Argenteuil_2021_04_23

A C T U A L I T É S

LE PONT DU LONG-SAULT SURVEILLÉ DES DEUX CÔTÉS DE LA RIVIÈRE

mesures spéciales d’urgence sont mainte- nues jusqu’au 25 avril. Vaccins AstraZeneca Le travail de vaccination se poursuit à l’aréna Kevin-Lowe - Pierre-Pagé alors que des journées sans rendez-vous ont été ajoutées pour recevoir le vaccin AstraZe- neca. Les cliniques du 16 et 17 avril ont connu moins de succès que celles de Mon- tréal vaccinant 673 personnes entre 55 et 79 ans sur un total possible de 2320 pos- sibilités. Le gouvernement québécois a mainte- nant autorisé les personnes de 45 ans et plus à obtenir le vaccin d’AstraZeneca et invite la population à s’y rendre afin de recevoir rapidement leur première dose du vaccin sans rendez-vous lors des jour- nées d’ouverture à Lachute, dont une ce vendredi de 9h à 17 h. Les personnes de 60 ans et plus ainsi que les personnes de 60 ans et moins qui ont une maladie chro- nique ou un problème de santé (prendre rendez-vous avec leur médecin de famille), ainsi que les travailleurs essentiels (avec preuve de travail tel un talon de paie) doivent prendre leur rendez-vous sur le site à www.santelaurentides.gouv.qc.ca En lien avec les mesures allégées du gouvernement Legault, la Ville de Lachute a modifié sa politique qui n’oblige plus le port du masque à l’extérieur, si la distan- ciation physique de deux mètres est res- pectée, pour les groupes de 8 personnes et moins.

MYLENE DESCHAMPS mylene.deschamps@eap.on.ca

Des postes de contrôle frontaliers ont été mis en place sur le pont du Long- Sault, entre Hawkesbury et Grenville, depuis lundi, afin de faire front à la 3e vague qui emporte les Ontariens vers les pires résultats depuis le début de la pandémie. Premier à se mouiller, le gouvernement de Doug Ford a resserré les frontières en limitant les déplacements aux voyages essentiels pour une 2e fois entre l’Ontario et le Québec dans le cadre d’une série de nouvelles restrictions d’urgence entamée vendredi dernier. Le Québec a emboité le pas pour restreindre les déplacements interprovinciaux alors que la situation sanitaire de l’Ontario ne s’améliore point atteignant des nombres records avec plus de 4000 cas par jour depuis près d’une semaine. La situation peut paraitre inquiétante pour les résidents de la MRC d’Argenteuil, qui n’ont seulement que 31 cas actifs en date de mardi et 519 pour l’ensemble des Laurentides, surtout en sachant qu’ici les commerces non essentiels sont ouverts. Le déploiement de barrages routiers permanents, autant de la part de la police provinciale de l’Ontario (OPP) que de la Su- reté du Québec (SQ) ne sont toutefois pas prévus pour la région, mais seront en place surtout durant les périodes achalandées.

Les policiers de la Sureté du Québec feront des barrages routiers surtout lors de périodes achalandées sur le pont du Long-Sault à l’entrée de Grenville afin de s’assurer que les ontariens qui traversent le font pour des besoins essentiels et non pour venir profiter des mesures moins restrictives comme magasiner dans les commerces non essentiels ouverts au Québec. — photo Mylène Deschamps

exemple se rendre de Grenville à Vaudreuil sans arrêt dans la province ontarienne). Les cas et les hospitalisations conti- nuent d’augmenter exponentiellement en Ontario et forcent le gouvernement d’ajou- ter des mesures d’urgence les menant en confinement jusqu’au 24 mai. L’ordre de rester à la maison a été prolongé de deux semaines supplémentaires. Ici, les

Les résidents d’une province comme de l’autre sont autorisés à se déplacer entre elles que pour le travail, des raisons liées à des soins de santé, des questions tou- chant aux soins ou à la garde des enfants, le transport de marchandises, l’exercice des droits autochtones issus de traités ou le passage par l’Ontario ou le Québec en route vers une autre destination (par

L’équipe du CAB d’Argenteuil désire profiter de la Semaine de l’action bénévole pour remercier les bénévoles qui se démarquent quotidiennement par leur implication sociale, communautaire, sportive et culturelle, particulièrement en ces temps de pandémie.

Depuis plus de 40 ans, le Centre d’action bénévole d’Argenteuil promouvoit et développe un bénévolat de qualité dans une perspective d’entraide communautaire.

Contactez nous : 450-562-7447 ou info@cabargenteuil.ca Rejoignez notre page Facebook : Centre d’action bénévole d’Argenteuil Et si vous aussi, vous osiez…bénévoler!

A C T U A L I T É S

UN AVANT-MIDI DE GRÈVE POUR LES ENSEIGNANTS DE LA FSE-CSQ

MYLÈNE DESCHAMPS mylene.deschamps@eap.on.ca

attente de compléments d’informations à cet effet. Cette centrale syndicale et ses membres avaient voté une grève illimitée prévue pour le 1 er mai; nous sommes actuel- lement curieux de prendre connaissances des gains obtenus par ceux-ci. Nous tentons en général d’améliorer les conditions des enseignants ainsi que la reconnaissance de la profession à sa juste valeur.» Rencontrée dernièrement, Valérie Cyr, une enseignante de l’école alternative située dans l’École Saint-Julien, nous confirme que ses collègues et elle souhaitent une meil- leure accessibilité aux différents services de professionnels, par exemple en orthophonie ou en psychologie où les besoins pullulent. « Actuellement, nous sentons l’appui de la communauté et des parents de nos élèves et cela nous réconforte dans le processus que nous vivons en ce moment » , de souligner celle qui a atteint récemment le cap des vingt années d’expérience sans avoir perdu une parcelle de la passion qui l’anime depuis ses débuts en Outaouais. Nous travaillons à améliorer les conditions de cette noble profession, nous tentons d’améliorer le salaire à l’entrée, ainsi que celui pour les années subséquentes afin de retenir les nouveaux enseignants au sein des troupes.» Dans le contexte actuel, il serait intéres- sant de voir un dénouement rapide à ces négociations afin que les jeunes québécois puissent bénéficier de la meilleure qualité d’enseignement au quotidien, et ce, en dépit des circonstances actuelles.

En attente du renouvellement de leur convention collective depuis plus d’un an, les enseignants de la FSE, membres affiliés à la CSQ, incluant les écoles de la Commission scolaire de la Rivière- du-Nord (CSRDN) de notre région, ont débrayé le mercredi 14 avril dernier en avant-midi perturbant le début de la journée habituelle d’école. La FSE-CSQ (73 000 membres) a fait preuve d’imagination et d’originalité récemment afin d’accélérer le rythme des négociations qui tardent à se conclure avec le gouvernement au sujet du renouvellement de la convention collective. Afin de ne pas trop nuire aux élèves en leur enlevant une journée de cours complète ou d’imposer aux parents de demeurer à la maison, la centrale syndicale a utilisé une grève de minuit à 9h30 le matin. Au cœur des attendes des enseignants: l’amélioration des services aux élèves ainsi qu’un rattrapage au niveau des conditions salariales afin de rejoindre la moyenne canadienne. Résumé des demandes de la CSQ Rejoint par le journal à ses bureaux du syndicat de l’enseignement de la Rivière-Du-Nord, M. Christian Aubin, nous explique: «Nous avons obtenu de nos membres un vote de cinq jours de grève à utiliser périodiquement. Cette première journée en avant-midi survient alors que les négociations n’avancent pas au rythme

