La revue du détaillant N° 574 - Edition 2016

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

Premier mensuel des petites et moyennes entreprises commerciales de l’alimentation de proximité

DOSSIER SPÉCIAL Dynamisation du centre ville

> ORGANISME DE FORMATION DE L’ALIMENTATION SPÉCIALISÉE ASSOCIATION LOI 1901

L’OFAS regroupe les professions membres de l’AFFLEC (épiciers, cavistes, détaillants spécialisés en produits bio, crémiers/fromagers, primeurs). L’OFAS répond à deux objectifs : ‡ Organiser des stages collectifs dans des domaines où il n’existe aucune offre de formation adaptée aux préoccupations des professionnels du secteur. ‡ Faciliter les démarches administratives des salariés et des chefs d’entreprise pour l’organisation et la prise en charge ²QDQFL ère des formations. ‡ Accompagner et renseigner les chefs d’entreprise. Qui peut bénéficier deces stages ? - Les TNS (travailleurs non salariés) à jour de leurs cotisations formation à l’Urssaf/RSI. - Les salariés dépendants de la Convention Collective Nationale 3244 dont l’entreprise est à jour de ses cotisations formation auprès de l’AGEFOS PME. L’OFAS organiseainsi des stagesdansdesdomainesvariés : ‡ Hygiène des points de vente (épiciers, cavistes, détaillants, spécialistes en produits bio, crémiers/fromagers, fruits et légumes) ‡ Analyse sensorielle ‡ Etalage et vitrine

L’OFAS peut étudier toutes propositions de stages courts qui intéressent les détaillants épiciers, cavistes, et bio. 5 rue des Reculettes - 75013 Paris Contact du lundi au vendredi : 01 55 43 31 67

‡ Dynamisation du point de vente ‡ Etre tuteur d’un salarié en CQP ‡ Optimiser le rôle de vendeur-conseil ‡ Gestes et postures ‡ Modules de formation dans le domaine des produits biologiques

a été créé en 1947 N° ISSN 0244-2604 ALLIANCE MAG, Sarl au capital de 73 632

R.C.S. Paris B 430 475 467 Gérant : Philippe PILLIOT

5 rue des Reculettes 75013 PARIS Administration : 01 55 43 31 85 Fax : 01 55 43 31 99 E-mail : nouvel.epicier@wanadoo.fr Abonnement 1 an : 39 T.T.C. 2 ans : 58 T.T.C. Prix au numéro : 5,5 T.T.C. Périodicité : mensuel Directeur de la Publication : Bernard REGNAULT Rédacteur en chef : Philippe PILLIOT E-mail : philippe.pilliot@wanadoo.fr Coordination rédaction : Alice ROZNOWIEZ Photos : Ph. PILLIOT (sauf mention contraire) Ont également participé à la rédaction : A.BAUFRE

Chers amis, Je ne reviendrai pas ce mois-ci sur la Loi El Komri, vous savez ce que j’en pense, surtout de la manière dont notre gouvernement procède lorsqu’il se sent en état de faiblesse. Non, ce mois-ci, c’est pour le projet de Loi Sapin 2 que je souhaite pousser « un coup de gueule ». Peu d’entre vous en ont entendu parler et, entre nous, c’est normal. C’est un projet de loi plutôt discret… très discret. Pourtant, lorsqu’on prend le soin de le lire un peu, on découvre quelque chose d’extraordinaire dans son article 43. Figurez-vous que la volonté du gouvernement est de supprimer l’obligation de qualification pour exercer de nombreux métiers de l’artisanat. Oui vous avez bien lu ! Selon les défenseurs de ce projet, les qualifications seraient « un frein à l’entrepreneuriat ». Pourtant, selon l’UPA, il n’y a jamais eu autant d’artisans depuis leur instauration en 1996. Si cette loi est votée, des mots même du Président de l’UPA Jean- Pierre Crouzet, « même les amateurs pourront donc s’improviser esthéticien(ne), boulanger(e), mécanicien(ne), au risque de proposer des produits et des services de moindre ou mauvaise qualité ». L’artisanat ne s’improvise pas, tout comme la santé, la sécurité des consommateurs ne se brade pas. Il faut au contraire encourager la qualification et valoriser les formations qui permettent d’accéder à ces métiers auprès des jeunes. L’UPA a fait le choix de la carte de l’humour pour expliquer au Gouvernement les risques de ce projet de loi et l’inviter à revoir sa position. Et bien, moi aussi je rejoins l’UPA en prenant le parti de la carte de l’humour, tous ensemble nous disons : « Mesdames, Messieurs les Ministres, demain vous aussi, sans qualif, devenez Artisans »

Publicité : Delphine MERON Tél. : 01 55 43 31 97 Abonnement : Tél. : 01 55 43 31 84 Composition et impression : Printcorp 8 rue Jean-Pierre Timbaud

75011 Paris Tél. 01 55 28 87 09

(Reproduction autorisée avec mention de la source sous condition d’adresser un exemplaire de son utilisation).

Ne pas jeter sur la voie publique.

SOMMAIRE

EDITO ACTUALITÉS VITE-DIT STOP LINÉAIRE DOSSIER SPÉCIAL : DYNAMISATION DU CENTRE VILLE DU CÔTÉ DES FROMAGES DU CÔTÉ BIO DU CÔTÉ FRUITS ET LÉGUMES LES GÉRANTS INFO PRO LES PETITES ANNONCES LE BULLETIN DABONNEMENT LA FNDECB À VOTRE SERVICE

p.3 p.4 p.5 p.6-12 p.14-19

p.21 p.22 p.24 p.25 p.26 p.27 p.28 p.30

Je vous souhaite un très bel été, une bonne saison et je vous retrouve fin août pour notre édition de rentrée.

