La revue du détaillant N° 582 - Edition 2017

Cuisine exotique, cuisine du monde, cuisine ethnique, « world food »… Nous vous proposons un voyage à travers les produits d’épicerie d’ailleurs. De la sauce Worcestershire en passant par le beurre de cacahuètes, les pickles et les chutneys indien, le fromage Philadelphia et l’engouement pour la cuisine asiatique, le nouvel épicier vous présente une liste non-exhaustive des produits dits exotiques à proposer dans votre épicerie.

PRODUITS EXOTIQUES : OUVERTURE SUR L’EXTÉRIEUR

variété dans l’alimentation, une recherche de gain de temps ou des préoccupations nutritionnelles. Ces produits contribuent à diversifier l’alimentation. La découverte de nouvelles saveurs apporte autant d’occasions de développer le goût, notamment chez les enfants. Les produits d’ailleurs permettent de découvrir des épices, des herbes aromatiques, des associations, des modes de cuissons et des ingrédients. Ces nouveautés gastronomiques peuvent jouer un rôle dans l’adoption d’une façon de cuisiner, plus légère ou plus variée. Les épices et les aromates permettent par exemple, d’agrémenter nos plats sans les enrichir de sauces trop grasses. QUELLES SONT LES OFFRES ? Toujours selon l’étude Xerfi, les produits exotiques séduisent les Français même si la cuisine chinoise fait face à une banalisation de l’offre alors que la cuisine tex-mex souffre d’une mauvaise image nutritionnelle - à l’inverse de la cuisine japonaise. Si le poids des enseignes spécialisées comme Tang Frères ou Paris Store est important, celui de la restauration hors foyer «joue un rôlemajeur dans l’exposition des consommateurs» aux nouvelles saveurs. De même, l’augmentation du nombre d’établissements proposant desproduitsexotiques,notammentsurlecréneaudelarestauration rapide, a contribué au développement dumarché. Dans un secteur principalement composé d’indépendants (restaurants, traiteurs, etc.), la structuration des réseaux s’est accrue avec l’apparition ou le développement de chaînes, à commencer par le marché du sushi, qui bénéficie d’un réel effet de mode en France. Nos palais se sont donc habitués à des saveurs nouvelles, et avec le retour en force du « fait maison » et le développement des émissions culinaires, les produits exotiques trouvent désormais

La patrie de la gastronomie ne boude pas la nourriture « exotique », au contraire. Les Français en sont même de plus en plus friands. En effet, le développement des restaurants chinois, japonais, indiens, marocains… et la démocratisation des voyages a sensibilisé le goût des Français aux saveurs exotiques. Le pourcentage de consommateurs de ce type de produits croît fortement. Chez les plus âgés, la consommation de produits exotiques est faible. La rupturegénérationnelle est nette àpartir de lagénération dite « robots ménagers » (née entre 1937 et 1946). La proportion de ménages qui consomment des produits exotiques est 2,5 fois plus importante pour la génération « hard discount » (née entre 1967 et 1976) que pour celle de leurs grands-parents. Ces produits permettent de varier l’alimentation tout en apportant de nouvelles sensations. Cela correspond aussi au goût prononcé des nouvelles générations pour une alimentation tournée vers la recherche d’innovation. L’industrie agroalimentaire a aussi su s’adapter à la demande de variété en proposant une gamme de plus en plus large de produits préparés, incluant des produits exotiques. UNE SOLUTION POUR VARIER L’ALIMENTATION Le marché des produits exotiques, en hausse, « bénéficie de tendances favorables, liées notamment à l’évolution des modes de consommation » (étude Xerfi - 2010) comme l’envie de

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

11

N°582-septembre-octobre2017

Made with FlippingBook - professional solution for displaying marketing and sales documents online