La revue du détaillant N° 589 - Edition 2018

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T Premier magazine des petites et moyennes entreprises commerciales de l’alimentation de proximité

DOSSIER SPÉCIAL LA FORMATION PROFESSIONNELLE

NOUVEAU PEUGEOT PARTNER

PREMIUM

APRÈS UN 1 ER LOYER DE 2155 € HT (1) 139 € À PARTIR DE

HT/MOIS

ENTRETIEN OFFERT (2) BANQUETTE MULTIFLEX OFFERTE

PEUGEOT i-Cockpit® SURROUND REAR VISION * INDICATEUR DE SURCHARGE **

(1) Exemple pour le crédit-bail sur 36 mois et pour 30000 km d’un nouveau PEUGEOT Partner Premium STD 650 kg BlueHDi 100 S&S BVM5 neuf, hors options, au prix spécial de 13724 € HT, déduction faite de la prime PEUGEOT de 1000 € pour la reprise d’un véhicule utilitaire, au lieu de 20450 € HT (tarif conseillé au 01/10/2018). 35 loyers mensuels de 139 € HT après un 1 er loyer majoré de 2155 € HT. Offre incluant l’entretien et l’assistance offerts pendant 36 mois (2) . Option d’achat finale en cas d’acquisition 8921€ HT. Sous condition de reprise. (2) Selon les conditions générales du contrat PEUGEOT Sérénité Pack Entretien, disponibles dans les points de vente PEUGEOT. Offre non cumulable, réservée aux professionnels, valable jusqu’au 31/12/2018 pour un nouveau PEUGEOT Partner Premium STD 650 kg BlueHDi 100 S&S BVM5 neuf, dans le réseau PEUGEOT participant et sous réserve d’acceptation du dossier par CREDIPAR, SA au capital de 138517008 €, RCS Nanterre n° 317425981–9, rue Henri-Barbusse, 92230 Gennevilliers, mandataire d’assurance n° ORIAS 07004921 (www.orias.fr). *Caméras arrière et latérale (en option). **En option. Véhicule présenté avec le Pack Look et les jantes alliage Taranaki 16’’. Consommation mixte (en l/100 km) : de 4,0 à 4,6. Émissions de CO 2 (en g/km) : de 109 à 119.

ACTUALITÉS

SALON GOURMET STION 2018 Cette 6 ème édition de GOURMET SELECTION s’est tenue les 23 et 24 septembre 2018 Porte de Versailles à Paris et a remporté le pari de revenir tous les ans. Seul grand événement professionnel répondant aux besoins des producteurs et distributeurs de produits gourmets, ce fut l’occasion une fois de plus de découvrir des produits raffinés à vraie valeur ajoutée mais aussi de connaître toutes les évolutions et les tendances d’un marché en pleine croissance (+4 % en 2016 et +3 % en 2018). Le salon a fait la part belle aux jeunes sociétés avec près d’un quart des exposants qui avaient moins de 2 ans d’existence ou pour qui c’était la première participation au salon. Vincent FERNIOT, ambassadeur de Gourmet Sélection et son jury des Best Of dont Alexis ROUX de BEZIEUX (Président de la FNDECB), ont mis en avant à travers leur sélection et leurs observations les 5 tendances fortes du monde de l’épicerie fine : • Le boom de produits très innovants. • La croissance du salé. • L’appétence pour les produits bi-goût. • L’intérêt pour les nouveaux packagings qui servent le produit. • L’enthousiasme pour le sourcing exotique. Les chiffres clés ! 325 marques - 257 exposants - 52 % de nouvelles sociétés - 80 % d’exposants Tipikk.com est un site dont la vocation est de faire découvrir aux touristes, curieux, visiteurs, les produits réellement typiques de nos territoires. Grâce à une interface simple, Tipikk fait connaître plus de 1 600 spécialités dont l’histoire s’inscrit dans les régions où vous exercez votre profession de détaillant. Les utilisateurs, guidés par la géolocalisation, auront la possibilité de venir jusqu’à vous pour expérimenter, acheter, consommer, les produits qui font la spécificité de votre territoire (vins, fromages, produits d’épicerie divers…) mais qui, pour certains, leur sont encore méconnus. Ce site, très complet, est un véritable compagnon de voyage qui incite les voyageurs à consommer local, revenir chez lui avec des produits locaux, mais aussi à comprendre que la richesse d’une région se découvre également dans les commerces de proximité. Nous vous invitons à visiter ce site web et découvrir toutes les spécialités que vous proposez déjà à vos clients et qui sauront sans doute intéresser les voyageurs en quête d’authenticité. Et pour aller plus loin, Tipikk et la Fédération Nationale de l’Epicerie sont heureux de vous proposer une offre* de bienvenue réservée aux adhérents : 25 euros pour référencer votre établissement la première année avec le code BIENVENUE FNDECB . français. 20 % d’exposants européens - 4000 professionnels Plus d’infos sur cette édition sur www.gourmet-selection.com TIPIKK.COM, LE SITE AU CŒUR DES TERRITOIRES

a été créé en 1947 N° ISSN 0244-2604 ALLIANCE MAG, Sarl au capital de 73 632 R.C.S. Paris B 430 475 467

5 rue des Reculettes 75013 PARIS

Administration : 01 55 43 31 75 Fax : 01 45 43 31 99 E-mail : contact @ fnde.com Prix au numéro : 5,5 € T.T.C. Périodicité : bimestriel

Directeur de la Publication : Alexis ROUX DE BEZIEUX E-mail : contact@fnde.com Coordination rédaction : Marie-Lucille MESTRALLET Ont également participé à la rédaction : Alexis ROUX de BEZIEUX, Audrey LEMOISAN, Marie-Lucille MESTRALLET

Abonnement / Publicité Tél. : 01 55 43 31 75

Composition et impression : Printcorp 8 rue Jean-Pierre Timbaud

75011 Paris - Tél. 01 55 28 87 09 Achevé d’imprimer sur les presses de Printcorp. Réf. : 18030290

(Reproduction autorisée avec mention de la source sous condition d’adresser un exemplaire de son utilisation).

