Le Dictionnaire Encyclopédique de la Psychanalyse

Retour vers le menu

faveur et de combattre les objections à son égard » (Strachey, in : Freud, 1915c, p.161). Le premier usage publié du terme ‘inconscient’ de Freud est survenu en 1893 dans ses « Études sur l'hystérie » (Freud, 1893) et le tout dernier fragment inachevé de ses écrits théoriques de 1938, nommés « Some Elementary Lessons in Psychoanalysis » (Freud 1940c) (« Quelques Leçons élémentaires en psychanalyse ») est une nouvelle justification du terme. Afin de résumer, approfondir et actualiser les dictionnaires régionaux récents, (Akhtar, 2009 ; Auchincloss, 2012 ; Laplanche & Pontalis, 1967/1973 ; Borensztejn, 2014), nous formulons ainsi la/les définition(s) de l'inconscient : Tout au long de l’évolution de la théorie psychanalytique, le concept de (L’) INCONSCIENT est utilisé principalement sous les formes diverses suivantes : l’ Inconscient dynamique , qui renvoie principalement au matériel activement refoulé, inacceptable à l’esprit conscient. Généralement, il concerne tous les contenus activement refoulés de la perception consciente et qui font pression sur cette conscience ; le Système inconscient , qui se réfère à un aspect de l’esprit agissant uniquement selon le principe du ‘plaisir et du déplaisir’ et selon la pensée des ‘processus primaires’, que gouverne la ‘logique inconsciente’ ; l’ Inconscient descriptif , qualifié également de ‘préconscient’, lequel signifie simplement l'idée qu’un contenu mental peut ne pas être conscient à un moment donné. Les contenus de l'Inconscient comportent les instincts (pulsions) et les pulsions dites instinctuelles ; matériel accumulé à cause du ‘refoulement primaire’ ; contenus repoussés par la force du refoulement ; et schémas phylogénétiques qui organisent les ‘fantasmes primaires’. L' Inconscient en termes de qualité, sous sa forme d'adjectif , apparaît dans la théorie structurale (deuxième topique ou ‘second topography’) du Ça, du Moi et du Surmoi. C'est ainsi que l'intégralité du ÇA (ES) est inconscient, mais des éléments du Moi (Ich = Je) et du Surmoi (ÜBER ICH = Je idéal, principes de morale internalisés) sont également inconscients. Dans l'ensemble de l'œuvre freudienne, et parmi les nombreux modèles postfreudiens et de psychanalyse contemporaine, la forme qualificative fait également partie des notions auxiliaires, telles que les processus inconscients et le processus (dans son déroulement) , les relations d'objet inconscientes, le conflit inconscient, la fantaisie 60 inconsciente, le fonctionnement inconscient du moi, la communication inconsciente, la logique inconsciente, l'inconscient amential, et l'inconscient ‘réel’ (indéchiffrable). Chronologiquement , les travaux de Freud peuvent être divisés en périodes temporelles, comme suit : La découverte de l'inconscient dynamique qui recouvre les années 1893-1900, jusqu'à la publication de l'ouvrage The Interpretation of Dreams ( l'Interprétation des rêves ) ; la période entre 1900 et 1923 peut être nommée soit Le système inconscient ou l'Inconscient topographique . Et enfin, la période après l'année 1923, suite à la publication de The Ego and The Id ( Le Moi et le Ça ),

60 N.d.T : ‘Fantaisie’ ( Phantasieren) , ‘fantasme’ ou ‘phantasme’.

173

Made with FlippingBook - Online Brochure Maker