_Carillon

Vous construisez une addition, un deck, un solarium... PENSEZ À TECHNO METAL POST!

Alain Papineau Tel: 613-223-3181 info.casselman@technometalpost.com

WORLD LEADER IN HELICAL PILE FOUNDATIONS

VOLUME 73 • NO. 39 • 16 PAGES • HAWKESBURY, ON • JEUDI 10 OCTOBRE 2019

À VOIR PROMO FEMMES D’AFFAIRES PAGES 7-9

JEAN-MARC LEVAC, UNE VIE, UN SCÉNARIO À GRAND SUCCÈS

PAGE 6

Action de grâce

Nos bureaux seront fermés, le lundi 14 octobre en raison du congé de l'Action de grâce

613-678-0461 514-820-0227 info@roysnowremoval.com

Le meilleur est ici Mobilité Télé / Internet Téléphonie résidentielle

211, rue McGill, Hawkesbury

NOUS SOUFFLONS LA NEIGE • Pelletage de trottoir et de galerie • Sel pur disponible WE BLOW THE SNOW • Shovelling of walkway & deck • Pure salt available www.roysnowremoval.com

613 632-6624

(adjacent à Gauthier Auto Glass)

ÉLECTIONS 2019

LES CANDIDATS CROISENT LE FER SUR DIVERS ENJEUX

FRANCIS RACINE francis.racine@eap.on.ca

L’ambiance était tendue à la Salle de spectacle Optimiste de Rockland, le 3 octobre dernier, lors d’un débat entre plusieurs candidats fédéraux de Glengarry-Prescott-Russell. Organisé par l’Association canadienne-fran- çaise de l’Ontario (ACFO) de Prescott-Russell, le but de l’évènement était de discuter de plusieurs enjeux importants et ce, en fran- çais. « C’est important d’avoir l’occasion de discuter des enjeux qui nous touchent, en français, a déclaré Peter Hominuk, le directeur général de L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO), avant le débat. La plupart des candidats prenaient part à la soirée : Konstantine Malakos du Nouveau Parti démocratique, Marthe Lépine du Parti vert, Francis Drouin du Parti libéral, Pierre Lemieux du Parti conservateur et Jean- Jacques Desgranges, du Parti populaire du Canada. Le candidat indépendant Daniel John Fey a pour sa part choisi de ne pas participer au débat. Plutôt, il était plutôt dans la salle et s’est rendu disponible afin de répondre aux questions, à la suite du débat. Les cinq candidats ont été invités à débattre de divers sujets, dont l’environnement, l’éco- nomie, la société, l’immigration et bien sûr, la francophonie. Sans perdre de temps, M. Malakos a soulevé le fossé qui divise les riches des plus démunis. « C’est une élection importante, a-t-il affirmé avec vigueur. Les gens s’inquiètent des couts des médicaments et des services de base. Le fossé entre les riches et les pauvres continue de prendre de l’expansion! » Doug Ford a été mentionné à maintes re- prises par MM. Malakos et Drouin, ce qui ne semblait visiblement pas plaire conservateur Pierre Lemieux. L’ancien député a rétorqué à chaque fois, sourire aux lèvres, qu’il ne s’agissait pas de

Service Coordination for People with Developmental Disabilities Coordination des services pour les personnes ayant une déficience intellectuelle

Près d’une centaine de résidents de Glengarry-Prescott-Russell se sont déplacés à la Salle de spectacle Optimiste de Rockland, le 3 octobre dernier, afin d’écouter cinq candidats aux prochaines élections fédérales. Tout au long de la soirée, les candidats présents ont discuté de nombreux enjeux, dont l’environnement, la cause sociale, l’économie, l’immigration et la francophonie. Le débat était organisé par l’Association canadienne-française de l’Ontario (ACFO) de Prescott-Russell. On reconnait ci-dessus, le candidat néodémocrate Konstantine Malakos, la candidate du Parti vert Marthe Lépine et le député sortant, le libéral Francis Drouin. —photo Francis Racine

