La revue du détaillant N° 584 - Edition 2018

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T Premier mensuel des petites et moyennes entreprises commerciales de l’alimentation de proximité DOSSIER SPÉCIAL LE VRAC : RETOUR AUX SOURCES

PÔLE ALIMENTAIRE — PRÉPARONS MON ALTERNANCE DANS L’ALIMENTAIRE Valorisez votre profession en mettant en avant les solutions proposées sur le portail d’aide à l’alternance dans l’alimentaire. Le Pôle Alimentaire d’AG2R LA MONDIALE propose un accompagnement global favorisant l’autonomie de vos apprentis. Cinq grands thèmes :

ÉCOUTE

INFORMATION

Venez découvrir www.preparons-mon-alternance- dans-l-alimentaire.fr Contactez-nous au 09 69 32 11 72 (appel non surtaxé) pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé. Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 18h et le samedi de 9h à 12h. CONSEIL ET ORIENTATION

• la formation professionnelle • la recherche d’un employeur • la recherche d’un logement • la vie quotidienne • les aides au transport

Son objectif est de favoriser le recrutement et le renouvellement des effectifs au sein de votre branche professionnelle.

a été créé en 1947 N° ISSN 0244-2604 ALLIANCE MAG, Sarl au capital de 73 632 R.C.S. Paris B 430 475 467

Gérant : GRÉGORY GODDARD

5 rue des Reculettes 75013 PARIS

Chèr(e)s collègues,

Administration : 01 55 43 31 75 Fax : 01 45 43 31 99 E-mail : contact@fnde.com Abonnement 1 an : 39 € T.T.C. 2 ans : 58 € T.T.C. Prix au numéro : 5,5 € T.T.C. Périodicité : bimestriel

Au nom de la Fédération Nationale de l’Epicerie, Caviste et spécialiste en produits Bio, de ses présidents de syndicats (SCP, UCP & UCPBIO) et de son équipe, je vous souhaite une excellente année 2018 ! L’année 2017, s’est terminée sur la publication des organisations représentatives pour la branche. L’arrêté du 21 décembre 2017 fixant la liste des organisations professionnelles d'employeurs reconnues représentatives dans la convention collective nationale du commerce de détail de fruits et légumes, épicerie et produits laitiers (1505) a été publié le 28 décembre 2017 au Journal Officiel. Nos métiers sont représentés par l’AFFLEC (Association des Fédérations en Fruits et Légumes, Epicerie, Crémerie) qui va prochainement être rebaptisée. En effet, cette nouvelle entité regroupera les 2 fédérations (FNDECB et Fédération des Fromagers de France) pour nos 4 métiers : Epiciers, Cavistes, Spécialistes en produits Bio et Crémiers-Fromagers. Ainsi, pour les 4 prochaines années, nous allons continuer à représenter vos intérêts et porter la voix des commerces de proximité indépendants auprès des pouvoirs publics, des collectivités et des administrations. Notons l’entrée de deux nouvelles organisations au sein de la branche : la grande distribution et Marchés de France avec qui nous avons entamé une première collaboration. Dans ce paysage bouleversé, il est plus que nécessaire de continuer à défendre la vitalité de nos commerces alimentaires de proximité indépendants, de continuer à animer le tissu économique et social de nos campagnes et centres-villes, et de trouver de nouvelles pistes de développement pour nos activités. Dans cette optique de développement, la Revue du Détaillant se penche ce mois-ci sur un mode de consommation qui rencontre de plus en plus d’adeptes : le Vrac. Cette filière se structure rapidement et peut offrir de belles perspectives tant au niveau commercial qu’environnemental. Et si cette piste vous séduit, contactez-nous pour connaitre les formations nécessaires pour bien gérer un rayon vrac. Je vous souhaite à toutes et à tous un excellent début d’année.

Directeur de la Publication : Bernard REGNAULT Rédacteur en chef : Grégory GODDARD E-mail : contact@fnde.com Coordination rédaction : Marie-Lucille MESTRALLET Ont également participé à la rédaction : Younes CHAKCHAK, Benjamin THIEULOT, Nadia COPPI, Marie-Lucille MESTRALLET et Grégory GODDARD Abonnement / Publicité Tél. : 01 55 43 31 75 Composition et impression : Printcorp 8 rue Jean-Pierre Timbaud 75011 Paris Tél. 01 55 28 87 09 Achevé d’imprimer sur les presses de Printcorp. Réf. : 18010183 (Reproduction autorisée avec mention de la source sous condition d’adresser un exemplaire de son utilisation). Ne pas jeter sur la voie publique.

SOMMAIRE

EDITO ACTUALITÉS STOP LINÉAIRE DOSSIER SPÉCIAL : LE VRAC : RETOUR AUX SOURCES LES GÉRANTS • LE FROID PROPRE • PAIEMENT DE LA TAXE D'APPRENTISSAGE • DÉCLARATION DES BÉNÉFICIAIRES EFFECTIFS : NOUVELLE OBLIGATION LES PETITES ANNONCES

p.3

p.4-7 p.8-11

p.12-15

p.16-23

p.16-17

p.18

p.23

p.21

Bernard Regnault Président de la FNDECB

ACTUALITÉS

RSI : NOUVELLE ORGANISATION EN 2018 L'ESSENTIEL À RETENIR

„ CALENDRIER DE LA RÉFORME > Actuellement : Vote du Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) > 5 septembre 2017 : Programme du Gouvernement en faveur des travailleurs indépendants Les différentes missions du RSI seront reprises progressivement par les trois branches du régime général. Les indépendants bénéficieront d'une organisation dédiée qui prendra en compte les spécificités de gestion. En 2018 et 2019, les transformations seront mises en place au fur et à mesure, suivant un calendrier qui sera rendu officiel par la loi de financement de la Sécurité sociale 2018 et après la sortie de probables décrets d’application. À terme, les commerçants, artisans et indépendants seront rattachés au régime général de la sécurité sociale. Ils y bénéficieront d'un guichet unique. Mais rattachement ne signifie pas uniformisation des régimes. Les taux de cotisations et les prestations des indépendants seront les mêmes que ceux en vigueur lorsqu'ils étaient au RSI. Ainsi, la protection sociale des artisans et commerçants continuera "de faire l'objet d'une gestion particulière prenant en compte les spécificités de cette population". „ INTÉGRATION AU RÉGIME GÉNÉRAL QUELLES ÉVOLUTIONS POUR LA PROTECTION SOCIALE DES INDÉPENDANTS ? • Prestations maladie maternité Comme pour l'assurance maladie et la retraite de base, le rapprochement des droits aux prestations entre les indépendants et les salariés se poursuivra dans le domaine de la maternité. • Affiliation assurance maladie A compter du 1 er janvier 2019, les travailleurs indépendants, nouvellement affiliés et précédemment salariés, auront la possibilité de continuer à faire servir leurs prestations par leur CPAM ; en 2020 les CPAM reprendront la gestion de l’assurance maladie pour l’ensemble des indépendants. Jusqu’à cette date, le réseau des organismes conventionnés (OC) poursuit le versement des prestations d’assurance maladie-maternité. • Cotisations Les indépendants conserveront leurs propres règles de calcul des cotisations. • Maintien des prestations spécifiques aux indépendants > action sociale en particulier pour la prise en charge des cotisations des assurés en difficulté > régime complémentaire de retraite www.rsi.fr/retraite „ QUESTIONS-RÉPONSES PRESTATIONS Vais-je continuer à percevoir mes prestations maladie et ma pension de retraite ? Les indépendants et leurs ayants droit continuent à bénéficier des prestations sociales pour lesquelles ils cotisent. Le versement des prestations se poursuivra conformément aux lois en vigueur et ne sera pas interrompu : • Remboursements des soins de santé, des médicaments… • Prestations maternité, paternité… • pour l'assurance-maladie, par les CPAM • pour la retraite de base, par les CARSAT • pour le recouvrement des cotisations, par les URSSAF • dans les DOM, ces fonctions sont assurées par les CGSS

