Carillon_2016_03_04

ALEXANDRA MONTMINY alexandra.montminy@eap.on.ca La récente crise des migrants syriens a remis la question de l’immigration au goût du jour, en soulevant des discussions et des débats dans toutes les collectivités à travers le pays. Plus près de chez nous, plusieurs personnes visent à faciliter l’intégration des nouveaux canadiens dans la francophonie ontarienne. Parmi les organismes répondant à l’appel, le programme du Réseau de soutien à l’immigration francophone de l’est de l’Ontario (RSIFEO) tente de concerter différents partenaires, afin de promouvoir une stratégie d’immigration francophone dans les comtés de Prescott et Russell ainsi que dans Stormont, Dundas et Glengarry. «LeRSIFEOest un réseau.Nous favorisons donc la concertation, un rassemblement regroupant différents organismes et partenaires. Nous n’offrons aucun service direct aux immigrants francophones. Ça peut arriver que des gens nous trouvent sur Facebook et nous posent des questions par rapport à l’immigration au Canada. Ça arrive régulièrement. Lorsque cela arrive, on L’Est ontarien comme terre d’accueil les réfère, puisque nous avons une panoplie de partenaires; on sait exactement où les envoyer afin qu’ils aient des réponses à leurs interrogations. On rassemble, on favorise des stratégies, des projets, on initie des choses avec les partenaires de première ligne, qui eux travaillent directement avec les nouveaux arrivants. Aussi, nous ne sommes pas un organisme. C’est important. Nous sommes un programme du Conseil économique et social d’Ottawa-Carleton, qui est un organisme d’établissement des nouveaux arrivants francophones », a expliqué Brigitte Duguay Langlais, coordonnatrice du Réseau de soutien à l’immigration francophone de l’est de l’Ontario. Le Réseau de soutien à l’immigration francophone de l’Est de l’Ontario a organisé un cinq à sept, le 11 février dernier, au Best Western. Sur la photo, on reconnaît Louise Lauzon, Jacques Des Becquets, Jean-Marc Elie, Elise Edimo, Brigitte Duguay Langlais et Éric Génier. — photo Francis Racine

que l’on travaille », a déclaré Mme Duguay Langlais. Récemment, le Réseau a tenu un événement à Cornwall. Ce 5 à 7 faisait partie de lamission rassembleuse du RSIFEO, qui coordonne et apporte un appui aux activités, un soutien financier et logistique. « Notre travail est de recruter des partenaires, de concerter tout ce beau monde-là, a-t-elle renseigné à propos de la mission du Réseau. Lors de la soirée à Cornwall, on encourageait les gens à devenir des ambassadeurs de l’immigration francophone. On leur enseigne à démystifier l’immigration. On leur donne des outils afin de pouvoir renseigner la population concernant l’immigration, que ce soit sur les réseaux sociaux ou au Tim Horton’s », a-t-elle expliqué. Ces ambassadeurs de l’immigration francophone seront rencontrés de temps en temps par le Réseau. « On va les tenir au courant, on va les outiller pour qu’ils puissent remettre les pendules à l’heure dans la communauté sur ce sujet », a poursuivi Mme Duguay Langlais. Effectivement, l’éducation demeure une pièce importante pour la réussite de RISFEO et de ses partenaires. « L’éducation en langue française joue un rôle très important dans l’inclusion des nouveaux arrivants au sein de la communauté, a expliquéMme Duguay Langlais. Selonmoi, une des portes d’entrée d’un nouvel arrivant dans une communauté francophone, c’est l’inscription des enfants dans une école de langue française. Par la suite, il pourra assister aux rencontres

Selon Mme Duguay Langlais, le RSIFEO et ses différents collaborateurs forment un partenariat très intéressant et ce à plusieurs niveaux, puisque ces partenaires sont issus de tous les milieux. « Nous avons la chance d’avoir des partenaires au niveau de l’implication communautaire, comme les associations francophones, les directions d’écoles et les conseils scolaires. À propos des partenaires des différents secteurs, je vous dirais qu’on sent de plus en plus un engagement intéressant, qui démontre que de plus en plus, dans l’est de l’Ontario, on veut être prêt (à accueillir de nouveaux migrants)», a-t-elle poursuivi. Le rôle du RSIFEO est de favoriser l’accueil des immigrants qui arrivent au Canada et qui maîtrisent l’une des deux langues. « Ceux qui disent ‘moi, c’est le français’, c’est avec eux

12 mars au 10 avril 2016 Les samedis et dimanches seulement CABANE À SUCRE

• All you can eat, served family style • Horse drawn sleigh rides and taffy on the snow included in price • Live entertainment Saturday nights at 7 p.m. • Gift shop March 12 th to April 10 th , 2016 Saturdays & Sundays only SUGAR BUSH

• Service à volonté, servi à la table, • Promenade tirée par des chevaux et liche de tire comprises • Soirées animées les samedis à 19h • Boutique cadeaux

Reserve for the first weekend and pay last year price

Réservez pour la 1 ère fin de semaine et payez le prix de l’an dernier

613-673-5894

2891 Nord, Plantagenet, Concession #3, Plantagenet ON info@beantownranch.com • www.beantownranch.com Reservations required / Réservations toujours requises

Le Carillon, Hawkesbury ON.

2

Le vendredi 4 mars 2016

Made with <A HREF="https://flippingbook.com/" TITLE="Learn about FlippingBook Software">FlippingBook</A> - professional solution for displaying marketing and sales documents online