Ne pas jeter sur la voie publique.

SOMMAIRE

ACTUALITÉS

P.3

DOSSIER SPÉCIAL La formation professionnelle

P.5

LES GÉRANTS

P.13

BRÈVES SOCIALES

P.14

TABLEAU DE BORD

P.15

*en rentrant le code promo, vous bénéficiez du référencement à 25 € la première année. L’année suivante passe à 50 €. Offre valable jusqu’au 28/02/2019.

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

3

N° 589 -Novembre / Décembre2018

CONTENU EN PARTENARIAT AVEC EDF ENTREPRISES

Conseillère clientèle EDF Entreprises, Isabelle Afonso est à l’écoute quotidienne des professionnels. Pour coller au plus près de leurs besoins, EDF Entreprises a conçu des offres adaptées aux typologies d’activités . Dès le premier contact téléphonique, grâce à un questionnaire, Isabelle Afonso prend connaissance des attentes et souhaits des entreprises en matière de fourniture d’énergie. Elle peut alors proposer l’ offre qui convient le mieux au client . Ainsi, à côté du Contrat Garanti, existent des contrats davantage personnalisés . Pour les métiers de la boulangerie- pâtisserie , où les pics de consommation sont concentrés le matin, EDF Entreprises a créé le contrat Matina (1) , avec des prixplusattractifs sur lesheures creuses (entre 23h et 3h& 6h et 7h) et super creuses (entre 3h et 6h du matin). Et pour les activités saisonnières exercées par les agriculteurs et l’hôtellerie de plein air notamment, le contrat Estivia (1) propose des prix plus attractifs en période estivale . En pa- rallèle de ces offres adaptées qui aident les professionnels à réduire leurs dépenses énergétiques , EDF Entreprises propose des services qui leur permettent de suivre et op- timiser leur consommation énergétique ou d’assurer la continuité de leur activité. ASSURER LA CONTINUITÉ DE SON ACTIVITÉ AVEC EDF Service Assistance Dépannage

Parce que chaque professionnel a des besoins spécifiques liés à son activité, EDF Entreprises propose des offres d’énergie dédiées, complétées par des services qui leur permettent de travailler en toute quiétude. Démonstration avec le service Assistance Dépannage.

UNE GARANTIE ANTI STRESS : LE DÉPANNAGE EN MOINS DE 3 HEURES De nombreux professionnels, dont l’activité est forte- ment dépendante de l’électricité, ne peuvent pas subir la moindre panne. Et si celle-ci se produit, il leur faut être extrêmement réactifs. Conscient des enjeux financiers et du stress occasionné, notamment pour les métiers de la restauration pour lesquels presque tous les équipements fonctionnent électriquement, EDF Entreprises propose un service qui permet d’identifier la panne d’électricité et de remettre en service des installations intérieures très rapidement. Ainsi, avec le service Assistance Dépannage (2) , le professionnel bénéficie, via un numéro dédié, joignable 7 j/7 et 24h/24 , d’une première assistance téléphonique, avec une analyse de la nature de la panne et une aide à sa résolution. Dans un deuxième temps, si nécessaire, un réparateur local qualifié se rend sur place, avec une prise en charge des frais occasionnés à hauteur de 600 € TTC, dans un délai express : sous 2 heures pour l’électricité et sous 3 heures pour le gaz, la plomberie et le chauffage. Une garantie inestimable pour le professionnel. Une ligne téléphonique dédiée Une intervention rapide (moins de 3 h) Un service garanti Une prise en charge des frais jusqu’à 600 € HT Une gamme adaptée aux besoins des professionnels 1 3 2 4 5

5 RAISONS DE CHOISIR ASSISTANCE DÉPANNAGE

Pour en savoir plus sur la gamme Assistance Dépannage : rendez-vous sur edf.fr/entreprises ou appelez le 3022 (gratuit)

L’énergie est notre avenir, économisons-la !

Mentions légales (1) Offre destinée aux entreprises et professionnels pour leur site d’une puissance supérieure à 36 kVA et disposant d’un compteur Saphir ou PME-PMI. Voir caractéristiques sur le site edf.fr/ entreprises (2) Les services d’Assistance dépannage sont garantis par Europ Assistance (Entreprise régie par le Code des Assurances - 1, Promenade de la Bonnette 92230 Gennevilliers - S.A. au capital de 23 601 857 € - 451 366 405 RCS Nanterre) selon la commune du client (liste des communes couvertes, disponible sur simple appel auprès d’EDF. EDF mandataire d’assurance immatriculé au Registre des Intermédiaires en Assurances (Orias) sous le n° 07 025 771 - Registre des intermédiaires d’assurance librement accessible au public sur le site www.orias.fr.

LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES ÉPICIERS

La formation professionnelle des épiciers traditionnels n’a été, jusqu’à maintenant, qu’une question secondaire. Contrairement à leurs collègues du bio qui se forment de manière continue pour répondre aux questions multiples et pointues de consommateurs méfiants, les traditionnels qu’ils soient hédonistes, pratiques ou ethniques, ne se forment que lorsque la loi les y contraint. Malgré les obligations réglementaires en matière de ventes d’alcool ou de petite restauration que la Fédération ne manque pas de rappeler, les épiciers ne sont pas toujours en conformité. C’est dans cette optique d’information et de montée en compétences que la Fédération Nationale de l’Epicerie à travers son centre de formation FNDE FC, souhaite proposer des formations en adéquation avec les préoccupations des chefs d’entreprise, de leurs salariés et des porteurs de projets. Nous vous invitons à découvrir ce parcours complet de 11 modules pensés par des épiciers et pour les épiciers, ainsi que les moyens de financement à votre disposition.