• Pensions de retraite • Pensions d’invalidité • Capitaux décès • Allocations familiales versées par les caisses d’allocations familiales

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 4

N° 584 - Janvier / Février 2018

ACTUALITÉS

COTISATIONS Le RSI disparaissant, puis-je cesser de payer mes cotisations ? Non, il n'y a aucun changement.

Les indépendants bénéficient de la Sécurité sociale française, à travers le paiement de cotisations qui leur donnent droit aux prestations, et ce conformément aux lois en vigueur. Après la transformation du RSI, le recouvrement sera effectué par le régime général. Le non-paiement des cotisations entraînerait une rupture dans la constitution de droits (retraite en particulier), préjudiciable à l'assuré, qui ferait l'objet d'une procédure de recouvrement contentieux. Comment gérer et payer mes cotisations en 2017 ? L’organisation commune Urssaf/RSI est toujours en charge du recouvrement des cotisations sociales. Les échéanciers de paiement restent d’actualité. Les dettes restent dues. Les travailleurs indépendants continuent de cotiser pour leur sécurité sociale et peuvent toujours : • Demander un délai de paiement de leurs cotisations • Demander un recalcul des cotisations sur une estimation de leur revenu de l’année en cours • Gérer toutes leurs opérations courantes sur www.rsi.fr/mes-cotisations Les cotisations vont-elles augmenter en intégrant le Régime Général ? Non, vos cotisations n’augmentent pas.

CONTACT ET DÉMARCHES EN LIGNE Puis-je dès aujourd'hui contacter le régime général pour mes demandes ? A compter de 2018, le régime général prendra progressivement en charge la gestion de la sécurité sociale des travailleurs indépendants. Vous serez informé des changements d'interlocuteurs dès qu'ils seront effectifs. CONTINUITÉ DU SERVICE Comment mon dossier sera-t-il transmis au régime général ? Le RSI et le régime général s'organisent afin de garantir la bonne transmission des dossiers.

Sources : rsi.fr / Visactu

PIÈCES JAUNES COMMERÇANTS SOLIDAIRES

Depuis sa création en 1989, la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France a contribué à la mise en place de près de 13 700 projets dans les hôpitaux français. Près de 8 500 projets ont été soutenus en faveur des enfants et des adolescents et près de 4 900 au profit des personnes âgées. La 29 ème opération Pièces Jaunes aura lieu du 10 janvier au 17 février 2018 . Pendant six semaines, petits et grands pourront se mobiliser aux côtés du Petit Nicolas, le parrain pour la seconde année, en collectant grâce aux tirelires ou en donnant en ligne sur le site www.piecesjaunes.fr. SON OBJECTIF ? Soulager les enfants et les adolescents hospitalisés. SON SYMBOLE ? Une tirelire disponible dans tous les bureaux de Poste dès le 10 janvier 2018, à rapporter avant le 17 février 2018. SONESPRIT ? Que les enfants bien portants collectent des dons pour leurs petits camarades hospitalisés. Les commerçants jouent chaque année un rôle précieux pour la collecte des dons en plaçant une tirelire sur leurs comptoirs. A vous de jouer pour un commerce solidaire !

Sources : pièces jaunes

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

5

N° 584 - Janvier / Février 2018

ACTUALITÉS

SALONS

FOOD IN SUD

28-30 janvier 2018 - Parc Chanot - Marseille

LE SALON MÉDITERRANÉEN DE LA RESTAURATION & DE L’HÔTELLERIE Salon en pleine croissance qui répond aux attentes des professionnels du food service et de l’hôtellerie du Grand sud*, food’in sud revient du 28 au 30 janvier 2018. Marqué depuis sa création par la richesse de son offre et de ses évènements, avec en 2016 plus de 100 chefs et intervenants issus de 11 pays du bassin méditerranéen,

food’in sud fera à nouveau rayonner la food’inspiration en 2018. UN SALON EN PHASE AVEC LES ATTENTES DU MARCHÉ Cette prochaine édition mettra en lumière les grandes tendances du marché au travers de nouveaux espaces thématiques, pour accompagner les visiteurs dans leur parcours : • L’Epicerie Fine by Food’in Sud : ce pôle spécialement créé par Food’in Sud regroupera 80 exposants pour une offre dédiée à cette tendance de consommation autour de produits de label, de terroirs, de produits rares. • Le café : 40 exposants, acteurs majeurs de ce marché aux enjeux économiques vertigineux sont attendus. A noter : Food’in Sud accueillera les 11 e Championnats de France du café, un concours de haute voltige qui voit s’affronter les meilleurs baristas dans une ambiance survoltée ! • La pizza : un nouvel espace entièrement dédié à ce produit phare de la restauration. A noter : Food’in Sud sera le lieu de sélection du Pizza World Tour, l’étape française de Campionato mondiale della pizza, organisé par Pizza&Pasta Italiana et l’école italienne des piazzolos. Le Snacking, restauration la plus tendance du moment, concerne 37 % des restaurants implantés en France. C’est donc tout naturellement que Food’in Sud lui consacre un espace dédié. Enfin le digital sera au cœur de cette 3 e édition avec une offre spécifique pour aider les professionnels à booster leurs ventes (explorer, réserver, géolocaliser, payer, fidéliser...). * La région PACA est dans le Top 10 des destinations mondiales de tourisme, 2 e région européenne pour la capacité d’accueil hôtellerie et camping. Selon l’INSSEE elle bénéficie de la plus forte concentration d’établissements de restauration (après l’île de France).  www.foodinsud.com Visuels : © Food-in-Sud

