 1947 N° ISSN 0244-2604 ALLIANCE MAG, Sarl au capital de 73 632

R.C.S. Paris B 430 475 467 Gérant : Philippe PILLIOT

5 rue des Reculettes 75013 PARIS

Chers Amis lecteurs, Lorsqu’en 1992, le Président Claude BOISSEAU m’a confié les rênes du Nouvel Epicier (actuelle Revue du Détaillant), j’étais loin de penser que 25 ans plus tard, cette belle revue aurait autant évolué. Que de chemin parcouru ! D’une revue de 16 pages en noir & blanc paraissant tous les deux mois, nous avons doublé la pagination, doublé le rythme de parution et multiplié par 15 la diffusion. Parmi mes plus grands souvenirs, le choix est vraiment difficile à faire, mais finalement j’en retiendrais trois. Je citerais le spécial n°500 qui a nécessité des heures et des heures de recherche à la Bibliothèque Nationale de France pour extraire les moments les plus forts de la revue depuis 1947 et vous en faire un condensé. J’ai également en souvenir marquant, les larmes dans les yeux de Serge Neveux qui, à l’époque, était propriétaire de la célèbre épicerie « A la mère de famille ». Larmes d’émotion à la lecture si réaliste de l’article consacré à son magasin et à sa famille qui travaille à ses cotés. Le dernier grand souvenir, parmi une multitude, remonte au n°427 de novembre 2001 lorsque le biscuitier suisse Kambly accepte de faire un essai de commercialisation de ses produits avec pour animation, la fabrication de biscuits sur place. Le lieu choisi est une épicerie de village que nos anciens lecteurs connaissent bien, celle des sœurs Balay à Girmont dans les Vosges. Ce fut une journée extraordinaire pour tout le monde, un défilé de tous les élèves des primaires alentours qui venaient voir la fabrication sur place, défilé de journalistes pour cet évènement hors norme dans une épicerie… La caisse enregistreuse qui chauffe… Arrivé à 10h avec un display de 244 ventes, c’est à 14h que l’animateur Kambly est reparti le coffre vide après un raz-de-marée toute la matinée de ce samedi-là… Au travers de ces trois souvenirs, je voulais vous dire combien j’ai pris plaisir à faire vivre votre revue et si je parle au passé, c’est que ce numéro d’avril est le dernier dont je m’occupe avec mon équipe. En effet, après 33 ans au service des commerçants en tant que Délégué Général et 25 ans en tant que Rédacteur en chef, je quitte mes fonctions pour voguer vers d’autres horizons avec l’espoir et l'envie de pouvoir continuer à défendre le commerce de proximité, ce commerce que j’aime tant. Merci à vous, amis lecteurs, annonceurs, merci à toute mon équipe, merci à vous tous !

Administration : 01 55 43 31 85 Fax : 01 55 43 31 99 E-mail : nouvel.epicier@wanadoo.fr Abonnement 1 an : 39 T.T.C. 2 ans : 58 T.T.C. Prix au numéro : 5,5 T.T.C. Périodicité : mensuel Directeur de la Publication : Bernard REGNAULT Rédacteur en chef : Philippe PILLIOT E-mail : philippe.pilliot@wanadoo.fr

Coordination rédaction : Alice ROZNOWIEZ Photos : Ph. PILLIOT (sauf mention contraire) Ont également participé à la rédaction : A.BAUFRE

Tél. : 01 55 43 31 84 Composition et impression : Printcorp 8 rue Jean-Pierre Timbaud Abonnement / Publicité

75011 Paris Tél. 01 55 28 87 09

Achevé d’imprimer sur les presses de Printcorp. Réf. : 16090006

(Reproduction autorisée avec mention de la source sous condition d’adresser un exemplaire de son utilisation).

Ne pas jeter sur la voie publique.

SOMMAIRE

EDITO ACTUALITÉS VITE-DIT STOP LINÉAIRE DOSSIER SPÉCIAL :LES FRUITS ET LÉGUMES DE PRINTEMPS DU CÔTÉ DES FROMAGES DU CÔTÉ BIO DU CÔTÉ VIN DU CÔTÉ FRUITS ET LÉGUMES LES GÉRANTS INFO PRO LES PETITES ANNONCES D=:MDD=LAF<9:GFF=E=FL LA FNDECB À VOTRE SERVICE

p.3 p.4 p.5 p.6-12 p.14-19 p.20 p.21 p.22 p.23 p.24-25

p.26 p.27 p.28 p.30

Philippe PILLIOT Rédacteur en chef

ACTUALITÉS

RABELAIS DES JEUNES TALENTS - METIERS DE L’ALIMENTATION : « LES JEUNES SONT L’AVENIR DES PROFESSIONS ! » La 6 ème édition des Rabelais des Jeunes Talents avait lieu le 13 mars dernier au Grand Rex de Paris. Devant plus de 1 800 invités, la CGAD a mis à l’honneur et récompensé trente- trois jeunes dans onze métiers de bouche. Cet évènement s’inscrit dans la politique menée par la CGAD et ses organisations membres (dont la FNDECB) quotidiennement et destinée à valoriser les métiers et accompagner les entreprises, leurs salariés et les apprentis.

Pour la 6 ème année consécutive, la Confédération Générale de l’Alimentation en Détail (CGAD) a récompensé, le 13 mars au Grand Rex de Paris, trente-trois jeunes issus de onze métiers de bouche, dans le cadre de la cérémonie des Rabelais des Jeunes Talents. Devant un parterre de 1 800 invités (professionnels des métiers de bouche, confédérations, parents, maîtres d’apprentissage, partenaires...), ces apprentis ont reçu les honneurs de leurs pairs. Ils ont été récompensés pour la qualité de leur travail, leur investissement et leur motivation. 3DUPLHX[²JXUDLHQWQRVWURLVODXUpDWVŸ$XGUH\7URQF\SRXUOH%LR Marie-Anais Guirand pour la catégorie Epicier et Solène Miroglio en &DYLVWH & HVW

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 4

N° 579 - Avril 2017

ACTUALITÉS

DE DROITE À GAUCHE , Yves LEGRAND3UpVLGHQWGX6\QGLFDWGHV&DYLVWHV3URIHVVLRQQHOV6ROqQHMIROGLIO, catégorie caviste, Marie-Anais GUIRANDFDWpJRULHpSLFLHUHW$XGUH\TRONCYSRXUOH%LR

Ainsi, depuis la première édition, pas moins de 200 Jeunes Talents ont reçu le précieux trophée des Rabelais. Un véritable tremplin pour leur carrière. À ce jour, 80 % d’entre eux sont insérés dans le monde professionnel. Certains ont rejoint des maisons prestigieuses, 10 % ont franchi le pas de la création d’entreprise. « Au travers de ces chiffres, nous voyons bien qu’en choisissant un métier de l’alimentation, les jeunes se dessinent un bel avenir et réussissent. L’avenir de nos professions, c’est eux ! FRQWLQXH-RsO0DXYLJQH\