CONSEIL D’ADMINISTRATION APPEL DE CANDIDATURES

Coordination des services (SCS) pour les personnes ayant une déficience intellectuelle est un organisme à but non lucratif, financé par la province, qui aide les personnes et leurs familles à planifier et trouver des ressources communautaires. Nous servons les adultes et les enfants qui ont une déficience intellectuelle ainsi que les enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme. Les services sont fournis dans les deux langues officielles. Nous sommes à la recherche de bénévoles de la région d’Ottawa et des comtés de Stormont, Dundas et Glengarry, de Prescott Russell et de Renfrew. Les candidats idéaux ont fait preuve d’un grand leadership et possèdent une solide expérience dans l’un ou plusieurs des domaines suivants :

l’élection provinciale, mais bien de l’élection fédérale. Bien que plusieurs enjeux aient été soule- vés et débattus, la place du français a été un thème prédominant. « Le français, c’est notre langue, notre culture et notre apparte- nance, a fait valoir le député Francis Drouin. On s’est porté à la défense de notre langue l’automne dernier, lorsque le gouvernement de Doug Ford a coupé dans les services aux Franco-Ontariens. » Pour sa part, M. Lemieux a rappelé qu’à titre de député, il a été grandement engagé auprès de la communauté francophone. « Lorsque j’étais député de notre région, on m’a confié lamission spécifique de secrétaire parlemen- taire duministre des langues officielles, a-t-il expliqué. J’ai travaillé étroitement avec des communautés francophones comme la nôtre, partout au pays. »

Tous les candidats étaient tout de même d’accord en ce qui concerne lamodernisation de la loi sur les langues officielles. La candidate du Parti vert elle, s’en est tenue essentiellement aux thèmes de prédilection de son parti, soit l’environnement et la cause sociale. « Si on veut protéger l’environnement, une très bonne solution est de favoriser les fermes familiales en protégeant leurs sources de revenus, a-t-elle déclaré. » L’immigration, l’environnement et la cause sociale ont été des pommes de discorde entre le candidat du Parti populaire du Canada Jean-Jacques Desgranges et les candidats libéral et néodémocrate Drouin et Malakos respectivement. Le candidat du PPC n’a pas hésité à défendre le programme de son parti à maintes reprises, ce qui lui a aussi valu certaines huées de la part des participants.

• les services pour personnes ayant une déficience intellectuelle; • les relations communautaires;

• les ressources humaines et juridiques; • la comptabilité et les finances; • les technologies de l’information.

Si vous aimeriez siéger au Conseil d’administration, veuillez faire parvenir votre curriculum vitae par courriel à lhupe@scsottawa.on.ca avant le 25 octobre 2019 ou par la poste à l’adresse suivante:

Coordination des Services pour personnes ayant une déficience intellectuelle a/s Comité des candidatures 150, chemin de Montréal, bureau 200 Ottawa (Ontario) K1L 8H2

Visitez notre site Web pour en savoir plus : www.scsottawa.on.ca

ÉLECTIONS 2019

UN ENJEU VERT POUR LE CANDIDAT LIBERTARIEN M. Donnelly a été le candidat du Parti liber- tarien du Canada dans la circonscription de Glengarry-Prescott-Russell lors de trois élections provinciales antérieures et d’une élection fédérale. Il a expliqué ce qui le motivait à continuer d’inscrire son nom sur le bulletin de vote. GREGG CHAMBERLAIN gregg.chamberlain@eap.on.ca qu’une certaine participation du gouverne- ment est nécessaire pour la sécurité publique et l’ordre social, mais que les particuliers et les entreprises doivent aussi assumer la responsabilité de leurs actes. dit M. Donnelly, au sujet des priorités d’un gouvernement libertarien.