SALON DE L’AGRICULTURE

Du 24 février au 04mars 2018 - Parc des Expositions – Paris

"L’agriculture : une aventure collective " sera la thématique du Salon International de l'Agriculture 2018 A l’heure où la société est traversée dans son ensemble par des tendances apparues ces dernières années, le Salon International de l’Agriculture en propose une lecture pour le secteur agricole. Au cœur du Salon, les nouvelles habitudes de comportements contributifs ou collaboratifs et plus globalement tout ce qui crée du lien social trouvent leur application dans le domaine agricole : le rôle des consommateurs en tant que contributeurs au développement des agriculteurs ou producteurs, la place des éleveurs, le positionnement des exploitants agricoles, l’actualité

des jeunes en formation ou juste installés… Autant d’axes de présentation d’ une agriculture qui se construit à plusieurs, en évolution constante et dont le Salon International de l’Agriculture se veut être le reflet. Ce thème rythmera ces 9 jours de célébration de l’agriculture française. Venez plonger et replonger dans les 4 univers du salon : • Élevage et ses filières • Les cultures et filières végétales, Jardin et Potager • Produits des Régions de France d’Outre-Mer et du Monde • Services et Métiers de l'Agriculture  www.salon-agriculture.com

Photos : © Salon International de l’Agriculture

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 6

N° 584 - Janvier / Février 2018

ACTUALITÉS

SALON DU FROMAGE ET DES PRODUITS LAITIERS Du 25 au 28 février 2018 - Parc des Expositions – Paris

Au fil des éditions, le Salon du Fromage et des Produits Laitiers s’est imposé comme le rendez-vous incontournable de la filière laitière, dédié aux fromages traditionnels. Un lieu de rencontre unique qui permet aux crémiers-fromagers, aux restaurateurs, aux distributeurs… de rencontrer des producteurs mais également des fabricants de matériels venus de toute l’Europe. C’est d’ailleurs un pays proche qui est mis en lumière : le Royaume-Uni. Longtemps décrié pour sa gastronomie, le Royaume-Uni connaît depuis quelques années un renouveau culinaire. Il s’y cache des pépites fromagères et des producteurs innovants. Soulignons les principales nouveautés de cette 15 ème édition : • Le Paris Cheese Experience : une expérience hors les murs inédite ! Quelques privilégiés vivront une expérience fromagère originale entre Rungis et boutiques d’affineurs parisiens • Le Village Découverte : le salon met en place le Village Découverte dédié aux producteurs qui participent pour la 1 ère fois. Un vrai tremplin pour ces artisans qui auront l’occasion de se faire connaitre et de nouer de futurs partenariats. Le salon s’installe dans un tout nouveau pavillon à Paris expo Porte de Versailles : le pavillon 7.3. Ce pavillon bénéficiera, dans son espace central, d’une lumière naturelle grâce à une magnifique verrière.

Photos : © Salon du Fromage et des Produits Laitiers

TAVOLA

11-12-13 mars 2018 - KORTRIJK XPO – Courtrai (Belgique)

PRODUITS GOURMETS ET QUALITÉ FONT DE TAVOLA UN ÉVÉNEMENT INCONTOURNABLE Avec ses 17 000 visiteurs et plus de 400 exposants, Tavola est un salon international professionnel de l’agroalimentaire à nul autre pareil. Depuis 1982, Tavola se distingue par sa spécialisation dans la niche des premium food & drinks. Puissants leaders de marché et producteurs artisanaux y proposent une sélection stricte de mets fins et de savoureux produits de qualité. Vu l’expérience ‘produits’ exceptionnelle qu’il procure à ses visiteurs et son attention pour les nouveautés, Tavola se révèle à chaque fois un événement majeur pour la communauté du retail alimentaire, des commerces spécialisés et des organisations de restauration. Raison pour laquelle Tavola figure parmi les salons alimentaires les plus beaux et les plus qualitatifs d’Europe. www.tavola-xpo.be

Photos : © Tavola

SALON SANDWICH SNACK SHOW 4-5 avril 2018 – Parc des Expositions - Paris

Le Sandwich & Snack Show, est le salon de référence des professionnels de la restauration rapide et du snacking. Un condensé de nouveautés et un vrai révélateur de tendances ! Couvrant tous les métiers du snacking (produits alimentaires, boissons, emballages, équipements, services), il accueille chaque année tous les professionnels du secteur grâce à ses nombreux exposants, ses événements, et ses innovations. A chaque édition, le salon s'allie à Parizza (salon de la restauration italienne) et au Japan Food Show (salon de la restauration japonaise), créant ainsi 2 jours spécialement dédiés à la consommation hors domicile.  www.sandwichshows.com

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

7

N° 584 - Janvier / Février 2018

STOP LINÉAIRE

SEEBERGER est une entreprise traditionnelle et familiale basée à Ulm, en Allemagne. Créée en 1844, elle propose des produits haut de gamme, provenant du monde entier : noix, fruits et légumes secs, popcorn, graines, céréales… pour un snacking gourmand ou bien pour agrémenter des recettes riches en goût. Pour ajouter du croquant au quotidien, Seeberger a imaginé une collection gourmande de fruits à coque, constituant d’excellents en-cas pour l’hiver. Avec sa saveur onctueuse et légèrement amère, l’amande grillée est le petit plaisir au naturel que l’on s’autorise en cas de petits creux. À l’apéritif, on la redécouvre légèrement salée pour teinter de croustillant cet instant de convivialité. Et pour surprendre amateurs de snacks comme fins gourmets, on n’hésite pas à faire goûter la version dénuée de sel de la noix de cajou Seeberger. LES NOUVEAUTÉS SEEBERGER AMANDES GRILLÉES Avec leur goût naturel torréfié, les amandes grillées Seeberger sont bien plus qu’un formidable en-cas. Antioxydant, elles apportent plus de protéines et de fibres que la plupart des fruits à coque, un bon prétexte pour les inviter à nos pauses gourmandes du quotidien, tout en se faisant du bien. AMANDES GRILLÉES ET SALÉES Quand les amandes grillées Seeberger se muent en reines de l’apéritif, elles s’enrobent d’une pointe de sel pour le plus grand plaisir des fines bouches. Croquantes à souhait, leur goût délicatement salé accompagne tousles cocktails et autres petits plaisirs à partager en toute convivialité. NOIX DE CAJOU GRILLÉES Simplement torréfiées, les noix de cajou grillées Seeberger offrent à chaque bouchée la sensation de goûter à ce que la nature a de meilleur : un goût naturel et une fraîcheur croustillante. Consommées avec modération, elles sont un véritable atout forme au quotidien par leur apport en protéines, fibres et minéraux. NOIX DE PÉCAN Quand vient l’automne, la noix de pécan s’invite avec gourmandise en cuisine... Parfait agrément pour donner du croquant aux cakes et aux salades, elle fait aussi croustiller les desserts. Comme par exemple, la tradition piquée Outre-Manche, dont on vous propose de découvrir une des recettes intournables de la période : la « Pecan Pie » !