PORTE-VOIX DES ENTREPRISES DE PROXIMITÉ

&HWWH JUDQGH IDPLOOH GHV HQWUHSULVHV DOLPHQWDLUHV GH SUR[LPLWp OD &*$' OD IDLW UD\RQQHU JUkFH DX[ 5DEHODLV GHV -HXQHV 7DOHQWV 0DLV pas seulement. Défendre les intérêts des professionnels auprès des pouvoirs publics, promouvoir les métiers, valoriser l’apprentissage et la formation continue, accompagner les professionnels dans toutes leurs démarches (administratives, juridiques, ...) sont les missions quotidiennes de la CGAD et de ses organisations membres. Premier partenaire des professionnels, l’organisation porte haut la voix des quelque 300 000 entreprises alimentaires de proximité et des 1,1 million d’actifs qu’elle représente dans dix-huit métiers.

/HVHFWHXUSqVHGHWRXWVRQSRLGVGDQVOHSD\VDJHpFRQRPLTXH IUDQoDLVSOXVGHPLOOLDUGVGªHXURVJpQpUpVFKDTXHDQQpH 150 000 jeunes formés, dont 75 000 apprentis. « Quel que soit notre métier, nous sommes tous des passionnés, insiste Joël Mauvigney. Nous aimons transformer et sublimer les produits, proposer à notre clientèle le meilleur et le plus savoureux, transmettre notre savoir aux jeunes... Mais parce qu’on ne réussit jamais seul, l’organisation professionnelle est là pour nous accompagner et la CGAD est là pour nous permettre à tous d’unir nos forces, de travailler collectivement sur les problématiques que nous partageons et promouvoir nos métiers. La cérémonie des Rabelais de Jeunes Talents en est un exemple éloquent. Ÿ

Retrouvez les moments forts de cette 6 ème édition des Rabelais des Jeunes Talents sur le site www.les-rabelais-des-jeunes-talents.fr sur le compte twitter.com/Les_Rabelais

et la page www.facebook.com/ lesrabelaisdesjeunestalents

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

5

N° 579 - Avril 2017

VITE DIT

BIO COHERENCE & UCPBIO : PARTENAIRES NATURELS

/ªDVVHPEOpHJpQpUDOHGH%LR&RKpUHQFHVHWHQDLWOHIpYULHUGHUQLHUj$JHQŸOªRFFDVLRQ GªDQQRQFHUODUpFHQWHDGKpVLRQGHOª8&3%,2jFHWWHDVVRFLDWLRQ

&UppHHQ%LR&RKpUHQFHHVWOHIUXLWGªXQHG\QDPLTXHFROOHFWLYHHQWUHSURGXFWHXUV WUDQVIRUPDWHXUV GLVWULEXWHXUV HW FRQVRPPDWHXUV (OOH HVW j OD IRLV FRQVWLWXpH GªXQH éthique, d’un engagement et d’une marque.

%LR&RKpUHQFHDFUppXQODEHOGRQWOHFDKLHUGHVFKDUJHVFRPSOqWHODUpJOHPHQWDWLRQ$%DYHFGHVUqJOHVSOXVVWULFWHVTXLUHGRQQHQWjODELR sa cohérence écologique et sociale. 6RQpWKLTXHVHWUDGXLWSDUXQPRGqOHFROODERUDWLITXLXQLWWRXVOHVDFWHXUVGHOD²OLqUHDWWDFKpVjXQHELRTXDOLWDWLYHHWH[LJHDQWH

(QDGKpUDQWj%LR&RKpUHQFH l’UCPBIO apporte son soutien jXQHGpPDUFKHFRKpUHQWHDYHFOHVYDOHXUVTXHSDUWDJHQWODJUDQGHPDMRULWp des commerces bio indépendants. Ce rapprochement devrait se concrétiser prochainement dans la réalisation de projets en commun.

CATALOGUE DE FORMATION 2017 : DÉVELOPPEZ VOS COMPÉTENCES ET CELLES DE VOS SALARIÉS /D)1'(&%jWUDYHUV)1'()RUPDWLRQ&RPPHUFHV VRQFHQWUHGHIRUPDWLRQ HWHQFROODERUDWLRQDYHF 8&3%,2OH6&3HW8&3SUpVHQWHOHFDWDORJXHGHIRUPDWLRQ Cette année, le catalogue s’enrichit d’une trentaine de modules et compte plus de 80 modules GHIRUPDWLRQSURSUHVDX[PpWLHUVGªpSLFLHUGHFDYLVWHHWGHGLVWULEXWHXU%LR

)1'( )RUPDWLRQ &RPPHUFHV )1'( )&  SHUPHW j WRXV OHV FRPPHUoDQWV j MRXU GH OHXU FRWLVDWLRQ $*()2630(GHEpQp²FLHUGªXQH prise en charge totale des formations pour leurs salariés .

Elle vous propose des modules pour répondre aux besoins en formation des entreprises du secteur GXFRPPHUFHDOLPHQWDLUHŸœŸ formations sur mesure ŸSRXUGHVSHUIHFWLRQQHPHQWVHWGHVUHPLVHV jQLYHDXPDLVDXVVLSRXUGpYHORSSHUOHVFRPSpWHQFHVGHVUHVSRQVDEOHVDLQVLTXHFHOOHVGHVVDODULpV

De plus, un nouveau parcours de formation sur le point de vente est lancé pour les commerces %LRHWELHQW{WSRXUOHV&DYLVWHVHWOHV(SLFLHUV

3RXUWRXWFHTXLFRQFHUQHOHVDXWUHVW\SHVGHSULVHVHQFKDUJHGHYRVIRUPDWLRQVXQVHUYLFHHVWPLVjGLVSRVLWLRQD²QGHYRXVDFFRPSDJQHU et de vous faciliter les démarches.

'ªDXWUHVGLVSRVLWLIVVRQWHQUp³H[LRQD²QGHSURPRXYRLUODIRUPDWLRQHWGpYHORSSHUOªH[SHUWLVHGHQRWUHPpWLHUWHOOHTXHGHVSUHVWDWLRQVGH conseil.

3RXUSOXVGHUHQVHLJQHPHQWVŸ .