Bernard Regnault Président de la FNDECB

ACTUALITÉS

ARNAQUES AUX ANNUAIRES PROFESSIONNELS : SOYEZ VIGILANTS ! Les annuaires professionnels recensent des renseignements par catégories professionnelles. De nombreuses pratiques frauduleuses sont apparues autour de ce marché. Face à ces arnaques, les professionnels de tous les secteurs d’activités doivent faire preuve d’une extrême prudence. Parmi les nombreux documents qui vous parviennent par courrier (factures, propositions commerciales…) vous pouvez recevoir un document ressemblant à un formulaire administratif de demande de renseignements ou de véri²cation des coordonnées de votre entreprise. La présentation ambigüe des sollicitations peut laisser croire qu’il s’agit d’une simple véri²cation d’adresse pour un annuaire où vous pensez déjà ²gurer puisque l’expéditeur possède vos principales données d’identi²cation. Cependant, en apposant votre signature, vous risquez de vous engager dans une commande ferme d’insertion dans un annuaire inexistant ou con²dentiel, pour un montant facturé pouvant atteindre environ 1000 euros par an et cela sur plusieurs années. Vous faites ensuite l’objet de relances et de demandes de plus en plus comminatoires en vue de procéder au paiement de la somme exigée. Il est également possible que l’offre ne soit pas conforme aux attentes et n’occasionne aucune retombée ²nancière ou publicitaire mais que le consentement soit recueilli de manière régulière avec des clauses de contrat claires et lisibles. D’autres techniques consistent à envoyer un bon de commande après un démarchage téléphonique proposant une «Ÿoffre exceptionnelle à saisirŸ» avec des paiements échelonnés ou d’adresser un document ressemblant à une facture. Les clauses importantes sont absentes. Quelle que soit la méthode employée, une fois la signature du professionnel obtenue, les responsables des sociétés harcèlent leurs victimes pour obtenir le paiement des sommes dues. Il arrive que les créances soient revendues à un établissement bancaire pour accentuer la pression sur le professionnel. Plusieurs techniques sont mises en œuvre. Il est avant tout important de se montrer vigilant en : • Identi²ant l’émetteur du document. S’il est domicilié à l’étranger, il faut redoubler de vigilance ; • Se montrant attentif à ce qui ressemble à une « simple » demande de véri²cation de coordonnées ; • Se mé²ant des blocs de petites lignes. Le cas échéant, il est nécessaire de les parcourir à la recherche d’un nombre caché, etc. : celui du prix annuel à acquitter ; • Véri²ant l’origine de l’offre en la comparant avec l’identité et le logo des véritables sites of²ciels ; • Prenant le temps de lire les documents, de comprendre et de ré³échir avant de signer, devant la sollicitation d’une entreprise inconnue ; • Alertant sur tous ces points vos employés en charge du traitement de ce type de courriers. En tant que créateur d’entreprise, vous êtes une cible privilégiée pour ce type d’entreprises mal intentionnées. Le cas échéant, vous pouvez déposer plainte pour escroquerie auprès des services de Police de votre lieu de résidence, ou auprès du procureur de la République. Ne vous laissez pas intimider par les éventuelles relances comminatoires pour le paiement des sommes exigées. Le mieux est encore de procéder comme de nombreux adhérents des syndicats de la FNDECB, demandez conseil en cas de doute au Secrétariat au 01 55 43 31 79. ACCESSIBILITÉ : ATTENTION AUX DÉMARCHAGES ABUSIFS La FNDECB a été alertée par Marie PROST-COLETTA, déléguée ministérielle à l’Accessibilité, au sujet de certaines pratiques douteuses, voire frauduleuses, concernant le dispositif des Agendas d’Accessibilité Programmée (Ad’AP). POUR RAPPELŸ: La loi du 11 février 2005 prévoit la mise en accessibilité de tous les établissements et installations recevant du public pour le 1 er janvier 2015. Cependant, les Etablissements Recevant du Public (ERP) n’étant pas tous accessibles à cette date, des Agendas d’Accessibilité Programmée (Ad’AP) ont été mis à leur disposition. Un agenda permet à tout gestionnaire/propriétaire d’ERP de poursuivre ou de réaliser l’accessibilité de son établissement après le 1 er janvier 2015. Il correspond à un engagement de réaliser des travaux dans un délai déterminé (jusqu’à 3 ans, sauf cas très particuliers), de les ²nancer et de respecter les règles d’accessibilité. L’un des avantages de l’Ad’AP est qu’il suspend les sanctions en cas de non-respect des règles d’accessibilité. Les dossiers d’Ad’AP devaient obligatoirement être déposés avant le 27 septembre 2015 à la mairie (ou dans des cas particuliers auprès du Préfet). De nombreuses entreprises, selon la Délégation Ministérielle à l’Accessibilité (DMA), sont sollicitées par des organismes les enjoignant d’entrer dans le dispositif Ad’AP en les démarchant de manière abusive. Ces sociétés proposent des prestations de diagnostic en évoquant des sanctions dans les documents qu’elles présentent laissant croire que ces derniers émanent d’une instance of²cielle. La Direction Générale de la Concurrence, Consommation et Répression des Fraudes (DGCCRF) a été saisie et une enquête est actuellement en cours. La FNDECB souhaite donc attirer votre attention sur cet état de fait et vous rappeler les informations suivantesŸ: • Si les dossiers d’Ad’AP devaient obligatoirement être déposés avant le 27 septembre 2015 à la mairie (ou dans des cas particuliers auprès du Préfet), cela ne signi²e pas qu’un ERP ne peut plus déposer d’Ad’AP au-delà de cette date. En effet, dans ce cas, il appartient à tout gestionnaire/propriétaire d’ERP d’expliquer au maire ou au préfet les raisons de son retard a²n d’éviter la pénalité prévue à l’article L111- 7-10 du Code de la construction et de l'habitation (1Ÿ500 € ou dans des cas particuliers 5Ÿ000 €)Ÿ; Ÿ• Un ensemble d’outils, nécessaires à la mise en œuvre des Ad’AP, est à la disposition des entreprises sur le site http://www.accessibilite. gouv.fr/ comme, par exemple, un outil permettant aux entreprises de réaliser un autodiagnosticŸ; un Recueil des améliorations simples et utilesŸou une base de données des produits accessibles. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la DGCCRFŸ: http://www.economie.gouv.fr/dgccrf.

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 4

N°574-Juin-Juillet2016

VITE DIT

LA CITÉ DU VIN A OUVERT À BORDEAUX La Cité du Vin a été inaugurée par le Président François Hollande le 31 mai dernier à Bordeaux. Cet équipement culturel inédit est dédié au vin comme patrimoine culturel, universel et vivant. Il offre un voyage spectaculaire autour du monde, à travers les âges, dans toutes les cultures. Il est le seul équipement au monde à proposer pour un large public une telle approche du vin. Un lieu à voir L’architecture est un voyage en elle-même : • Elle s’étend sur 13 350 m² répartis sur 10 niveaux, entre le tore et la tour ; • La rondeur de la forme extérieure se ressent dans les volumes, espaces et matériaux intérieurs ; • Elle offre une sensation de mouvement, de ³ux ininterrompu de l'extérieur à l'intérieur du bâtiment ; • La ³èche de 55 mètres de haut impose La Cité du Vin dans le ciel bordelais ; • L'impact environnemental du bâtiment est maitrisé. Un lieu à visiter Au deuxième étage, le parcours permanent est le cœur de La Cité du Vin. C’est un voyage à travers le temps et l’espace à la découverte du vin dans ses dimensions culturelle, civilisationnelle, patrimoniale et universelle : • 3 000 m² comprenant 19 modules thématiques ; • Un parcours disponible en 8 langues ; • Les expositions temporaires : la salle des colonnes, espace de près de 700 m², est conçue pour accueillir deux expositions culturelles par an et l’exposition d’un « vignoble invité » tous les étés. Elle recevra les œuvres d’art des plus grands musées internationaux. Le belvédère à 35 mètres de haut offre une expérience de dégustation des vins du monde unique avec une vue panoramique sur Bordeaux et ses alentours. Un lieu à vivre Un lieu de vie, de sortie culturelle et conviviale tout au long de l’année : • La programmation culturelle riche et variée dans l’auditorium Thomas Jefferson et les espaces de réception où prendront vie spectacles et concerts, projections, rencontres et débats ; • 3 espaces de dégustation dont un espace polysensoriel immersif et des ateliers pédagogiques pour le jeune public ; • Le salon de lecture accessible gratuitement offre une très large sélection d’ouvrages multi-supports en lien avec l’univers du vin ; • La boutique, concept store de 250m² moderne et design en accès libre, propose une sélection d’objets, livres, articles en séries limitées, cadeaux et souvenirs en lien avec l’univers du vin ; • 3 espaces de restauration • L’espace information Routes du Vin pour s’informer et réserver sa visite dans les vignobles de Bordeaux ou d’ailleurs ; • Les jardins en libre accès ; • Un ponton de 90 mètres sur les berges de la Garonne qui permet aux plaisanciers d’accéder aux vignobles par le ³euve ; • Les espaces privatisables pour la clientèle d’affaire. Source : www.laciteduvin.com • Plus de 10 heures de contenus de visite grâce à plus de 120 productions audiovisuelles ; • Près de 100 experts et personnes quali²ées interviewées pour réaliser les contenus ; • Une visite d’une durée d’environ 2 heures ; • Le compagnon de voyage : un outil numérique qui accompagne le visiteur pour une découverte personnalisée.

