FNH 977 (2)

D EVELOPPEMENT DURABLE

28

JEUDI 9 AVRIL 2020 FINANCES NEWS HEBDO

www.fnh.ma

ENBREF

Capacités installées

◆ Au cours de l’année dernière, les énergies propres ont représenté près de 72% des ajouts de capacités d’énergies installés dans le monde. ◆ La part des renouvelables dans l’ensemble de la capacité énergétique mondiale s’est chiffrée à 34,7% en 2019. Les énergies renouvelables ont toujours la cote

Cleantech en France

Plus d’1 milliard d’euros investis en 2019

Le WWF fait le lien entre la destruction de la nature et la flambée des pandémies les start-up de la «cleantech» ont levé près de 5,7 milliards d'euros auprès des sociétés de capital-investissement pour un total de 831 opérations. En 2019 et pour la deuxième année consécutive, la barre du milliard d'euros investis a été franchie dans la branche des cleantech en France. Ce qui traduit une stabilisation élevée de l’investissement dans des projets de plus en plus innovants. Pour rappel, le secteur avait capté un peu plus de 500 millions d'euros en 2015. ◆ E n 10 ans, près de 203 entreprises ont été recensées dans le secteur de l’environne- ment dans l’Hexagone. Sur une décennie, U ne nouvelle étude publiée par le Fonds mon- dial pour la nature (WWF/Suisse) a pointé du doigt la corrélation entre la destruction de la nature et la flambée des pandémies, affirmant que la crise actuelle liée à la pandémie de coronavirus «rend urgente une réflexion approfondie sur les relations entre l'individu et la nature». Le nouveau rapport du WWF «The loss of nature and rise of pandemics» «met en lumière les liens qui existent entre la destruction des habitats, la diver- sité des espèces et la dissémination de maladies». «Les changements intervenus dans l’utilisation des ressources, qui entraînent des contacts nettement plus étroits entre faune sauvage, bétail et individus, facilitent la dissémination de maladies, nouvelles souches de bactéries et de virus incluses» , fait observer le Fonds dans son nouveau rapport. Pour le WWF, « la déforestation à large échelle et la créa- tion d’habitats ouverts favorisent l’apparition des moustiques, porteurs potentiels de la malaria ou de la dengue. Parallèlement, le commerce illégal et incontrôlé d’animaux sauvages crée des opportuni- tés dangereuses de transmission de zoonoses entre l’homme et les animaux». ◆

En 2019, la croissance totale des énergies renouvelables a dépassé de 2,6 fois celle des combustibles fossiles.

L e dernier rapport de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena) publié récemment montre que les énergies renouve- lables ont toujours le vent en poupe à l’échelle mondiale. Pour preuve, en 2019, 176 gigawatts (GW) de capacités d’énergies renouvelables ont été installés. Notons que plus de la moitié (54%) des ajouts de capa- cités ont été installés en Asie. Au cours de l’année dernière, les éner- gies propres ont représenté près de trois quarts (72%) des ajouts de capacités d’énergies installés dans le monde. Le constat dressé par l’Irena est plutôt encourageant. Pour cause, en 2019, la croissance totale des énergies renouvelables a dépassé de 2,6 fois celle des combustibles fossiles. L’Agence internationale révèle également

fin 2018. Par ailleurs, il importe de préciser que l’Afrique et le Moyen- Orient sont les zones qui doivent déployer le plus d’efforts au cours des années à venir puisque les énergies renouvelables ont repré- senté au moins 70% des nou- velles installations dans toutes les régions du monde en 2019, hormis l’Afrique et le Moyen-Orient, avec des parts respectives de 52% et 26% en termes d’ajouts de capa- cité. D’après l’Irena, les énergies solaire et éolien produisent res- pectivement 623 GW et 586 GW. Ce qui représente près de la moitié de la capacité renouvelable mon- diale. Notons enfin qu’au cours de l’année dernière, l’hydroélectricité, la bioénergie, l’énergie géother- mique et l’énergie marine ont regis- tré une croissance relativement timorée à travers le monde. ◆

que les énergies solaire et éolienne ont représenté près de 90% de la capacité renouvelable totale. Autre chiffre édifiant, à fin 2019, la capacité des énergies renouve- lables dans le monde qui a plus que doublé depuis 2010, a atteint 2.537 gigawatts (GW). La part des renouvelables dans l’ensemble de la capacité énergétique mondiale s’élevait à 34,7%, contre 33,3%

L’année dernière, les énergies solaire et éolienne ont représenté près de 90% de la capa- cité renouvelable totale.

Avec la participation de

fnh.ma

Made with FlippingBook flipbook maker