Les enseignants du secteur public affiliés à la FSE ont débrayé mercredi matin le 14 avril afin d’accélérer les négociations en cours avec le gouvernement. —photo Courtoisie

espéré. Notre dernier souhait est de retenir les élèves ou leurs parents en otage, sur- tout en ces temps difficiles pour chacun. Il s’agit d’une négociation importante pour nos membres car ils ont à cœur l’amélioration des services aux élèves, que ce soit la com- position des classes, les différents services d’aide et d’appui, le nombre d’élèves par classe, la simplification du processus pour la reconnaissance HDAA pour les élèves ainsi que les conditions salariales, tant au niveau monétaire que celui des avantages sociaux, le tout relié au coût de la vie au Québec et au Canada.» Cette première journée de grève a semblé chatouiller les instances gouvernementales qui ont fait appel d’abord à la cour, et ensuite au tribunal du travail afin d’empêcher celle-ci. «C’est la première fois que nous sommes témoins d’un recours aux tribunaux pour empêcher une grève légale!, déclare M. Aubin qui précise également que les différents centres de services n’ont pas tous réagi de la même façon. Certains ont transformé cette journée d’école en journée pédagogique (banque de journées tempêtes) et d’autres ont tout simplement déplacé

les élèves en ligne. Nous nous question- nons présentement sur la validité de ces alternatives.» Précisons qu’à la CSSRDN, le début des cours a été retardé, mais les cours ont eu lieu en présentiel par la suite. Le service du transport scolaire a jonglé avec ses horaires afin de minimiser l’impact de ce moyen de pression. Par ailleurs, le tribunal du travail a prévu statuer d’ici quelques jours suite à la requête présentée par les gestionnaires scolaires. En parallèle, la FAE a annoncé la semaine dernière en être venu à une entente de principe avec le gouvernement. Il s’agit d’un autre regroupement d’enseignants (49 000 membres) qui font également partie de la danse de négociation. «Nous sommes en

233089

&/#3&' DERNIERE CHANCE POUR L’EXPO

La deuxième exposition de la saison qui se déroule à la Galerie Route des Arts, coeur battant de la culture à Lachute, se termine le 23 avril prochain. Il s’agit d’une exposition de sculptures en feutre ainsi que de costumes intitulée Touchez-moi–Move, de l’artiste Marjolein Dallinga, résidente de Gore qui a déjà exposé à l’internationale et avec le Cirque du soleil. L’artiste travaille la laine depuis plus de 20 ans et la feutre elle-même et présente ici une collection originale. La galerie est ouverte du mercredi au dimanche de 11h à 17h et est située au 76, rue Clyde, à Lachute.

233192

SERVICES COMPTABLES

Normand Poitras Représentant des ventes 35 ans d’expérience dans la vente automobile VOUS AVEZ BESOIN D’UN VÉHICULE NEUF OU USAGÉ?

475 Avenue Béthany, Lachute, QC 450 562-0281 • www.vwlachute.com

450 533-5359

Sylvain LESSARD courtier immobilier agréé C 514.591.6549 • slessard@remax-quebec.com

Appelez-nous pour une estimation gratuite!

Impôts Travailleurs autonomes et PME Tenue de livres rapports TPS-TVQ Paies - Rapports DAS

Marc-Olivier LESSARD courtier immobilier résidentiel C 514-519-2394 • marc-olivier.lessard@remax-quebec.com

SOYEZ PROPRIÉTAIRE POUR MOINS CHER QU’UN LOYER!

PROPRIÉTÉ AVEC GARAGE DÉTACHÉ!

139, RUE BARRON, LACHUTE

Lachute : Plain pied construction 1992, cuisine moderne, chauffage électrique, sous-sol pleine hauteur. Garage détaché de 16’ x 24’ M.L.S. 23411329 Sylvain Lessard 514-591-6549

Lachute : Propriété avec 2 chambres, grand terrain de 50’ x 125’ et remise de 10’ x 16’. Cuisine aire ouverte avec armoires en mélamine. M.L.S. 19858899 Faut Voir! Marc- Olivier Lessard 514-519-2394

Services comptables Laura Latour T. : 450 533-5359 • F. : 514 221-4274

M.L.S. 23244528

A F F A I R E S

INVESTISSEMENT RÉSIDENTIEL DANS LE QUARTIER SAINT-PHILIPPE

PATRICK HACIKYAN patrick.hacikyan@eap.on.ca

doubler d’ici quelques années. La MRC d’Argenteuil ne fait pas exception à cette réalité. Les besoins locaux en la matière sont donc grands. Bien que ce soit le cas, l’agrandissement de cette résidence pour personnes âgées aura un total de 85 chambres, une taille qui permet de conserver une atmosphère familiale. «Nous aimons fonctionner à cette échelle. Elle nous permet de maintenir un lien avec nos résidents et leurs familles. Nous sommes des gens d‘ici et nous en sommes fiers!», ajoute Gilles Lalande. Dans le contexte de la pandémie, réaliser ce projet a été rempli de défis. L’équipe du personnel de l’établissement ainsi que les résidents ont dû faire preuve d’adap- tation pendant les changements tout en composant avec les restrictions sanitaires. L’exercice a été réussi, puisque la Résidence Saint-Philippe a connu zéro cas de COVID-19 depuis les débuts de la pandémie. Aujourd’hui, tous les membres du person- nel ainsi que les résidents ont été vaccinés et une stabilité se redessine pour le centre d’hébergement pour personnes âgées. «Dans tout ce projet et sa réalisation, nous devons offrir une fleur pour la résilience de notre équipe qui nous a épaulés tout au long du projet, ainsi qu’une autre pour les résidents et leur famille qui ont collaboré au courant des changements, de souligner Yann Lalande. Les résidents et nous-mêmes aussi avons été émus lorsqu’ils ont pu enfin investir leurs nouveaux appartements.»

La résidence Saint-Philippe a complété un agrandissement de ses bâtiments l’été dernier rajoutant 15 000 pieds carrés au lieu d’hébergement pour per- sonnes âgées existant. Yann Lalande et Gilles Lalande, proprié- taires de la Résidence Saint-Philippe, ont lancé le projet de 2,5 millions de dollars en deux phases, comprenant la construction d’une nouvelle aile et la modernisation des bâtiments existants. «L’inauguration de la nouvelle aile a eu lieu l’été passé, dans une période qui ne nous a pas permis de commémorer l’évènement, puisque nous étions durant la première vague du coronavirus» explique Yann Lalande. Le projet n’a néanmoins pas manqué de profiter aux résidents qui ont été relocalisés dans de nouvelles chambres plus vastes. La nouvelle construction n’est pas visible depuis la façade de la résidence sur la rue Renaud du secteur Saint-Philippe de Browns- burg-Chatham. Elle est située en arrière du pavillon principal de l’édifice, qui lui date des années 1920. Elle a été gérée par deux propriétaires impliqués quotidiennement sur les lieux. D’ailleurs, ils ont insisté pour faire construire leur projet par des développeurs locaux. «C’était très important pour nous de réin- vestir dans la communauté et d’engager des

La nouvelle aile située en arrière du pavillon original de la Résidence Saint-Philippe. - photo Patrick Hacikyan

entrepreneurs en construction provenant d’Argenteuil, dont en partie de Brownsburg- Chatham», souligne Gilles Lalande. Le nou- veau projet a donc presque exclusivement été réalisé par des entreprises de la MRC. «Aujourd’hui, avec la pandémie, l’idée de l’approvisionnement local est très populaire,

cependant l’idée de consacrer les travaux de construction et de modernisation à des compagnies de la région a fait partie du projet dès le début de sa conception, qui s’est déroulée bien avant 2020» précise-t-il. D’après les projections démographiques, la population âgée de 85 ans et plus va

INVESTIR LOCAL LES DENRÉES ALIMENTAIRES VENDUES ICI sont servies à nos tables!