« LE VIN, ENTRE NATURE & CULTURE » : UN OUVRAGE ORIGINAL À DÉCOUVRIR

L’auteur Azélina Jaboulet-Vercherre nous convie une exploration originale du monde du vin. Pour nous conter sa nature, elle fait appel aux poètes, aux artistes, à la philosophie et à l’histoire. Elle nous interpelle, nous recommande de nous ²er à nos goûts, à notre culture, à nos sensations. En lisant son essai, nous accomplissons un voyage initiatique dont les guides précieux sont nos cinq sensŸ: il débute par la con²ance que nous devons accorder à nos émotions, la conception du vin au ²l de l’Histoire, en passant par le « bio », l’occulte, et les conceptions anthroposophes de Rudolf Steiner, pour s’achever sur la philosophie antique et sur le vin comme zélateur de plaisirs. Azélina Jaboulet-Vercherre est titulaire d’un master en muséologie (école du Louvre), d’un master en littérature anglophone (Sorbonne III) et de deux masters en histoire (Paris I-Panthéon-Sorbonne et EPHE). Sa thèse de doctorat d’histoire (Yale, USA) portait sur le vin dans la littérature médicale et la philosophie naturelle du XII eme au XV eme siècles.

Forte de ce bagage transdisciplinaire, elle a donné de nombreux cours et conférences, notamment à Yale, à l’EHESS, à l’université de Lausanne, ainsi qu’à l’école hôtelière de Lausanne où elle a mené un enseignement novateur en créant plusieurs séries de cours d’«Ÿhistoire du vinŸ». Œnophile avertie, elle va au-delà des cadres académiques et des règles de dégustation, qu’elle connaît bien. Sa ligne est clairement af²rméeŸ: rendre accessible à tous le plaisir du vin par une compréhension de son rôle social et culturel.

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

5

N°574-Juin-Juillet2016

STOP LINÉAIRE

un bain au cacao, avant d’être recouverte par une sauce savoureuse puis enrobée d’une couche craquante de chocolat. Ces 3 recettes existent aussi au format mini : Magnum Mini Double Chocolat et Double Caramel ; et Magnum Mini Double Peanut Butter .

En 2016, CARTE D’OR certifie l’origine d’un ingrédient au cœur de sa gamme Les Authentiques : de la crème fraîche fabriquée à 100% en Normandie. Par ailleurs, cette année, dans l’ensemble de ses gammes, la marque présente de surprenantes nouveautés. Des parfums puisant leur inspiration dans les dernières tendances ou revisitant des recettes traditionnelles pour des créations inédites. Sorbet Plein Fruit Mandarine . À base de jus de mandarine et d’orange, il révèle ses délicats arômes d’agrumes. Crème glacée Les Créations Stracciatella. La célèbre recette italienne fait son grand retour à travers une généreuse crème glacée panna, une savoureuse sauce au cacao et de délicieux éclats de chocolat noir. Glace à l’eau Les Créations Façon mojito. La marque réinterprète ce cocktail tendance, autour d’une glace à l’eau au citron vert parfum mojito, comprenant un soupçon de rhum des Antilles françaises. Sans oublier des écorces de citron semi-confites et de la pulpe de citron vert aromatisées à la menthe. Façon Glacier Saveur tarte au citron meringuée. Inspiré de la pâtisserie traditionnelle, ce duo onctueux de glaces au citron et parfum biscuit est accompagné d’une sauce au citron, de petites inclusions de biscuit et d’appétissants morceaux de meringue.

Cet été, fondez pour la large gamme de tartinables JEAN MARTIN . Sont ainsi à découvrir de nouvelles références : Crème d’artichaut au Pastis. Cuisinée à partir de coeur d’artichauts, cette crème a été agrémentée de pastis de Marseille, pour un mélange affirmé qui nous emporte tout droit vers le Sud. Idéale sur toast, comme base de vinaigrette, ou encore mélangée à des légumes chauds. Crème d’ail. Grâce à sa base de pois chiches et à une touche de thym, cette crème offre une saveur douce et légère, qui s’accordera aussi bien chaude que froide à vos préparations : en nappage, en fond de sauce, en base de vinaigrette ou encore comme farce de coquillages. Crème de pois chiches. Légèrement relevée de citron confit et d’épices Ras El Hanout, cette crème de pois chiches dévoile un florilège de saveurs méditerranéennes. Révélez toute sa subtilité sur pain de campagne en lit de sardines ou maquereaux, ou avec gambas et noix de Saint-Jacques à dipper. Retrouvez également une gamme provençale, faite à partir d’olives de pays, vertes (Salonenque) ou noires (Grossane) : Tapenade, Anchoïade douce, Tapenade verte et Caviar d’aubergine . Et bien-sûr les petits pots originaux : Crème de tomates séchées, Pistou rouge, Pistou, Crème de poivrons et Crème d’aubergine . Déjà présentes en surgelés, les boulettes de viande ZAPETTI sont aujourd’hui disponibles au rayon conserves. Les recettes de la marque sont préparées en France, dans les ateliers de Capdenac, en Aveyron, avec de la viande de bœuf 100% français. Boulettes au Bœuf Sauce Tomate Cuisinée : 6 boulettes accompagnées d’une sauce tomate mijotée avec des oignons et des aromates. Boulettes au Boeuf Sauce Tomate aux Herbes deProvence : 6 Boulettes au Boeuf 100%Français accompagnées d’une sauce tomate cuisinée avec des oignons et des herbes de Provence.

