Le Dictionnaire Encyclopédique de la Psychanalyse

Retour vers le menu

dans le dysfonctionnement psychique, et il est temps d'élargir davantage la conception de l'esprit pour les réunir toutes.

III. Ab. L'inconscient dans la théorie des conflits moderne La théorie des conflits moderne s'est détachée des dérivés des stades psychosexuels du développement à une théorie centrée sur les processus du conflit et de la formation du compromis (Arlow, 1966, 1981 ; Brenner, 1982, 1999, 2006 ; Richards, 1986). Au centre de cette approche est l'importance de comprendre les fantasmes, les désirs, les souhaits et les peurs uniques qui ont été organisés par les relations de l'enfant avec les autres. La compréhension des processus intrapsychiques , qui se manifestent par les fantasmes inconscients, façonnés, et exprimés, par un mélange de déterminants sociaux, biologiques et psychologiques sont considérés être au cœur de la théorie des conflits moderne. Bien que Abend (1980, 2005), Brenner (1999, 2002), Rothstein (2005) et Richards (1986) avaient auparavant stipulé la formation du compromis comme une ‘chose’, de nombreux théoriciens des conflits soutiennent aujourd'hui que cette dimension de l'activité mentale est mieux comprise en termes de processus en opération constante, qui ne cesse de rechercher de meilleures solutions pour résoudre le conflit et son déplaisir concomitant. L'esprit est toujours dans la synthèse (Rangell, 2004, 2007) et pour la plupart aspire à gérer les conflits inconscients . L’enchaînement des processus intrapsychiques ( la prise de décision inconsciente ) de Rangell (1963a, b ; 1969a, b ; Lynch and Richards, 2010) contribue à la perspective de ce processus. Dans la théorie des conflits modernes, le concept ‘d’inconscient’ n’existe pas en tant que lieu ou structure, dans lequel les mémoires seraient cachées et duquel elles seraient récupérées par l'analyse. Au lieu de représenter un nom, le mot inconscient est utilisé en adjectif ou adverbe pour désigner l'affect inconscient, les peurs inconscientes, les interdits inconscients et les manières inconscientes de se défendre soi-même du déplaisir et du fantasme inconscient, pour lesquels une hypothèse est émise et explorée afin d'affaiblir son pouvoir et de motiver le comportement actuel. L'idée selon laquelle les contributions inconscientes au fonctionnement humain ont tout autant des dimensions structurantes et transformatrices, est essentielle pour la théorie des conflits modernes . L'aspect structurant de l'activité inconsciente est considéré par ses influences organisatrices sur la vie psychique. L'activité de transfert, les schémas relationnels envers soi-même et les autres (dont la culpabilité et l'autopunition), les dissociations, le champ intersubjectif et les relations d'objet internalisées sont structurés de différentes manières particulières autour des fantasmes inconscients, uniques à l'individu. Les processus inconscients ont une dimension fluide , qui s'adapte de manière créative aux réalités du présent par la maturation, l'insight et l'intégration ou la désintégration par l'angoisse ou l'affect dépressif.

195

Made with FlippingBook - Online Brochure Maker