562.9000 4 5 0

SUPER SPÉCIAL

1 MOYENNE PIZZA 12'' Pepperoni, toute-garnie, végétarienne, viande fumée, hawaïenne ou bacon. 2 FRITES 2 CANETTES DE PEPSI 25 $

Fier collaborateur du Panier Bleu

450-562-9000 490, rue Principale, Lachute

Membre d’Hebdos Québec

C O L L E C T I V I T É

TRISTE RÉALITÉ D’UNE PANDÉMIE POUR NOS AINÉS

choisi de vivre en communauté. À peine 4 mois plus tard, je devais m’enfermer dans ma chambre, j’étais en état de choc. À plu- sieurs reprises, je sonnais la cloche (signal d’urgence) parce que j›hyper ventilais.» Sa voisine d›appartement, Sylvia Leclair-Dage- nais (82), se considère chanceuse d›avoir l›une de ses quatre filles inscrites comme proche aidante. «Renée me visite régulière- ment en plus de m›apporter plein de livres. Je vis un jour à la fois. Juste changer mon lit, faire du lavage ou m’adonner à la lec- ture me comble.» Assises à une table de piquenique du parc Barron, les deux dames apprécient pouvoir enfin mettre le nez dehors. Au passage de deux policiers pa- trouillant à vélo, des salutations mutuelles franches et souriantes les enchantent tout autant qu›elles les interpellent. À l›unisson : «on est bien ici, on se sent en sécurité.» Incapable de réprimer un rire aussi soudain que contagieux, Ginette ajoute candide- ment et sans pudeur: «je pense au chum que je viens de me faire, j’ai hâte qu’on fasse l’amour.» Pince-sans-rire, Sylvia, lui rétorque : «un jour à la fois.» Pour d’autres comme Nicole Laurin (76) et André Braney (75), l’adaptation ne fut pas de tout repos. La troupe ‹›Théâtre la belle gang››, dont elle fait partie ayant cessé toutes activités, elle dut se rési- gner à son passetemps favori en plus d’être privée de la franche camaraderie du groupe. «J’étais désormais confinée à l’appartement soir et matin ne sortant que pour l’épicerie et la pharmacie et avec le

couvre-visage, les commis et moi, on avait de la misère à se comprendre.» André, son conjoint, ajoute: «conscient de l’isolement chez plusieurs de mes connaissances, je suis bien content de vivre à deux.» Friand d’actualités, il confirme : «j’écoute LCN tous les jours.» Tourmenté par la confu- sion et les contradictions soulevées par les instances gouvernementales, il laisse tomber du même souffle : «mais Arruda, Dubé et Legault sont pas mal dur à suivre.» De renchérir Nicole : «la situation étant en dehors de notre contrôle, on doit s’adapter. Comme notre logement est plus petit que la maison où l›on habitait, y’a fallu qu›on s›apprivoise», conclut-elle. Toutes ces personnes dénoncent la véhémence des propos et l’attitude néga- tive des «complotistes» alors que d›autres déplorent également l’intérêt qu’on leur porte. Unanimement, elles sont persua- dées de voir la lumière au bout du tunnel et se disent outillées face à la venue immi- nente de la troisième vague. Marc Lépine & Fils ltée EXCAVATION 514-941-5912 211, rue St-Jean, Lachute / R.B.Q. 5668-5084-01 EXCAVATION GÉNÉRALE | TERRASSEMENT | INSTALLATION DE FOSSES SEPTIQUES ( ENVIRO-SEPTIC et autres ) | DRAIN FRANÇAIS | DÉNEIGEMENT ÉTANCHÉITÉ DE SOLAGE (MEMBRANE) ET RÉPARATION DÉBOISEMENT • DÉFRICHEMENT | BROYAGE (ARBRES, BRANCHES, SOUCHES ) TRANSPORT EN VRAC, PIERRE, TERRE, SABLE ETC...

LUC DUMAIS nouvelles@eap.on.ca

Croisées coin Principale et Provi- dence à Lachute, j’ai osé les abor- der d’un impromptu holà. Accueillant timidement ma demande d’entrevue, il y avait chez elles plein d’interro- gations et surtout de la méfiance envers l’inconnu que je représentais. Tout aussi préoccupé, voici ma pre- mière entrevue à titre de collabora- teur pigiste. Beau temps, mauvais temps, on peut les apercevoir bras dessus, bras des- sous déambulant au centre-ville. Grandes et minces, elles n’affichent pas leur âge. Réjeanne Tessier, 90 ans, exerce de façon toute naturelle un rôle de proche aidante auprès de son amie Gabrielle Parent, de 5 ans sa cadette. Résidentes du Médaillon d’or, elles se connaissent depuis le boum économique du début des années 50 à la CIL de Brownsburg. Leur amitié est indéfec- tible depuis. La cécité totale dont est atteinte Mme Parent ne l’empêche nullement de me jeter un regard qui en dit long sur sa difficulté à vivre la pandémie. Se rappelant les direc- tives du printemps 2020 où personne ne devait sortir de son logement ni recevoir de visiteurs : «j’avais beau multiplier les conversations téléphoniques, je me sen- tais comme une prisonnière.» Hochant la tête, en signe d’approbation, Mme Tessier

trouvait tout aussi pénible de devoir se conformer à ces mesures. Elles qui se faisaient un devoir de mar- cher presque quotidiennement, étaient dorénavant reléguées à vivre en vase clos. «Comme on aimait aussi se gâter par une sortie au restaurant, rencontrer du monde, c’était frustrant», avoue Réjeanne. Plus que la déception, elles s’inquiétaient du manque d’exercice qu’elles jugeaient bé- néfique à leur santé. Complices et délin- quantes de nature, elles ont même trans- gressé certains règlements. «Je sortais à cachette par la porte arrière donnant sur le jardin, rien que pour marcher. On avait beau se dire qu›on se croyait dans un enclos, ça nous faisait tellement de bien», clame Gabrielle. Pour Ginette De Lamirande (75), établit au même endroit depuis novembre 2019 : «je suis déménagée ici parce que j›avais

L’ÉQUIPE S’AGRANDIT CHEZ IRIS LACHUTE

Version LX illustrée

999 $ D’ACOMPTE - INCLUANT BONI 750 $ - 260 VERSEMENTS 100 000 KM INCLUS, 12¢/KM EXCÉDENTAIRE. TRANSPORT, PRÉPARATION ET SURCHARGE A/C INCLUS. $ * 25 500 $ * VALEUR AU DÉTAIL

À LA LOCATION BONI 750

PAR SEMAINE LOCATION 60 MOIS CIVIC LX CVT 2021 59

$ †

2021

Communiquez avec votre concessionnaire Honda dès aujourd’hui pour réserver un essai routier