100% FRUITS ET MIEL Lamarque lance une nouvelle gamme

de desserts ambiant qui allie l’or des abeilles aux fruits. Baptisée 100% Fruits & Miel, elle se décline en quatre recettes : Pomme nature, Pomme Abricot, Pomme Citron et Pomme Framboise, le tout avec une touche de miel d’oranger. De quoi offrir des desserts fruitiers gourmands peu sucrés et équilibrés. Pour préserver le goût des fruits, Andros a choisi l’acérola, riche en vitamine C.

L’ONCTUEUX INTENSÉMENT FRUITÉ Andros présente l’Onctueux Intensément Fruité, une nouvelle gamme de desserts frais aux nombreux parfums (rhubarbe, mangue, framboise, poire, châtaigne, abricot, fraise). Sa texture très lisse et fondante, crémeuse et onctueuse, laisse en bouche un goût intense de fruits. Explosion des saveurs que l’on peut aussi déguster réhaussé d’une feuille de basilic et de quelques fruits secs. YARRAH – BIO-ORGANIC PET FOOD Nouveauté : le bio pour animaux signe de nouvelles saveurs Bien plus qu’une alimentation biologique pour nos amis à 4 pattes, la marque hollandaise souhaite que sa démarche et son éthique soient en totale adéquation. C’est la raison pour laquelle tous les fournisseurs sont contrôlés par le service qualité. La production est non seulement certifiée Bio, mais Yarrah s'assure également que les animaux d’élevages soient très bien traités. Tous les produits sont ainsi tracés depuis l’éleveur avec une totale transparence. C'est grâce à cette extrême exigence que Yarrah est l’unique entreprise de petfood à détenir le label néerlandais Better Leven qui défend la cause animale. Toutes les recettes ont été conçues pour répondre à l’ensemble des besoins nutritionnels spécifiques. Les produits ne contiennent pas de pesticides, d’OGM, d’arômes artificiels, de conservateurs, ni de colorants ou sucres ajoutés. Les protéines proviennent de la viande et non pas des plumes ou autres déchets non digestibles pour les animaux. Ces nouvelles recettes s’accompagnent d’un nouveau packaging épuré, moderne et ludique. En 2017, les Français n'ont jamais autant consacré de budget pour le bien-être de leurs animaux de compagnie. Photos : © Andros

NOUVELLES RECETTES POUR CHAT : Poulet - Petits pois - Poisson - Ortie

Photos : © Seeberger

ANDROS 2 innovations par la célèbre marque leader sur le segment des desserts fruitiers prêt-à- déguster arrivent dans les rayons frais et ambiant.

NOUVELLES RECETTES POUR CHIEN : Poulet - Avoine - Baobab - Algues - Lupin Blanc

Plus d’informations sur www.yarrah.com/fr

Photos : © Yarrah

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 8

N° 584 - Janvier / Février 2018

STOP LINÉAIRE

AUTHENTIQUA – Retour aux saveurs Authentiqua, sélectionne et distribue des produits gastronomiques issus de l’agriculture biologique ainsi que des vins naturels, bio et certifiés en biodynamie. Cette activité est née de la passion d’épicuriens pour des produits et des vins d’exceptions, naturels, riches en saveurs et respectueux de l’environnement.

La recherche, la sélection, la distribution de produits et vins de haute qualité, uniques et traditionnels, provenant

Le rendez-vous méditerranéen des produits gourmets

d’entreprises familiales au savoir-faire ancestral sont la base de l’activité d’Authentiqua. Ils parcourent le monde pour que ces saveurs puissent rencontrer la cuisine Européenne. Sa gamme phare Saveurs Méditerranéennes proposent le fleuron du moulin Mahjoub, en Tunisie. les tartinables : tapenade, crème d’artichaut et pâte de tomate séchée. l’épicerie fine : confit d’ail séché au soleil, pétalesde tomates séchées, harissa traditionnelle / légumes et fruits naturels (artichauts, citrons, câpres, piments). Les huiles d’olive

28-30 JANVIER 2018 MARSEILLE CHANOT

les semoules et sauces : couscous moyens roulé à la main, piperade Shak-Shuka, sauce Tebourba et Passata.

une sélection de chutney et marmelades de fruits du sud .

www.foodinsud.com

Photos : © authentiqua

#FoodinSud

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

9

N° 584 - Janvier / Février 2018

STOP LINÉAIRE

REYNAUD – DRAGÉES & CHOCOLATS Fabricant ses dragées et chocolats en Provence depuis 1956, l’entreprise familiale Reynaud imagine avec passion et savoir-faire des produits d’excellence pour les petits et grands moments de bonheur. Sans cesse en quête d’innovations, conjuguant tendances et traditions, les ateliers Reynaud dévoilent une nouvelle gamme d’amandes au chocolat inspirée de leur région : « Invitation en Provence ». Miel, Romarin, huile d’Olive, Piment... Avec leurs saveurs originales mêlant chaleur, générosité et subtilité, les nouvelles amandes au chocolat Reynaud vont faire fondre tous les gourmets. Ainsi, 4 saveurs inédites viennent, cette année, enrichir une

Salon professionnel de l’alimentation fine et des produits frais TAVOLA

collection déjà très riche d’amandes au chocolat. Au sein de ses ateliers, l’entreprise Reynaud a en effet élaboré des compositions équilibrées, qui s’accordent divinement avec la subtilité du chocolat au lait, la force du chocolat noir ou encore la douceur du chocolat blanc. MIEL PROVENCE Une amande enrobée de chocolat blanc au miel de Provence et à l’arôme naturel de miel.

11-12-13 mars 2018 Kortrijk Xpo (Belgique) Découvrez notre sélection de produits gourmets classiques et d’aliments de qualité et tendance proposés par 400 exposants allant des entreprises leaders du marché aux fabricants artisanaux.

ROMARIN : coup de cœur de la FNDECB

Une amande au chocolat au lait mêlé à des herbes de romarin moulues et de l’arôme naturel de romarin.

www.tavola-xpo.be

HUILE D’OLIVE Une amande enrobée d’un chocolat blanc subtilement parfumé d’un soupçon d’huile d’olive de Provence. PIMENT Une amande enrobée de chocolat noir, sublimé et relevé par un subtil mélange de piments forts (arôme naturel et épices), et poudré de cacao. A noter : Pour les clients profession- nels, épiceries, hôtels, restaurants et boulangeries/pâtisseries, les nou- velles amandes au chocolat Reynaud sont disponibles en vrac de 5kg ou dans divers conditionnements au choix.