MAGNUM présente ses nouveautés pour l’été : les Magnum Double. Magnum Double Peanut Butter. Une onctueuse glace au beurre de cacahuète dans un double enrobage craquant de chocolat Magnum, qui renferme une sauce fondante au beurre de cacahuète. Magnum Double Chocolat et Magnum Double Caramel , 2 classiques réinventés. Une technologique exclusive permet à chaque glace d’être plongée dans

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 6

N°574-Juin-Juillet2016

STOP LINÉAIRE

KER CADELAC revient avec un nouveau produit tradition baptisé « Mon Gâteau » . Le concept est simple et inédit : un gâteau moelleux à partager qui peut se réchauffer ! Un excellent moyen d'obtenir un gâteau « comme à la maison » qui peut se déguster tiède, en seulement quelques minutes. La gamme se décline en 4 recettes issues de la tradition pâtissière française, élaborées avec des ingrédients simples et de qualité, sans colorant, sans conservateur, ni arôme artificiel : Mon Gâteau Nature Mon Gâteau Chocolat & Pépites de Chocolat Mon Gâteau Amande Mon Gâteau Citron Le tube « Chocolat-Noisettes » de la gamme Tartines & Desserts de REGILAIT fait son retour. Composé de 45% de lait entier et sans huile de palme, il s’utilise pour les tartines, les nappages ou dans les desserts (cœur coulant, beignets…). Très pratique avec son système anti- goutte et son tube souple, il est extrêmement facile à utiliser. Avec sa nouveauté, la gaufre au sucre perlé, BONNE MAMAN continue d’emmener petits et grands sur les routes de la gourmandise. Cette gaufre liégeoise tout au beurre frais se distingue par son bon goût brioché. Sa couleur dorée et sa texture agréable en bouche en font une recette de caractère. Pratique grâce à son emballage individuel, elle s’emporte partout !

Le Barocrème est un outil mis en place par ELLE & VIRE sur l’ensemble de ses packs de crème afin d’aider le consommateur à bien choisir sa crème selon l’usage. En effet, toutes les crèmes n’ont pas le même usage. Une crème choisie au hasard et la recette ne sera pas à la hauteur des espérances des consommateurs. Cet outil précise sous forme d’étoiles (de 1 à 4) les performances de chaque crème sur 3 grands usages : la poêle, le four et la chantilly.

Très actif sur le terrain de l’innovation, ST MICHEL s’est engagé, dans ses recettes, pour la suppression des conservateurs, des colorants et de l’huile de palme, puis l’utilisation de blé de nos campagnes, d’œufs de poules élevées en plein air dans des fermes françaises et l’obtention du label Origine France Garantie. La marque présente Le Gâteau au lait frais : à déguster seul ou à tartiner, il se tranche facilement et son emballage garantit la fraîcheur du produit.

Les nouvelles moutardes HEINZ sont inspirées des « delicatessen » typiques de New York. Ces 3 nouvelles moutardes – Classic, Sweet, Spicy – sortent juste à temps pour la saison des barbecues, planchas et autres grillades en plein air ! Destinées aux consommateurs qui considèrent les moutardes comme étant parfois trop fortes et trop piquantes, elles sont composées de graines de moutarde jaunes, connues pour être les plus douces et offrir une texture plus onctueuse. La Heinz Yellow Mustard Classic peut accompagner le Heinz Tomato Ketchup dans un hot dog maison ; elle se marie très bien aussi avec des légumes croquants. La Heinz Yellow Mustard Sweet offre aux consommateurs une alternative plus sucrée-salée en ajoutant une touche de miel. La Heinz Yellow Mustard Spicy a été mixée avec une sélection d’épices qui donne une sensation pimentée équilibrée mais non envahissante. Elle s’utilise par exemple en marinade pour des viandes à cuire ensuite au barbecue ou à la plancha.

Une nouvelle gamme allie l'intensité du chocolat COTE D’OR et l'intensité du fruit ! Côte d'Or Fruit c'est l'alliance unique du chocolat noir et de pépites de fruit : deux années de recherche & développement, un fourrage aux fruits généreux (55%), un nouveau design rupturiste. Disponible en 5 variétés : Coco, Citron, Orange, Fruits Rouges, Fruit de la Passion.

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

7

N°574-Juin-Juillet2016

STOP LINÉAIRE

LeDomainedeSaint-Gilles,enLoir-et-Cher,asudiversifier ses activités en développant la production d’infusions 100% naturelles, sans renier son engagement sociétal ni sa démarche environnementale, tout en adoptant un positionnement haut de gamme sous la marque LES PLANTESDUDOMAINEDE SAINT-GILLES . L’élégance et la finesse des packagings de ces infusions biologiques viennent valider l’univers subtil d’une gamme aux 6 parfums naturels : anis, verveine citronnelle, menthes, lavande, fleurs ou encore thym citron . Dans le respect d’un mode de culture certifié par Ecocert, la récolte, le séchage, la transformation, la fabrication des infusettes pyramidales, le conditionnement… sont réalisés à Pontlevoy (41) pour une traçabilité sans faille. Ce défi est relevé par les 45 ouvriers en situation de handicap du domaine qui maîtrisent totalement l’ensemble de la chaîne de production.

Après citron et agrume, la famille TOURTEL TWIST s’agrandit avec la nouvelle saveur Orange Sanguine . Cette boisson est un mix entre l’orange sanguine gorgée de soleil et le malt de la bière sans alcool 0,0% : un parfait équilibre pour un résultat à la fois gourmand et rafraîchissant. À l’ œil , une mousse légère avec de petites bulles fines et une robe rouge-orangée. Au nez , l’orange sanguine prédomine, accompagnée par des notes florales et maltées. Dès la première gorgée, Tourtel Twist allie toute la convivialité de la bière avec samousse légère et onctueuse et ses fines bulles, avec le goût acidulé du jus de fruit.

TEISSEIRE propose un nouveau parfum dans sa gamme de concentrés pour machine à soda : Citron & Citron vert. Les saveurs acidulées seront donc à l’honneur cet été avec cette boisson compatible avec toutes les machines à soda.

Les Salades-repas veggie de SOY sont de sortie pour l’été ! Pour des repas complets, sains et savoureux, découvrez 3 salades originales :

• Duo de haricots, riz, orge & olives vertes • Taboulé de pois chiches & petits légumes • Lentilles, boulgour & féta

HEINEKEIN lance Panachade : 2 nouvelles recettes exclusives aux saveurs estivales ultra-rafraichissantes, le tout à 0,0% d’alcool. Panachade Citron : une boisson aux arômes acidulés, un savant mélange entre la bière sans alcool et la citronnade, pour apprécier l’été avec légèreté ! Panachade Menthe et fleur de sureau Citron : la vivacité des arômes de menthe fraîche et la douceur des notes de fleur de sureau alliées à Panachade citron… pour un rafraîchissement intense !

En barquettes faciles à emporter, elles sont sources de protéines, riches en fibres et pauvres en acides gras saturés. Par ailleurs, les produits de la marque sont tous : • Fabriqués dans le Sud Ouest

• Sans huile de palme • Sources de protéines • Riches en fibres

La marque française PARADEIGMA imagine et fabrique des recettes bio & sans gluten très gourmandes. Aujourd’hui, pour élargir son offre et permettre de savourer de bons produits bio et sans gluten à tout moment de la journée, elle lance 2 nouvelles références pour l’apéritif : P’tit Snack romarin & basilic et P’tit Snack tomate & basilic . Très croustillants et croquants, ces biscuits soufflés vont réveiller les apéros !

