Le Dictionnaire Encyclopédique de la Psychanalyse

Retour vers le menu

Ce dernier trouve ainsi sa fonction et ses raisons d’être de sa forme en-deux- temps : deux temps manifestes et en un entre-temps latent. « L'après-coup » est une méthode disponible à l'appareil psychique pour gérer cette qualité primitive des pulsions, qui entrent en jeu par les nombreux traumas dont l'existence quotidienne est empreinte et pour instaurer le principe de plaisir. Afin d'accomplir cette tâche, le procès est divisé entre trois phases avec trois opérations. Il suit dans un premier temps une voie régrediente, puis transforme l'économie libidinale régressive et l’oriente enfin sur une voie progrédiente. Cette dernière est ainsi inscrite dans le psychisme sous forme de motions pulsionnelles reprises par le désir humain et ses multiples destins. Le procès est animé par une attraction régressive et par un impératif à produire un matériel progrédient. Il se révèle être le modèle d'un fonctionnement mental idéal et donc une référence pour toute évaluation d’un matériau psychique. En effet, Chervet développe une conception de l'après-coup comme procès de réalisation et d'accomplissement de toutes les pensées et de toutes les productions psychiques ; c'est le processus de la pensée-même. Ainsi, il est le processus de base de la cure psychanalytique qui rend la guérison possible. Des deux côtés de la Manche, les auteurs qui se sont interrogés au sujet de cette différence entre les deux courants de la pensée psychanalytique, celui qui inclut l’après-coup et celui qui s’en dispense, ont tenté de la réduire et de l'interpréter. Haydee Faimberg (2005a, b ; 2006) a relié l'après-coup à des concepts de temporalité et de causalité psychique multidirectionnelle (Faimberg, 2006, 2013), pour englober les notions d’un futur non encore advenu et la crainte de l’effondrement (1963) de Winnicott (1963), dont un trauma qui est advenu dans le passé mais qui est anticipé dans le futur. Faimberg a placé cette notion élargie de l'après-coup au cœur de sa théorie de listening to the listening (l'écoute de l'écoute ), où les conflits sont resignifiés par le lien entre générations (1998; 2005a, b; 2013). Certains analystes britanniques (Birksted-Breen, 2003 ; Sodré, 2007, 2005; Perelberg, 2007) ont souligné la complémentarité de ce qu'ils perçoivent comme l’intervalle longue ( long time span ) de la Nachträglichkeit originale de Freud, et l’intervalle courte ( short time span ) de l’après-coup ; les micro-changements qui interviennent, d'instant en instant, dans le transfert au sein de chaque séance. Finalement, tous ces auteurs proposent de rapprocher la notion winnicottienne de la crainte de l'effondrement et la notion de l'après-coup de la psychanalyse française. Cette démarche montre que cette crainte accompagne le mouvement régressif inaugural du procès de l'après-coup. En Italie également, Paola Marion (2011), par exemple, souligne que l’après-coup est un mécanisme qui décrit comment la psyché agit, et qui régularise le traitement psychanalytique.

363

Made with FlippingBook - Online Brochure Maker