Le Dictionnaire Encyclopédique de la Psychanalyse

Retour vers le menu

Cabral (2017) fait une distinction entre ces auteurs, avec lesquels une proximité temporelle est partagée et ceux qui, pour leur capacité de percevoir la subjectivité de leurs temps, ainsi que leurs ombres, méritent d'être considérés comme étant contemporains. Ainsi, la capacité de Pichon Riviėre d'entrevoir l'utilité conceptuelle du « self lié » et de développer le pont entre la psychanalyse et la psychologie sociale le place véritablement dans l'époque contemporaine. VII. B. Les années 1980, les années 1990 et le début du XXIème siècle Roberto Doria Medina Eguía , l'un de premiers à étudier la psychologie du Moi et du Self en Argentine, a étudié la relation entre la psychopathologie des perversions, du trouble borderline (états limites) de l'acting out et du faux self dans l'homosexualité féminine (Doria Medina Eguía et Raggi de Leonetti, 1980). Jorge García Badaracco , en 1986, présente « Identification and its vicissitudes in psychoses: the importance of the concept of ‘maddening object’ » (« L'identification et ses vicissitudes dans les psychoses : l'importance du concept d’objet qui rend fou ») au Congrès de l'API en 1985, dont une partie est une expression de la relation entre sa propre contribution originale de son « objet qui rend fou » (voir l'entrée THEORIES DE LA RELATION D'OBJET [LES]) et les conceptualisations du self selon Winnicott et Kohut. Suite à sa publication de 1979, « La psicología psicoanalítica del self » (« La psychologie psychanalytique du self »), qui passait en revue les idées de Kohut sur le développement du self , la pathologie et les manifestations cliniques dans les troubles de la personnalité narcissique, c'est le travail de Juan Miguel Hoffmann en 1989, « La teoría del self como posible nexo entre investigación empírica y clínica psicoanalítica » (« La théorie du self comme liaison possible entre la recherche empirique et la clinique psychanalytique ») qui lance alors la recherche empirique psychanalytique sur le concept du Self . Au début des années 1990, un groupe de psychanalystes argentins, coordonné par Ethel Cayssials de Casarino et Marcelo Casarino , chercheurs spécialisés dans le travail de Kohut, développent des séminaires sur la recherche et l'étude du Self et publient quatre ouvrages annuels à partir de 1995. Parmi eux se trouvent « Why a Psychology of the Self ? » (« Pourquoi une psychologie du Self ? ») de Casarino (1995) et « The Self and the Person in the thought of Heinz Kohut » (« Le Self et la personne dans la pensée de Heinz Kohut ») de Cayssials de Casarino (1996). En 1997, Paul et Anna Ornstein viennent à Buenos Aires et donnent des conférences dont les transcriptions sont aussi incluses dans l'un des livres annuels (Ornstein, P., 1998 ; Ornstein, A. 1998). Ce développement s'est rapidement suivi d'une application clinique déjà publiée de la self psychology de Kohut sur le traitement des pathologies graves (Raggio, 1992).

451

Made with FlippingBook - Online Brochure Maker