VENTE D’ALCOOL : LES NOUVELLES AFFICHES INTERDISANT LA VENTE D’ALCOOL AUXMINEURSÀAPPOSERDANSVOSMAGASINS 'pMjREOLJDWRLUHVGDQVWRXVOHVpWDEOLVVHPHQWVYHQGDQWGHOªDOFRROXQQRXYHODUUrWpPHWjMRXUOHV PRGqOHVGªDI²FKHVLQWHUGLVDQWODYHQWHGªDOFRRODX[PLQHXUV OHFRQWHQXUHVWDQWLGHQWLTXHVHXOH ODIRUPHFKDQJH /HVpWDEOLVVHPHQWVGHYHQWHjHPSRUWHUGRLYHQWDSSRVHUODQRXYHOOHDI²FKHj OªLQWpULHXUGHOHXUPDJDVLQGHPDQLqUHLPPpGLDWHPHQWYLVLEOHSDUODFOLHQWqOHHWjGHX[HQGURLW HQ FDLVVHHWDX[UD\RQVSUpVHQWDQWGHVERLVVRQVDOFRROLTXHV  'DQV OH FDGUH GH OD YHQWH HQ OLJQH GHV EDQQLqUHV VSpFL²TXHV RQW pWp FUppHV 8QH pYROXWLRQ UpJOHPHQWDLUHDpWpPLVHHQSODFHŸœŸ Tout vendeur d’alcool doit désormais exiger la preuve de majorité du client lors de l’achat Ÿ

3527(&7,21'(60,1(856(75e35(66,21'(/¶,95(66(38%/,48(

,/(67,17(5',7'(9(1'5( '(/¶$/&22/¬'(60,1(856 '(02,16'($16 /DSHUVRQQHTXLGpOLYUHODERLVVRQH[LJHGXFOLHQWXQHSUHXYHGH VDPDMRULWpQRWDPPHQWSDUODSURGXFWLRQG¶XQHSLqFHG¶LGHQWLWp ,OHVWLQWHUGLWG¶RIIULUGHO¶DOFRROjWLWUHJUDWXLWjGHVPLQHXUVGDQV OHVGpELWVGHERLVVRQVHWWRXVFRPPHUFHVRXOLHX[SXEOLFV

&2'('(/$6$17e38%/,48($57//

,/(67,17(5',7'(9(1'5(¬&5e',7 '(6%2,66216$/&22/,48(6 &2'('(/$6$17e38%/,48($57/5

,/(67,17(5',7'(6(75289(5(1 e7$7 '¶,95(66( 0$1,)(67( '$16 /(6/,(8;38%/,&6 &2'('(/$6$17e38%/,48($57/5

(Q FDV GH QRQUHVSHFW XQH DPHQGH GH å HVW j SD\HU 3RXU YRXV PHWWUH HQ UqJOH FRQWDFWH]QRXVDX.

/(1215(63(&7'(&(6,17(5',&7,216(673$66,%/('(328568,7(6-8',&,$,5(6

$2Ô7

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 6

N° 579 - Avril 2017

ENTRE NOUS, ON SE COMPREND — AG2R LA MONDIALE, le premier partenaire des métiers de l’alimentaire.

Avec 33 accords de branche, AG2R LA MONDIALE protège aujourd’hui 1 million de salariés et retraités et 115000 entreprises de la filière alimentaire en France. Chaque jour, notre équipe experte de la protection sociale et patrimoniale liée à vos métiers s’implique pour vous apporter toute l’expertise d’un groupe de référence en assurance de la personne (retraite complémentaire, prévoyance, santé, épargne salariale, assurances de dommages, passifs sociaux, activités sociales…). Nos actions de prévention santé sont primées par les trophées de l’innovation paritaire et mutualiste de l’Argus de l’assurance en 2012, 2013 et 2015.

Pour en savoir plus, contactez-nous au 0825800105 (0,15 euro TTC/min).

PRÉVOYANCE SANTÉ

ÉPARGNE RETRAITE ENGAGEMENT SOCIAL

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

7

N° 579 - Avril 2017

STOP LINÉAIRE

BONNEMAMAN a entièrement repensé sa gamme bleue dédiée aux biscuits en lançant la gamme Gourmande , 5 références de biscuits au packaging novateur. Un nouveau format plus petit (150g) et plus fonctionnel qui, grâce à sa barquette carton, permet aux biscuits de ne pas s’émietter mais surtout un paquet plus moderne et plus pratique doté d’un système d’ouverture/fermeture pour une meilleure conservation des produits. Ce lancement est également marqué par un nouveau design plus actuel et surtout par le grand retour du Vichy rouge, couleur emblématique de la marque. Avec sa gamme Gourmande, Bonne Maman propose 5 références croquantes et savoureuses réalisées à partir d’ingrédients de qualité sans conservateur, arôme artificiel ni colorant :

Issues du meilleur des récoltes d’un groupe d’apiculteurs français passionnés réunis au sein de la coopérative FRANCE MIEL, LES COLLECTIONS MIEL ET MIELS offrent des miels d’exception sélectionnés un à un pour leur pureté et leur qualité gustative. Chaque appellation indique avec précision l’origine botanique du miel ainsi que son lieu de récolte. Présentés dans leur écrin, les élixirs Miel et Miels invitent à découvrir, récolte après récolte, de nouvelles pépites. La gamme, riche de 14 miellées différentes et de 4 spécialités au miel, se décline en trois collections : les Miels de Crus, les Miels de Terroirs et les Mariages de saveurs. 10 Miels de Crus : le miel

d’acacia des vignobles du Pouilly, de sapin des Pyrénées, de châtaigner des Causses, de carotte du Languedoc, de pissenlit du Jura, de lavande de Provence, de romarin du Luberon ou encore le miel de sapin du Jura (médaille d’argent au Concours Général Agricole de mars 2016), le premier miel de coriandre français et, tout nouveau : le miel de ronce de Bourgogne.

Les Sablés tout chocolat ,fondants et savoureux Les Petits beurre , croustillants et légers Les Sablés des prés , savant mélange de graines Les Croquants noix de coco , frais et craquant Les Sablés pomme , sésame , nouveauté de la marque

Fleuron du patrimoine gastronomique, la bière belge est reconnue dans le monde entier. Un lieu de naissance idéal pour le Pavé à La Leffe , fruit d’une rencontre créative entre le savoir-faire des maîtres fromagers de Passendale et des brasseurs LEFFE . Grâce à un secret de fabrication bien gardé, le fromage s’imprègne tout au long de l’affinage des arômes de la bière jusqu’à son cœur. Le Pavé à la Leffe Blonde

4 Miels de Terroirs : le Miel du Pays de Cocagne, des forêts de Sologne, des Terres de la Champagne et, tout nouveau : le miel des Vallées du Dauphiné. 4 Mariages de Saveurs : agrumes et miel, gousse de vanille et miel, fruit secs et miel et le tout nouveau : thé matcha et miel (primé au SIAL). Forte de son savoir-faire traditionnel, la laiterie bretonne LE GALL , Maître Crémier et beurrier depuis 1923, pro- pose une nouvelle Crème fraîche de Bretagne épaisse en pot de 20 cl. Cette référence vient compléter sa gamme, déjà composée des Crèmes fraîches Fleurette en bidon- nettes de 25 cl (conventionnelle et Bio), 50 cl et 1 L. Son format individuel en pot de 20 cl permet une utilisation

dévoile sous sa croûte au ton clair et son cœur blond moelleux, souple et doré, le goût de la tradition Leffe. Dès la première bouchée, ses arômes levurés beurrés, son parfum de clou de girofle et de vanille, oscille avec l’amertume de la bière. Affiné pendant cinq