Retrouvez-nous sur :

Visite gratuite : enregistrement via www.tavola-xpo.be avec le code FR493

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 10 N° 584 - Janvier / Février 2018

STOP LINÉAIRE

CLOVIS FRANCE Après le vinaigre au gingembre début 2017, la marque Clovis, spécialiste du Vinaigre de Reims et de la Moutarde de Reims, innove une nouvelle fois et complète sa gamme avec ce nouveau vinaigre Cidre Noix. Le cidre, à la fois doux et acidulé associé au caractère de la noix sublimera de nombreux mets. LE VINAIGRE CIDRE NOIX il apporte de délicieuses notes automnales à la cuisine du quotidien. Ce mariage harmonieux est l’assaisonnement parfait des tartares de bœuf, idéal pour les vinaigrettes de salades d’endives au bleu et pommes mais aussi dans la salade landaise. www.moutarde-clovis.com Photos : © Clovis France

FROMAGES DE SAVOIE 3 fromages sous IGP

Les Pays de Savoie comptent désormais 3 fromages sous signe de qualité IGP (Indication Géographique Protégée). Alors que l’Emmental de Savoie et la Tomme de Savoie célèbrent plus de 20 ans d’IGP, la Raclette de Savoie a quant à elle décroché cette année le précieux sésame. Leur précieuse IGP valorise le savoir-faire de trois filières, engagées dans un cahier des charges commun et réunies sous un unique ODG : Savoîcime. L’IGP n’est pas la seule chose que la Tomme de Savoie, l’Emmental de Savoie et la Raclette de Savoie ont en commun. Ils partagent également la même histoire et la même volonté collective de protéger un savoir-faire local et des traditions ancestrales. Ainsi ce sont les mêmes producteurs de lait, une majorité de fromagers et affineurs communs et de producteurs fermiers qui œuvrent ensemble pour valoriser et défendre ces trois fromages au lait cru !

A QUOI RECONNAIT ON LES 3 FROMAGES DE SAVOIE IGP ?

LA TOMME DE SAVOIE : l’authentique Tomme de Savoie est inimitable et reconnaissable à son marquage. Elle seule arbore le mot « Savoie » imprimé sur son pourtour, ou « Tomme de Savoie » ou « Tomme de Savoie fermière » sur sa face.

L’EMMENTAL DE SAVOIE : pour le reconnaître dans les rayons, identifiez son marquage rouge « Savoie », apposé sur son pourtour.

LA RACLETTE DE SAVOIE : elle est la seule autorisée à arborer la particule « de Savoie ». Toujours nature, fidèle à ses origines, elle n’est jamais épicée ou parfumée.

Enfin, emballés, ils arborent tous le logo IGP.

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

11 N° 584 - Janvier / Février 2018

Dans sa réflexion sur le renouveau du métier d’épicier, qu’il soit traditionnel, bio, ethnique ou fin, la FNDECB a rencontré une toute jeune association qui soutient le développement de la vente en vrac. Créée le 10 mars 2016, Réseau Vrac est la première et unique association interprofessionnelle au niveau mondial pour structurer et promouvoir la filière du vrac. Elle a pour ambition de concourir au développement des systèmes alimentaires et non alimentaires durables. L’association est animée par une équipe de 10 professionnels du secteur, s’appuie sur 2 expertes en droit et en hygiène et regroupe plus de 370 adhérents. Sa directrice, Célia RENNESSON, nous donne les clés pour comprendre ce (re)nouveau marché et inciter à son développement.

QU’EST-CE QUE LE VRAC ?

Le vrac regroupe la vente de produits non préemballés, sans emballage jetable. On parle de quasi-vrac car certains freins législatifs ou d’hygiène ne permettent pas de proposer l’ensemble des produits pré-emballés que l’on trouve dans un commerce traditionnel. Le client apporte ses propres contenants, tarés à son arrivée en magasin, et il n’achète que ce dont il a réellement besoin. Ce mode de vente et de consommation durables s’inscrit dans le mouvement du zéro déchet qui se développe et se démocratise en France et dans le monde depuis quelques années. Plus globalement, il permet donc la réduction des déchets d’emballage jetables et du gaspillage alimentaire, la création de lien social et la redynamisation de l’économie locale.

Mais il ne faut pas oublier que le vrac fait partie intégrante de notre vie quotidienne. Toutes les enseignes en proposent. L’achat de fruits et légumes chez un primeur ou au rayon LS, ou l’achat de fromages chez un crémier-fromage, c’est du vrac ! Et comme l’indique Célia Rennesson, « On parle à ce moment-là du « vrac du frigo », celui qui concerne les produits frais. Grâce aux épiceries de vente quasi vrac ou d’un simple rayon vrac, on s’intéresse au « vrac du placard » alimentaire (secs) et non alimentaire (détergents, cosmétiques). »

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 12 N° 584 - Janvier / Février 2018

LE VRAC : RETOUR AUX SOURCES DOSSIER SPÉCIAL

A QUI S’ADRESSE LE VRAC ?

« Le vrac s’adresse à toutes les catégories socio- professionnelles, sans limite d’âge. Il peut autant plaire aux CSP+ qui souhaitent manger mieux qu’aux étudiants qui ont des besoins alimentaires et un budget restreints » détaille Célia Rennesson. Les consommateurs se soucient de réduire leur empreinte écologique en réduisant les déchets liés aux emballages et en limitant au maximum le gaspillage alimentaire. C’est ainsi que les Français sont vigilants à 47% sur la quantité de déchets induits par leur mode de consommation voire de vie. Le vrac peut cependant paraitre contraignant au premier abord. Il faut anticiper ses courses en préparant les contenants nécessaires pour accueillir les produits. La directrice de Réseau Vrac est lucide sur ce point mais reste positive : « les consommateurs actuels devront bien sûr adopter de nouveaux réflexes. Nous avons perdu l’habitude d’anticiper l’équipement pour faire nos achats avec la disparition des consignes par exemple. » Cependant, prenons l’exemple de l’interdiction des sacs en plastique : il a contraint les clients à s’adapter. Et cela s’est finalement passé sans heurt. Nous avons tous à porter de main un cabas réutilisable lorsque nous nous rendons en magasin. Pour le vrac, c’est la même chose. « S’organiser en amont et prendre le pli sont les mots d’ordre. Une fois cette nouvelle habitude mise en place, l’effort que ce changement d’habitude a nécessité au départ disparait très rapidement. » Et les épiceries vrac sont là pour accompagner leurs clients. Ils proposent des contenants disponibles sur place en achat, en consigne ou en don.

Photos © Masayo

Le vrac s’inscrit dans une tendance durable de consommation : consommer la juste quantité, consommer mieux. Mais le modèle rencontre quelques limites à dépasser pour garantir la stabilité du marché. Actuellement les épiceries quasiment 100% vrac sont circonscrits à de petits volumes, elles n’excèdent pas les 60m². Ces petites surfaces de

LES LIMITES DU VRAC

vente sont également liées aux ressources humaines nécessaires pour garantir un niveau d’offre maximal. Il faut que la présentation des produits soit toujours irréprochable. Rien ne doit trainer pour rassurer le consommateur sur l’hygiène et les conditions de stockage des denrées. Aussi, le vendeur occupe un rôle fondamental au sein de l’épicerie. Les consommateurs attendent du conseil et de l’accompagnement quel que soit le type de commerces, mais encore plus dans une épicerie quasiment 100% vrac. Le vendeur- conseil initie les petits nouveaux à la pesée des contenants, leur propose ces derniers s’ils ne sont pas équipés, recommande tel ou tel produits, etc.