d’employés se tournent vers des formations. Après de nombreuses années passées au sein d’une entreprise, l’employé peut estimer qu’une reconversion lui serait profitable tant sur le plan financier que professionnel. Il décidera alors de s’orienter vers des formations adaptées à sa situation. Toutefois, après des années d’activité, il convient d’agir avec prudence. La décision prise doit être mûrement réfléchie et nécessiter l’avis d’experts dans le monde du recrutement.  Développer de nouveaux savoirs L’acquisition de nouveaux savoirs est indispensable pour rester compétitif. Les employeurs en sont conscients. C’est pourquoi ils n’hésitent pas à proposer à leurs employés des modules de formations spécialisées. En acquérant des connaissances nouvelles, ces derniers accroissent leurs performances et contribuent à la bonne marche économique de l’entreprise.  Actualiser ses connaissances L’évolution des nouvelles technologies a rendu obsolètes certaines manières de procéder dans le passé. Il est donc indispensable de suivre la tendance si on veut demeurer compétitif. Une personne qui a accepté une offre d’emploi devra donc régulièrement actualiser ses acquis. La meilleure manière d’y parvenir est de suivre des formations professionnelles.  Approfondir ses acquis En entreprise, l’approfondissement de connaissances est une étape incontournable. Lorsqu’un employé maîtrise à la perfection son domaine d’activités, il en tire davantage de satisfaction. Il peut jouer un rôle prépondérant parmi ses collègues. D’où l’importance de recourir aux formations proposées par les organismes.

POURQUOI SE FORMER PROFESSIONNELLEMENT ?

Après avoir travaillé pendant plusieurs années, certaines per- sonnes choisissent de suivre une formation professionnelle. D’autres employés, en revanche, rechignent à se former. Ils n’en voient pas la nécessité parce qu’ils ignorent les bienfaits qui en découlent. Pourtant, entreprendre de se former est avantageux à plusieurs niveaux.

 S’investir dans une nouvelle activité professionnelle C’est l’une des principales raisons pour lesquelles beaucoup

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

5

N° 589 -Novembre / Décembre2018

LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES ÉPICIERS

 Dynamiser sa motivation Comment rester motivé dans son travail sans aucune prise d’initiative ? Il faut prendre l’initiative de suivre des formations plus poussées afin de renouveler, de dynamiser sa motivation. Ces formations aideront à accorder davantage de valeur à la place de vos salariés au sein l’entreprise. C’est au chef d’entreprise d’inciter et d’accompagner ses salariés dans la formation, en se formant lui-même (par l’exemple) et en faisant confiance à ses employés.  Financement Pour les salariés : les formations proposées par FNDE FC sont intégralement prises en charge au travers des cotisations obligatoires versées par l’entreprise sur les salaires. Les OpCO (Opérateurs de Compétences qui remplacent les OPCA en 2019) gèreront les fonds de la formation professionnelles collectés par l’URSAF. Aussi, selon les accords de branche négociés par la 2CP (Confédération des Commerces de Proximité à laquelle adhère la FNDECB), un forfait salaire compense l’absence des salariés (fin 2018 : forfait salaire de 77 € / jour / stagiaire). Les frais annexes sont partiellement financés tels que transport, repas, nuitée si besoin, etc. Pour les TNS : un reste à charge de 150 € est appliqué. Pour le reste, c’est l’AGEFICE qui gère le financement. Certains frais annexes sont également partiellement pris en charge.  Dossier administratif Après avoir cerner les besoins du chef d’entreprise et de ses salariés, l’équipe dédiée de la FNDE FC instruit l’intégralité des dossiers administratifs et financiers avec les organismes de gestion (OpCO, AGEFICE) et organise les formations dans votre région. Vous n’aurez pas à vous soucier des démarches administratives qui peuvent être décourageantes car chronophages et complexes. COMMENT LA FORMATION EST-ELLE FINANCÉE ET ADMINISTRÉE?

• Compléter, signer, tamponner, puis retourner le bulletin d’inscription, par mail ou courrier (encart ci-contre). • Date limite de retour de votre inscription : 4 semaines avant la formation. Les lieux et horaires des stages seront précisés sur la convocation. Liste des documents à fournir en complément du bulletin d’inscription : • Stagiaire salarié de la Branche : Dernier bulletin de salaire. • Stagiaire non-salarié : Attestation de versement (ou dispense) de la contribution au Fonds d’Assurance Formation (Document SSI) datée de 2019 pour l’activité 2018. • 1 chèque correspondant au montant total TTC de la formation suivie.

Pour obtenir un devis : merci de nous contacter. Pôle emploi : Pour obtenir un devis, merci de nous contacter.

CONTACT Si vous souhaitez avoir des renseignements ou mettre en place des stages, contactez sans hésiter notre Responsable Formation Laurence CASTANIÉ  01 55 43 31 97 - lcastanie@fnde.com

LE NOUVEAU PARCOURS DE FORMATION EPICIER

11 modules complémentaires pour approfondir ses connaissances, gagner en compétences et augmenter son CA. Chaque module sera proposé, dans un premier temps, dans 4 grandes villes pour des sessions collectives : Aix-en-Provence, Bordeaux, Lyon et Paris. Ils se déroulent sur une journée de 7 heures, selon un planning consultable sur le site de la Fédération. Les lieux et dates de formation sont susceptibles d’évoluer selon la demande. • Création et reprise d’un commerce alimentaire • Réglementation applicable au commerce alimentaire • Bail commercial et fonds de commerce • Hygiène • Traçabilité et règles d’étiquetage • Gestion économique du rayon et inventaire annuel • Gestion du rayon frais • Gestion du rayon fruits & légumes • Gestion du rayon vrac • Gammes et techniques en fruits & légumes • Gammes et techniques en fromage et produits laitiers.

Seul prérequis : que votre entreprise soit à jour de ses cotisation formation.

 S’inscrire à une formation Les modalités :

• Remplir le bulletin d’inscription joint au catalogue (un bulletin par stagiaire) ou téléchargez-le sur notre site www.fnde.com ou prenez contact avec notre service formation.