équilibrée et évite les gaspillages. Traditionnelle et entière, cette crème contient 30 % de matières grasses. Fabriquée à partir de lait collecté en Bretagne, première région laitière d’Europe, elle est ensemencée de ferments lactiques rigoureusement sélectionnés. 100 % d'origine natu- relle, elle est garantie sans colorant ni conservateur.

semaines, c’est un fromage d’abbaye généreux. Complexe et puissant en goût,

le Pavé à la Leffe Brune éveille les papilles des gourmets en quête de goût avec sa texture onctueuse et fondante. Sa pâte ambrée imprégnée à cœur révèle une recette aux notes torréfiées et touches de caramel salé. Affiné pendant 3 mois, c’est un fromage puissant.

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 8

N° 579 - Avril 2017

STOP LINÉAIRE

LUSTUCRU SELECTION lance une nouvelle gamme de pâtes farcies créée par un chef étoilé. « Quand le restaurant s’invite chez vous » telle est la promesse faite par l’étroite collaboration entre la marque et le Chef Thibault Sombardier. 5 recettes originales sont à retrouver : Gorgonzola crémeux aux éclats de noix et touche de miel Jambon speck ricotta et mozzarella fondante Cèpes en persillade fromage pecorino et noisettes croquantes Aubergines fondantes aux olives noires et râpé de parmesan Légumes grillés mozzarella di bufala et pignons de pin

Commercialisé depuis fin 2015 et distribué en magasins bio, le tartinable houmous de GERMLINE a été élu « meil- leur produit bio 2017 » par un jury de 100 consommateurs, séduits par les qualités gusta- tives et nutritionnelles du pro- duit. Contenant pas moins de

37,7 % de graines germées, c'est le pois chiche germé qui est l'ingrédient star de ce tartinable. En effet, cette graine légumineuse, chouchou de la cuisine orientale, est recon- nue pour sa richesse en protéines végétales. Savamment formulé, cet houmous offre une saveur originale au bon goût de cumin, et une texture étonnante, croquante et fon- dante à la fois. Ce produit 100 % biologique et naturel se conserve au réfrigérateur, avant et après ouverture, pour garder toute sa fraîcheur et préserver au maximum les bienfaits de la germination : haute digestibilité et micro- nutriments essentiels notamment. GRANDEUR NATURE dévoile son Beurre de baratte aux al- gues de Bretagne Bio . Certifiée Agriculture Biologique (AB) et riche en oligo-éléments, cette recette au goût exclusif marie l’authenticité du beurre de ba- ratte aux notes iodées et salées de trois algues cultivées sur le littoral nord breton : le parfum de la nori, l’algue la plus consommée dans le monde, le goût corsé de la dulse, la fraîcheur de la laitue de mer. Originale, sa robe jaune est ainsi relevée de touches rouges, vertes et roses violacées. Pour cuisiner ou tarti- ner, ce beurre marin végétal allie le goût de noisette et des algues. Son format astucieux « découverte » en 125 g est synonyme de praticité.

BEGHIN SAY annonce 3 nouveautés majeures : Mini & Mini duo La Perruche : un mini sucre de 3 g

– soit 2 fois moindre que la taille de l’original. Ce format inédit permet de retrouver le goût unique et la forme originale des morceaux

Perruche en plus petit. Les deux offres – roux et assortiment roux et blanc – sont proposées dans une boîte refermable au design inspiré de la nouvelle charte contempo- raine la Perruche.

Gros cristaux de sucre pour confitures tradi- tionnelles : la marque enrichit sa gamme Spéciale Confitures d’une référence 100 % pur sucre, sans aucun additif. Cette offre se démarque par la gros- seur de ses grains de sucre, 3 fois supérieure à celle des sucres habituellement utilisés, qui per- met de confire les fruits tout en préservant leur bon goût. Résultat : la saveur et la texture gour- mande des confitures traditionnelles, le tout en 30 minutes de cuisson seulement. Pour répondre à l’engouement des Français pour la pâtisserie, la marque propose une offre inspirée de la recette de la spécialité du Nord « Vergeoise ». Baptisé « Velours », ce sucre se dissout instantanément dans les préparations et les desserts. Proposée en deux dé- clinaisons, Velours avec sa touche de Caramel blond et

SOY propose 2 nouvelles recettes 100 % végétales, gourmandes et originales. Ultra rapides à préparer, sans huile de palme et source de protéines, ces petits plats com- plets veggie sont parfaits pour manger vite, sain et équilibré ! Boulgour à l’Orientale : un plat complet et équilibré à base de boulgour de blé, finement cuisiné avec des petits légumes et des raisins secs. Raviolis Tomates, Tofu & Basilic : des raviolis veggie farcis au tofu, cuisinés à la tomate et relevés de basilic.

Velours avec sa touche de Caramel brun pour une saveur plus corsée, cette offre apporte une note de caramel aux gâteaux comme aux crêpes, gaufres et yaourts.

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

9

N° 579 - Avril 2017

STOP LINÉAIRE

Implanté dans le Sud-Ouest de la France, VITABIO , connaît bien les trésors de nos ré- gions comme la pomme d’Aquitaine, natu- rellement sucrée et savoureuse. La marque associe cette pomme à la saveur acidulée de la framboise et au peps de l’acérola, en proposant une toute nouvelle recette qui vient enrichir la gamme de gourdes Cool Fruits . Celle-ci est 100 % issue de fruits et

La famille TEISSEIRE s’agrandit avec Teisseire Max. Retrouvez les 4 parfums préférés des Français, en petit flacon, pratique à prendre en main et à emporter : grenadine, menthe, citron & citron vert et pêche. Un contenant plus petit qui a tout d’un génie : il permet d’obtenir autant de boisson diluée qu’avec un bidon ordinaire de sirop. Une pression dans un verre d’eau suffit.

est produite en France. Retrouvez les 6 autres parfums : Pomme d’Aquitaine + Acérola / Pomme Poire + Acérola / Pomme Fraise Myrtille + Acérola / Pomme Pêche Abricot + Acérola / Pomme Banane + Acérola / Pomme Mangue Ananas + Acérola.

