Cybersécurité - Focus RH

SECRETS POUR RÉUSSIR VOTRE FORMATION DIGITALE EN CYBERSÉCURITÉ Voici quelques secrets pour favoriser et pérenniser l’engagement de vos communautés et maximiser les ROI de votre dispositi f de (trans)formation cybersécurité. Dans un contexte de digitalisation croissante où les cyber menaces se complexifient, la sécurité numérique est devenue, en un temps record, un enjeu majeur des entreprises mais aussi de sécurité nationale. Données économiques et financières sensibles, données personnelles des clients et des collaborateurs, informations liées à la propriété intellectuelle, les actifs financiers et informationnels à sécuriser n’ont jamais été aussi nombreux. Vous l’avez compris, la cybersécurité , c’est LE sujet incontournable, quelle que soit la taille de l’organisation. De la perte de données personnelles non sensibles au hack de comptes bancaires de millions de clients de multinationales, les enjeux sont connus. La légalisation s’en mêle, de plus en plus (RGPD, Loi de Programmation informatique (LPM) pour les Organismes d’Importance Vitales (OIV)…Dans la majorité de cas, il s’avère que l’erreur est d’origine humaine. Au-delà donc de l’aspect technique, ce sont bien les réflexes qu’il faut acquérir et pour changer les comportements , et ce sujet en mutation constante, ne sera pas traité par une formation "one shot". Donner du sens pour maximiser les taux d’adhésion… Avec l’obligation de former pour montrer patte blanche aux autorités légitimes, il est courant de pusher du contenu à consulter obligatoirement, en mode "top down…". Vous avez là la meilleure formule pour un ROI désastreux en termes de formation . Publié initialement le 04/09/2018 sur Focus RH

Que le dispositif soit présentiel ou distanciel , donnez plutôt du sens en apportant des réponses à ces questions : Quels impacts pour moi ? Pour mon organisation ? Pour mes clients ? (Donner du sens, c’est aussi marketer votre dispositif, pour mieux le vendre et passer d’une "logique d’offres" à une "logique de demande", et donc de favoriser l’engagement du public cible.) Concrètement, cela peut se traduire par un "lancement orchestré" de votre dispositif : sondage gamifié pour diagnostiquer votre public, teaser interactif pour présenter les mots clés du dispositif, vidéo d’expert pour légitimer la démarche, capsules microlearning pour donner un premier vernis sur les fondamentaux, campagne d’affichage pour créer l’événement... Connaître son audience En matière de formation cybersecurity , les niveaux des publics à former sont hétérogènes. Nous le savons, mais encore faut-il en tenir compte. Beaucoup (trop) de formations "sensibilisation" délaissent souvent les profils plus experts, administrateurs et comptes à privilèges, qui sont les premiers barrages face à un risque ou à une attaque, eux aussi besoin d’avoir des réflexes techniques ! Assurez-vous que votre parcours couvre les notions requises en fonction des métiers, des domaines d’activités de votre organisation, des obligations légales auxquelles doit répondre votre structure. Une OIV (Organisation d’Importance Vitale reconnu par l’état) ne pourra pas se contenter d’un parcours de sensibilisation , mais devra tout de même s’adapter à ses publics, en adoptant le fond et la forme, avec un contenu ni trop complexe, ni trop infantilisant. Un moyen simple d’identifier ses publics est le diagnostic gamifié durant la phase de promotion du dispositif . Donner envie pour favoriser l’engagement (have fun!) Le "cyber" est synonyme de nouvelles technologies, d’innovation, de nouveaux usages et expériences. Profitez-en pour marquer les esprits , faire vivre des expériences, excellent facilitateur pour favoriser l’ancrage des messages clés à

retenir. Réalité augmentée ou virtuelle, mini-jeux sont des solutions simples à mettre en place et sont de parfaits prétextes à évoquer les problématiques cyber. Nous l’avons récemment testé avec une chasse au virus en réalité augmentée dans les locaux d’un grand groupe… buzz assuré pour une cyberformation ! Partager et ancrer les connaissances ! (share and enrich!) Ce n’est plus un secret, les résultats de recherches en neurosciences le prouvent, l’acquisition de connaissances, de bonnes pratiques est décuplée lorsqu’il est réalisé en collectif (vs individuel). Favoriser donc les échanges, les débats, les partages d’expérience. Les outils digitaux de type réseaux sociaux d’entreprise permettent facilement aujourd’hui d’animer des communautés. C’est pour cela nous préconisons d’animer, à l ’aide d’un communi ty manager, les communautés d’apprenant en faisant de l’acculturation, en partageant des points de vue d’experts, en animant des micro-débats… Former , sensibiliser, communiquer sur la sécurité des systèmes d’informations… les offres ne manque pas sur le marché. Mais ce n’est pas tant sur le contenu qu’il faut mettre l’énergie, c'est sur l’ orchestration du dispositif de transformation . Article rédigé par Rodolphe OLLIVIER Rodolphe OLLIVIER est Directeur Associé chez SBT Human(s) Matter. Consultant Digital passionné par l’apprentissage sous toutes ses formes, les nouvelles technologies et les neurosciences, il accompagne depuis plus de 10 ans les organisations dans leurs projets de (trans)formation en proposant des expériences innovantes pour favoriser le développement des individus et la performance de communautés.

Version originale

Page 1 Page 2 Page 3

sbt-human.com

Made with FlippingBook - professional solution for displaying marketing and sales documents online