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 8

N°574-Juin-Juillet2016

Mal au dos, articulations douloureuses ?

Faisons le point ensemble Pour être sûr d’être appelé et de bénéficier d’un bilan gratuit envoyez par SMS au 06 09 30 90 85 : OUI [espace] Nom [espace] Prénom ou, si vous ne désirez pas être appelé : NON [espace] Nom [espace] Prénom

STOP LINÉAIRE

se révèle très fruitée avec des notes de cassis, de cerise noire et de fruits rouges. En bouche , l’attaque est ample et agréable, montrant une belle structure et des tanins soyeux, et permet d’en envisager la dégustation en vin jeune comme après quelques années en cave.

EDELWEISS Pêche Blanche et Fleur de Génépi est une recette inédite, celle de la bière blanche Edelweiss, des arômes fruités de pêche blanche et de notes discrètes de fleur de génépi, plante aromatique des Alpes qui donne un soupçon revigorant à cette nouvelle recette. Un bouquet de saveurs douces et gourmandes pour les papilles ! De sa douce mousse blanche, crémeuse et dense à sa robe jaune très pale, en passant par un parfum fruité – floral marqué, tout confère à bousculer l’idée reçue qu’une bière est synonyme d’amertume. Son côté naturel rehaussé par une sensation de fraîcheur stimule le palais. Equilibre, longueur en bouche …, découvrez des saveurs qui réveilleront vos sens. La bière hollandaise GROLSCH souffle cette année sa 20 ème bougie sur le marché français. La marque s’offre pour l’événement un nouveau look avec un packaging plus épuré où le blanc prédomine dans sa partie supérieure. A l’inverse, le vert - présent à sa base - fait un clin d’œil à la couleur de la célèbre bouteille Swingtop mais également un écho à la politique de développement durable de la marque ! La dégustation : Couleur : jaune blond doré, reflets gris métallique, argent. Mousse : ivoire, fine, crémeuse, tenue moyenne. Nez : discret, agréable, malt blond, notes de houblon, longueur amère.

Le CHATEAU MEYNEY est l’une des plus anciennes propriétés du Médoc. Prieur de Meyney 2011 présente une belle robe couleur rubis. Au nez , cette cuvée dévoile des notes fraîches de cassis, lierre, cèdre et d’havane et des fragrances d’épices douces. La bouche se révèle classique avec une belle acidité qui soutient des tanins mûrs et gourmands.

Le CHATEAU SALETTES blanc 2015 , AOC Bandol, est issu d’un assemblage de 95% clairette et 5% vermentino. Il présente une robe vive à reflets verts brillant. Cette cuvée dévoile un nez complexe et élégant, qui se développe sur des arômes de fruits blancs (pêche de vigne) et d’agrumes (citron), relevés par des touches de fleurs blanches (acacia, tilleul) et minéral. Quelques notes fumées et de pierre à fusil se distinguent ainsi que des fragrances d’herbes coupées. Le Château Salettes blanc 2015 révèle une attaque franche. Le subtil équilibre entre gras et fraîcheur procure un grand volume en bouche , mêlant des saveurs de fenouils et d’épices douces. La finale de cette cuvée est fraîche et acidulée finissant sur de jolis amers.

Attaque : mordante, pamplemousse, sucre. Notes : pain, beurre, boulangerie, sucre.

Marquis de Mons, le second vin du CHATEAU LA TOUR DE MONS , Margaux, est issu d’un assemblage de 48% merlot et 52% cabernet sauvignon. Marquis de Mons 2013 dévoile une robe rubis. Le nez expressif déploie des arômes de cassis et framboise. D’une belle vivacité, la dégustation se poursuit en bouche sur une matière souple et sur une finale aux tanins serrés. C’est un vin frais et désaltérant qui pourra être consommé rapidement.

Après la dis- tinction at- tribuée au Quintessence d’éclosion rosé au concours des Vinalies In- ternationales, c’est la cuvée Saint-Probace Blanc 2015 qui vient compléter le palmarès des

vins de la BASTIDE DE BLACAILLOUX , en remportant une nouvelle reconnaissance. Cette dernière a en effet obtenu une médaille d’argent au concours des Vinalies nationales. La cuvée Saint-Probace présente une robe rose pâle aux reflets verts. Le nez expressif s’ouvre sur des notes florales, puis de poire. La bouche fraîche et fluide se développe sur les mêmes tonalités. Vin de Pays du Var, Indication Géographique Protégée.

Le CHATEAU BLAIGNAN , cru Bourgeois, Médoc, est un domaine qui s’étend sur 97 hectares dans le nord du Médoc. Il fut classé Cru Bourgeois en 1932. Quintessence de Blaignan 2010 est le second vin du Château Blaignan, il est issu d’un assemblage de 70% merlot et 30% cabernet sauvignon. Il présente une belle robe à la couleur soutenue. Au nez , cette cuvée

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 10

N°574-Juin-Juillet2016

STOP LINÉAIRE

Issus duPays d’Oc, ce territoire emblématique du Sud de la France bénéficiant d’un climat méditerranéen, à la fois sec et ensoleillé, les vins ROCHE MAZET offrent un moment privilégié de dégustation. La marque décline désormais sa célèbre gamme de 7 vins de

cépages (2 Rouges, 2 Blancs et 3 Rosés) en format Bag-in- Box de 3L . Du Cabernet Sauvignon au Merlot, en passant par le Chardonnay, le Sauvignon, la Syrah ou encore le Grenache Cinsault, chaque cuvée est disponible dans ce format. Mêmes cépages, mêmes méthodes de vinification, rien ne change à part l’emballage !

LES VIGNERONS DE BEL AIR , premiers producteurs de Crus du Beaujolais, déclinent le gamay. En voici 3 styles pour l’arrivée des beaux jours : Le Rosé de Bel Air 2015, Cuvée Classic, Beaujolais. Robe rose saumon, lumineuse. Le nez évoque les agrumes (mandarine) et la fraise, puis le bonbon anglais, l’estragon et le poivre gris et une fine note de kumquat confit. La bouche est harmonieuse entre gras et fraîcheur, gourmande et épicée, longue sur la vivacité. Beaujolais-Villages Natural 2015. Robe pourpre aux reflets bleutés, profonde. Nez de fruits cuits mûre- cerise-cassis, une note florale de pivoine, fève de cacao et tabac blond, une touche vanillée. Bouche fraîche, structure équilibrée entre le fruit et de fins tanins, du poivre puis une finale sur le cacao amer. Domaine des Deux Noyers 2014. Robe rubis. Nez déroulant des arômes de cerise kirschée, de réglisse et d’épices douces muscade-cacao, de sous-bois et de tabac, puis une touche fumée bergamote. Bouche fraîche, fine et intense, poivrée-mentholée avec une note d’eucalyptus, équilibrée et longue. Solstice d’Estandon 2015 , Côte de Provence, est un rosé provençal élégant au grain délicat d’ ESTANDON VIGNERONS . La dégustation : robe rose pâle aux reflets argentés gris dentelle évoquant le litchi. Nez fin, élégant et équilibré composé de fruits blancs et rehaussé de notes florales. L’attaque en bouche est soyeuse, le grain est délicat. La longueur au palais se prolonge par des touches de pêche saupoudrées de notes poivrées. L’UNION DES VIGNERONS DE L’ILE DE BEAUTÉ présente un vin rosé corse gourmand et très droit : le Prestige du Président 2015 . Il est composé de sciaccarellu 80% à 90%, le reste en syrah. Robe rose clair corail à nuance bleutée, lumineuse. Nez de fruits rouges fins fraise des bois, de cédrat, d’herbes sauvages menthe-thym- anis, et de poivre blanc. Bouche harmonieuse entre fraîcheur acidulée et belle maturité, fine et fruitée, avec une jolie persistance sur le fruit et le poivre blanc.

