Finances News Hebdo 984 V4

OMMAIRE S

2

DU 27/28/29/30/31 MAI 2020 FINANCES NEWS HEBDO

www.fnh.ma

Actualité Voyons voir : Covid-19/ Traçage : Souriez, vous êtes… pistés ! Ça se passe au Maroc 3 4

Bourse & Finances Point Bourse Hebdo : Accalmie ambiante cette semaine Secteur bancaire : BAM accélère son projet de structure de défaisance Entretien avec Larabi Jaïdi : «Les critiques envers BAM sont injustes et excessives» Bourse de Casablanca : Des technos «vaccinées» contre la Covid-19 Trimestriels : Snep finalement rattrapée par la Covid-19 Entretien avec Younes Araqi Houssaini : Banques et assurances, Quelles armes pour la DSI de demain ? Lutte contre Covid-19 : La BAD mobilise 264 millions d’euros pour le Maroc Aradei Capital : Un nouvel actionnaire dans le tour de table Post-Covid-19 : Les sociétés de Bourse font leurs propositions CIH Bank : 65.000 clients ont bénéficié des reports de crédit Facilités de caisse : La certification des comptes nécessaire pour l’accès au financement Dari Couspate : Le confinement dope le chiffre d’affaires Boursenews

5 8

10 14 15 16 18 19 20 21 22 25 26

Editorial Par Fatima Ouriaghli

LE MAROC DES CHAMPIONS COVID-19

L’ après-Covid, tout le monde y pense. Particulièrement au Maroc où le confine- ment est de rigueur au moins jusqu’au 10 juin prochain. Les autorités marocaines s’y préparent sur le volet sanitaire, particulièrement délicat, avec le souci de limiter la circula- tion du coronavirus au lende- main du déconfinement. Elles s’y préparent également sur le volet économique, éminemment important, eu égard à l’immense choc subi par le Royaume dans ce domaine. Le défi majeur pour le gouver- nement n’est pas seulement de faire redémarrer une machine économique moribonde à tra- vers le plan de relance qui sera concocté à cet effet, mais éga- lement d’inscrire les perspec- tives économiques du pays dans une vision plus globale et à long terme qui doit lui permettre de mieux absorber les crises futures. L’Etat n’a pas hésité à servir volontairement de pare-balles aux entreprises marocaines durement touchées par cette crise sanitaire sans précédent, quitte à fouler du pied les fameux principes de rigueur et d’ortho- doxie budgétaires. Le bouclier financier déployé a ainsi pu per- mettre d’amortir, ne serait-ce que partiellement, le choc et de maintenir en vie le tissu productif. Un tissu productif composé à 95% de TPME, dont la fragilité

a été exacerbée par cette crise. Comment ces entreprises pou- vaient-elles faire preuve de résilience face à un tel choc, quand elles traînaient déjà de nombreuses faiblesses, comme notamment la sous-capitalisa- tion, des problèmes de trésorerie ou encore l’absence d’investis- sement ? Rappelons un chiffre édifiant publié en novembre dernier par le haut-commissa- riat au Plan : au cours des trois dernières années, 39% des entreprises seulement ont réalisé des investissements. Cette pro- portion s’élève à 80% pour les grandes entreprises, 49,5% pour les PME et 29,4% pour les TPE. A l’évidence, le Maroc de demain devra donc se construire avec des entreprises fortes, rési- lientes, mieux structurées, plus ambitieuses… qui ne courront pas se réfugier dans les bras de l’Etat au premier problème. Il faudra multiplier les champions nationaux, à l’image de ce qu’a fait un groupe bancaire de la place, Attijariwafa bank pour ne pas le citer. Car pour la gestion de la pan- démie du Covid-19, l’Etat a joué aux sapeurs-pompiers de façon exceptionnelle. Mais, ses res- sources n’étant pas élastiques, il ne peut faire de «l’exceptionnel» une règle générale, d’autant que des crises, il y en aura d’autres. Peut-être même beaucoup plus virulentes que celle générée par le coronavirus. u

Economie Crise sanitaire : Le protectionnisme de retour au grand galop Crise économique : La relocalisation, ce risque qui se profile Entretien avec Aziz Bouslamti : «Nous craignons que le pire soit à venir» Logistique/Transport : Vers des «process» plus digitalisés Entretien avec Mehdi Cherif Alami : «La crise actuelle a démontré la nécessité d’automatiser certaines opérations» Déconfinement : Quel lien entre densité urbaine et propagation du virus ? Enseignement à distance : Des atouts confirmés, mais aussi des limites Entreprises : Les 8 commandements de McKinsey pour une reprise solide de l’activité

48 50 51

52 53

54

55 56

Focus Agricole Forage de puits : Une activité en plein essor 58 L'univers des TPME Financement des entreprises : Lancement d’un nouveau dispositif 59 Higt Tech Le Coronavirus, nouvelle niche des cybercriminels 60 Société Confinement : Regards croisés de deux adolescents 61 Développement durable Protection de l’environnement : A quand un budget participatif dédié au développement durable ? Forêts du monde : 420 millions d’hectares partis en fumée en 30 ans 62 63

Culture Festival d’Essaouira : Aurons-nous notre dose de transe ? 64

• Directeur Général responsable de la Publication : Fatima OURIAGHLI Contact : redactionfnh@gmail.com

• Directeur des rédactions &Développement : DavidWilliam • Rédacteur en chef : Amine Elkadiri • Journalistes : Charaf Jaidani, Leïla Ouriaghli, Adil Hlimi, Momar Diao, Youssef Seddik, Badr Chaou, Chaimaa Abounaim, Khalid Aourmi • Révision : M. Labdaouat • Directeur technique &maquettiste : Abdelillah Chamseddine •Mise en page : Zakaria Beladal • Assistantes de direction : Amina Khchai • Département commercial : Samira Lakbiri, Salma Benmakhlouf, Rania Benchaib • Administratif : Fatiha Aït Allah, Nahla Sahlal • Édition : JMA CONSEIL • Impression : Maroc Soir • Distribution : Sapress • Tirage entre 15.000 et 18.000 exemplaires • Dépôt légal : 157/98 • ISSN : 1114-047 • Dossier de presse : 24/98 • N° Commission paritaire : H.F/02-05

fnh.ma

Made with FlippingBook flipbook maker