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

13 N° 584 - Janvier / Février 2018

LE VRAC : RETOUR AUX SOURCES DOSSIER SPÉCIAL

Photos © Masayo

Il existe également des freins réglementaires importants sur certains produits. Tous ne sont pas accessibles à la vente en vrac tels que l’huile d’olive obligatoirement conditionnée par crainte du trafic de contrebande. Il est aussi impossible de vendre les produits « SIQO » comme les AOP (Appellation d’Origine Protégée), les AOC (Appellation d’Origine Contrôlés) et les IGP (Indication Géographique Protégée). Leurs cahiers de charges imposant l’emballage sur le lieu de production. C’est pourtant un comble pour ces spécialités locales qui trouveraient facilement leur public auprès des acheteurs du vrac. Les autres freins sont d’ordre technique et économique. Le jus d’orange par exemple ne peut être pressé à la demande par souci d’hygiène. Il existe bien sûr les machines pressoirs en libre-service mais elles nécessitent un fort investissement. Les épiceries proposeront donc du pré-emballé.

UN RÉSEAU POUR STRUCTURER LA FILIÈRE

Pour répondre aux problématiques évoquées, le rôle de Réseau Vrac est de structurer les quatre piliers qui soutiennent cette filière :

„ LA RÉGLEMENTATION :

il lui faut clarifier, sécuriser et faire évoluer le cadre législatif en faveur du développement du vrac. Elle a d’ailleurs élaboré une formation aux « bonnes pratiques d’hygiène de la vente en vrac » complétée par un guide. Une véritable bible pour une bonne gestion des différents rayons vrac ;

„ LES COMMERCES :

il est important de favoriser l’ouverture et l’accroissement de commerces en vrac en accompagnant les actuelles et futures épiceries dans les différentes étapes de leur projet. Réseau Vrac a mis en place une formation spécifique pour « monter son projet d’épicerie vrac » ;

Photos © Masayo

„ PROCHAINE ÉTAPE POUR RÉSEAU VRAC :

l’organisation des Rencontres Commerçants Vrac le 25 mars à Paris suivies du premier Salon du Vrac le 26 mars 2018 à Paris. Tous les acteurs du Vrac seront présents : porteurs de projet, distributeurs et fournisseurs. Ces rencontres sont réservées aux adhérents de l’association. Si vous souhaitez visiter le salon, vous devez devenir adhérent de Réseau Vrac (cotisation annuelle de 100 € ouvrant droit à tous les supports et services de l’association).

„ LES CONSOMMATEURS :

l’objectif est d’encourager les clients à faire leurs achats en vrac en les informant sur les pratiques à observer et en leur offrant une gamme large de produits pratiques et hygiéniques. C’est un des gros chantiers de l’association pour 2018 : publier un guide des recommandations à l’attention des consommateurs.

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 14 N° 584 - Janvier / Février 2018

LE VRAC : RETOUR AUX SOURCES DOSSIER SPÉCIAL

A VOS AGENDAS !

FORMATIONS

Rencontres Commerçants Vrac le 25mars 2018 à Paris (20 esplanade Nathalie Sarraute, 75018 Paris)

FNDE FC en partenariat avec Réseau Vrac vous accompagne dans vos formations spécifiques Vrac. 3 nouvelles formations dédiées au vrac sont au catalogue 2018 : • Développer le rayon vrac de son commerce ; • Bonnes pratiques d’hygiène de la vente en vrac ; • Monter son projet d’épicerie vrac.

1 er Salon du Vrac le 26 mars 2018 à Paris (20 esplanade Nathalie Sarraute, 75018 Paris)

Photos © Fotolia

Pour tout renseignement ou demande de stage, contactez la chargée de missions Epicerie : Alexandrine BAUFRE 01 55 43 31 79 ou abaufre@fnde.com

SITE INTERNET : www.reseauvrac.fr FACEBOOK : www.facebook.com/reseauvrac TWITTER : @reseauvrac

CONTACT : Célia RENNESSON, Directrice de Réseau Vrac celia@reseauvrac.org

Source : Réseau Vrac - Les Echos - Nature & Progrès - Le Monde

Témoignez dans les dossiers de LA REVUE DU DÉTAILLANT et partagez vos expériences professionnelles, donnez votre avis, racontez votre histoire…

Avec ces témoignages, votre magazine vous ressemble et DERUGHOHVVXMHWVTXLYRXVFRQFHUQHQWDXTXRWLGLHQŸ

Pour cela, contactez notre rédaction par téléphone au 01 55 43 31 76 , par mail mlmestrallet@fnde.com ou par courrier à l’adresse FNDECB – LA REVUE DU DÉTAILLANT 5 rue des Reculettes 75013 PARIS

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

15 N° 584 - Janvier / Février 2018

LES GÉRANTS

LE FROID PROPRE UNE TRANSITION DANS LE SECTEUR DES MÉTIERS DE L’ALIMENTAIRE

La production de froid grâce aux fluides frigorigènes est essentielle pour alimenter vos rayons frais et surgelés et maintenir la qualité des produits alimentaires.

MAIS QUE VEUT DIRE FRIGORIGÈNE ?

Un fluide frigorigène est un composé de molécules utilisé pur ou en mélange, qui a comme propriété physique de permettre un transfert d'énergie et ainsi de produire du froid ou du chaud. Les HFC (hydrofluorocarbures) sont actuellement les frigorigènes les plus utilisés dans les installations frigorifiques, de conditionnement d’air ou de pompes à chaleur. Compte tenu de leurs impacts sur le réchauffement planétaire, des réglementations ont été mises en place ou sont en cours de préparation dans plusieurs régions ou pays du monde afin de restreindre l'utilisation des HFC et de les remplacer par d'autres frigorigènes. Une étude menée par l’Université de Birmingham en Angleterre estime que le secteur de la distribution est en retard sur l’abandon progressif des HFC ; ceux-ci peuvent être jusqu’à 4000 fois plus nocifs pour le climat que le dioxyde de carbone (CO 2 ). Les systèmes réfrigérants introduits aujourd’hui seront probablement toujours utilisés dans 15 ans, il est impératif d’agir dès à présent sur ce sujet.

QUELLE ALTERNATIVE ?

Il y a deux alternatives possibles aux HFC : les CO2 et les hydrocarbures comme le propane. Bien que les systèmes CO2 soient plus fréquemment installés en Europe, le propane propose d’autres avantages : plus grande efficacité énergétique, moins de fuites du fluide frigorigène et demandent moins de maintenance qui peuvent contribuer à une performance écologique accrue et des économies de taille dans certains cas de figure.