CHAMPAGNE CHASSENAY D'ARCE présente un champenois subtil dans sa fraîcheur épicée : le Confidences Rosé Brut 2009 . Cépages : pinot noir 85%, chardonnay 11%, pinot blanc 4%. Dégustation : bulles en forme de perles fines et délicates, robe corail. Nez subtil de fraise des bois, de tabac blondmiellé et herbes aromatiques, une touche de vanille. Bouche ronde et fruitée, épicée, marquée par l’élégance et la fraîcheur, finale longue et persistante sur le poivre et le fruit. Un champagne de repas.

CHAMPAGNE DRAPPIER vient de créer une nouvelle bouteille . Au seul service du vin, la motivation de cette création est œnologique. L’idée est de protéger la qualité du champagne jusqu’à la table du consommateur en proposant une garantie maximum. Pour ce faire, 5 éléments ont guidé Michel Drappier : • Couleur du verre, brun foncé qui filtre 100 % des rayons U.V. Aucun risque de goût de lumière.

• Un col plus fin dont le diamètre diminue de 17 % le contact avec l’oxygène. Les champagnes Drappier peu sulfités sont ainsi mieux protégés. Ils gardent leur fraîcheur. • L’épaule de la bouteille est plus arrondie, elle permet un meilleur glissement du dépôt lors des opérations de remuage. Le vin n’en sera que plus limpide et brillant. • Suivant la logique durable de la maison, accréditée carbone Zéro, le pourcentage de verre recyclé a été augmenté au maximum, soit 90 %. • Pour garantir l’origine de la production, les mentions CHAMPAGNE et DRAPPIER sont moulées dans le fond de la bouteille. Chaque flacon est authentique. La nouvelle bouteille abrite déjà tous les vins de la maison sauf la cuvée Grande Sendrée qui garde sa silhouette originale.

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 12

N°574-Juin-Juillet2016

PÔLE ALIMENTAIRE — PRÉPARONS MON ALTERNANCE DANS L’ALIMENTAIRE Valorisez votre profession en mettant en avant les solutions proposées sur le portail d’aide à l’alternance dans l’alimentaire. Le Pôle Alimentaire d’AG2R LA MONDIALE propose un accompagnement global favorisant l’autonomie de vos apprentis. Cinq grands thèmes :

ÉCOUTE

INFORMATION

Venez découvrir www.preparons-mon-alternance- dans-l-alimentaire.fr Contactez-nous au 09 69 32 11 72 (appel non surtaxé) pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé. Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 18h et le samedi de 9h à 12h. CONSEIL ET ORIENTATION

• la formation professionnelle • la recherche d’un employeur • la recherche d’un logement • la vie quotidienne • les aides au transport

Son objectif est de favoriser le recrutement et le renouvellement des effectifs au sein de votre branche professionnelle.

Le commerce de centre-ville fait aujourd’hui face à de nombreux enjeux : les défis et les opportunités posés par la révolution numérique, la nécessaire mixité urbaine qui doit allier une offre harmonisée de commerces, de logements et de services, et la faculté à attirer voire conserver une clientèle en centre-ville. En tant que commerçant, n’hésitez pas à contacter votre mairie qui a les moyens de mener des actions efficaces en faveur du commerce de centre-ville, avec trois objectifs : évaluer l’offre commerciale de sa ville, faire du commerce un moteur d’activité, et garantir un dialogue constructif entre la mairie, ses commerçants et les CCI.

COMPRENDRE LES BESOINS DE LA POPULATION

Tout projet en faveur du commerce de centre-ville doit se baser sur une évaluation complète de l’offre commerciale de sa ville, afin d’avoir une vision nette et précise des besoins et des objectifs à atteindre. C’est sur la base de ce diagnostic indispensable que la municipalité pourra définir une stratégie, arrêter un plan d’actions, convaincre et rassembler les acteurs concernés, et mobiliser lesmoyens et compétences nécessaires à la réalisation de son projet de revitalisation. Les commerçants sont les premiers interlocuteurs de la ville dans l’élaboration de son diagnostic de l’offre commerciale. En effet, ils sont à même de fournir des informations relatives à leur activité et à leur clientèle, indispensables pour la définition des besoins de la commune en matière commerciale. Des enquêtes peuvent être menées auprès d’un panel de commerçants représentatifs de la diversité commerciale de la ville : ces enquêtes permettront de compléter utilement les données recueillies auprès des CCI mais aussi d’entamer un travail d’écoute et de dialogue pour recenser les besoins des commerçants et les faire participer au projet de revitalisation commerciale. En tant que commerçant, n’hésitez pas à prendre contact avec la municipalité , que ce soit pour faire part de vos impressions, de vos besoins, ou pour connaître les différents projets à venir. LE DIALOGUE, ESSENTIEL, ENTRE LA MAIRIE ET SES COMMERÇANTS

Parallèlement, il est également indispensable pour une municipalité de recenser les besoins de la population. Il paraît en effet nécessaire de connaître les habitudes des habitants sur leurs types d’achats (alimentaires, non-alimentaires, services…), les raisons de fréquentation du centre-ville, les motivations ou les freins d’achats (proximité domicile/travail, dépannage, facilité/ difficulté d’accès, de circulation ou de stationnement, qualité de service, diversité des commerces ou produits, rapport qualité/ prix…).

Les enquêtes peuvent par ailleurs recueillir l’opinion des sondés sur le dynamisme du centre-ville, l’adaptabilité

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 14

N°574-Juin-Juillet2016

LA DYNAMISATION DU COMMERCE DE CENTRE-VILLE DOSSIER SPÉCIAL

METTRE AUX NORMES ET VALORISER LES COMMERCES

des commerces aux nouvelles technologies, la sécurité et l’éclairage, l’animation commerciale, la signalisation, les horaires d’ouverture… Et ce afin de mettre en place, en lien avec les commerçants, un plan d’actions pour redynamiser le centre-ville, de manière complète et équilibrée.

LA MISE AUX NORMES DES COMMERCES L’attractivité du centre-ville est dynamisée par l’amélioration du cadre urbain mais aussi par des commerces rénovés régulièrement et conformes aux normes en vigueur. Pour encourager cette dynamique, la mairie a un rôle d’informateur et d’accompagnateur des commerçants, notamment sur l’accessibilité et la sécurité des points de vente. Là encore, n’hésitez pas à contacter votre mairie. (A ce sujet, voir également notre article en page 4 de ce numéro de la Revue du Détaillant.)