Une autre chose que le parti libertarien ferait, a fait remarquer M. Donnelly, serait d’abolir l’impôt fédéral sur le revenu qui a été instauré à titre de mesure temporaire, il y a plus d’un siècle, pour régler la dette que le gouvernement canadien avait contractée à l’époque en raison de ses dépenses pendant la Première Guerre mondiale. « Nous y mettrions fin immédiatement, ce qui rendrait la vie beaucoup plus abordable pour tous », a-t-il confié, ajoutant que la suppression de l’impôt sur le revenu ferait augmenter de 40 % le revenu annuel net d’une famille.

L’écologisation est l’un des principaux enjeux pour le candidat libertarien DarcyNeal Donnelly lors des élections fédérales de ce mois-ci. « Premièrement, il y a l’environnement, a déclaré M. Donnelly au cours d’une entrevue lundi matin. C’est ce dont les gens me parlent pendant ma campagne de porte-à-porte. Pour moi, c’est aussi un problème important, parce que je pense à mes enfants. »

De retour en campagne électorale, M. Donnelly a fait remarquer qu’une gestion financière prudente et adéquate et des soins de santé publics sont les deuxième et troi- sième préoccupations de la plupart des gens à qui il s’adresse dans la circonscription et ses environs. Lui-même a fait de la gestion de la dette fédérale croissante une priorité pour le prochain gouvernement. « La première chose que nous ferions, c’est de nous efforcer d’équilibrer le budget », a

« Si vous demandez à un parent ce qui le motive le plus, a-t-il dit, c’est de protéger ses enfants. C’est à propos des enfants. Je veux que mes enfants vivent en liberté. » La philosophie du Parti libertarien est de réduire au minimum l’implication ou l’ingé- rence du gouvernement dans les affaires publiques. Les Libertariens reconnaissent

LE CANCER DE LA PROSTATE

F I LLER SVP

Ne le vivez pas seul Nos professionnels de la santé sont là pour vous

Ligne sans frais 24/7 1 855 899-2873

228198

Nomination

La Clinique dentaire Floss est fière d’annoncer que le Dr Francois Proulx, dentiste généraliste, s’est joint a notre équipe . Diplômé de l’Université de Montréal et de l’Université McGill, Dr Proulx amène avec lui un bon bagage de connaissances et d’habilités. Bienvenu e Dr Proulx Floss Dental Clinic is proud to announce that Dr. Francois Proulx, general dentist, has joined our team. Graduate of the University of Montreal and McGill University, Dr. Proulx brings with him a wide range of knowledge and skills. Welcome Dr. Proulx

L’environnement est l’enjeu numéro un dont le candidat libertarien, Darcy Neal Donnelly, entend parler pendant sa campagne de porte-à-porte dans Glengarry-Prescott-Russell pour les élections fédérales d’octobre. —photo Gregg Chamberlain

225719

OUVERT 7 JOURS SEMAINE

LINDA BOYER-FAWCETT linda@vapesolution.ca

www.dentistefloss.com Route 17, Plaza Hawkesbury 613 632-4159

Hawkesbury Mall 250, Main E. Hawkesbury ON 613 632-1876

547, rue Principale Lachute QC 450 562-9493

LA RETRAITE NE SIGNIFIE PAS CESSER DE VIVRE GREGG CHAMBERLAIN gregg.chamberlain@eap.on.ca

du 5 octobre a révélé que beaucoup de gens de Hawkesbury et de la région sont intéressés à découvrir ce que la vie active peut signifier pour quiconque est maintenant à la retraite ou l’envisage bientôt. « Nous sommes tout à fait ravis », a déclaré M. Lefebvre. La Foire des retraités actifs ne devait qu’être un évènement ponctuel pour Mme Portelance, qui a récemment pris sa retraite en tant que travailleuse sociale et également comme membre du conseil municipal. M. Lefebvre travaille toujours, bien qu’il devra bientôt décider du moment de sa retraite. Tous deux étaient d’avis qu’un tel projet était essentiel. « Les gens ne semblent pas connaitre tous les types de services qui leur sont offerts », a indiqué Mme Portelance, ajoutant que ces services deviendront encore plus nécessaires àmesure que le nombre de personnes âgées et de retraités augmentera dans la région, à mesure que la population vieillira. Elle a également fait remarquer que la vie ac- tive de certains retraités signifie toujours faire partie de la main-d’œuvre communautaire,