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 6

N° 589 -Novembre / Décembre2018

LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES ÉPICIERS

CRÉATION ET REPRISE D’UN COMMERCE ALIMENTAIRE Cette journée de formation s’adresse particulièrement aux porteurs de projets qui ont l’intention de créer ou reprendre un commerce d’épicerie. Il sera ainsi pleinement conscient des démarches à réaliser, des obligations et autorisations à obtenir avant de démarrer son activité. Les moments forts de la formation : • Permis d’exploitation / Vente d’alcool la nuit • Santé et salubrité publiques • Droits de voierie • Assurances du commerce MRP en partenariat avec la MAPA.

Public Concerné

• Porteur de projet, Salariés, manager, responsable de rayon, responsable de magasin du commerce alimentaire

Modules complémentaires

• La réglementation applicable au commerce alimentaire • Bail commercial

Lieux et dates de la formation

• Aix-en-Provence, Bordeaux, Lyon, Paris • Autres régions, nous contacter • Cette formation peut être dispensée dans votre entreprise (modalités à définir)

Prise en charge

• Salariés : Prise en charge au travers des cotisations obligatoires versées par l’entreprise sur les salaires. • TNS : reste à charge 150 € • OpCO de la branche, AGEFICE, autres OpCO (s), Pôle Emploi

LA RÉGLEMENTATION APPLICABLE AU COMMERCE ALIMENTAIRE Suite à la formation, le stagiaire connaitra la réglementation et la législation s’appliquant aux métiers du commerce alimentaire. Les moments forts de la formation : • Les obligations comptables des commerçants • La protection juridique et la protection du nom commercial • Le contrôle du commerçant par la DIRECCTE • Les obligations légales en matière de sécurité • L’affichage du prix et les affichages obligatoires • La vente d’alcool, de tabac, de gaz • Le contrôle des appareillages de pesées • Le respect de l’environnement • La vente en dehors du local commercial.

Public Concerné

• Porteur de projet, Salariés, manager, responsable de rayon, responsable de magasin du commerce alimentaire

Modules complémentaires

• La réglementation applicable au commerce alimentaire • Création / reprise d’entreprise

Lieux et dates de la formation

• Aix-en-Provence, Bordeaux, Lyon, Paris • Autres régions, nous contacter • Cette formation peut être dispensée dans votre entreprise (modalités à définir)

Prise en charge

• Salariés : Prise en charge au travers des cotisations obligatoires versées par l’entreprise sur les salaires. • TNS : reste à charge 150 € • OpCO de la branche, AGEFICE, autres OpCO (s), Pôle Emploi

BAIL COMMERCIAL ET FONDS DE COMMERCE Cette journée de formation s’adresse particulièrement aux porteurs de projet pour appréhender les différents baux commerciaux, de l’importance du choix de l’emplacement, des droits et obligations du bailleur/preneur. Les moments forts de la formation : • Baux et fonds de commerce • Article 606 • Résiliation / Cession • Fiscalité / loyer.

Public Concerné

• Porteur de projet, Salariés, manager, responsable de rayon, responsable de magasin du commerce alimentaire

Modules complémentaires

• Création / reprise d’entreprise • La réglementation applicable au commerce alimentaire

Lieux et dates de la formation

• Aix-en-Provence, Bordeaux, Lyon, Paris • Autres régions, nous contacter • Cette formation peut être dispensée dans votre entreprise (modalités à définir)

Prise en charge

• Salariés : Prise en charge au travers des cotisations obligatoires versées par l’entreprise sur les salaires. • TNS : reste à charge 150 € • OpCO de la branche, AGEFICE, autres OpCO (s), Pôle Emploi

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

7

N° 589 -Novembre / Décembre2018

Votre complémentaire santé à vos côtés Savez-vous qu’après votre hospitalisation, vous pouvez bénéficier d’aides à domicile ? La garantie assistance de votre régime frais de santé EnVisages est à vos côtés pour :

1 L’AIDE MÉNAGÈRE À DOMICILE

LA GARDE À DOMICILE POUR VOS ENFANTS

2

La garantie assistance vous propose une aide ménagère à domicile • À hauteur de 15 heures réparties sur 3 semaines, • À hauteur de 30 heures pour des pathologies lourdes.

La garantie assistance organise et prend en charge (dans la limite de 24 heures fraction- nables en période de 4 heures) la garde de vos enfants à domicile pour : • S’occuper d’eux et préparer leur repas, • Les accompagner et aller les chercher à la crèche ou à l’école.

3 LA TÉLÉ ASSISTANCE PONCTUELLE

La garantie assistance, suite à une hospitalisation de 15 jours, met à votre disposition un dispositif de télé assistance ponctuelle de 3 mois si vous êtes isolé. Elle comprend la mise en place d’un appareil de télé communication spécial et un service d’écoute 24 heures sur 24.

Les assurés au régime EnVisages (le salarié, son ayant droit, ses enfants à charge mais aussi le travailleur non salarié et sa famille) bénéficient de cette nouvelle garantie assistance.

POUR PLUS D’INFORMATIONS Connectez-vous sur envisages.info Et téléchargez la notice assistance Ou contactez-le 01 40 25 57 15

LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES ÉPICIERS

L’HYGIÈNE EN COMMERCE ALIMENTAIRE A l’issue de cette formation, le stagiaire saura mettre en place les indispensables en matière d’hygiène dans son magasin et sera en mesure de créer son PMS en respectant la législation. Nous recommandons d’associer ce stage à la formation « Traçabilité alimentaire et règles d’étiquetage ».  Les moments forts de la formation : • Connaître et mettre en place les bonnes pratiques du paquet hygiène • Savoir présenter un PMS en cas de contrôle • Savoir réagir et prendre les bonnes décisions en cas de non-conformité.