VAL DE RANCE poursuit sa démarche de révolutionner les usages de consommation du cidre et crée la surprise en proposant un format inédit : la canette ! En lançant un conditionnement axé sur la praticité et la mobilité, le cidre Val de Rance se positionne comme une nouvelle offre boisson snacking. Retrouvez 3 recettes en format de 25 cl : Elaboré avec des pommes douces et acidulées minutieusement sélectionnées par le maître de chai, le cidre « Tout Brut » (4,5 % vol) au goût frais et léger se marie avec des pauses salées. Il est souple en attaque de bouche avec une pointe d’acidité qui vient compléter sa saveur subtile. En outre, il a remporté la médaille d’Argent au Concours Général Agricole Paris 2016. Elaboré avec des pommes douces et acidulées aux notes fruitées, le cidre « Tout Doux » au goût vif et moel- leux de pommes fraîches accompagnera parfaitement les pauses sucrées. La douceur qui émane de ce cidre peu alcoolisé (2 % vol) apporte équilibre et harmonie. Il a reçu la médaille d’Or au Concours Général Agricole Paris 2016 qui s’est déroulé au Salon International de l’Agriculture.

Alain Dominique Perrin, propriétaire du Château Lagrézette, un des fleurons de l’appellation de Cahors, a fait renaître en 2001 un vignoble disparu et le baptise, tout naturellement, le DOMAINE DE ROCAMADOUR . Merveille de Rocamadour 2015 , IGP Lot Rocamadour, est issu d’un assemblage de 67 % viognier et 33 % chardonnay. Il présente une robe de couleur jaune pâle aux reflets dorés. Le nez se révèle expressif dominé par des notes florales, églantiers, fleurs blanches et d’abricots. Cette cuvée expose un nez complexe et élégant. En bouche , le vin se dévoile ample, avec du volume. La bouche se caractérise par sa rondeur, et sa souplesse, avec une pointe de minéralité et une tension apportée par le chardonnay. La bouche longue s’achève sur des notes de fruits à chair comme la pêche, l’abricot ainsi que des notes briochées. Au cœur de Châteauneuf-du-Pape, le DOMAINE DESSENECHAUX compteparmi lesplus anciens vignobles de la région (son origine remonte au XIV ème siècle). Il élabore des vins rouges corsés ainsi que des vins blancs charnus et aromatiques qui reflètent tous deux la richesse de leurs terroirs respectifs. Domaine des Sénéchaux blanc 2014 est composé d’un assemblage de 34 % roussanne, 29 % clairette, 28 % grenache blanc et 9 % bourboulenc. Il est doté d’une robe d’une belle limpidité, jaune claire aux légers reflets verts. Le nez , expressif et frais, s’ouvre sur des arômes de fleurs d’aubépine et de fruits exotiques, mêlés à quelques zestes d’agrumes. En bouche , l’attaque est franche, révélant des notes de fruits à chair blanche. Le bois vient se glisser tout en douceur, accompagné de subtiles touches de vanille. La finale, persistante et d’une belle rondeur, vient parfaire l’équilibre du vin.

Le cidre « Tout fruité » pétillant (2,5 % vol) avec sa robe claire et cristalline d’une couleur rosée est issu du mariage de cidre blanc élaboré avec des pommes à chair blanche (Guillevic, Avrolles…) et du jus de framboise. En bouche , les arômes 100 % naturels de framboise sont subtilement relevés par les notes acidulées du cidre blanc.

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

11

N° 579 - Avril 2017

STOP LINÉAIRE

En 2008, le CHATEAU GRAND MAYNE , Grand Cru Classé de Saint-Emilion, lance son second vin Filia de Grand Mayne. Filia de Grand Mayne 2012 est un assemblage de 81 % merlot, 13 % cabernet franc et 6 % cabernet sauvignon. Cette cuvée, élaborée à partir des vins des jeunes vignes du domaine, est élevée dans les mêmes conditions que le Château Grand Mayne et a été vinifiée dans des cuves bois et inox thermo régulées. Le vin est parfumé, rond, complexe et élégant avec toutes les caractéristiques de son ainé Grand Mayne. Moins profond mais plus immédiatement séduisant, le vin présente une bouche bien dotée qui ressemble fort au grand vin par ses doux arômes de fruits rouges mêlés de notes fumé, tabac et de graphite. Il s’agit dans l’ensemble d’un vin équilibré, ouvert et élégant que vous apprécierez dès aujourd’hui et qui sera parfait ses 5-7 prochaines années. Domaine familial implanté depuis quatre générations en Bourgogne, le DOMAINE JEAN FERY ET FILS exploite une dizaine d'hectares de vignes dont les parcelles s'égrènent de la Côte de Nuits à la Côte de Beaune sur une vingtaine d'appellations. Chassagne-Montrachet 1 er cru « Abbaye de Morgeot » 2014 est issu de vignes de chardonnay. Il présente une belle robe brillante aux reflets argentés. Au nez , ce vin est expressif, généreux et profond. Il évoque d’abord la poire puis diverses fleurs : aubépine et pivoine notamment. L'entrée en bouche est expressive et nette avec une attaque franche et une acidité bien équilibrée. La dégustation se poursuit sur fond de minéralité, la bouche se montre dense, équilibrée et longue. Les fruits jaunes apparaissent d'abord puis cèdent la place à des notes d'écorces d'agrumes et de brioche grillée. Situé à Lorgues, le CHATEAU DE BERNE est au cœur de l’appellation « Côtes de Provence ». Son vignoble, d’une superficie de 135 hectares, bénéficie d’une situation idéale pour élaborer des vins de caractère. Château de Berne Rosé 2016 est issu d’un assemblage de 70 % grenache, 15 % syrah, 5 % rolle, 5 % cinsault et 5 % de cabernet sauvignon. Il présente une robe rosée très claire, sa teinte saumonée est très brillante. Son nez est très expressif, vif et intense avec des arômes de pêche, d'agrumes, des notes de bois et d’aromates. En bouche , l’attaque est franche avec beaucoup de rondeur. La finale est ronde, florale et très longue.

Issue d’un savant assemblage de 7 cépages : cinsault, grenache, cabernet sauvignon, carignan, tibouren, syrah et mourvèdre, la cuvée Premium rosé 2016 du CHATEAU ROUBINE est un vin d’une grande complexité à la fois léger et fruité. Grâce aux ven- danges de nuit, cette cuvée bénéficie d’une macé- ration pelliculaire à basse température de quelques heures. Les cépages sont ensuite vinifiés séparé- ment. Après filtration, l’assemblage intervient puis la mise en bouteille. Ce vin dévoile une robe claire et étincelante, aux reflets or rose, qui charme dès le premier regard. Son nez exprime avec gourman- dise et élégance une palette de fruits frais du ver- ger et d’agrumes, complétée par de subtiles notes florales. L’attaque fraîche et franche dévoile des arômes de pêche de vigne, de pamplemousse rose, mêlés à de fines touches de fruits des bois. En fin de bouche , les notes s’estompent pour une finale portée sur la fraîcheur et la netteté.

