Reflet_2015_05_28

ACTUAL I TÉ • NEWS

La 6 e de la Rivière Castor, gagnante de La Course contre la drogue

ANNIE LAFORTUNE annie.lafortune@eap.on.ca

Ce sont les élèves de la 6 e année, de l’École élémentaire publique De la Rivière Castor, à Embrun, qui ont été les grands champions de l’événement La Course contre la drogue . Plus de 800 écoliers ont pris part à ce programme annuel, la semaine dernière, développé par la Gendarmerie royale du Canada, qui est offert à tous les élèves de la 6 e année des écoles françaises et anglaises de Prescott et Russell. Réunis dans un esprit de camaraderie et de saine compétition entre écoles, les jeunes complètent un circuit qui les mène à plusieurs puits d’arrêt. Chaque puits présente un différent type de drogue ainsi que ses effets à court et à long terme, les effets nocifs de la cigarette et de la boisson, l’importance d’avoir une bonne alimentation et beaucoup d’autres conseils importants avant d’entrer au niveau secondaire. Les puits d’arrêt sont organisés par dif- férents partenaires communautaires. Ce programme a été mis en place en 2003. Chaque année d’expérience nous permet de l’enrichir davantage. Les commentaires des enseignants, des élèves et des parents sont très positifs. Les objectifs du programme sont d’informer les jeunes sur les dangers de la drogue, de les outiller pour prendre de meilleures déci- sions, de les aider à faire face à l’i nfluence de groupe (peer pressure) et de prévenir et/ ou réduire la consommation. « Selon une évaluation de 2010, environ 30 %des jeunes de 6 e année de la région ont déjà essayé l’alcool ou la drogue, a précisé Manon Parent, de Valoris et du regroupe- ment C’est ta communauté (CTC). Ici, on leur donne des solutions pour les orienter et leur montrer qu’il y a des ressources com- munautaires, que ce soit pour eux, un ami ou un membre de la famille. Les jeunes ne sont pas seuls et ils peuvent trouver de l’aide avec Valoris, leurs écoles et leurs parents. La prévention est cruciale, car cela peut aider à détecter les comportements et les actions qui mènent ou peuvent mener à la consommation. » Tous les élèves se sont affrontés dans une course de voitures électriques et les jeunes Embrunois ont eu le dessus sur leurs adversaires.

On voit les élèves de la 6 e année, avec le trophée tant convoité, entourés des intervenants Carl Caron, des services d’urgence de Prescott-Russell, Serge Gauthier, responsable des communications à la Police provinciale de l’Ontario à Rockland, Pierre Dubois, de la PPO, Michel Dupuis, de Ford Lincoln Casselman, Sylvie Bois, du service d’urgence de Prescott-Russell, Carole Gingras, du Centre de santé communautaire de l’Estrie, et Jean Juneau, de la Gendarmerie royale du Canada, détachement de Cornwall. Township lays foundation for community improvement plan

GREGG CHAMBERLAIN gregg.chamberlain@eap.on.ca

dinated plan for future improvements and rehabilitation of both public and private lands, buildings, and facilities with speci- fic Community Improvement Areas (CIA) described in the plan. Improvements may range from streetscape and landscaping work, buil- ding façade rehabilitation, repairs or impro- vements to existing recreational facilities, additional recreation equipment for exis- ting sites, or creation of new facilities. The CIP can also include infrastructure works, acquisition of land for present or future community improvements, signage, and public areas. The plan would also list possible incen- tives or programs that might assist or encou- rage private property holders within a CIA to improve their lands and/or buildings. Incentives could be in the form of grants,

loans, assistance with property tax or other means depending on what the individual municipal CIP would allow or amunicipality is able to offer. A CIP could also help with protecting and preserving heritage buildings or other types of features within a municipality that fall under the provincial and/or municipal heritage guidelines. It would also help the municipality with essential service and faci- lity maintenance plans. Currently, the township is at the start of its CIP process with hiring a consultant firm. Later stages of the process will include public consultation.This may involve focus group workshops, a general public infor- mation and feedbackmeeting, and surveys depending on the recommendations of the consultant firm.

Anyone with ideas for making Russell Township a better place to live should start writing them down. The municipality is preparing a community improvement plan and wants as many ideas as possible. Council approved a report with recom- mendations from township administration for hiring a consultant firm, J.L. Richards Engineers, Architects, Planners, to help develop a community improvement plan for the municipality. The company was the lowest, at $29,500 plus the sales tax, of five outfits bidding on the contract. The 2015 municipal budget allocation was $33,335. The Ontario Planning Act allows munici- palities to create community improvement plans (CIP). The goal is to provide a coor-

Mois de la santé visuelle Saviez-vous que…

Le Lunettier d’Embrun Eyewear

80%

1 sur

4

La cécité et la perte de la vue coûtent à l’économie plus de 15 milliards $ par année. 15 milliards

Après l’âge de 40 ans, le nombre de cas de cécité ou de troubles de la vue double. À l’âge de 75 ans, il triple. 2 X 3 X

$

Patrick M. Brousseau, R.O, Optician/Opticien www.lunettier.ca

enfants d’âge scolaire a un problème de la vue.

de ce que les enfants apprennent au cours des 12 premières années est acquis par le traitement d’information visuelle.

Dre. Brigitte Filion

685, Notre-Dame, Unité 2, Embrun 613-443-1113

685, Notre-Dame, Unité 2, Embrun 613-443-3335

Made with <A HREF="https://flippingbook.com/pdf-to-html" TITLE="Learn about HTML5 publications powered by FlippingBook">FlippingBook</A> HTML5