Photos © Fotolia

ET SI J’ACHÈTE OU JE LOUE DU NOUVEAU MATÉRIEL…

Posez les bonnes questions à votre frigoriste. D Quel type de fluide est utilisé pour mon nouveau matériel ? D Quel délai d’intervention si une fuite est détectée ? D Quelles modalités concernant le contrat de maintenance ?

QUE FAIRE AVEC MON MATÉRIEL D’AUJOURD’HUI ?

Le passage vers un fluide frigorigène naturel peut être assez couteux et implique généralement un changement de certains composants de l'installation (compresseur et détendeur notamment), ainsi qu'un changement de toute l'huile contenue dans l'installation. On recommande donc de faire appel à votre frigoriste qui réalisera une étude précise en fonction de l’installation présente. L'ancien fluide sera récupéré et ensuite détruit ou recyclé, par votre frigoriste qui vous délivrera une attestation.

QUE FAIRE EN CAS DE FUITE ?

Dans un délai maximal de 4 jours ouvrés après le contrôle d'étanchéité, des mesures sont mises en œuvre pour faire cesser la fuite ou à défaut l'équipement est mis à l'arrêt puis il est vidangé dans le même délai par votre frigoriste… En contactant votre Préfecture, vous obtiendrez la liste des frigoristes agréés pour les contrôles d’étanchéité.

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 16 N° 584 - Janvier / Février 2018

Source : Ministère de l'Environnement, de l’Énergie et de la Mer

Source : energieplus-lesite.be

Source : Ministère de l'Environnement, de l’Énergie et de la Mer

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

17 N° 584 - Janvier / Février 2018

LES GÉRANTS

PAIEMENT DE LA TAXE D’APPRENTISSAGE

DES PÉNALITÉS IMPORTANTES EN CAS DE RETARD

TAXE D'APPRENTISSAGE

La taxe d'apprentissage est due par toute entreprise soumise à l'impôt sur le revenu ou sur les sociétés, quel que soit son statut : entreprise individuelle ou société, entreprise commerciale, industrielle ou artisanale, entrepreneur individuel, association, coopérative agricole ou groupement d'intérêt économique (GIE). Il existe des cas d’exonération, et notamment pour les entreprises employant des apprentis et dont la base d'imposition (l'ensemble des rémunérations) ne dépasse pas 6 fois le Smic annuel (soit 105 596,40 € pour la taxe due en 2017 au titre de 2016).

Le taux de la taxe d'apprentissage est de 0,68 % (ou 0,44 % en Alsace-Moselle) de la masse salariale. La taxe d'apprentissage comprend : • une part régionale de 51 % qui constitue la fraction régionale pour l'apprentissage (FRA), • un quota d'apprentissage de 26 % (49 % pour l'Alsace- Moselle) pour les centres de formations d'apprentis (CFA) et sections d'apprentissage (SA), • un hors quota (23 %) destiné aux dépenses de formation hors apprentissage. L'assujettissement à la taxe d'apprentissage s'apprécie au niveau de l'entreprise, en prenant en compte l'ensemble des rémunérations versées dans chacun de ses établissements, mais c'est au niveau de chaque établissement que la base d'imposition de ces taxes doit être déclarée. Pour simplifier vos démarches, l’Agefos PME qui est l’organisme collecteur de notre branche professionnelle, a intégré la taxe d’apprentissage dans un bordereau unique, avec la collecte de la contribution à la formation. Ce bordereau vous a été envoyé en début d’année, mais vous pouvez le retrouver en ligne sur le site www.agefos-pme.com L'entreprise assujettie doit acquitter la taxe d'apprentissage et la CSA avant le 1 er mars. En l'absence de paiement dans les délais, l'entreprise doit verser avant le 30 avril le montant de la taxe majoré de 100 % (soit le double), auprès du service des impôts des entreprises (SIE), ce paiement de régularisation devant être accompagné d'un bordereau de versement spécifique. • CAS PARTICULIER : En cas d'arrêt de l'activité, due à une cession, une cessation ou une liquidation judiciaire, l'employeur doit faire la déclaration dans les 60 jours suivant l’arrêt de l’activité. En cas de décès de l'employeur, ce délai est porté à 6 mois. ATTENTION

BASE DE CALCUL

La taxe d'apprentissage et la CSA sont basées sur la masse salariale de l'année précédente, c'est-à-dire le montant total des rémunérations soumises aux cotisations sociales (y compris les rémunérations versées aux salariés expatriés) et des avantages en nature versés par l'entreprise : salaires, indemnités, primes, gratifications, cotisations salariales, pourboires, etc. Pour le calcul de la taxe, les rémunérations imposables sont arrondies à l'euro le plus proche (la fraction d'euro égale à 0,50 est comptée pour 1). Le salaire des apprentis est exonéré totalement ou partiellement selon l'effectif de l'entreprise : • Employeurs jusqu'à 10 salariés : exonération totale ; • Employeurs à partir de 11 salariés : exonération partielle, à hauteur de 11 % du Smic, ou de 20 % dans les départements d'outre-mer.

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 18 N° 584 - Janvier / Février 2018

EN CHOISISSANT DE VERSER LA TAXE D’APPRENTISSAGE AU CIFCA, VOUS AIDEZ À FORMER LES ÉPICIERS DE DEMAIN !

La taxe d’apprentissage finance le développement des premières formations technologiques et professionnelles de vos métiers.

Licence Professionnelle Management du Point de Vente BTS MUC Management des Unités Commerciales BAC Professionnel Commerce CAP Vente / Commerce

CIFCA • 14 rue des Fillettes • 75018 Paris • Tél. : 01 55 26 39 70 • Fax : 01 55 26 39 71

www.cifca.fr

LES GÉRANTS

LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Rappel des formations obligatoires pour les commerces alimentaires

Ces formations visent à renforcer la professionnalisation des chefs d’entreprise et leur permettre d’avoir une meilleure connaissance des dispositions législatives, réglementaires et jurisprudentielles qui leur sont applicables. Toutes ces formations sont dispensées par notre centrede formationFNDE Formation Commerces. Pour toute question complémentaire relative à ces formations, vous pouvez contacter nos chargées de formation au 01 55 43 31 75.

LE PERMIS D’EXPLOITATION

La loi du 31mars 2006 rend obligatoire le permis d'exploitation pour toute ouverture d'établissements de restauration et d’hôtellerie. Pour obtenir une licence de débit de boissons ou de restaurant, il faut à la fois détenir un permis d'exploitation, délivré après une formation spécifique, et effectuer une déclaration préalable. Ce permis est valable 10 ans. Il est délivré par la FNDE FC. La licence restaurant se demande à la Mairie du lieu d’exploitation pour la province et en région parisienne. Concernant Paris, il faut demander la licence à la Préfecture de Police de Paris. Il s’agit d’une formation de 20 heures (3 jours).

Un permis de 10 ans (renouvelable) est délivré par la FNDE.