CHAMPAGNE BOLLINGER présente un nouveau millé- sime de sa cuvée de prestige : La Grande Année 2007 . Provenant exclusivement de Grands crus et Premiers crus champenois, les raisins sélectionnés sont issus de la « cuvée » pour ne garder que le meilleur jus. 14 crus sont entrés dans la composition de l’assemblage, dont 91 % de Grands crus et 9 % de Premiers crus, majoritairement aÿ et verzenay pour le pinot noir, cramant et oger pour le chardonnay. L’assemblage du champagne est compo-

sé de 70 % de pinot noir et 30 % de chardonnay. Lors de ces années particulières, une fois vinifiés les raisins provenant de Grands et Premiers crus, l’assemblage révèle une belle harmonie qui donne corps à l’intuition née dès la ven- dange. La Grande Année dé- veloppe une vinosité majes- tueuse, des arômes intenses, riches et complexes, auxquels chaque millésime apporte sa ponctuation singulière.

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 12

N° 579 - Avril 2017

Fourgonnette aménagée Véhicule frigorifique Véhicule magasin Food-truck Remorque magasin

L’assurance auto professionnelle qui pense à tous et à tout * .

Votre véhicule professionnel est bien plus qu’un simple outil de travail et vous avez besoin de bien l’assurer. Avec MAPA Auto Professionnel, vous construisez votre assurance avec des garanties adaptées au mieux à votre métier et à votre budget. Si votre véhicule professionnel est un camion magasin, nous vous proposons le service exclusif MAPAMAG, qui prend en charge la location d’un véhicule magasin de remplacement en cas de sinistre. > Retrouvez tous les détails sur www.mapa-assurances.fr dans la rubrique Professionnel/Véhicules professionnels.

Société d’Assurance Mutuelle à cotisations variables - Entreprise régie par le Code des Assurances

Le printemps est là. Côté cuisine, les légumes crucifères d’hiver (brocoli, chou vert, navet…) vont peu à peu laisser place aux légumes primeurs comme les oignons nouveaux, les radis, les asperges… Que de bonnes choses pour nos papilles et notre santé ! Il est en effet recommandé de consommer les fameux cinq fruits et légumes par jour. Cela est d’autant plus vrai s’ils sont de saison et de préférence locaux : les fruits et légumes cultivés naturellement présentent de nombreux atouts. Les vertus des fruits et légumes de printemps ne sont plus à démontrer. Sources de vitamines, de fibres, de sels minéraux, d’eau, ils sont de véritables bienfaiteurs pour la santé. Consommés pour leur fraîcheur, leurs couleurs vives, leur goût spécifique, ils sont le symbole des beaux jours et bénéficient d’une image très positive auprès des consommateurs. Découvrez dans ce dossier spécial quelques variétés ainsi que des astuces pour faire de votre rayon fruits et légumes un passage incontournable que vos clients ne manqueront pas de remarquer.

LES ATOUTS DES FRUITS ET LÉGUMES DE SAISON

diminue progressivement . En y ajoutant les longs jours de transports et toutes les altérations que les fruits et légumes peuvent subir à ce moment-là, et l’on retrouve à l’arrivée des produits bien plus pauvres en vitamines et minéraux que s’il s’agissait de fruits et légumes de saison et locaux.

PLUS DE SAVEUR Pour qu’un fruit ou un légume ait unmaximumde saveurs, celui- ci doit être cueilli à maturité et consommé rapidement . Ceux cultivés en serre et qui ont vécu de longues heures de transport pour être exportés sont cueillis plus tôt pour mûrir durant le trajet, avec comme résultat une perte de goût. Consommer de saison c’est donc s’assurer de manger des fruits et légumes au moment où ils sont les meilleurs et les plus gouteux . PLUS DE VITAMINES ET MINÉRAUX Pour avoir des fruits et légumes en toutes saisons, il faut généralement les cultiver dans des serres ou hors-sol. Or, cultivés ainsi, les fruits et légumes sont bien moins riches en éléments nutritifs que ceux qui le sont de manière traditionnelle. En effet, ils sont souvent traités abondamment pour les aider à pousser plus vite et compenser le manque de soleil en serre et de nutriments naturellement présents dans le sol. Par ailleurs, ils sont généralement cueillis avant maturité. Or, dès la récolte, la teneur en vitamines des fruits et légumes

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 14

N° 579 - Avril 2017

LES FRUITS ET LÉGUMES DE PRINTEMPS DOSSIER SPÉCIAL

ZOOM SUR…

QUE VA-T-ON TROUVER SUR NOS ÉTALS AU PRINTEMPS ? DE BONS APPORTS NUTRITIFS, AU BON MOMENT La nature est bien faite, elle offre au bon moment les fruits et légumes dont le corps à besoin . En hiver par exemple, lorsque le corps manque de soleil, c’est justement la saison des agrumes riches en vitamine C et des légumes riches en minéraux. En été, lorsque le corps a besoin d’hydratation face à la chaleur, c’est la saison des fruits et légumes gorgés d’eau (concombre, melon, salade…). Consommer de saison permet donc d’offrir au corps tous les apports nutritifs dont il a besoin, au bon moment ! PRÉSERVER LA PLANÈTE Les étals regorgent aujourd’hui de fruits et légumes toute l’année, même hors saison. Cependant, l’impact sur l’environnement est loin d’être négligeable. En cause : la pollution liée au transport, à l’utilisation de produits chimiques… POUR CONSOMMER MOINS CHER Les produits de saison et locaux nécessitent moins de traitement, moins de transport et pas de taxe d’importation , ils sont donc généralement moins cher. LES FRUITS ET LÉGUMES DU MOIS D'AVRIL CÔTÉ LÉGUMES : Ail, asperge, carotte, chou, fève, laitue romaine, oignon, radis, petit pois, pois gourmands, cresson, pourpier, morille, artichaut, épinards, navet, échalote... CÔTÉ FRUITS : Kiwi, pomme, avocat, banane, citron, fruit de la passion, kiwi, litchi, mangue, papaye... LES FRUITS ET LÉGUMES DU MOIS DE MAI CÔTÉ LÉGUMES : Ail, asperge, aubergine, blette, betterave, chou, concombre, radis, carotte, épinard, haricot vert, fenouil, cresson, roquette, laitue, oignon, pomme de terre, petit pois, rhubarbe, melon, Avocat, banane, citron, fruit de la passion, kiwi, mangue, fraise, nectarine, pamplemousse, papaye, prune, pêche, tomate... LES FRUITS ET LÉGUMES DU MOIS DE JUIN CÔTÉ LÉGUMES : Artichaut, asperge, blette, chou-fleur, fenouil, courgette, petit pois, pomme de terre, radis, fève, laitue, roquette, oseille, aubergine, betterave, concombre, rhubarbe, melon, oignon, poivron, melon... CÔTÉ FRUITS : Avocat, banane, cerise, citron, fraise, framboise, nectarine, pastèque, prune, pêche, tomate, abricot, amande, figue, fruit de la passion, papaye, kiwi... sauge, thym... CÔTÉ FRUITS :

