_Carillon

DOSSIER

RÉFLÉCHIR SUR LES CONSÉQUENCES DES INONDATIONS

ALEXIA MARSILLO alexia.marsillo@eap.on.ca

J’ai la chance que ma maison soit assez haute pour être protégée, le seul risque est au sous-sol. Le problème n’est pas avec ma maison, c’est la route qui cause les soucis. » Mme Williams a rehaussé les fondations de son chalet en 1988, quatre ans après l’avoir acheté. « Je suis bien préparée et j’ai pris beau- coup de précautions, a-t-elle confié. J’ai un système d’alarme, des caméras et une pompe pour mon sous-sol. » L’an dernier,

Alors que la crise des inondations commence à ralentir dans la région, certains résidents commencent à réfléchir à la situation et à se tourner vers l’avenir. Cathy Williams, une résidente du chemin Montpetit à L’Orignal, a déjà commencé à réfléchir à ce qu’elle pourrait faire et aux changements qu’elle pourrait apporter pour faciliter sa vie, si les inondations se reproduisent dans les prochaines années. « Pour l’année prochaine, j’ai déjà quelques idées, a-t-elle dit. J’envisage d’acheter un bateau à fond plat et j’aime- rais ajouter d’autres caméras autour dema maison, parce que lorsque j’ai dû quitter ma maison cette année, c’était vraiment bien d’avoir des caméras à l’avant, pour conserver unœil sur mamaison et voir le niveau de l’eau. » Mme Williams, 67 ans, a été évacuée de sa maison située au bout du chemin Montpetit, le 27 avril dernier, alors que le niveau de l’eau sur la route devant sa maison était à son plus haut. Il a fallu être convaincant pour qu’elle parte enfin. « Ça cause beaucoup de soucis quand vous devez quitter votre maison », a-t-elle ajouté. Elle a pu rentrer chez elle 10 jours plus tard, le 6mai. Elle vit dans samaison depuis 35 ans et l’inondation du printemps 2017 a été la première qu’elle a vécue. « Je suis ici depuis 35 ans et ce n’est que la deuxième fois qu’il y a une inondation. Cela s’est produit en 2017 et maintenant en 2019. Cela vous fait réfléchir à ce qui va se passer dans l’avenir, a dit MmeWilliams. Je n’ai pas vraiment pensé à déménager.

Le chemin Montpetit à L’Orignal, le 11 mai 2019. —photo Alexia Marsillo

Mme Williams a fait construire unmur de 30 000 $ du côté de sa maison surplom- bant la rivière et a fait paver une section de la route, en face de sa propriété, à ses propres frais, pour assurer un meilleur drainage. « J’ai fait beaucoup de choses de mon côté, mais la route doit être entretenue. » Heureusement, Mme Williams n’est pas confrontée à des dommages importants cette année. Son sous-sol est resté com- plètement sec. « Je n’ai pas vraiment de dommages en soi, sauf à l’extérieur. Il y a toutes sortes de débris sur ma propriété ainsi que des dommages à la pelouse et à la chaussée, a-t-elle expliqué. Mais, je ne sais pas encore exactement quoi. » Mme Williams est à la retraite et souffre

d’une incapacité médicale qui limite sa mobilité. Elle peut marcher un peu, mais trouve préférable d’utiliser un triporteur pour se déplacer. Elle a une entente avec Foodland, en vertu de laquelle quelqu’un livre ses provisions une fois par semaine. Quand l’eau était trop haute sur la route, cet arrangement s’est avéré difficile et elle a dû rester un peu plus longtemps que prévu sans recevoir sa nourriture. Mme Williams a déjà fait une demande de participation au Programme d’aide financière de la Croix-Rouge canadienne. Elle s’informera également sur la façon de se faire rembourser lemontant qu’elle a dû dépenser pour rester au Manoir McGill pendant son évacuation.

Cathy Williams, une résidente du chemin Montpetit à L’Orignal, a déjà commencé à réfléchir à ce qu’elle peut faire et aux changements qu’elle peut apporter pour faciliter sa vie, si les inondations se reproduisent dans les prochaines années. —archives

AU SERVICE DE LA COMMUNAUTÉ PROFESSIONNELS

Publié le jeudi par : La Compagnie d’édition André Paquette Inc. Imprimé par : Imprimerie Prescott et Russell, Hawkesbury, ON # convention : 0040012398

BERTRAND CASTONGUAY Président bertrand@eap.on.ca

1100, rue Aberdeen, Hawkesbury, ON K6A 1K7 Tel.: 613-632-4155 • 1-800-267-0850 Fax.: 613-632-6383

YVAN JOLY Directeur des ventes yvan@eap.on.ca

www. editionap .ca

FRANÇOIS LEGAULT Directeur de l’information francois.legault@eap.on.ca

Nous invitons les lecteurs à nous faire parvenir leurs lettres qui ne doivent pas dépasser 300mots. Nous nous réservons le droit de les modifier ou de refuser de les publier. L’expéditeur doit inclure son nom, prénom, adresse et numéro de téléphone.

GILLES NORMAND Directeur de Production et Distribution gilles.normand@eap.on.ca MARCO BLAIS, CARL LALONDE Infographie et prépresse pub@eap.on.ca

besoin d’estampes en caoutchouc ou préencrées?

Sylvain Rochon info@gauthierautoglass.com Rick Quan rick@gauthierautoglass.com Mario Ritchot mario@gauthierautoglass.com

Boite et tonneau Accessoires Équipement de travail Soins d’auto Démarreur et autres Remorques et abris

1100, rue Aberdeen, Hawkesbury 613 632-4155 Téléc.: 613 632-6383 s’adresser au bureau du Carillon

Publicité : yvan@eap.on.ca

Avis : En cas d’erreur ou d’omission, la responsabilité du journal ne dépasse, en aucun temps, le montant de l’espace de l’erreur en cause.

Caps and tonnos Accessories Work Equipment Car Care

Toute reproduction du contenu est interdite à moins d’autorisation écrite au préalable.

T 613 632 4527 (GLASS) 1 866 632 4527 (GLASS) www.gauthierautoglass.com 209, rue McGill Street Hawkesbury, ON K6A 1P7 Auto start and more Trailers and Shelters

Nouvelles : nouvelles@eap.on.ca

www.editionap.ca

Made with FlippingBook - Online Brochure Maker