La revue du détaillant N° 587 - Edition 2018

nécessité d’obtenir du bailleur ou du syndic l’accord sur un nouveau projet d’enseigne.

L’ENSEIGNE COMMERCIALE

Une enseigne commerciale est une inscription, forme ou image apposée sur un immeuble, ou située sur un terrain, portant sur une activité qui s’y exerce. Elle permet aux clients d’identifier le local d’exploitation (une boutique par exemple). Elle doit respecter certaines règles d’emplacement, de dimensions, etc. Son installation requiert une autorisation préalable dans certains cas. L’enseigne peut prendre la forme de lettres individuelles (découpées), d’un panneau, d’un bandeau-support ou être en double-face. Elle doit être composée de matériaux durables et conservée en bon état de propreté, d’entretien et de fonctionnement par le commerçant. Elle ne doit pas gêner la circulation, la signalisation et la sécurité routière. En cas de cessation ou de changement d’activité notamment, l’enseigne doit être démontée par la personne qui exerçait l’activité signalée (commerçant, artisan...), dans les 3 mois, sauf si l’enseigne a un intérêt historique, artistique ou pittoresque. Les débits de tabac bénéficient de dérogations en matière d’enseigne. La pose d’une enseigne répond à des critères stricts fixés par la mairie de votre lieu d’implantation. Il est important de bien respecter les règles fixées par la municipalité lorsque l’on implante une enseigne, tant sur le plan formel que sur le plan esthétique. Le formulaire de dépôt d’enseigne se fait par un cerfa que l’on trouve sur le site du service public : LES AUTORISATIONS NÉCESSAIRES

AUTORISATION ADMINISTRATIVE PRÉALABLE

Hors règlement local de publicité (RLP), l’installation d’une enseigne est libre, si elle respecte les conditions d’installation. Il est nécessaire d’obtenir une autorisation avant d’installer une enseigne :   à faisceau laser ;   située dans une commune couverte par un RLP ;   installée sur un immeuble classé ou inscrit au titre des monuments historiques ;   placée sur un monument naturel ou un arbre, dans un site classé, un parc national, une réserve naturelle, ou dans une zone protégée autour d’un site classé, un parc naturel régional, à moins de 100 m d’un immeuble classé, etc. Un seul formulaire peut être utilisé pour déclarer jusqu’à 3 enseignes (au-delà, une autre demande doit être déposée).

https://www.service-public.fr/professionnels- entreprises/vosdroits/R24287

ACCORD DU BAILLEUR

L’accord du bailleur propriétaire du local commercial n’est en principe pas nécessaire pour installer une enseigne, celle-ci constituant un élément du fonds de commerce. Cependant, des clauses du bail commercial, voire du règlement de copropriété s’il existe, peuvent fixer des conditions à la pose d’une enseigne, notamment en relation avec les caractéristiques de l’immeuble et de son esthétique, et soumettre à l’accord du bailleur ou du syndic toute modification de l’enseigne.

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 6

N° 587 - Juillet / Août 2018

Made with FlippingBook Online newsletter