Les pionniers de la filière ortie pour le textile en France…

QUEL BUSINESS MODEL RÉGÉNÉRATIF POUR LA FILIÈRE ORTIE DANS LE TEXTILE DANS 3 RÉGIONS FRANÇAISES ?

REPRENDRE LE CONTRÔLE SUR LA FILIÈRE TEXTILE EN FRANCE

L’ÉCOLOGIE POPULAIRE

ACCOMPAGNER LES ÊTREs HUMAINS DANS L’ÉVOLUTION DE LEURS COMPORTEMENTs en les reconnectant A LA NATURE POUR MIEUX VIVRE TOUS ENSEMBLE SUR TERRE

Retravailler les modèles économiques pour rendre viable des alternatives écologiques à impacts positifs

TRANSFORMATION Transformer les comportements en agissant sur les facteurs de changement comme la motivation, les émotions et la projection dans le temps.

INNOVATION

Accélérer l'essor d’une économie prospère pour la société et l’environnement

Aider les collaborateurs à porter la transition écologique dans leur organisation

OBJECTIFS

IMPACTS

MISSION Faciliter l’innovation et la transformation pour régénérer le vivant

VISION Vivre en harmonie avec le vivant nécessite d’accompagner les changements de comportements et des

Faire naître des organisations ou il fait bon travailler et grandir.

alternatives de consommation.

NOTRE RAISON D’ÊTRE Régénérer le vivant avec les pionniers de la transition écologique dans les organisations

Lancer des produits et services respectueux de l’environnement, et de la nature

LEVIERS

Fort de notre diversité, unis dans nos pratiques, nous facilitons les relations entre les différents métiers de l’entreprise et des organisations

L’ambition de nous sommes vivants

Prédation

Régénération

La régénération est la capacité du vivant à atteindre sa pleine capacité dans un écosystème. A lire ici Lien vers documentaire https://www.youtube.com/watch?v=3hNGHHE5Oz0

Les rapports de prédation posent des enjeux de co existence des humains avec les autres êtres vivants (dont les êtres humains) au sein d'un même territoire aux ressources partagées. A lire ici Lien vers le documentaire : http://ecocidechangeroudisparaitre.com/

La régénération = donner aux êtres vivants (dont les humains) les ressources leur permettant d’être en capacité d’atteindre leur plein potentiel dans leur environnement*.

* Les services écosystémiques rendus par les humains en connexion avec la nature visent à restaurer les ressources vitales au vivant dans la perspective de mieux vivre sur terre. La santé de tous les êtres vivants étant interconnectée #onehealth

#Onehealth

Les êtres vivant s

= forment des écosystèmes localisés

Dans leur environnement

L'écosystème c’est le milieu au sein duquel biotope (environnement) et biocénose (êtres vivants) interagissent. Il est par convention à l'équilibre.

Une définition émerge en 2005 du vivant: « Est vivant tout système autonome pourvu de capacités évolutives ouvertes », comme l’écrivent J. Pereto, J. Catala et A. Moreno dans un article publié en 2005 dans la revue La Recherche.

Les ateliers Nous Sommes Vivants

1- La fresque du facteur humain ICI 2- La fresque des émotions. ICI 3- La fresque des imaginaires. ICI 4- Les Régéneration Camp ICI Et le business model canvas de la régénération (V5) (ICI)

Les membres du collectif animent également : la fresque de la biodiversité, la fresque du climat, la fresque des nouveaux récits, la fresque de la renaissance écologique, la fresque océane, la fresque des limites planétaires, l’atelier des sols vivants et bien d’autres….

Les objectifs de nos ateliers La Fresque du Facteur Humain - pour favoriser de nouveaux comportements en explorant 10 facteurs de changement de comportement, des biais cognitifs aux motivations au sein de son entreprise, sa collectivité locale ou d’une équipe projet

La Fresque des Émotions - pour cultiver l'intelligence émotionnelle, mettre des équipes en mouvement à partir d'émotions les motivant à agir collectivement.

La Fresque des Imaginaires - pour se projeter son territoire, son entreprise, sa marque et ses produits dans un futur responsable et désirable , en connexion à la nature

Le Business Model Canvas de l'Entreprise Régénérative - pour concevoir des produits, services et projets issus de pratiques régénératives qui transformeront les organisations dans leur écosystème en rendant des services socio écosytémiques tels que : vie des sols, biodiversité, qualité de vie, juste rémunération….