LES PÊCHES ET LES NECTARINES „ Saison : de mai à septembre. „ A consommer : les pêches et les nectarines, outre la dégustation simple, sont incontournables dans les salades de fruits et

accompagnent également agréablement une volaille. En rayon depuis le mois de mai, les nectarines et les pêches sont encore plus présentes en juin et juillet. Profitez de l’été pour faire découvrir à vos clients des variétés un peu moins connues telles que les pêches sanguines et les pêches plates. „ Segmentation : par la maturité : attention à pré-emballer les fruits mûrs à point car ils sont très fragiles. Par la couleur de la chair : blanches, jaunes et sanguines, les blanches sont plus juteuses mais plus fragiles. Par le calibre : plus le fruit est gros, plus il est savoureux. „ Critères d’achats et de réception : choisissez les fruits proches de la maturité et de forme régulière. La coloration sera étendue et vive, la chair juteuse. Prenez garde aux fruits flétris, aux couleurs ternes, à la chair cotonneuse ou trop ferme. A réception, séparez les lots selon la maturité et mettez-les en chambre froide. „ Conservation : sensibles aux chocs, elles sont à manipuler avec précaution. La vente de lots de couleur et de maturité homogènes limite les pertes. „ Durée de vie optimale en rayon : 3 à 4 jours, variable selon la maturité.

LES FRAISES „ Saison : de mai à août. „ A consommer : la fraise prend le relais des agru- mes au printemps. Très attendue, elle renouvelle l’offre du fruit avec un très bon apport en vitamines C. Pensez à le mentionner ! „ Segmentation :

les variétés sont nombreuses ! Vous pouvez proposer des ga- riguettes, ciflorettes, mara des bois, pajaro, elsanta, darselect, seascape, cigaline, cireine, selva… „ Critères d’achats et de réception : très fragiles, choisissez des fruits brillants, au calice vert non desséché, d’un rouge uniforme pas trop foncé. Le transport doit se faire sous température dirigée (4 à 8° C). „ A proscrire : les fraises qui arrivent mouillées, transportées dans de mauvaises conditions ayant subi une rupture de la chaîne du froid. „ Conservation : manipulez-les avec précaution, évitez les chocs thermiques et laissez-les dans l’emballage d’origine. „ Durée de vie optimale en rayon : 1 jour et demi.

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

15

N° 579 - Avril 2017

LES FRUITS ET LÉGUMES DE PRINTEMPS DOSSIER SPÉCIAL

Pour la présentation des fruits, vous pouvez créer des îlots ou des espaces bien identifiés afin de théâtraliser l’offre produit. Vous pouvez également les mettre en valeur en utilisant des paniers ou en proposant des corbeilles de fruits. N’hésitez pas non plus à communiquer sur les fruits et à informer le client sur leur origine, à donner des informations nutritionnelles ou à parler de leurs bénéfices pour la santé. Organisez également des espaces de dégustation qui peuvent souvent agir comme un déclencheur d’achat.

Pour la mise en rayon, évitez le plus possible les chocs et laissez les fruits dans leur emballage d’origine, si possible. Triez régulièrement les fruits et évitez la brumisation pour ne pas provoquer l’apparition de moisissures. Afin d’éviter que les fruits ne se dessèchent, couvrez-les le soir.

LES CERISES „ Saison : de juin à août.

L’AUBERGINE „ Saison : de mai à septembre.

„ A consommer : les cerises se croquent bien- sûr natures, mais font également de délicieux clafoutis. Cuites, elles rentrent dans la composition des compotes, gâteaux et autres gratins de fruits. „ Segmentation : distinguez les cerises douces (bigarreaux) en fruit de bouche et les cerises acides (griottes) pour les préparations. Proposez du vrac et de la barquette. „ Critères d’achats et de réception : choisissez les lots d’une très grande fraîcheur : fruits brillants, homogènes en calibre et couleur, à pédoncule vert et souple. Fruits fermes, sans tâches ni éclatement. Evitez les lots de couleur trop claire. A réception, vérifiez l’état sanitaire, placez les colis en quinconce pour favoriser l’aération. Pour les fruits placés au frais, l’apparition de condensation n’est pas préjudiciable à la qualité. Il faut veiller à les sortir suffisamment à l’avance et les vendre à température ambiante. „ Conservation : évitez les changements brusques de température, les chocs, l’excès de manipulations et les présentations en masse. Triez rapidement pour éviter les contaminations. Vendez au jour le jour et mettez en rayon en fonction des besoins. „ Durée de vie optimale en rayon : 1 jour et demi.

„ A consommer : délicieuse grillée ou farcie, l’aubergine se décline également dans des recettes incontournables : ratatouille, moussaka ou encore le caviar d’aubergine.

„ Segmentation : vous pouvez proposer à vos clients des aubergines longues, rondes (à farcir) ou des variétés blanches (variété dourga). „ Critères d’achats et de réception : rechercher les gonflées, pleines et souples au toucher, aux pépins peu développés. La peau doit être lisse, brillante et l’aubergine doit être de couleur homogène. Son calice doit être d’un vert franc. „ Conservation : l’aubergine est un produit fragile. Sa peau se plisse facilement et lorsqu’elle subit des changements de températures, elle ternit et perd très vite son attractivité. Elle craint le froid donc vous pouvez la mettre en resserre à température supérieure à 8°. „ Durée de vie optimale en rayon : 2 jours environ.

LE MELON „ Saison : de mai à septembre.

„ A consommer : le melon se savoure à tous les moments du repas : en entrée, en accompagnement, en dessert et même en sorbets.

L’ABRICOT „ Saison : juin à août.