Public Concerné

• Porteur de projet, Salariés, manager, responsable de rayon, responsable de magasin du commerce alimentaire

Modules complémentaires Lieux et dates de la formation

• Traçabilité alimentaire et règle d’étiquetage

• Aix-en-Provence, Bordeaux, Lyon, Paris • Autres régions, nous contacter • Cette formation peut être dispensée dans votre entreprise (modalités à définir)

Prise en charge

• Salariés : Prise en charge au travers des cotisations obligatoires versées par l’entreprise sur les salaires. • TNS : reste à charge 150 € • OpCO de la branche, AGEFICE, autres OpCO (s), Pôle Emploi

TRAÇABILITÉ ALIMENTAIRE ET RÈGLES D’ÉTIQUETAGE A l’issue de cette formation, le stagiaire connaîtra la législation applicable par rayon et saura gérer toutes les problématiques liées à la traçabilité et l’étiquetage. Nous recommandons d’associer à ce stage la formation sur l’Hygiène dans un commerce alimentaire. Les moments forts de la formation : • Passer en revue les règlementations en matière d’étiquetage dans les divers rayons d’un magasin multi produits • Mettre en œuvre son propre outil de traçabilité • Savoir anticiper et répondre en cas de contrôle.

Public Concerné

• Porteur de projet, Salariés, manager, responsable de rayon, responsable de magasin du commerce alimentaire

Modules complémentaires Lieux et dates de la formation

• Hygiène

• Aix-en-Provence, Bordeaux, Lyon, Paris • Autres régions, nous contacter • Cette formation peut être dispensée dans votre entreprise (modalités à définir)

Prise en charge

• Salariés : Prise en charge au travers des cotisations obligatoires versées par l’entreprise sur les salaires. • TNS : reste à charge 150 € • OpCO de la branche, AGEFICE, autres OpCO (s), Pôle Emploi

GESTION ÉCONOMIQUE D’UN RAYON ET INVENTAIRE ANNUEL A l’issue de cette formation, le stagiaire sera capable de mettre en place des procédures adéquates pour bien gérer son magasin et aura acquis les connaissances nécessaires pour commander efficacement tout en réduisant le taux de casse. Les moments forts de la formation : • Appréhender les techniques essentielles à la bonne gestion d’un rayon. (De la commande à la mise en rayon des produits) • Construire son propre plan d’action anti-démarque • Faire de l’inventaire un levier de croissance en améliorant sa gestion.

Public Concerné

• Porteur de projet, Salariés, manager, responsable de rayon, responsable de magasin du commerce alimentaire

Modules complémentaires Lieux et dates de la formation

• Merchandising

• Aix-en-Provence, Bordeaux, Lyon, Paris • Autres régions, nous contacter • Cette formation peut être dispensée dans votre entreprise (modalités à définir)

Prise en charge

• Salariés : Prise en charge au travers des cotisations obligatoires versées par l’entreprise sur les salaires. • TNS : reste à charge 150 € • OpCO de la branche, AGEFICE, autres OpCO (s), Pôle Emploi

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

9

N° 589 -Novembre / Décembre2018

LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES ÉPICIERS

LE LIBRE-SERVICE ET LA VENTE ASSISTÉE AUX RAYONS FRAIS Cette formation permet au stagiaire de découvrir les rayons frais et leurs spécificités (implantation, familles produits et gestion économique) et de connaître les compétences à acquérir au poste de gestionnaire de rayon frais. Les moments forts de la formation : • Les rayons traditionnels : leurs avantages et inconvénients, les règles de gestion spécifiques (commandes, tableau de bord, fixer un prix de vente, les obligations légales). • Les points sensibles à contrôler. Comment soigner sa présentation en rayon et Les perspectives de diversification. • Comment construire son plan d’actions pour lutter contre la casse.

Public Concerné

• Porteur de projet, Salariés, manager, responsable de rayon, responsable de magasin du commerce alimentaire

Modules complémentaires

• Hygiène • Traçabilité • Gammes et techniques en fromages et produits laitiers

Lieux et dates de la formation

• Aix-en-Provence, Bordeaux, Lyon, Paris • Autres régions, nous contacter • Cette formation peut être dispensée dans votre entreprise (modalités à définir)

Prise en charge

• Salariés : Prise en charge au travers des cotisations obligatoires versées par l’entreprise sur les salaires. • TNS : reste à charge 150 € • OpCO de la branche, AGEFICE, autres OpCO (s), Pôle Emploi

LA BONNE GESTION DE SON RAYON FRUITS & LÉGUMES A l’issue de cette formation théorique, le stagiaire saura maîtriser l’organisation de la filière, connaîtra les critères de gestion de son rayon et saura améliorer les performances de ses indicateurs économiques. Nous recommandons d’associer ce stage aux formations « Hygiène » et « Gammes et techniques de présentation rayon Fruits & Légumes ». Les moments forts de la formation : • Utiliser le merchandising au service de votre implantation magasin • Trouver l’équilibre entre casse et rupture pour développer la marge • Focus sur le service client.

Public Concerné

• Porteur de projet, Salariés, manager, responsable de rayon, responsable de magasin du commerce alimentaire

Modules complémentaires

• Hygiène • Traçabilité • Gammes et techniques en fruits et légumes

Lieux et dates de la formation

• Aix-en-Provence, Bordeaux, Lyon, Paris • Autres régions, nous contacter • Cette formation peut être dispensée dans votre entreprise (modalités à définir)

Prise en charge

• Salariés : Prise en charge au travers des cotisations obligatoires versées par l’entreprise sur les salaires. • TNS : reste à charge 150 € • OpCO de la branche, AGEFICE, autres OpCO (s), Pôle Emploi

L’ESSENTIEL DU RAYON VRAC EN COMMERCE ALIMENTAIRE A l’issue de cette formation, le stagiaire aura acquis les connaissances nécessaires pour adapter son rayon Vrac à la demande des clients tout en sachant appréhender les règles d’hygiène et de traçabilité spécifiques. Les moments forts de la formation : • Savoir répondre aux questions des services officiels (traçabilité et HACCP) • Savoir mettre en place une gamme de produits et maîtriser la gestion du rayon • Améliorer la performance du vrac.