INCLURE LE TOURISME DANS LE PROCESSUS DE REDYNAMISATION DU CENTRE-VILLE

Le tourisme est par essence un facteur d’attractivité pour une ville, et par extension pour ses commerces. Le commerce et le tourisme entretiennent en effet des liens étroits de par leur interdépendance : le dynamisme touristique d’une ville est ainsi souvent alimenté par son patrimoine commercial et à l’inverse, le tourisme nourrit l’activité commerciale par son émulation naturelle. En tant que détaillant en produits alimentaires, vous pouvez l’utiliser en proposant notamment des spécialités locales .

LA MISE EN VALEUR DES COMMERCES

UNE OFFRE DIVERSIFIÉE, AVEC À SA TÊTE LE COMMERCE ALIMENTAIRE

L’esthétique visuelle des boutiques et de leur contexte urbain joue un rôle majeur dans l’attractivité du commerce de centre- ville, en participant à la production d’un environnement de consommation qualitatif. La mairie ou le conseil général peut à cet effet accompagner le commerçant dans l’aménagement intérieur des locaux et la rénovation des vitrines, devantures et façades. Les fonds peuvent notamment être mobilisés auprès du FISAC (Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce), de l’ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine) et de l’EPARECA (Établissement public national d’aménagement et de restructuration des espaces commerciaux et artisanaux), ou à travers des dispositifs de crédits d’impôts. Enfin, le patrimoine peut parfois constituer une véritable ressource esthétique pour les commerçants : qu’il s’agisse d’utiliser les éléments du patrimoine en place pour valoriser l’intérieur ou la devanture d’une boutique, ou d’accentuer les signes du patrimoine pour donner une valeur d’historicité voire de « théâtralité » à un point de vente, les opportunités sont nombreuses pour favoriser l’attractivité du centre-ville et de ses commerces (matériaux, architecture…). L’ÉCO-RESPONSABILITÉ : UN LEVIER POUR LE DYNAMISME La qualité de l’environnement des magasins et la propreté des rues concourent à l’attrait des centre-villes et villages. Par la collecte et le tri , les professionnels participent à l’attractivité de leurs commerces. Les collectivités ont le libre choix d’assurer elles-mêmes ou non la collecte et le transport des déchets non ménagers. Contactez votre mairie pour connaître les obligations en matière de dépôt des déchets, des horaires et des conditions de collecte (limitation de volume, conditionnement), du financement éventuel (taxe d’enlèvement des ordures ménagères, redevance spéciale…) et des équipements disponibles en matière de collecte (déchetteries, centres-dépôts).

La diversification de l’offre est une véritable carte à jouer pour le commerce de centre-ville , qui rassemble à la fois des enseignes et des commerces indépendants et spécialisés. La mairie peut encourager des initiatives locales qui permettront de revitaliser des quartiers et d’attirer une clientèle potentielle : cafés littéraires ou associatifs, ateliers créatifs, épiceries, sandwicheries, bibliothèques pour résidents, espaces de co- working… Ces commerces et services de proximité doivent cependant être pensés et aménagés autour d’une logique d’attractivité : pour cela, la présence d’une locomotive alimentaire paraît souvent indispensable. Ainsi, en milieu rural notamment, le point multiservices répond bien souvent aux besoins de la population. Le commerce multiservices propose, en plus de son activité principale, des services divers (journaux, poste, gaz, essence, tabac, livraisons, point relais, dépannages, retrait d’espèces…) pour préserver les services locaux de base et la vitalité d’une petite commune. La municipalité peut encourager ce type de commercesenlouantdeslocauxàprixavantageuxetenaccordant des crédits pour le lancement de l’activité. Il existe par ailleurs de nombreux moyens de financement et d’accompagnement à travers les CCI, les réseaux de financements alternatifs ou encore des associations qui accompagnent les commerçants dans leurs actions de revitalisation du monde rural.

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

15

N°574-Juin-Juillet2016

LA DYNAMISATION DU COMMERCE DE CENTRE-VILLE DOSSIER SPÉCIAL

PENSEZ AU NUMÉRIQUE !

autour de projets locaux (mairie, CCI, conseil général et régional, police, office du tourisme, banques, presse, entreprises, associations, syndicats d’initiative, concessionnaires marchés publics…).

La transition numérique est aujourd’hui un enjeu capital pour préserver l’attractivité des commerces, conserver leur clientèle et répondre aux attentes des consommateurs. A l’heure du multicanal, les commerçants doivent trouver un équilibre entre le dynamisme de leurs points de vente physique et une présence active sur le web . Si la montée en puissance du e-commerce est indéniable, le commerce traditionnel peut pourtant tirer son épingle du jeu grâce à l’atout que constitue précisément le magasin. Les consommateurs souhaitent en effet disposer d’un univers commercial certes connecté (et digitalisé) mais également bénéficier des atouts du commerce physique : proximité, lien social, conseil personnalisé, authenticité et transparence, traçabilité, possibilité de tester le produit, disponibilité immédiate… Il revient au commerçant de mobiliser ses moyens et ses compétences pour répondre à cette double exigence. Vous pouvez également vous tourner vers votre municipalité pour échanger sur plusieurs points : • LA GÉNÉRALISATION DE L’ACCÈS AU TRÈS HAUT DÉBIT ET LE CÂBLAGE FIBRE OPTIQUE La transition numérique passe d’abord par un accès généralisé au très haut débit, véritable enjeu de compétitivité et d’attractivité des territoires. • PROMOUVOIR L’OFFRE COMMERCIALE ET ATTIRER DES CLIENTS GRÂCE AU NUMÉRIQUE Pour faire connaître l’offre commerciale de la ville et informer les habitants sur les différents produits et boutiques à proximité, les vitrines numériques sont un des outils les plus efficaces. Mises en place par la mairie et/ou l’union commerciale, ces sites vitrines donnent une visibilité dynamique et utile aux commerçants qui n’ont pas le temps ni les moyens de créer leur propre site internet. FAVORISER LE DIALOGUE ET LE RAPPROCHEMENT ENTRE COMMERÇANTS : LES ASSOCIATIONS DE COMMERÇANTS Pour un commerçant, adhérer à une association lui permet de s’insérer dans une démarche collaborative pour exprimer ses besoins mais aussi être force de proposition auprès de la municipalité. Les associations de commerçants ou unions commerciales ont en effet plusieurs rôles : • Fédérer et représenter les commerçants autour d’objectifs communs pour parler d’une même voix et être entendus des pouvoirs locaux. • Être une force d’actions pour attirer et fidéliser les consommateurs, et développer l’activité commerciale (animations, carte de fidélité, chèques-cadeaux, guide des commerces, labels, chartes, horaires d’ouvertures adaptés et harmonisés…). • Être une force de propositions pour adapter les politiques urbaines au commerce de centre-ville (accessibilité, stationnement, plan de circulation, voirie, aménagement urbain, sécurité…). • Associer les acteurs de la ville et monter des partenariats

En matière d’animation commerciale, les actions possibles à l’échelle de la commune sont multiples et peuvent impliquer une pluralité d’acteurs locaux : • Jeux concours pour les fêtes (Noël, Fête des mères, Saint- Valentin…) • Evènements spécifiques (fête des fleurs au printemps, fête du Beaujolais, fête de la Gastronomie, semaine du goût…) • Braderies. • Marché de Noël. • Quinzaine commerciale.