* Offre de location à la semaine pour une période de 60 mois pour un total de 260 paiements applicable sur la Civic berline LX CVT 2021 neuve (modèle FC2F5MEX) avec une valeur au détail de 25 500 $, taxes en sus. L’offre de location inclut le boni de 750 $ et un acompte initial de 999 $ lorsque loué par l’entremise des Services Financiers Honda (SFH). Sur approbation de crédit des SFH. Transport et préparation de 1 700 $, surcharge sur le climatiseur (100 $ lorsque applicable) et frais pour peinture premium de 300 $ inclus. Franchise de kilométrage total de 100 000 km; frais de 0,12 $ le kilomètre excédentaire. Les frais d’enregistrement auprès du RDPRM et les frais d’agent pour l’inscription (jusqu’à 46,50 $ au total) ne sont pas inclus. Comme le premier paiement périodique, ils sont dus à la livraison du véhicule. Les taxes, droits spécifi ques sur les pneus neufs (15 $), assurances, immatriculation et options sont en sus. † Le boni de 750 $ (déduit après taxes) est disponible aux clients au détail admissibles à la location d’un modèle Civic berline 2021 neuf, sur approbation de crédit par l’entremise de Services Financiers Honda (SFH).*† Certaines conditions s’appliquent. Offres d’une durée limitée et sujettes à changements ou annulation sans préavis. Offres valides sur les véhicules neufs seulement. Offres valides seulement pour les résidents du Québec chez les concessionnaires Honda du Québec participants. Le concessionnaire peut devoir commander ou échanger un véhicule. Jusqu’à épuisement des stocks. Voyez votre concessionnaire Honda pour plus de détails.

De gauche à droite : L’assistante certifiée Sylvie Deschênes, l’opticienne Audrey Cloutier, l’optométriste Dr Benoit Giroux, l’assistante aux pré-tests Émilie Tessier, la gérante et assistante certifiée Marie-Ève Deschênes et la réceptionniste Marie-Pier Chénier.

255, rue Bethany, Lachute 450-562-9444 www.hondalachute.com

Lachute 511 rue Principale | 450.562.5281

Dr Benoît Giroux, Optométriste ; Marie-Eve Deschenes, Gérante i

†Chirurgies faites par un ophtalmologiste à notre clinique d’ophtalmologie IRIS de Laval, QC

C O L L E C T I V I T É

MORENA PRATS nouvelles@eap.on.ca LE PUB SIR JOHN ABBOTT OU L’ESPRIT DE COMMUNAUTÉ Tout a débuté par un évènement à la fin de l’été 2018: l’ancienne Marina de Saint- André-d’Argenteuil s’est alors transformée en restaurant éphémère pendant huit jours, durant lesquels fut servi un menu composé uniquement de produits locaux. Peu après, la Marina a changé de propriétaire et le nouvel acquéreur n’a pas tardé à proposer à Denis Pelland, initiateur de l’évènement, de pérenniser la formule, qui avait connu un grand succès. «J’ai hésité, se rappelle M. Pelland. J’ai longtemps géré des restaurants et je m’étais toujours dit que je n’en aurais pas un à moi. Donc j’ai accepté, mais en mettant certaines conditions.» Parmi celles- ci, il y avait celui d’ouvrir quelques soirs par semaine seulement et surtout, de gérer ce projet en coopérative, un modèle qui permet de diviser le risque, la charge et les retom- bées aux nombres de membres. Dre Lynne Chadwick & Dr Ronald Korzinstone Chirurgiens dentistes • Dental surgeons

mique locale qu’ils ont approfondie avec le volet osentreprendre, dont les lauréats régionaux du défi osentreprendre seront annoncés ce soir. La coopérative crée des associations avec certains producteurs, où le Pub achète leurs produits et assure leur transformation, permettant ainsi une forme de commensalisme profitable à tous. Les membres de la coopérative du Pub Sir John Abbott mettent sur pied plusieurs nouveaux projets qui verront le jour cet été. Parmi ceux-ci, l’ouverture d’un nouveau res- taurant à Brownsburg-Chatham, le Long’Sôh, qui verra le jour en juillet et offrira un menu inspiré de la cuisine asiatique : sushi, tar- tares, tapas et BBQ coréen. Au camping mu- nicipal de Brownsburg-Chatham, ils gèreront également le casse-croute et le dépanneur de la plage municipale. «Cela s’appellera Le Poste de traite. On est supposés ouvrir le dépanneur fin avril et le casse-croute peu après! » précise Elise Giraldeau dit Duval. Alors que la majorité des restaurateurs sont épuisés par la charge mentale qui découle de l’actuelle pandémie, comment cette coopérative peut-elle trouver l’énergie et les ressources nécessaires pour déve- lopper de nouveaux projets ? «C’est la force la coopérative, c’est qu’on peut se séparer le projet et chacun prendre un aspect», ex- plique M. Pelland, qui nous promet d’autres projets prometteurs d’ici cet été! D’ici là, le restaurant est ouvert en formule pour emporter du jeudi au samedi de 11h à 20h, et le marché en ligne maudemarket, inspiré de Maude Abbott, célèbre femme médecin née à Saint-André-d’Argenteuil et cousine de Sir John Abbott, offre la livraison de repas à monter soi-même à la maison. Non loin du Pub Sir John Abbott, toujours dans la petite municipalité de Saint-André- d’Argenteuil, se trouve la Station 210, une boutique-café localisée dans une ancienne caserne de pompier, qui offre une multitude de produits pour la maison, la santé, les loi- sirs et, dans la lignée de la coopérative, plu- sieurs produits du terroir. Du Pub Sir John Abbott à la Station 210, ces initiatives sont à (re)découvrir pour quiconque souhaite contribuer à faire circuler localement les richesses de notre magnifique région!

Lauréat local dans la catégorie Faire affaire ensemble du défi osen- treprendre, le Pub Sir John Abbott déploie dans la région de Saint-An- dré-d’Argenteuil une approche com- munautaire et locale des plus stimu- lantes. Tél./Phone : 450 562-3101 Téléc./Fax : 450 409-0699 cliniquedentairelachute@outlook.com 617, rue Principale Lachute QC J8H 1Y8 LES PROFESSIONNELS

Elise Giraldeau dit Duval et Denis Pelland, chefs et membres de la coopérative du Pub Sir John Abbott, posant fièrement devant Maude, le cerf nommé en hom- mage à Maude Abbott —photo Morena Prats Le Pub Sir John Abbott a ouvert ses portes en mai 2019 et propose depuis une formule similaire à celle de l’évènement éphémère, où la majorité des produits proviennent d’un rayon de moins de 100 km. Dans un milieu tel que la restauration, où la majorité des achats de produits se fait via de grands dis- tributeurs - états-uniens pour la plupart - et où les capitaux dépensés partent à l’étran- ger, la démarche du Pub Sir John Abbott s’inscrit dans une tout autre lignée, celle de nouveaux restaurants qui valorisent en premier lieu les produits du terroir. Mais, nuance importante, la démarche de la coo- pérative ne se limite pas à encourager les produits locaux, mais bien d’agir pour qu’un changement économique durable advienne : «je me bats contre le terme «encourager». Je n’encourage pas, au contraire, j’inves- tis dans ma propre communauté! Lorsque les capitaux partent à l’étranger, ils ne reviennent pas et dans une région comme Argenteuil, qui n’est pas très riche et dont 85% du territoire est agricole, si on ne mise pas sur cette force, l’argent va simplement passer dans Argenteuil sans s’y arrêter. Si on veut développer une richesse dans une communauté, il faut que l’argent puisse y rester», explique M. Pelland, avant d’ajouter : «Mon rêve ultime serait de développer une monnaie locale, pour que l’ensemble des commerçants, des entreprises et de la com- munauté puisse se développer!» C’est d’ailleurs cette circulation écono-

Aujourd’hui, cette coopérative compte quatre membres : Elise Giraldeau dit Duval, Evelyne Perreault et April Kelley, en plus de Denis Pelland.