Public Concerné

• Porteur de projet, Salariés, manager, responsable de rayon, responsable de magasin du commerce alimentaire

Modules complémentaires

• Hygiène • Traçabilité

Lieux et dates de la formation

• Aix-en-Provence, Bordeaux, Lyon, Paris • Autres régions, nous contacter • Cette formation peut être dispensée dans votre entreprise (modalités à définir)

Prise en charge

• Salariés : Prise en charge au travers des cotisations obligatoires versées par l’entreprise sur les salaires. • TNS : reste à charge 150 € • OpCO de la branche, AGEFICE, autres OpCO (s), Pôle Emploi

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 10

N° 589 -Novembre / Décembre2018

LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES ÉPICIERS

GAMMES ET TECHNIQUES DE PRÉSENTATION RAYON FRUITS & LÉGUMES A l’issue de cette formation pratique, le stagiaire connaîtra les gammes et les différents modes d’agriculture, et saura présenter, animer et réapprovisionner son rayon de manière optimale. Les moments forts de la formation : • Connaître les règles à respecter au niveau opérationnel • Mettre en application dans le rayon des apports théoriques • Focus sur la pratique.

Public Concerné

• Porteur de projet, Salariés, manager, responsable de rayon, responsable de magasin du commerce alimentaire

Modules complémentaires

• Hygiène • Traçabilité • Gestion du rayon fruits et légumes

Lieux et dates de la formation

• Aix-en-Provence, Bordeaux, Lyon, Paris • Autres régions, nous contacter • Cette formation peut être dispensée dans votre entreprise (modalités à définir)

Prise en charge

• Salariés : Prise en charge au travers des cotisations obligatoires versées par l’entreprise sur les salaires. • TNS : reste à charge 150 € • OpCO de la branche, AGEFICE, autres OpCO (s), Pôle Emploi

GAMMES ET TECHNIQUES EN FROMAGES ET PRODUITS LAITIERS Cette formation permet au stagiaire de découvrir les différentes familles de produits laitiers et plus particulièrement les fromages. Puis il abordera les connaissances pour organiser, vendre, découper et emballer les fromages en épicerie. Les moments forts de la formation : • Les règles d’hygiène des produits frais • La découverte des différentes familles de produits laitiers • Les différentes familles de fromages & leurs caractéristiques • Les outils permettant la coupe des fromages • Les techniques de coupe et d’emballage des fromages • Quelques suggestions de présentations & de création de plateaux de fromage.

Public Concerné

• Porteur de projet, Salariés, manager, responsable de rayon, responsable de magasin du commerce alimentaire

Modules complémentaires

• Hygiène • Traçabilité • Gestion du rayon frais

Lieux et dates de la formation

• Aix-en-Provence, Bordeaux, Lyon, Paris • Autres régions, nous contacter • Cette formation peut être dispensée dans votre entreprise (modalités à définir)

Prise en charge

• Salariés : Prise en charge au travers des cotisations obligatoires versées par l’entreprise sur les salaires. • TNS : reste à charge 150 € • OpCO de la branche, AGEFICE, autres OpCO (s), Pôle Emploi

ET LES PORTEURS DE PROJET ? La Fédération propose une journée spéciale pour toutes les personnes désireuses de créer, reprendre ou travailler dans une épicerie, et qui sont au début de leur réflexion. L'ESSENTIEL DU MÉTIER D’ÉPICIER INDÉPENDANT - FORMATION OFFERTE Cette formation d’une journée permet de balayer l’ensemble des points essentiels pour devenir épicier indépendant. Elle s’adresse aux porteurs de projet et leur permettra de connaître et appliquer les règles de gestion d’un commerce indépendant, de maîtriser les fondamentaux enmatière d’hygiène et de traçabilité, et de savoir communiquer pour dynamiser et faire évoluer son concept commercial. Les 4 étapes clés : du sourcing des produits à la vente en magasin. • Les aspects réglementaires liés à l’activité en commerce indépendant, la gestion économique au quotidien et les difficultés du métier. • Les perspectives d’évolutions de l’épicerie traditionnelle, la maîtrise des règles d’hygiène, de l’HACCP, la chaîne du froid et de la traçabilité des produits alimentaires. • La gestion de stocks : Comment gérer ses commandes et ses pertes ? Comment trouver l’équilibre entre marge et seuil de rentabilité ? • Communiquer efficacement pour accroître son potentiel commercial.

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

11

N° 589 -Novembre / Décembre2018

LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES ÉPICIERS

Durée

7 heures

Public Concerné

Porteur de projet, futur professionnel de l’épicerie

Modules complémentaires

Tous les modules du parcours de formation approfondie de l’épicier

Toute la France

Lieu de la formation

*formation offerte avec frais de transport et déjeuner pris en charge

Prise en charge

RAPPEL : LES FORMATIONS OBLIGATOIRES LE PERMIS D’EXPLOITATION

La loi du 31 mars 2006 rend obligatoire le permis d’exploitation pour toute ouverture d’établissements de restauration et d’hôtellerie. Pour obtenir une licence de débit de boissons ou de restaurant, il faut à la fois détenir un permis d’exploitation, délivré après une formation spécifique, et effectuer une déclaration préalable. Ce permis est valable 10 ans. Il est délivré par la FNDE FC. La licence restaurant se demande à la Mairie du lieu d’exploitation pour la province et en région parisienne. Concernant Paris, il faut demander la licence à la Préfecture de Police de Paris. Il s’agit d’une formation de 20 heures (3 jours). LE PERMIS DE VENTE DE BOISSONS ALCOOLIQUES LA NUIT (agrément FNDE Formation Commerce du 22 mars 2012) Toute personne qui vend à emporter des boissons alcooliques entre 22h00 et 8h00 dans un commerce autre qu’un débit de boissons à consommer sur place, doit suivre une formation de 7 heures (article L.3332-1-1 et L.3331-4 du Code de la Santé Publique). Cette formation doit obligatoirement être suivie avant ou au moment de l’ouverture pour les créations. Un permis de 10 ans (renouvelable) est délivré par la FNDE. Lors de cette formation obligatoire vous aborderez les sujets relatifs à la réglementation en vigueur en matière de prévention, la sensibilisation des mineurs et des personnes manifestement, la responsabilité pénale et civile du commerçant, la réglementation en matière de bruit. Vous serez également mis en situation grâce à une série d’exercices pratiques : Savoir dire NON par des mises en situation autour du bruit, de la vente d’alcool à un mineur, à une personne en état manifeste d’ivresse. SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL (sst) D’après l’article R.4224-16 du code du Travail, « (…) En l’absence d’infirmiers, ou lorsque leur nombre ne permet pas d’assurer une présence permanente, l’employeur prend, après avis du médecin du travail, les mesures nécessaires pour assurer les premiers secours aux accidentés et aux malades (…) ». Cette formation permet au stagiaire d’acquérir les principale de base de la prévention et de pourvoir secourir une victime en attendant les secours spécialisés. A l’issue de la formation initiale Sauveteur Secouriste du Travail, le formateur délivre un certificat au salarié, d’une durée de validité de 24 mois. Avant la fin de la date de validité, le SST doit suivre une session de maintien et d’actualisation de ses compétences, afin de prolonger son certificat pour 24 mois, on appelle cela le recyclage SST. Toutefois, l’entreprise qui le souhaite peut demander une mise à jour de la formation plus fréquemment.