• Ouvertures nocturnes. • Concours de vitrines. • Guide des commerces. • Opération sacs réutilisables pour les clients.

Pour créer une association, les commerçants peuvent s’orienter vers la CCI de leur département, qui pourra les guider sur la démarche à suivre et l’organisation à privilégier pour une structure efficace.

QUELQUES IDÉES D’ANIMATIONS COMMERCIALES ORIGINALES

Outre les incontournables tombolas, braderies et autres semaines commerciales, il est parfois difficile pour les associations de commerçants de trouver de nouvelles pistes d’animations commerciales. Elles doivent à la fois développer le trafic en centre-ville, sa notoriété, améliorer la relation clients et doper le chiffre d’affaires des commerçants.

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 16

N°574-Juin-Juillet2016

Avec 2,3 millions de visiteurs uniques sur la catégorie emploi chaque mois * , c’est comme si tout Paris passait devant votre annonce.

Petites ou grandes entreprises, artisans, commerçants, professionnels de l’emploi, chaque jour nous vous accompagnons pour répondre à vos enjeux de recrutement. Bénéficiez de solutions simples, rapides et efficaces, adaptées à tous vos besoins, grâce notamment à l’import automatique de vos annonces. Pour déposer vos offres d’emploi, rendez-vous sur leboncoin.fr

LA DYNAMISATION DU COMMERCE DE CENTRE-VILLE DOSSIER SPÉCIAL

Ainsi rompre la monotonie ambiante, se démarquer de la concurrence et faire le buzz sont devenus essentiels pour toutes les boutiques. Voici quelques pistes originales : pour varier un peu les plaisirs, ces propositions pourront vous être utiles. Selon la taille de la ville et le nombre de commerçants participants, pensez à les adapter. 1. LE CHÈQUE SERVICE Vous pouvez mettre en place un chèque service qui propose gratuitement : le ticket de parking, le ticket de transport en commun, la livraison, la garderie des enfants... Les commerçants participants distribuent ce chèque service à leurs clients qui choisissent un des services. Dans une période de forte activité commerciale (comme les fêtes de fin d’année), un tel dispositif pourra limiter l’évasion commerciale et améliorer grandement le confort de la clientèle, propice à l’achat. 2. CHASSE AU TRÉSOR Vous organisez un jeu de piste conduisant les participants de boutique en boutique. Sur le parcours, des énigmes sont à déchiffrer permettant de connaître la boutique suivante. Les énigmes sont données directement par le commerçant, affichées dans la boutique ou sur la vitrine, ou à découvrir via un QR code. Des défis peuvent aussi être proposés en option sur le parcours avec à la clé des friandises ou des goodies à remporter. L’accès au jeu peut se faire grâce à un mot de passe à découvrir sur le site web de l’association ou dans la presse locale par exemple. Les gagnants remportent un lot à la fin du circuit. 3. LES RÉBUS DU CENTRE-VILLE Des rébus sont dessinés sur les vitrines des commerçants participants du centre-ville. Pour jouer, les participants sont invités à les déchiffrer sur un bulletin à déposer dans une urne. Selon la période de l’année et éventuellement l’événement en cours, les rébus auront un thème général : des noms de fleurs pour une opération au printemps ou des répliques de films lors

permet à la population de découvrir l’offre du centre-ville dans son quartier. Cette animation permet de toucher des personnes qui n’ont pas forcément l’habitude de venir en cœur de ville. 6. SOIRÉE TAPIS ROUGE Les commerçants du centre-ville invitent pour une soirée portes ouvertes les habitants et partagent un moment de convivialité. Des tapis rouges sont installés devant les commerces ouverts. Les rues sont fermées à la circulation. Des invitations personnelles sont envoyées. Cet événement permet de renforcer la relation clients et favorise l’intégration du commerce sur son environnement immédiat. 7. MA VILLE EN IMAGES D’anciennes photographies ou cartes postales de la ville sont installées dans les vitrines des commerces participants. Elles relatent l’histoire de la ville, d’un événement majeur ou d’un personnage emblématique du territoire. Un carnet d’exposition est diffusé permettant d’expliquer les images et de parcourir le centre-ville à la recherche des vitrines d’exposition. 8. LE CLICHÉ DE MA BOUTIQUE

Il s’agit de mettre en place un concours photos sur le thème du commerce de centre-ville. Les photographes amateurs réaliseront des clichés d’un commerçant dans ou devant sa boutique. Il peut mettre en scène des situations cocasses ou insolites qui mettent en valeur le commerçant. Les lauréats peuvent être exposés en centre-ville, publiés dans un calendrier, dans la presse ou sur le site web de l’association. 9. UN RECORD Afin de mettre en avant un savoir-faire, vous mettez en place une animation autour d’un record : la plus grande bûche de Noël, la plus grande soupe aux choux, le plus grand gâteau à la broche… Il peut aussi s’agir d’un projet fédérateur où tous les commerçants pourront participer : la plus longue guirlande de fleurs en papier, le plus grand nombre de ballons gonflés… Cette animation est très mobilisatrice car elle offre un moment privilégié de partage avec la clientèle et permet de renforcer la relation clients. 10. DÉCOUVREZ NOS MÉTIERS Les commerçants ouvrent leur arrière-boutique aux enfants de la ville. Ils présentent leur métier pendant une après-midi. Les écoles s’occupent de l’organisation des visites. 11. PROMO À MIDI Lors de la mise en place de la journée continue des boutiques en centre-ville ou afin de la dynamiser, des promotions sont offertes à la clientèle entre midi et 14h le jour choisi (souvent le vendredi). Cette animation permet de mettre en avant le

de la fête du cinéma, par exemple. 4. LE SALON DES SAVOIR-FAIRE

Pour faire découvrir les métiers des commerçants du centre-ville, vous organisez un salon où chaque commerçant viendra présenter son métier, animer un atelier ou faire une démonstration. 5. LA VITRINE AMBULANTE Vous organisez un jeu-concours permettant de gagner une vitrine. Celle-ci est composée de produits des commerçants participants. Elle est installée dans un bus qui sillonne la ville et

L A R E V U E D U D É T A I L L A N T

4 18

N°574-Juin-Juillet2016

Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Page 7 Page 8 Page 9 Page 10 Page 11 Page 12 Page 13 Page 14 Page 15 Page 16 Page 17 Page 18 Page 19 Page 20 Page 21 Page 22 Page 23 Page 24 Page 25 Page 26 Page 27 Page 28 Page 29 Page 30 Page 31 Page 32

Made with FlippingBook - Online magazine maker