566, rue Principale, Lachute (Qc) J8H 1Y7 Tél.: 450-562-2494 Fax.: 450-562-1434 Publié le vendredi par : La Compagnie d’édition André Paquette Inc. Imprimé par : Imprimerie Prescott et Russell, Hawkesbury, ON # convention : 0040012398

BERTRAND CASTONGUAY Président bertrand@eap.on.ca YVAN JOLY Directeur des ventes yvan@eap.on.ca MYLÈNE DESCHAMPS

Rédactrice en chef francophone mylene.deschamps@eap.on.ca GILLES NORMAND Directeur de Production et Distribution gilles.normand@eap.on.ca MARCO BLAIS, CARL LALONDE Infographie et prépresse pub@eap.on.ca NOUVELLES : nouvelles@eap.on.ca REPRÉSENTANT DES VENTES :

Nous invitons les lecteurs à nous faire parvenir leurs lettres qui ne doivent pas dépasser 300mots. Nous nous réservons le droit de les modifier ou de refuser de les publier. L’expéditeur doit inclure son nom, prénom, adresse et numéro de téléphone.

guy.leonard@eap.on.ca PETITES ANNONCES : carole.desabrais@eap.on.ca

Avis : En cas d’erreur ou d’omission, la responsabilité du journal ne dépasse, en aucun temps, le montant de l’espace de l’erreur en cause.

Toute reproduction du contenu est interdite à moins d’autorisation écrite au préalable.

www.editionap.ca

POURQUOI TRAVAILLER APRÈS 55, 60 ET 65 ANS ?

ER

A R T S

EN BREF LA SQ EN RAFALE La Sureté du Québec (SQ) a effectué plusieurs interventions dans des chalets locatifs dans le secteur de la route 329, à Mille-Isles le samedi 17 avril, avec des personnes qui contrevenaient aux règles de la santé publique en vigueur interdi- sant les rassemblements. C’est plus de vingt-six constats d’infractions généraux qui ont été émis sur place pour ces personnes, lors des vérifications dans trois chalets locatifs. Les personnes interpelées venaient principalement de l’Ontario. Dans la nuit du 14 avril, les policiers remarqué un début d’incendie sur le balcon du 2e étage d’un édifice à logement à 4 étages sur l’Avenue d’Argenteuil à Lachute. Les policiers sont montés rapidement sur le balcon et ont été en mesure de maitriser l’incendie avec un extincteur.

UNE PAUSE PRODUCTIVE POUR LE GROUPE THE UNDER_SCORE

RÉDACTION EAP nouvelles@eap.on.ca

Avec les mesures exceptionnelles actuelles, plusieurs artistes se sont vus dans l’obligation de mettre sur pause leurs projets de spectacle, mais le groupe de musique The Un- der_Score a su tirer bénéfice de ce temps d’arrêt en y voyant une belle chance de créer de nouvelles pièces musicales. C’est sous la bannière de la maison de disque «Miss Bean Music», que le groupe enregistrait en studio leur première chan- son originale qui s’intitule: «The Crow in you». «Nous avons eu la chance en no- vembre dernier, lors de notre spectacle au Pub Code Rouge de Lachute, de tester cette chanson devant le public et les com- mentaires qui ont suivi étaient vraiment positifs. La réaction des gens nous a fait chaud au cœur», mentionne Laurent Dage- nais guitariste du groupe. Une primeur pour ce groupe: un vidéo clip est en marche et sera filmé durant le mois de mai prochain. «Nous avons loué un ancien cinéma des Laurentides qui est en mode rénovation pour faire la captation vidéo», nous confie Guy Léonard bassiste de la formation. Il nous stipule qu’il y aura beaucoup de scènes qui seront tournées devant de grands écrans verts, dans le but de créer une ambiance lugubre en forêt. La formation lachutoise prévoit offrir une prestation dans ce même cinéma, devant

en 1 an, pour La Fondation Autisme Laurentides, contribuant ainsi à don- ner une meilleure qualité de vie à des familles dans le besoin pour du répit. Pour plus d’information vous pouvez suivre le groupe via leur site internet au www. theunderscorebands.com.

un public restreint, pour le lancement of- ficiel de leur premier «single» à la fin du mois de mai. Un direct sera disponible également pour ceux qui voudront voir leur prestation à la maison. À noter qu’une partie des profits ira pour l’organisme Les gardiens de la rue venant en aide aux sans-abris. «Nous sommes excités et honnête- ment surpris de l’engouement que l’évo- lution de notre groupe occasionne dans la région, en plus de voir que plus de 5000 personnes nous suivent sur notre page Facebook et ce, à travers le monde!», nous raconte Cathy Lavigne, la batteure et seule quart féminin de cette formation. «Nous ne nous prenons pas au sérieux, le plaisir de jouer et d’avoir du fun, c’est la seule règle à respecter dans notre quatuor!», s’exclame Dominic Corbeil, le chanteur du groupe. De plus, la formation a amassé et of- fert des dons totalisant plus de 1200$

CARTES D’AFFAIRES

R.B.Q. 8273-0862-09

9079-7853 Québec inc.

ENTREPRISE DE LACHUTE

RÉPARATION DE FONDATION TRAVAUX DE BÉTON DAN MARC MINI-EXCAVATION - DRAIN FRANÇAIS Bloc de béton, béton coulé, galerie, trottoir Daniel Lalande Cell: 514 824-0320 • danmarc2@hotmail.fr Fissures de fondation, membrane de fondation, affaissement de sol

Éric Leroux Électrique

Corporation des maîtres électriciens du Québec RBQ : 5629-3368-01

Tél. 514 892-2476 www.ericlerouxelectrique.com Domotique | Résidentiel | Commercial

LAISSEZ-NOUS VOUS ACCOMPAGNER VERS VOTRE NOUVEL EMPLOI

Suivi personnalisé Rédaction de CV et lettre de présentation Réorientation de carrière Aide à la recherche d’emploi pour tous Service gratuit

LACHUTE - 450 562-3469

5 avantages de faire affaire avec des spécialistes de l’aménagement paysager

verser les saisons. Le professionnel vous évite ainsi des erreurs de plantation. 3. Votre terrain sera harmonieux et fonctionnel : pour concrétiser un amé- nagement paysager créatif et de qualité, il importe de tenir compte du style de votre maison, de la superficie de votre terrain et de la disposition de votre en- trée et de votre cour. Le spécialiste véri- fie tous ces éléments avant de vous pro- poser un plan d’aménagement esthétique et pratique, à l’avant comme à l’arrière de votre propriété! 4. Votre gazon sera installé rapidement et proprement : pour une pose réussie de gazon en rouleau, par exemple, il faut préparer et niveler adéquatement le ter- rain avec du matériel professionnel avant de le recouvrir de verdure. Le paysa- giste, grâce à son expérience, réalise cette tâche de façon efficace. Par ailleurs, si vous avez déjà une pelouse, il s’assure de garder celle-ci dense, saine et exempte de parasites. 5. Vos installations diverses seront plus solides : sentiers, escaliers, murets, sta- tionnement et terrasse seront construits dans des matériaux élégants et durables.

