Le Dictionnaire Encyclopédique de la Psychanalyse

Retour vers le menu

(1941), qui ont souvent utilisé le concept de manière sélective uniquement dans le sens du terme descriptif secondaire, plutôt que de le considérer en un aspect majeur de la vie psychique. Cependant, même selon leurs formulations, ces parties de soi ‘aliénées’, ‘mauvaises’, ‘non-moi’ devaient rester en dehors de la conscience, et plantées profondément dans l'inconscient ‘immuablement privé’. Bien que non spécifique, cette approche a contribué directement et indirectement aux conceptualisations psychanalytiques, ainsi qu'au travail dynamique effectué sur les pathologies critiques, les conceptualisations sur le développement dans la petite enfance, et a permis d'approfondir la compréhension des transactions inconscientes dans le domaine transféro-contretransférentiel. Le prochain défi responsable d'avoir influencé les conceptualisations sur l'inconscient venait du point de vue métapsychologique lui-même. Ceux qui y ont contribué étaient Merton Gill, qui avait renoncé à la perspective topographique (1963) puis le reste de la métapsychologie (1976 ; 1994) ; et George Klein (1976). Ils ont éventuellement délimité deux théories psychanalytiques : (1) Une théorie clinique sur la base de l'observation empirique incontestable ; et (2) une théorie spéculative abstraite. Roy Schafer (1976) proposa un langage de l'action qui tenterait d'expliquer les phénomènes psychologiques par des formulations dynamiques composées de verbes et d'adverbes et non pas de noms et d'adjectifs. De plus, Shafer recommande l'usage de la langue pour y inclure les forces motivationnelles (forces motrices ?) et leurs actions en conséquence, selon des séquences d'actions. C'était encore un autre clin d'œil à l' intersubjectivité. Plus tard, Kohut (1977) et Gedo (1979) ont fait partie des anti-métapsychologues. Gedo répudia la métapsychologie parce qu'elle avait perdu la vision de la ‘personne’ dans sa qualité ‘d'agent’, et proposa un modèle du Moi en relation à ses objets pour y pallier. De nouveaux groupes se sont développés pour y inclure des praticiens de la psychologie du Moi interpersonnelle et de la perspective relationnelle (Gerson, 2004 ; Hatcher, 1990). Leur point de focalisation clinique était interpersonnel à l'exception de Thomas Ogden (1992a & b) et de Jay Greenberg (1991), qui étaient tous deux retournés aux forces motrices de l'inconscient. Ces développements ont été accompagnés d'autres ‘modifications métapsychologiques’, qui ont relevé l'usage du modèle structurel et du conflit psychique (Arlow & Brenner, 1964), le rôle et la fonction du fantasme inconscient et du transfert (Arlow, 1961, 1963, 1969a&b ; Arlow et Richards, 1991 ; Abend, 1990, Gill, 1982 ; Gill et Hoffman, 1982), le développement du caractère (Abraham, 1923, 1925 & 1926 ; Reich, 1931 a & b), l’enchaînement du processus intrapsychique (Rangell, 1969a), la fonction inconsciente de prise de décision (Rangell, 1969b, 1971 ), et d’une perspective élargie de la formation du compromis (Brenner 1976, 1982, 2006). Les changements relatifs à la conceptualisation de l'inconscient, que les développements théoriques ont tissé, c'est-à-dire la vision d'un inconscient statique, focalisé de manière prédominante sur son contenu, est désormais considérée dans ses

189

Made with FlippingBook - Online Brochure Maker