„ A consommer : les abricots se dégustent natures, en confi- tures ou en tartes. „ Segmentation : jouez la seg-

„ Segmentation : la star reste le melon charentais. Le rayon peut néanmoins enrichir son offre avec du charentais brodé (un peu moins parfumé mais plus résistant), du melon galia ou du canari (melon jaune allongé, à chaire juteuse et sucrée mais moins parfumée). „ Critères d’achats et de réception : Le melon est un fruit pour lequel il faut porter une attention particulière puisqu’il peut représenter une partie importante du chiffre d’affaires de votre rayon. Choisissez les fruits de couleur homogène, souples au toucher au niveau de l’ombilic (côté opposé au pédoncule). Le pédoncule doit être charnu et coupé nettement. Privilégiez les productions de début et de pleine saison. „ Conservation : le melon, surtout le charentais, craint les chocs (éviter les tas). Ne le mettez pas en plein soleil car il se ramollit très vite. Le maintenir au frais s’il a été pré-réfrigéré sinon dans la réserve. Surveillez la maturité. „ Duréede vie optimale en rayon : 2 à 3 jours (à une température de 20° C, il se conserve 3 à 5 jours après récolte).

mentation par le conditionnement (barquette) et les calibres. „ Critères d’achats et de réception : recherchez les abricots de bon calibre, bien colorés, à peau lisse et chair souple. Choisissez des lots homogènes en couleur, calibre et maturité. „ Conservation : placez les colis dans un endroit frais et sec. Si la maturité est avancée, mettez-les en chambre froide entre 8° et 10° C. Evitez les manipulations trop brutales ; si possible présentez en emballage d’origine. Triez pour prévenir le développement de moisissures. Pour les produits placés sous chaîne du froid, maintenez les au froid jusqu’à la vente, sinon laissez à température ambiante. Attention, n’oubliez pas que l’abricot perd 1 % de son poids par jour. „ Durée de vie optimale en rayon : 2 à 3 jours (selon la maturité et la variété).

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 16

N° 579 - Avril 2017

LES FRUITS ET LÉGUMES DE PRINTEMPS DOSSIER SPÉCIAL

LE CONCOMBRE „ Saison : de mai à septembre.

Retirez les courgettes qui ternissent et celles qui sont tâchées pour éviter toute contamination. Vous pouvez stocker les courgettes en chambre froide car elles ne craignent pas le froid. Vous pouvez également les laisser en rayon sous couverture sèche. „ Durée de vie optimale en rayon : environ 2 jours.

„ A consommer : il n’est plus utile de faire dégorger le concombre avant de le consommer car les variétés d’aujourd’hui sont beaucoup moins

amères que celles d’autrefois. Très apprécié en salade, sa forte teneur en eau en fait un légume rafraîchissant et désaltérant. Il peut également être cuit et se marie très bien avec le poisson. „ Segmentation : le concombre peut se décliner en différentes tailles. Vous pouvez proposer par exemple du mini-concombre (ti-concombre en créole) qui saura trouver ses clients adeptes du dipping lors des apéritifs. „ Critères d’achats et de réception : la coloration doit être d’un vert franc et le concombre doit être brillant, lisse ou légèrement cannelé (selon les variétés), droit, ferme. La longueur à préférer s’échelonne entre 32 et 35 cm. N’oubliez pas de contrôler le nombre de pièces par colis et de vérifier l’homogénéité des calibres. „ Conservation : attention aux chocs qui abîmeraient les produits. Vous pouvez veiller à la rotation des pièces et de préférence, il ne faut pas faire de stock. Le concombre se maintient au frais entre 12° et 20 ° mais pas dans la chambre froide. Ils sont parfois vendus sous film, ce qui permet d’éviter certains problèmes dus à la manipulation. Attention, le concombre jauni en présence de l’éthylène (présente en partie dans les agrumes et les fruits à pépins), donc préférer un emplacement au côté d’autres légumes verts par exemple. „ Durée de vie optimale en rayon : environ 3 jours.

LE POIVRON „ Saison : de juin à octobre „ A consommer : le poivron est une source incontestable de vitamine C et une excel- lente source de carotène

(provitamine A) et de flavonoïdes (vitamine P), présents à l'état de pigments. Le poivron se consomme cru ou cuit et agrémente parfaitement les salades. En Italie, on le fait cuire au four et on le consomme avec de l’huile d’olive et de l’ail. „ Segmentation : vous pouvez présenter jusqu’à 4 couleurs de poivron (rouge, vert, jaune et orange). „ Critères d’achats et de réception : le poivron doit être de couleur brillante, ferme et sa chair doit être croquante. Le pédoncule doit être nettement tranché et préférez les poivrons qui ont une couleur uniforme. „ Conservation : plus ou moins sensible aux chocs (il se fragilise et s’abîme rapidement), il faut donc le manipuler avec précaution. Attention à surveiller la coloration des poivrons pour garder une certaine homogénéité des produits dans le rayon. Le poivron supporte les écarts de température mais une fois qu’il s’est réchauffé en rayon, ne le rentrez pas au frigo car il risquerait de se flétrir. „ Durée de vie optimale en rayon : de 2 à 5 jours environ.

Les Français sont de plus en plus nombreux à souhaiter allier plaisir et santé grâce aux légumes d’été, et notamment à l’apéritif. Le dipping (qui signifie tremper en anglais) y intègre les crudités : tomates cerise, concombres, radis… sont trempés dans une sauce au fromage blanc avec de fines herbes. Pensez-y pour votre rayon !

LA TOMATE „ Saison : de mai à septembre. „ A consommer : en coulis, farcie, crue avec du sel, en salade ou associée à différentes préparations comme dans la ratatouille… les façons de la déguster sont innombrables.

LA COURGETTE „ Saison : de juin à septembre

„ A consommer : elle garde toute sa saveur lorsqu’elle est cuite à la vapeur et permet de réaliser de nombreux plats légers en calories. Elle fait également partie intégrante de la ratatouille et se retrouve dans de nombreux plats méditerranéens. „ Segmentation : elle peut être déclinée en trois segments. La forme longue est la plus connue. Mais il en existe également des rondes (souvent appelées courges) et des mini-courgettes. „ Critères d’achats et de réception : préférez des courgettes bien pleines et gorgées d’eau. La couleur doit être d’un vert franc, l’épiderme doit être piquant. Le pédoncule doit être sain, de couleur unie et tranché de façon nette. „ Conservation : très fragile, elle se manipule avec délicatesse. Elle craint les chocs et marque très vite à la moindre éraflure.

„ Segmentation : en plus des tomates traditionnelles, vous pouvez proposer des tomates charnues à farcir, des tomates cerise… Les tomates grappes attirent davantage les clients. Le parfum qui se dégage de la branche y est pour beaucoup. „ Critères d’achats et de réception : préférez les lots de tomates bien homogènes en calibre et en maturité (et coloration par conséquent). Vous pouvez contrôler la fermeté de vos produits. „ Conservation : évitez le plus possible les manipulations pour ne pas que la tomate se fragilise. S’il y a chaîne du froid, ne pas mettre les tomates tournantes (celles qui sont moins mûres) en dessous de 12 ° et les tomates rouges en dessous de 10 °. Vous pouvez les sortir en fonction des besoins et les laisser en rayon le soir. „ Durée de vie optimale en rayon : de 1 à 5 jours.

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

17

N° 579 - Avril 2017

Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Page 7 Page 8 Page 9 Page 10 Page 11 Page 12 Page 13 Page 14 Page 15 Page 16 Page 17 Page 18 Page 19 Page 20 Page 21 Page 22 Page 23 Page 24 Page 25 Page 26 Page 27 Page 28 Page 29 Page 30 Page 31 Page 32

Made with FlippingBook Learn more on our blog