Vous souhaitez renouveler votre aménage- ment paysager ou en concevoir un de A à Z pour votre nouvelle maison? Voici cinq avantages de confier cette tâche à des pro- fessionnels de la pelouse et de l’aménage- ment paysager! 1. Vos plantes et vos arbres auront l’enso- leillement idéal : nombre de végétaux nécessitent un degré d’ensoleillement précis pour croître et demeurer en bonne santé. Le paysagiste s’assure donc de les placer au juste endroit pour en tirer le meilleur! 2. Votre aménagement sera réalisé au bon moment : certaines plantes ont besoin d’être mises en terre à un moment défini durant l’année pour être robustes et tra-

LABELLE PELOUSE

Le professionnel veille à tenir compte du passage du temps dans la conception de chaque détail. Profitez de résultats qui émerveilleront vos voisins et vos invités grâce au travail de professionnels de l’aménagement paysa- ger!

514 730-0826 e.leclair77@hotmail.com

Eric Leclair Technicien certifié

SERVICES OFFERTS: • tonte de pelouse • aération de sol • déchaumage • ramassage de feuilles • balai mécanique - etc.

Réparation de moteurs 2 & 4 temps bateau, vtt et équipement de jardin 53, RUE RENAUD, BROWNSBURG-CHATHAM, QC

Martin Labelle, propriétaire 450 566-8265 • martin_labelle777@hotmail.com

BESOIN D’OUTILS ? NOUS LES AVONS ! POUR VOS PETITS ET GRANDS TRAVAUX

T.: 450.562.9999 C. : 514.809.1446

DÉCHIQUETEUSE À BRANCHES MINI PELLE 1.7T À 5.5T

DÉSOUCHEUSE TORO

NACELLE REMORQUABLE 45PD

Louis-Philippe Henry 22, chemin Notman, Brownsburg-Chatham MINI-EXCAVATION DRAIN FRANÇAIS Seulement 39’’ de large extérieur des 2 chenilles

9243-1857 Québec Inc.

MINI-EXCAVATION

RBQ : 5643-4681-01

MINI PÉPINE

NACELLE SUR CHENILLES

LAVEUSE À PRESSION

LOCATION MADDEN 450-562-9142 • 573, rue Lafleur, Lachute QC locationmadden.com

45 ans d’expérience à votre service

233869

POMPES ET PLOMBERIE Lachute ROBERT (BOB) PAINTER

Restauration et installation de maçonnerie

pompes • chauffage • plomberie traitement d’eau • pumps heating • plumbing • water treatment

ESTIMATION GRATUITE

Traitement d'eau disponible

78, Rte des seigneurs, Saint-André-d’Argenteuil , J0V 1X0 DAVE CARIGNAN 514 589-6469 BLOC - BRIQUE - PIERRE Entrepreneur spécialisé en maçonnerie Résidentiel • Commercial • Industriel

Ne prenez pas de risques et déjouez les suprises

20, rue principale, Lachute, QC J8H 2R8 Tél. : 450 562-8567 • FAX : 450 562-8568

E225100

ENTRETIEN PAYSAGER 4 tâches à accomplir avec vos tout-petits

3. LE PAILLAGE En retenant l’humidité, le paillis réduit le nombre d’arrosages requis, en plus de limiter la présence des mauvaises herbes. Au mo- ment de pailler votre potager ou vos plate- bandes, encouragez les tout-petits à plonger les mains dans le sac et laissez-les vous aider à recouvrir le sol.

4. LE NETTOYAGE Éliminer les feuilles et les fleurs mortes, ra- masser les cônes de conifères au sol et com- poster les branches cassées : le nettoyage du jardin comporte plusieurs tâches récurrentes et faciles que peuvent accomplir les enfants. Profitez-en pour mettre de côté les plus belles feuilles ou quelques « cocottes » que vous pourrez utiliser lors d’une future activi- té de bricolage!

Pour les parents de jeunes enfants, entretenir un jardin peut être éreintant. Réaliser les tâches requises tout en stimulant les tout-pe- tits et en assurant leur sécurité n’est pas de tout repos… Heureusement, certains travaux simples peuvent être confiés aux apprentis jardiniers. En plus de vous aider, ceux-ci auront l’occasion d’apprendre à vos côtés. Tout le monde y gagne! 1. L’ARROSAGE Voilà une tâche toute simple qui amusera les

petits. Remplissez un arrosoir, vérifiez son poids et demandez à vos enfants d’irriguer les jardinières et les pots. Il est temps d’arro- ser le potager ou les platebandes? Alors, of- frez-leur de tenir le boyau d’arrosage! 2. LE DÉSHERBAGE Apprenez-leur à reconnaître les plantes indé- sirables les plus abondantes dans votre jar- din, puis partez à leur recherche! Sous votre surveillance, les enfants pourront même dé- raciner les moins récalcitrantes.

Arbres et arbustes • conifères • vivaces • fleurs annuelles • terre à jardin • engrais et semences • produits locaux • fruits et légumes Kiosque de fruits et légumes. Nous cultivons: fraises (notre spécialité) bleuets, tomates, laitue, etc.. Produits du terroir de la région. MAINTENANT OUVERT

1225, rue Principale, Lachute 450-562-0424 info@lejardindelachute.ca www.lejardindelachute.ca

233107

TRACTEUR ENDURO * 0 XT2 GX54 FINANCEMENT 36 MOIS

DU 15 AU 30 AVRIL 2021 SEULEMENT

Laurentides

secteur Laval

À L’ACHAT D’UNE TONDEUSE À RAYON DE BRAQUAGE ZÉRO RÉSIDENTIELLE OU D’UN % D’INTÉRÊTS

PAYEZ EN 36 MOIS

- Quai, abri à bateau - Stabilisation - Soutènement - Passerelle - Patio, Véranda - Balcon béton, dalle - Chalet, maison - Agrandissement

FINANCEMENT 36 MOIS pendant 36 mois, sur approbation de crédit. Acompte de 15%. Prix régulier: 4 799 $ 133,31 $ /MOIS* UTIMA ZT1 50

144,42 $

/MOIS*

pendant 36 mois, sur approbation de crédit. Acompte de 15%. Prix régulier: 5 199 $

RBQ 8266-5621-30

1-866-788-7602 • technopieux.com • info.laurentides@technopieux.com

Votre concessionnaire vous offre les conseils, le choix et le soutien qu’il vous faut pour trouver le produit qui répond à vos besoins. VOTRE CONCESSIONNAIRE INDÉPENDANT - SERVICE D’EXPERTS. ENTREPRISE LOCALE. POUR TOUTES LES CARACTÉRISTIQUES DES PRODUITS ET POUR NOTRE GAMME COMPLÈTE D’ACCESSOIRES, VISITEZ CUBCADET.CA

Équipements Grenville 61, rue Maple Grenville, QC J0V 1J0 819-242-3306

Les prix des produits sont établis par le concessionnaire et peuvent changer. Les taxes sont en sus et peuvent varier. Les frais de transport et de préparation sont en sus et peuvent changer selon le concessionnaire. Quantités limitées. Les spécifications et les programmes peuvent être modifiés sans préavis. Les images peuvent ne pas refléter le stock du concessionnaire ou les caractéristiques des produits. * Financement sur approbation de crédit. Acompte de 15 %. 0 % sur 12 mois à l’achat d’un modèle d’une valeur de 1 500 $ et plus. 0 % sur 24 mois à l’achat d’un modèle d’une valeur de 2 500 $ et plus. 2,9 % sur 36 mois à l’achat d’un modèle d’une valeur de 3 500 $ et plus. 4,9 % sur 48 mois à l’achat d’un modèle d’une valeur de 3 500 $ et plus. 5,9 % sur 60 mois à l’achat d’un modèle d’une valeur de 3 500 $ et plus. Des frais d’administration peuvent être facturés. Offre valable jusqu’au 31 octobre 2021. Les taxes, les frais de transport et les frais de préparation sont en sus. Du 15 au 30 avril 2021 seulement, 0 % sur 36 mois à l’achat d’une tondeuse à rayon de braquage zéro résidentielle (RZT SX, Ultima ZT1 et ZT2) ou d’un tracteur XT Enduro. Promotion applicable à l’achat d’un appareil neuf en stock chez le concessionnaire. Chez les concessionnaires participants. Cette offre ne peut être jumelée à d’autres promotions. Quantités limitées. Passez chez votre concessionnaire Cub Cadet pour obtenir plus d’informations. Le montant de chaque versement correspond au prix de détail plus les intérêts (le cas échéant), moins l’acompte, divisé par le nombre de mois prévus pour le remboursement. Le paiement de l’acompte, des taxes et des frais de transport, de préparation, d’administration doit être effectué à l’achat du produit. © 2021 Cub Cadet