bien que ce ne soit plus à temps plein. Certains des kiosques d’information de la foiremettaient en vedette des représentants d’agences de services d’emplois ainsi que divers clubs communautaires cherchant à accroitre le nombre de leurs bénévoles.

« Certaines personnes veulent encore tra- vailler, ne serait-ce qu’un ou deux jours par semaine, a expliqué M. Portelance. Ils veulent aussi faire d’autres choses. Ils sont en bonne santé, ils sont toujours très actifs et ils veulent toujours s’impliquer dans la communauté. »

La Foire des retraités actifs deviendra- t-elle un évènement régulier? « Nous ne le savons pas encore vraiment, a déclaré Johanne Portelance, coorganisa- trice de l’évènement avec son mari Robert Lefebvre, lors d’une entrevue accordée sa- medi après-midi au Complexe sportif Robert Hartley. Je crois bien que c’est un succès. » « Nous avons déjà eu des remarques des gens, a ajouté M. Lefebvre. Ils nous demandent : ’Vous recommencez l’année prochaine, n’est-ce pas?’ » Le duo aura une meilleure idée si l’évène- ment occupera en permanence le calendrier des activités de l’automne de Hawkesbury, après qu’ils auront pris connaissance des commentaires des participants et des visi- teurs de la foire et des résultats d’un sondage. Mais, avec un taux de fréquentation global d’environ 800 personnes à la fin de la journée, tous deux sont prêts à dire que l’évènement

Un peu de détente était à l’ordre du jour pour plusieurs visiteurs de l’auditorium du Complexe sportif Robert Hartley, samedi, lors de la Foire des retraités actifs à Hawkesbury Active Retirees Fair. Les douzaines de kiosques d’exposants et d’information ont été témoins d’un échange solide et dynamique de questions sur les services et les possibilités pour les aînés retraités. — photo Gregg Chamberlain

Johanne Portelance (à gauche) et Robert Lefebvre sont plus que satisfaits des résultats de la Foire des retraités actifs à Hawkesbury Active Retirees Fair du 5 octobre. Environ 800 personnes ont franchi les portes de l›auditorium principal du Complexe sportif Robert Hartley pour parcourir tous les kiosques d›information des exposants ou assister à une ou plusieurs présentations en direct sur la santé, les finances, la sécurité et les loisirs, pour les retraités qui veulent demeurer actifs et poursuivre de nouveaux intérêts maintenant qu›ils disposent de plus de temps libre. —photo Gregg Chamberlain AU SERVICE DE LA COMMUNAUTÉ PROFESSIONNELS

Denis Charlebois (à gauche) au kiosque Sports Experts est prêt à répondre aux questions sur le cyclisme et autres loisirs pour les aînés, lors de la Foire des retraités actifs à Hawkesbury Active Retirees Fair, le 5 octobre, au Centre sportif Robert Hartley. — photo Gregg Chamberlain

RAYMOND DALLAIRE

GESTION R & P DALLAIRE

www. editionap .ca

Comptabilité • Impôt • Gestion • Gestion immobilière 162, rue Race Tél. : 1 613 632-5596 Hawkesbury (Ont.) K6A 1V2 Téléc. : 1 613-632-5306

JOURNAUX EN LIGNE www.editionap.ca

Sylvain Rochon info@gauthierautoglass.com Rick Quan rick@gauthierautoglass.com Mario Ritchot mario@gauthierautoglass.com

Boite et tonneau Accessoires Équipement de travail Soins d’auto Démarreur et autres Remorques et abris