8

CONTACTEZ NOUS POUR ORGANISER DES SESSIONS DE NOS ATELIERS

REPRENDRE LE CONTRÔLE DE LA FILIÈRE TEXTILE EN FRANCE

Le secteur du textile est l’un des premiers à avoir établi une chaîne d’approvisionnement mondialisée, dès le 18 ᵉ siècle. - Machine à tisser ou à vapeur, travail à la chaîne, la mode était jusqu’alors la spécialité d’artisan·e·s de proximité. - Les innovations technologiques, de la mécanique, aux transports ont joué un rôle majeur dans l’accélération de l’émergence d’une société industrialisée. - Le Royaume-Uni est un des premiers pays à connaître cette accélération, grandement dû à son statut d’empire colonial, facilitant ainsi l’accès aux matières premières telles que le coton et la soie. - La délocalisation des entreprises occidentales dans le secteur du textile vers des pays asiatiques tels que la Chine, le Bangladesh ou encore le Vietnam est motivée par la recherche de coûts de production réduite et des marges plus élevées. - Nous payons aujourd’hui les conséquences environnementales et sociales de la division internationale du travail, mais également économiques, la France ayant perdu 51 % des forces de son industrie de 1996 à 2015. source

Les impacts environnementaux et sociaux du coton - Les fibres artificielles et synthétiques représentent près de 68% du total des fibres textiles utilisées (contre 24% pour le coton, 8% pour les autres matières végétales, 6,4% pour les fibres artificielles cellulosiques, animales pour 1,5% et moins d'1% pour les matières recyclées). - Le coton est le premier produit agricole non alimentaire et parmi tous les produits agricoles, c’est l’un des plus grands consommateurs d’eau. Si la Chine est le pays qui en produit le plus, c’est aussi celui qui en achète le plus aux États-Unis, premier pays exportateur mondial. Or les États-Unis les récoltes texanes ont frappées par la sécheresse l’été 2022. - En outre, sa production implique du travail forcé ou infantile, en particulier en Asie, où la production du coton nécessite beaucoup de main-d’œuvre - Enfin, le secteur du textile est le troisième secteur à utiliser du plastique après les secteurs de l'emballage et du bâtiment. Les fibres textiles, aujourd'hui composées à plus de 60% de matières plastiques issues de la pétrochimie émettent des micro-plastiques qui se retrouvent dans tous les milieux sur toute la planète. source

Vers une industrie textile locale et plus durable - Les États membres de l’UE ont importé environ 55 % de leurs vêtements et textiles en 2021 avec la Chine qui représentait environ 30 % des importations totales, suivie du Bangladesh 18%, de la Turquie 12%. - La Chine et tout un panel des pays ayant connu leurs essors économiques ces 50 dernières années, ont opté pour une politique agressive de production de masse avec des prix radicalement bas et des pratiques de l’ultra fast-fashion anti-concurrentielles. - Certains acteurs de l’industrie appellent à une prise de conscience collective et à une action concertée pour promouvoir une industrie textile locale et plus durable. Les coûts d’une transformation profonde doivent être supportés par des acteurs variés sur la chaîne de valeur. Historiquement, on dénombre trois grandes régions de production textile en France : les Vosges, le Nord-Pas-de-Calais et Rhône-Alpes. - Des certifications telles que le label GOTS garantissent que les textiles sont produits à partir de fibres biologiques et respectent des critères environnementaux et sociaux stricts. En 2020, plus de 10 000 installations textiles étaient certifiées autour du globe. L’effort s’intensifie avec la certification ROC pour une agriculture régénérative des fibres textiles. source

