Le Dictionnaire Encyclopédique de la Psychanalyse

Retour vers le menu

CONTRE-TRANSFERT (LE) Entrée tri-régionale Consultants interrégionaux : Anna Ursula Dreher (Europe), Adrian Grinspon (Amérique Latine), et Adrienne Harris (Amérique du Nord) Co-chaire de coordination interrégionale: Eva D. Papiasvili (Amérique du Nord)

I. INTRODUCTION ET DÉFINITIONS INTRODUCTIVES

Le contre-transfert est l'un des concepts les plus transformés et transformant en psychanalyse. Il est nécessaire de l'appréhender de manière historique, théorique, empirique et expérientielle. De nos jours, le concept dénote tout un éventail de sentiments (conscients et inconscients), de pensées et attitudes que les analystes portent envers le patient dans la situation analytique. Dans son sens le plus large, il peut fait référence à la totalité des sentiments, des attitudes et pensées qu'un thérapeute peut avoir au sujet de, ou envers, les patients. Plus précisément, cependant, le contre-transfert peut renvoyer à de spécifiques, pour la plupart inconscientes, réactions vis à vis du transfert des patients, littéralement à l'en contre du transfert du patient. En psychanalyse, il est l'un des concepts les plus complexes, dont l'évolution l'est tout autant, qualifié de nombreux sens sur un éventail des différentes orientations internationales actuelles. Généralement, l'on s'accorde à dire que l'expérience du contre-transfert porte à la fois potentiellement des avantages et des dangers. Composante nécessaire de la matrice transfert – contre-transfert, il reflète une dimension vitale interactive de la psychanalyse, même si elle est conceptualisée de manière divergente. Lorsque l’on extrapole et développe le concept à partir des dictionnaires psychanalytiques contemporains européens et nord-américains (Auchincloss, 2012; Skelton, 2006), en termes de phénomène clinique, par le biais de nombreux exemples de situations analytiques, médié par des processus conceptualisés et des mécanismes présents à l’intérieur du patient et entre le patient et l’analyste, la phénoménologie de l’expérience du contre-transfert peut comporter : * Un sentiment conscient ou idée que l'analyste porte en réaction au matériel du patient. * Un sentiment inconscient ou une association que l'analyste peut recouvrer ou (re) construire par une auto-analyse approfondie sur les indices, durant ou après l'heure. Cela peut inclure la réaction de l'analyste au transfert du patient, le contre-transfert même de l'analyste, ou tout élément ou caractéristique de l'échange, ainsi que l'expérience intropsychique de l'analyste en réaction à la totalité de la situation

115

Made with FlippingBook - Online Brochure Maker