La FNDE FC, centre de formation de la FNDECB, se tient à vos côtés et vous propose un large choix de formations adaptées à chaque problématique

NOUS VOUS ACCOMPAGNONS POUR : • Identifier vos besoins de formations,

• Instruire l’intégralité des dossiers administratif et financier avec les organismes de gestion (Agefos-PME, Opca, Agefis), • Organiser les formations dans votre région.

Vous n’avez plus à vous soucier des démarches, on s’occupe de tout ! Seul prérequis : que votre entreprise soit à jour de ses cotisations formation. Si vous souhaitez avoir des renseignements ou mettre en place des stages, contactez sans hésiter notre Responsable Formation : Laurence CASTANIÉ - 01 55 43 31 97 - lcastanie@fnde.com N’attendez plus, formez-vous en toute sérénité avec FNDE FC.

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 12

N° 589 -Novembre / Décembre2018

LES GÉRANTS

La mise en œuvre du prélèvement à la source est simplifiée grâce à la Déclaration sociale nominative (DSN). L’administration fiscale calculera le taux de prélèvement (en tenant compte des options retenues dans certains cas par le contribuable) et restera responsable de la collecte de l’impôt sur le revenu. Son action permettra de garantir la bonne collecte de l’impôt, d’assurer la confidentialité des informations personnelles des contribuables et d’éviter que les entreprises aient en charge de calculer l’impôt de leurs salariés. Les entreprises recevront par le même système informatique que celui par lequel elles transmettent la déclaration sociale nominative (DSN), le taux de prélèvement à appliquer sur le salaire. Aujourd'hui, la DSN est généralisée à toutes les entreprises, ce qui a entraîné une vague sans précédent de modernisation des logiciels de paie. LE RÔLE DE L'ENTREPRISE Dans le cas général, l’entreprise aura quatre obligations : 1 - appliquer le taux transmis par la DGFiP. L’entreprise n’aura pas à appliquer de taux de manière rétroactive. Pour toute réclamation sur son taux, le salarié s’adressera directement à la DGFiP; 2 - retenir le prélèvement à la source sur le salaire net à verser au titre du mois M, en appliquant le taux au salaire net imposable ; 3 - déclarer les montants prélevés pour chaque bénéficiaire de revenus ; 4 - reverser en M+1 à la DGFiP les prélèvements à la source du mois M. QUAND ET COMMENT SERONT TRANSMIS LES TAUX DE PRÉLÈVEMENT ? Entre septembre et octobre, les entreprises reçoivent le taux de prélèvement pour chacun de leurs salariés via le compte rendu métier (CRM) qui leur sera retourné suite au dépôt de la déclaration sociale nominative (DSN). A l’automne 2018, l’entreprise peut également assurer une préfiguration (simulation) du prélèvement à la source sur les bulletins de salaires. Cette préfiguration sera assurée sur la base du taux personnalisé transmis à l'employeur à compter de septembre, sauf option de l'usager pour le taux non personnalisé. La transmission par l’administration aux entreprises du taux applicable à chaque salarié passera par la DSN. Les données de la DSN nécessaires au calcul de l’impôt sont déjà transmises à la Direction générale des Finances publiques (DGFiP), comme le sont aussi déjà les données de la DADSU, ceci afin notamment de renseigner les déclarations de revenus pré-remplies. À compter de 2019, la DGFiP recevra également les données relatives au prélèvement à la source. Les entreprises qui utilisent la DSN reçoivent déjà des informations de la part des opérateurs de la DSN via un «flux retour», dit compte-rendu métier (CRM). Ce flux retour sera utilisé par la DGFiP pour transmettre, pour chaque salarié, le taux de prélèvement à la source qui devra être appliqué le mois suivant. LE REVERSEMENT À L'ETAT Les entreprises reverseront l’impôt à l’administration fiscale plusieurs jours après le versement du salaire. Elles bénéficieront d’un effet positif sur leur trésorerie, de 8 jours, 18 jours ou 3 mois selon la taille de l’entreprise. En effet, les reversements des montants prélevés seront opérés : LE PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE CONFIRMÉ