L'impulsion des régions aux filières fibres végétales

- Plusieurs régions en France, dont la Région Grand Est, les Hauts-de-France et la Normandie, ont adopté des stratégies de bioéconomie visant à promouvoir le développement de matériaux biosourcés, notamment les fibres végétales. Elles visent à activer les leviers nécessaires pour promouvoir la valorisation des fibres végétales et naturelles, et ainsi contribuer à la transition vers une économie circulaire. - Les Régions Grand-Est, Hauts-de-France et Normandie s’associent autour des enjeux stratégiques des fibres naturelles à usages textiles et matériaux, dans le but de stimuler et d’accélérer le développement des filières existantes et émergentes en complémentarité entre les territoires. Son ambition : dynamiser la Recherche, le Développement et l’Innovation (RDI) dans les entreprises des territoires ; faire émerger de nouveaux projets collaboratifs dans les régions ; développer de nouvelles filières autour des nouvelles sources de fibres naturelles : lin, chanvre et ortie - L’objectif du Grand Est, des Hauts-de-France et de la Normandie, est de se positionner collectivement en leaders sur ce marché en croissance et de renforcer la compétitivité de leurs territoires, tout en créant des emplois durables et locaux.

Les acteurs éco-responsables s’intéressent à l’ortie

Les multiples usages de l’ortie au delà du textile

Pharmacopée

Matériaux biosourcés

Automobile

Agriculture

Alimentation

Les avantages de l’ortie dans le textile

- Avant d’être supplantée par la soie et le coton, l’ortie était aussi appréciée que le lin et le chanvre dans le textile. - Elle prolifère dans toutes les zones tempérées, sans pesticides ni engrais chimiques. C’est une plante vivace, qui peut être récoltée plusieurs fois par an, pendant des années. Elle produit une fibre textile solide, flexible, polyvalente et renouvelable. - La fibre d’ortie a des qualités remarquables : elle est très résistante, longue, souple et naturellement brillante. La tige d’ortie est creuse, remplie d’air, ses fibres peuvent donc être travaillées très « serrées » pour fabriquer des textiles frais et légers, ou plus « lâches » pour offrir une bonne isolation thermique. - Le programme NEWFIBRE, est un projet de recherche et de développement mené par 4 laboratoires de recherche publique et 4 PME ayant pour objectif de redynamiser la culture et la transformation de l’ortie

source

Le retour d’expérience de Bastien dans l’ortie textile

La permaentreprise Bastien tisse déjà de la Ramie (cousine de l’ortie). Mais le fil utilisé est filé en République Tchèque à partir d’une fibre d’origine asiatique. La toile fabriquée présente déjà de nombreux atouts dans l’agroalimentaire. Pour ce fils d’agriculteur issu de la région et adepte de permaculture, l’entreprise Bastien se devait d’être une permaentreprise : « Nous développons ce modèle sur les trois principes fondamentaux : prendre soin des humains, préserver la planète et partager ses richesses ». Labellisé Ecovadis, entreprise à mission et B Corp, Bastien figure parmi les 100 entreprises les plus innovantes de la région.

Bastien a souhaité co construire le business model régénératif de la filière Ortie avec ses parties prenantes “En phase avec les enjeux de notre région sur la Bioénonomie et Rev3, nous allons travailler ensemble pour construire le business model régénératif de la filière Ortie. C’est une plante qui, outre son intérêt écologique, présente de nombreuses qualités fonctionnelles et nous pensons qu’il en reste encore beaucoup à découvrir. Il suscite un intérêt certain auprès du monde agricole, au même titre que le chanvre, les agriculteurs étant en recherche de nouvelles alternatives aux cultures existantes. L’Université d’Epinal et le Cetelor sont déjà bien avancé sur la sélection de variétés, le défibrage (non chimique) et même la fabrication de fil à l’échelle pilote. Avec Maxel, la permaentreprise Bastien est engagée dans le projet Fortitex, faisant suite à l’AMI émise par les trois régions Normandie, HdF et Grand Est.

Nous vous invitons à co construire avec nous le business model régénératif de l’ortie” Christophe Le Maire, Permaentreprise Bastien Tissages Techniques à Caudry

Les acteurs éco-responsables s’intéressent à l’ortie La méthode proposée pour co construire le business model régénératif avec les acteurs de la filière ortie de ces 3 régions

La restauration des ressources et régénération du vivant VALUE CREATED FROM PURPOSEFUL ORCHESTRATION OF STAKEHOLDERS

STAKEHOLDER’S CONNECTEDNESS

Le business model régénératif et ses 5 ateliers

Notre Business Model Canvas de l’entreprise Régénérative – (REGEN)BMC – permet d’identifier les zones de dégénération d’une activité économique et d’identifier les nouveaux produits et services régénératifs à lancer dans une démarche collaborative avec un ensemble de parties prenantes réunies.