VENTE DE TOP SOIL - DRAIN FRANCAIS CREUSAGE DE FONDATION

On a tous de bonnes questions sur la vaccination

Les raisons de se faire vacciner sont nombreuses. On le fait entre autres pour se protéger des complications et des risques liés à plusieurs maladies infectieuses, mais aussi pour empêcher la réapparition de ces maladies évitables par la vaccination. La campagne de vaccination contre la COVID-19 en cours vise à prévenir les complications graves et les décès liés à la COVID-19. Par la vaccination, on cherche à protéger notre système de santé et à permettre un retour à une vie plus normale.

Quand la vaccination a-t-elle commencé? La vaccination contre la COVID-19 a débuté au Québec dès la réception des premières doses en décembre 2020. Puisque la disponibilité des vaccins est restreinte, certains groupes plus à risque de développer des complications liées à la COVID-19 sont vaccinés en priorité. À mesure que les vaccins seront disponibles au Canada, la vaccination sera élargie à d’autres groupes. Ordre de priorité des groupes à vacciner 1 Les personnes vulnérables et en grande perte d’autonomie qui résident dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) ou dans les ressources intermédiaires et de type familial (RI-RTF). 2 Les travailleurs du réseau de la santé et des services sociaux en contact avec des usagers. 3 Les personnes autonomes ou en perte d’autonomie qui vivent en résidence privée pour aînés (RPA) ou dans certains milieux fermés hébergeant des personnes âgées. 4 Les communautés isolées et éloignées. 5 Les personnes âgées de 80 ans ou plus. 6 Les personnes âgées de 70 à 79 ans. 7 Les personnes âgées de 60 à 69 ans. 8 Les personnes adultes de moins de 60 ans qui ont une maladie chronique ou un problème de santé augmentant le risque de complications de la COVID-19. 9 Les adultes de moins de 60 ans sans maladie chronique ni problème de santé augmentant le risque de complications, mais qui assurent des services essentiels et qui sont en contact avec des usagers. 10 Le reste de la population de 16 ans et plus.

Quelle est la stratégie d’approvisionnement des vaccins?

Le gouvernement du Canada a signé des accords d’achats anticipés pour sept vaccins prometteurs contre la COVID-19 auprès des compagnies suivantes: AstraZeneca, Johnson & Johnson, Medicago, Moderna, Novavax, Pfizer et Sanofi Pasteur/GlaxoSmithKline. Ces achats sont conditionnels à l’autorisation des vaccins par Santé Canada. À ce jour, les vaccins des compagnies Pfizer et Moderna ont obtenu l’autorisation d’être distribués au Canada. Des vaccins de plus d’une compagnie seront utilisés afin d’accélérer la vaccination contre la COVID-19.

Comment le vaccin agit-il? Lorsqu’une personne reçoit un vaccin contre le virus qui cause la COVID-19, son corps prépare sa défense contre ce virus. Une réaction immunitaire se produit, ce qui permet de neutraliser le virus en produisant des anticorps et en activant d’autres cellules de défense. La vaccination est une façon naturelle de préparer notre corps à se défendre contre les microbes qu’il pourrait rencontrer. La plupart des vaccins en développement contre la COVID-19 favorisent la production d’anticorps pour bloquer la protéine S, la protéine qui permet au virus d’infecter le corps humain. En bloquant la protéine S, le vaccin empêche le virus d’entrer dans les cellules humaines et de les infecter. Le virus qui cause la COVID-19 est composé d’un brin de matériel génétique, l’ARN (acide ribonucléique), entouré d’une enveloppe. À la surface du virus, on trouve des protéines, dont la protéine S

Pourquoi a-t-il fallu 40 ans pour développer un vaccin contre la grippe, et seulement 9 mois pour en fabriquer un contre la COVID-19? Les efforts déployés par le passé, notamment lors de l’épidémie de SRAS en 2003, ont permis de faire avancer la recherche sur les vaccins contre les coronavirus et d’accélérer la lutte contre la COVID-19. Actuellement, près d’une cinquantaine de vaccins contre la COVID-19 font l’objet d’essais cliniques partout dans le monde — fruit d’une collaboration scientifique sans précédent. Pour favoriser le développement rapide des vaccins dans le respect des exigences réglementaires, des ressources humaines et financières considérables ont été investies. Les autorités de santé publique et réglementaires de plusieurs pays, dont le Canada, travaillent activement pour s’assurer qu’un plus grand nombre de vaccins sécuritaires et efficaces contre la COVID-19 soient disponibles le plus rapidement possible. Pourquoi faut-il deux doses de vaccin? La deuxième dose sert surtout à assurer une protection à long terme. Dans le contexte actuel de propagation très élevée de la COVID-19, l’administration de la deuxième dose peut être reportée afin de permettre à plus de gens d’être vaccinés.

Quels types de vaccins contre la COVID-19 sont étudiés? Trois types de vaccins font l’objet d’études à l’heure actuelle. 1 Vaccins à ARN: Ces vaccins contiennent une partie d’ARN du virus qui possède le mode d’emploi pour fabriquer la protéine S située à la surface du virus. Une fois l’ARN messager à l’intérieur de nos cellules, celles-ci fabriquent des protéines semblables à celles qui se trouvent à la surface du virus grâce au mode d’emploi fourni par l’ARN messager. Notre système immunitaire reconnaît que cette protéine est étrangère et produit des anticorps pour se défendre contre elle. Le fragment d’ARN est rapidement détruit par les cellules. Il n’y a aucun risque que cet ARN modifie nos gènes. 2 Vaccins à vecteurs viraux: Ils contiennent une version affaiblie d’un virus inoffensif pour l’humain dans lequel une partie de la recette du virus de la COVID-19 a été introduite. Une fois dans le corps, le vaccin entre dans nos cellules et lui donne des instructions pour fabriquer la protéine S. Notre système immunitaire reconnaît que cette protéine est étrangère et produit des anticorps pour se défendre contre elle. 3 Vaccins à base de protéines: Ils contiennent des fragments non infectieux de protéines qui imitent l’enveloppe du virus. Notre système immunitaire reconnaît que cette protéine est étrangère et produit des anticorps pour se défendre contre elle. Le vaccin à ARN messager peut-il modifier notre code génétique? Non. L’ARN messager n’entre pas dans le noyau de la cellule et n’a aucun contact avec l’ADN qui y est contenu. Il ne peut donc y apporter aucun changement.

(spicule) qui lui donne sa forme en couronne, d’où son nom, coronavirus.

Quels sont les effets secondaires du vaccin contre la COVID-19?