• pour les entreprises de plus de 50 salariés ayant une date limite de dépôt de la DSN au 5 du mois : le 8 du mois ; • pour les entreprises de moins de 50 salariés ayant une date limite de dépôt de la DSN au 15 du mois : le 18 du mois ; • pour les entreprises de moins de 11 salariés, sur option : possibilité de reversement trimestriel. QUE SE PASSE-T-IL POUR LE CONTRIBUABLE EN CAS D’ERREUR, VOIRE DE FRAUDE OU DE DÉFAILLANCE DE L’EMPLOYEUR ? Ladéterminationdu taux incomberaà laseuleadministrationfiscale : les risques d’erreurs de calcul du prélèvement par l’employeur lors du paiement du salaire sont donc limités puisque le revenu net imposable est déjà connu. Si les entreprises se trompent lors du calcul du prélèvement ou lors du reversement du prélèvement à l’administration fiscale, elles seront responsables comme elles le sont aujourd’hui pour les cotisations sociales salariales précomptées pour le compte de leurs salariés. Si les entreprises sont défaillantes dans le reversement à l’administration fiscale de l’impôt prélevé sur les salaires de leurs employés, les services fiscaux utiliseront les prérogatives classiques à leur encontre, mais en aucun cas ils ne se tourneront vers le contribuable ayant déjà été prélevé. Cela fonctionne ainsi avec les cotisations sociales salariales. Ce cas de figure est cependant très limité : le taux de recouvrement des cotisations sociales est supérieur à 99 % dans le secteur privé, ce qui est légèrement supérieur au taux de recouvrement de l’impôt sur le revenu actuel, qui est de 98 %. COMMENT GARANTIR LA CONFIDENTIALITÉ AUX SALARIÉS ? Le salarié ne donnera aucune information à son employeur. C’est l’administration fiscale qui restera l’interlocuteur unique du contribuable, et sera laseuleà transmettre les taux aux collecteurs. La seule information transmise au collecteur sera le taux de prélèvement, qui ne révèle aucune information spécifique. En effet, un même taux de prélèvement à la source peut recouvrir des situations très variées. La grandemajorité des contribuables (90%) aura un taux de prélèvement à la source compris entre 0 et 10 %. En outre un même taux (seule donnée transmise à l’employeur) peut recouvrir des situations différentes, comme le montre l’exemple ci-dessous. La confidentialité reste donc garantie. Source : https://www.economie.gouv.fr/prelevement-a-la-source/collecteur- entreprise Un kit pour vous aider à mettre en place le prélèvement à la source Pour aider les collecteurs à mettre en place le prélèvement à la source, un kit est téléchargeable sur le site dédié : https://www. economie.gouv.fr/prelevement-a-la-source/kit-collecteur Organisé en 4 parties, il permet de : • présenter le prélèvement à la source ; • expliquer le prélèvement à la source aux chefs d'entreprise, chargés de ressources humaines, comptables... ; • préfigurer, à titre d'information, le prélèvement à la source sur les bulletins de paie de vos salariés (possibilité offerte aux

employeurs à compter de septembre 2018) ; • communiquer auprès des salariés et retraités.

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

13

N° 589 -Novembre / Décembre2018

BRÈVES SOCIALES

LA CONTRIBUTION SALARIALE D’ASSURANCE CHÔMAGE SUPPRIMÉE AU 1 ER OCTOBRE (voir tableau de bord ci-contre)

Pour rappel, la contribution salariale d’assurance chômage est supprimée depuis le 1er octobre dernier, et au titre des périodes d’emploi courant à compter de cette date. Et ce, conformément à la loi de financement de la sécurité sociale pour 2018, en contrepartie de la hausse du taux de la CSG au 1 er janvier 2018.

DÉCLARATIONS SOCIALES : LA DADS-U NE SERA EN PRINCIPE PLUS POSSIBLE DÈS JANVIER 2019 Sur son site Internet (www.urssaf.fr), l’Urssaf rappelle que la DSN sera le seul canal de transmission de données sociales par défaut pour tous les employeurs du secteur privé, en 2019 pour les salaires de 2018. Le dépôt d’une DADSU sera autorisé dans certains cas seulement (un guide est disponible en ligne).

LE CONGÉ MATERNITÉ DES TRAVAILLEUSES INDÉPENDANTES EN PASSE D’ÊTRE ALLONGÉ Le Premier Ministre a annoncé, le 20 septembre dernier, que la durée minimale du congé de maternité des travailleuses indépendantes serait portée à 8 semaines minimum, soit 2 semaines avant l’accouchement et 6 après ce dernier (total de 42 jours au lieu de 30 actuellement). La durée de congé de maternité indemnisé serait portée à 16 semaines. Une entrée en vigueur en 2019 est envisagée. LES AXES DU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2019 SONT TRACÉS Le projet de loi de finances pour 2019 a été présenté le 24 septembre en Conseil des Ministres. Pour encourager et valoriser le travail, il est prévu notamment à partir du 1 er septembre 2019 une réduction des cotisations salariales (d’assurance vieillesse de base et de retraite complémentaires) sur les heures supplémentaires et complémentaires. Quant aux cotisations sociales patronales, elles seront réduites au 1 er janvier 2019. L’entrée en vigueur de l’exonération Fillon renforcée (englobe les cotisations d’assurance chômage et de retraite complémentaire) sera reportée au 1 er octobre 2019. Les zones franches seront modelées. REMPLACEMENT DE L’INDEMNITÉ KILOMÉTRIQUE VÉLO PAR UN FORFAIT MOBILITÉ DURABLE A l’occasion de sa présentation du « plan vélo et mobilités actives » le 14 septembre dernier, le Premier Ministre a annoncé le remplacement de l’indemnité kilométrique vélo par un forfait allant jusqu’à 400 € par an. L’employeur contribuera ainsi aux frais de déplacement domicile/travail de leurs salariés utilisant ce mode de déplacement en franchise d’impôts et de cotisations. Autres annonces : le vélo sera introduit dans le barème des indemnités kilométriques et des avantages fiscaux seront attribués aux entreprises ayant souscrit engagement de location de vélos de longue durée pour les déplacements domicile travail de leurs salariés. Il est également question d’un soutien à l’achat de vélos à assistance électrique. L’ÉCHÉANCIER DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EST ÉTABLI Le calendrier de publication des mesures d’application de la Loi Avenir professionnel du 5 septembre dernier, a été mis en ligne ce 1 er octobre (site www.legifrance.gouv.fr, dossiers législatifs). Ainsi, les textes précisant les nouvelles modalités de mise en œuvre du CPF (éligibilité, autorisation d’absence, abondement sanction, etc.) devraient paraître le 30 novembre. Les textes principaux sur la réforme de l’apprentissage jalonneront le dernier trimestre 2018.

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 14

N° 589 -Novembre / Décembre2018

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

15

N° 589 -Novembre / Décembre2018

Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Page 7 Page 8 Page 9 Page 10 Page 11 Page 12 Page 13 Page 14 Page 15 Page 16

Made with FlippingBook - professional solution for displaying marketing and sales documents online