Lors de cette formation obligatoire vous aborderez les sujets relatifs à la réglementation en vigueur en matière de prévention, la sensibilisation des mineurs et des personnes manifestement, la responsabilité pénale et civile du commerçant, la réglementation en matière de bruit. Vous serez également mis en situation grâce à une série d’exercices pratiques : savoir dire NON par des mises en situation autour du bruit, de la vente d’alcool à un mineur, à une personne en état manifeste d’ivresse.

HYGIÈNE ET SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ADAPTÉES AUX MÉTIERS DE BOUCHE

Le Règlement CE n°852/2004 relatif aux règles spécifiques d'hygiène applicables aux denrées alimentaires impose une obligation de formation en matière d'hygiène et de sécurité alimentaire pour toute personne manipulant des denrées alimentaires dans tous les commerces alimentaires :

épicerie générale, épicerie fine, épicerie bio, épicerie de produits vendus en vrac. Depuis le 1 er octobre 2012, les établissements de restauration commerciale sont tenus d’avoir dans leur effectif au moins une personne pouvant justifier d’une formation en matière d’hygiène alimentaire adaptée à leur activité (article L.233-4 du Code rural et de la pêche maritime). Les principaux objectifs de la formation sont d’obtenir des pratiques permettant de préserver les qualités et la sécurité du produit, reconnaître sa part de responsabilité à l’égard de la manipulation des aliments et de leur innocuité, savoir quels documents présentés en cas de contrôle et les obligations réglementaires. Les réglementations européenne et nationale seront abordées avec une présentation approfondie de la méthode HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point- Analyse des dangers-points critiques pour leur maîtrise).

LE PERMIS DE VENTE DE BOISSONS ALCOOLIQUES LA NUIT AGRÉMENT FNDE FORMATION COMMERCE DU 22 MARS 2012 Toute personne qui vend à emporter des boissons alcooliques entre 22h00 et 8h00 dans un commerce autre qu’un débit de boissons à consommer sur place, doit suivre une formation de 7 heures (article L.3332-1-1 et L.3331-4 du Code de la Santé Publique). Cette formation doit obligatoirement être suivie avant ou au moment de l’ouverture pour les créations.

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 20 N° 584 - Janvier / Février 2018

La FNDE FC, centre de formation de la FNDECB, se tient à vos côtés et vous propose un large choix de formations adaptées à chaque métier : épicier, caviste et spécialiste en produits bio.

Nos chargées de formation métiers vous accompagnent pour : D Identifier vos besoins de formations, D Instruire l’intégralité des dossiers administratif et financier avec les organismes de gestion (Agefos-PME, Opca, Agefis), D Organiser les formations dans votre région. Vous n’avez pas à vous soucier des démarches administratives qui peuvent être décourageantes car chronophages et complexes. Seul prérequis : que votre entreprise soit à jour de ses cotisations formation. Si vous souhaitez avoir des renseignements ou mettre en place des stages, contactez sans hésiter nos chargées de formation dédiées à votre métier : • Epicier et Caviste – Alexandrine BAUFRE – 01 55 43 31 78 – abaufre@fnde.com • Spécialiste en produits bio – Laurence CASTANIÉ - 01 55 43 31 97 – lcastanie@fnde.com

N’attendez plus, formez-vous en toute sérénité avec FNDE FC.

ANNONCES - Immobilières… Matériel… Emploi… Alimentations générales… Location…

A vendre : épicerie traditionnelle Cause retraite - épicerie traditionnelle à vendre dans quartier en plein essor, (F.L, B.O.F, charcuterie régionales, volailles fermières) - loyer 315 € mensuel - LIBRE d'enseigne - C.A. ENV. 270 000 T.T.C - FERME samedi A.M et dimanche Magasin climatisé et sécurisé d'une surface de vente de 50 m 2 PRIX 80 000 € Contact : Robert GONNET – 04 75 43 53 19 ou 06 52 72 27 35

Epicerie face mer plage (66) A vendre épicerie de 120 m 2 de vente,12 mètre de façade en front de mer ouvert 9 mois. Bail 369, 1400 euros mois emplacement d’exception dans le 66. Station balnéaire 15 000 h à l'année, 100000 l'été. Emplacement proche pharmacie et commerces, campings, thalasso. Réserve équipée de 2 chambres froides. Contact : Patricia LAMASSONNE – 04 30 44 60 07 ou 06 07 03 56 79

Recherche associé(e) pour achat commerce Mont d'Or/Rhône Alpes

Recherche Agent Commercial (vente de thés)

Lucile et Marie sont à la recherche d'un(e) associé(e) pour prendre part à l'aventure de la nouvelle épicerie dans un village des Mont d'Or, Rhône Alpes. Le concept Epicerie locale, bio non exclusivement Espace café / bar Conciergerie. Lieu de vie et de partage. Profil : l’atout premier sera ton dynamisme et envie d'entreprendre. - Tes valeurs de partage.

Créatrice des Thés PAONDORA, recherche un agent commercial sur toute la France pour développer l'implantation de thés haut de gamme, infusions

fruitées et plantes bien-être, Détox...auprès d'une clientèle d'épiceries fines qualitatives, pâtisseries, salons de thé, cavistes, tables gourmandes, restaurants gastronomiques... Contact : Pascale BENATOUIL – 06 78 73 25 07 ou 06 78 73 25 07 A vendre fonds de commerce épicerie fine (Nantes) A vendre cause retraite épicerie fine créée en 1970, Bio depuis 2004 (certifiée ECOCERT). Idéalement située dans un quartier commerçant du centre-ville de Nantes réputé pour ses commerces de bouche. Fruits et légumes de qualité, épicerie, fromages, crèmerie, cave. Clientèle fidélisée. Surface 70 m 2 + réserve, chambre froide, 3 vitrines réfrigérées. Groupes de froid récents et contrôlés régulièrement. Environ 400 clients/semaine. Prix : 130000 euros + stock 15000 euros. Contact : Francis CARRERE - La Maison des Provinces 02 40 73 06 40 ou 06 74 52 25 18

- Ta sensibilité aux circuits courts et aux commerces locaux. - Ta force de proposition sur le concept dans sa globalité. - Ta positivité Contact : Marie DUMOUCHEL – 07 82 04 14 11

A vendre fonds de commerce (Finistère) Alimentation générale 100 m 2 commune touris- tique du Finistère (env.3000 habitants). Magasin indépendant, sans contrat d'enseigne, en activité depuis 2008. Possibilité d'extension de 80 m 2 . Statut auto-entrepre- neur envisageable. Prix 40 K € + Stock marchandises. Contact : Serge ROLLAND – 07 81 57 11 50

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

21 N° 584 - Janvier / Février 2018

Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Page 7 Page 8 Page 9 Page 10 Page 11 Page 12 Page 13 Page 14 Page 15 Page 16 Page 17 Page 18 Page 19 Page 20 Page 21 Page 22 Page 23 Page 24

Made with FlippingBook - professional solution for displaying marketing and sales documents online