Des symptômes peuvent apparaître à la suite de la vaccination, par exemple une rougeur ou de la douleur à l’endroit de l’injection, de la fatigue, de la fièvre et des frissons. Moins fréquentes chez les personnes âgées de plus de 55 ans, ces réactions sont généralement bénignes et de courte durée. À ce jour, aucun effet indésirable grave n’a été identifié avec les vaccins à base d’ARN. D’autres problèmes, qui n’ont aucun lien avec le vaccin, peuvent survenir par hasard (ex.: un rhume ou une gastro). Le vaccin ne peut pas causer la COVID-19, car il ne contient pas le virus SRAS-Co-V2, responsable de la maladie. Par contre, une personne qui a été en contact avec le virus durant les jours précédant la vaccination ou dans les 14 jours suivant la vaccination pourrait quand même développer des symptômes et contracter la COVID-19. Il est important de continuer d’appliquer les mesures sanitaires jusqu’à ce qu’une majorité de la population ait été vaccinée.

Québec.ca / vaccinCOVID 1 877 644-4545

Il y a des enfants qui ne vont pas bien. Les inviter pour une activité extérieure peut leur faire du bien.

Découvrez plein d’autres idées

Québec.ca / soyonsattentifs

S P O R T S

HOMMAGE À 50 BÉNÉVOLES DE LOISIRS DES LAURENTIDES!

MARC-ANTOINE BERGERON bergeronmarcantoine@hotmail.com

maintenant décédées, auraient pu recevoir une telle reconnaissance. En mai, on prend le temps de bouger! Loisirs Laurentides encourage les gens à bouger toute l’année, surtout en ces temps de confinement, mais plus particulièrement du 2 au 12 mai dans le cadre de la semaine nationale du sport et de l’activité physique. Grâce à ses commanditaires, Loisirs Lau- rentides fera le tirage de nombreux prix de participation. Pour y être éligible, il faut envoyer une photo de nous ou de notre famille en action au www.jnsap.ca. Que ce soit une sortie à vélo, une partie de tennis ou encore une marche avec les enfants, toute activité qui fait bouger est acceptée. Le 2 mai est la Journée nationale du sport et de l’activité physique. Lors de cette journée et pendant les dix jours suivants, cet évènement invite la population à bouger et à se rappeler qu’il est agréable de s’activer au printemps pour ensuite poursuivre ce choix de bouger tout au long de l’année. Autres activités du 50e anniversaire Outre le Gala Reconnaissance aux béné- voles des Laurentides, Loisirs Laurentides célèbre ses 50 ans d’existence avec plu- sieurs activités réparties sur toute l’année. Tout a commencé par le lancement du site web et d’un nouveau logo. Le mois dernier, Loisirs Laurentides organisait un de ses Défis 50 ans au parc du Domaine vert alors qu’il permettait aux familles de s’initier au Fatbike (un vélo à pneus surdimensionnés). Plus de 60 personnes en ont profité. Il y aura

Malgré les multiples restrictions reliées au confinement, Loisirs Laurentides est débordé de travail ces temps-ci! Dans le cadre du 50e anniversaire de l’orga- nisme, on est à préparer une Soirée Reconnaissance qui rendra hommage à 50 bénévoles des Laurentides, dont 4 dans Argenteuil. Le responsable des communications, Ri- chard Leduc, n’a pas voulu nous mentionner d’avance qui seraient ces 4 Argenteuillois lauréats d’un trophée reconnaissance. Il se plait beaucoup à nous laisser deviner et à nous garder la surprise! C’est suite à un appel lancé aux divers organismes de loisirs, de sports, de plein air et d’activités physiques des Laurentides que ces 50 grands bénévoles ont été choisis. Le Gala devait avoir lieu en présentiel au Théâtre Gilles-Vigneault à Saint-Jérôme ce mois-ci dans le cadre de la semaine de l’action bénévole, mais, dû aux conditions sanitaires actuelles, il se fera plutôt en virtuel, le 11 mai prochain, sur la page Facebook de Loi- sirs Laurentides. «Nous devions remettre les trophées lors de cette soirée au Théâtre Gilles-Vigneault, mais nous irons plutôt les porter à chacun à leur résidence», mentionne M. Leduc qui précise également que le jury a préféré récompenser des bénévoles qui sont encore en vie même si plusieurs personnes,

Dans le cadre de son 50e anniversaire, Loisirs Laurentides a fait la présentation d’un nouveau logo.

d’autres défis de ce genre d’ici la fin de l’été, dont un à Saint-Colomban. La fin de semaine dernière, il y avait aussi une initiation à la boxe en famille, de façon virtuelle. Il y aura aussi cet été une exposition itinérante de photos de la piste du p’tit train du Nord dans les vieilles gares des Laurentides. Sans oublier un colloque à venir avec tous les membres de Loisirs Laurentides sur divers sujets. Richard Leduc, un ancien journaliste au Journal L’Argenteuil, en est à sa 14e année au sein de Loisirs Laurentides. En plus des communications, M. Leduc s’occupe aussi des divers dossiers reliés aux parcs et

espaces récréatifs, comme l’inspection de modules de jeux par exemple. «Il y a vraiment beaucoup de services offerts par Loisirs Laurentides que les gens ne savent pas. Je vous invite vraiment à consulter le site web ou encore la page Facebook», mentionne celui qui, malgré la pandémie, connait une année de travail très chargée en raison du 50e anniversaire de l’organisme. Depuis 1971, Loisirs Laurentides est un organisme à but non lucratif en matière de loisir, de sport et de plein air sur le territoire des Laurentides, reconnu et soutenu par le ministère de l’Éducation et le ministère de la Culture et des Communications.

232401

EN ACTION

TÉLÉCHARGEZ NOTRE APPLICATION MOBILE!

1

EDITION AP

CHERCHEZ EAP - Journaux

AUTORISEZ VOS NOTIFICATIONS ET TENEZ-VOUS AU COURANT DES PLUS RÉCENTES NOUVELLES SUR LA COVID-19 ET D’AUTRES SUJETS D’INTÉRÊT. CONSULTEZ ÉGALEMENT DERNIÈRE HEURE .

Après toute cette vague de soutien et d’amour à leur égard ces dernières semaines, pourquoi ne pas donner au suivant. La famille Bertrand-Boucher de La Cabane à sucre du Coteau est heureuse d’avoir participé à l’initiative « Ma cabane à la maison » pour la fondation du Dr Julien en remettant 16 boites-repas au Centre de pédiatrie sociale. 1000 boites au total ont été remises par les 70 cabanes à sucre participantes. Elle vous invite donc à continuer cette belle vague en faisant une contribution d’ici le 25 avril, qui permettra d’offrir d’autres boîtes-repas à d’autres organismes de la région venant en aide aux familles défavorisées. Rendez-vous sur la boutique en ligne https://cabaneasucreducoteau.order-online.ai/#/ ou directement à la cabane. CABANE À SUCRE DU COTEAU

Lisez le journal numérique EAP tous les jeudis

SUIVEZ-NOUS : WWW.EDITIONAP.CA OU FACEBOOK

VOTRE JOURNAL LOCAL DEPUIS 69 ANS

Tél. : 450-562-2494 | Téléc. : 450-562-1434 | EDITIONAP.CA

T H E N EWS

Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Page 7 Page 8 Page 9 Page 10 Page 11 Page 12 Page 13 Page 14 Page 15 Page 16 Page 17 Page 18 Page 19 Page 20

Made with FlippingBook Publishing Software