Atelier 1 – Chaîne de valeur régénérative

Atelier 2 - Réunir les parties prenantes à 5-10 ans

Atelier 3 – Proposition de valeur

Atelier 4 – Planning stratégique vers la

régénération. Plan d’action

Le business model canvas de l’entreprise régénérative - REGEN BMC https://miro.com/app/board/uXjVPLedpYo=/

Préparation de la première journée

- Préparation atelier 1 – Chaîne de valeur régénérative - Identifier les parties prenantes à réunir dans la filière textile - Réaliser des interviews individuelles pour collecter leurs attentes et motivations - Poser une trame de la chaîne de valeur sur la base des ITW et d’une veille spécifique - Rédiger les cartes impacts : ressources humaines, naturelles et financières - Ajuster le guide d’animation au contexte spécifique de la journée

Atelier 1 Co construction de la chaîne de valeur de la filière textile avec l’ortie en croisant les expertises des 3 régions Les participants à la journée atelier ont pris connaissance de notre proposition de chaîne de valeur et ont pu en petits groupes l’amender en fonction de leur coeur d’expertise : amont, fabrication, aval.

Atelier 1 Prise en compte des impacts négatifs et positifs de la filière textile avec l’ortie (vs. autres fibres) Les participants à la journée atelier ont pris connaissance de notre proposition d’impacts et ont pu en petits groupes les amender en fonction de leur attentes : ressources humaines, naturelles et financières

Atelier 1 Choix de services socio écosystémiques autour desquels se réunir pour maximiser les impacts positifs sur les territoires Les participants à la journée atelier ont pris connaissance de l’ensemble des services socio écosystémiques qu’une coalition régénérative peut viser et effectué un choix collectif en fonction des impacts positifs spécifiques à l’ortie dans le textile sur leurs territoires.

Atelier 1 Décision de se réunir en filière et plan d’action collectif Les participants à la journée atelier ont décidé de se réunir en filière au vu des compétences réunies, des informations partagées et des impacts attendus aussi bien sur un plan économique, que environnemental et social. Un plan d’action été co construit pour la suite.

Atelier 1 Les livrables du premier atelier du Regen BMC A suite de la journée nous pouvons remettre les élément suivants (même si de nombreuses données sont encore à apporter pour s’assurer de la viabilité du projet et de notre capacité à délivrer les impacts)

Impacts contributifs économiques, sociaux et environnementaux posant les bases d’un business model régénératif viable pour l’ortie

Chaîne de valeur de l’ortie dans le textile en France

Manifeste des pionniers de l’ortie avec des objectifs régénératifs

Acteurs de la filière réunis dans 3 régions

Plan d’action pour la suite

Les pionniers de la filière ortie pour le textile en France

JEAN-MARC VIENOT CLUBTEX LIMITED Laurent MATUSZCZAK Région Hauts-de-France Laurent Capon Maxel fils a coudre Christophe Lemaire Bastien Tissages Techniques MERLE FREDERIC EuraMaterials Vanessa Jaglale Région Hauts-de-France KHENNACHE MEHDI SAFILIN Alexandre Laflotte Université de Lorraine Dervaux Laurent Station d'expérimentation de Roville-aux-Chênes (anciennement Est Horticole) Cesar Segovia Cetelor Nina Giorgi Cedric AUPLAT PEIGNAGE DUMORTIER #Résilience #Diversification #Complémentarité #souveraineté #Cocreation #Multivalorisation #Pérennité #Symbiose #Relocalisation #territoires #carbone #eau #bienetre #culture #eau #biodiversite #regeneration

BIENTÔT LA SUITE….

Jérémy Dumont, planneur stratégique @ pourquoitucours, fondateur de Nous Sommes Vivants

Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Page 7 Page 8 Page 9 Page 10 Page 11 Page 12 Page 13 Page 14 Page 15 Page 16 Page 17 Page 18 Page 19 Page 20 Page 21 Page 22 Page 23 Page 24 Page 25 Page 26 Page 27 Page 28 Page 29 Page 30 Page 31

Made with FlippingBook - Online Brochure Maker