Caps and tonnos Accessories Work Equipment Car Care

T 613 632 4527 (GLASS) 1 866 632 4527 (GLASS) www.gauthierautoglass.com 209, rue McGill Street Hawkesbury, ON K6A 1P7 Auto start and more Trailers and Shelters DENTUROLOGISTE SUR RENDEZ-VOUS 408, rue Principale, Grenville 1-819-242-3618 Anciennement Germain Charron Magalie Hüpfer d.d. MAINTENANT DÉMÉNAGÉ

THE NEWS

BESOIN D’ESTAMPES EN CAOUTCHOUC OU PRÉENCRÉES? s’adresser au bureau du Carillon

1100, rue Aberdeen, Hawkesbury 613 632-4155

Anouk Fontaine a servi du thé et des gâteries au kiosque Le Chenail, lors de la Foire des retraités actifs à Hawkesbury Active Retirees Fair, samedi, au Complexe sportif Robert Hartley. — photo Gregg Chamberlain

UNE RÉCOLTE ABONDANTE À L’ÉSCRH

COLLECTE DE DÉCHETS DANGEREUX

les élèves, sous la direction de Lally Durocher et Gilles Trahan, les enseignants parrainant ce projet, ont planté une variété de légumes et quelques fines herbes. Les élèves ont arrosé et désherbé le jardin pendant leur temps libre à l’école, jusqu’à la fin juin. Mme Durocher, M. Trahan et d’autres membres du personnel de l’école ont gardé unœil sur le jardin pendant les mois d’été. La sensibilisation à l’environnement dans le domaine de l’agriculture est l’un des objec- tifs du projet. Les élèves qui y participent apprennent aussi à mieux apprécier le rôle des agriculteurs dans lemaintien de l’appro- visionnement alimentaire de la collectivité et à connaitre la valeur nutritive de certains aliments.

GREGG CHAMBERLAIN gregg.chamberlain@eap.on.ca

La récolte a été abondante pour les élèves de l’École secondaire catholique régionale de Hawkesbury (ESCRH) au cours de la première semaine d’octobre. Lematin du 2 octobre, il faisait soleil, il faisait chaud. C’était un temps idéal pour travailler dans le jardin, cueillir des tomates mûres et arracher des carottes du sol. C’est ainsi qu’une douzaine d’élèves et demembres du personnel de L’ÉSCRH ont occupé leur temps. L’école dispose d’un projet de jardin extérieur dans sa cour intérieure. Au printemps dernier,

Sarah Clouston (à gauche) et Rose Jean-Louis, étudiantes à l’école Le Sommet, tiennent les contenants de peinture usagés recueillis le 5 octobre à l’usine de traitement des eaux de Hawkesbury, dans le cadre du programme annuel de collecte automnale des déchets domestiques dangereux. Cette année, 624 véhicules sont entrés et sortis de l’usine alors que les résidents des cantons de Hawkesbury, de Hawkesbury Est et de Champlain ont déposé de la vieille peinture, de l’huile usée, des batteries de voiture mortes et d’autres articles, pour éliminer en toute sécurité les déchets de l’enfouissement régional. Les élèves du Sommet ont participé au programme de collecte, sous la supervision d’experts, afin de se qualifier pour les heures de bénévolat dans la communauté et de gagner 1500 $ auprès des organisateurs du programme, pour une excursion scolaire au printemps prochain. —photo Gregg Chamberlain

Réalisation des vendanges avant les premières gelées d’automne. Plusieurs élèves de l’École secondaire catholique régionale de Hawkesbury (ESCRH) ont passé leur mercredi matin, au début du mois d’octobre, dans le petit jardin de la cour intérieure de l’école pour récolter de délicieux légumes et fines herbes. Le jardin fait partie d’un programme de l’école visant à sensibiliser les élèves à l’environnement et à améliorer leur compréhension de l’agriculture et de la nutrition. Une partie des tomates, concombres et autres produits cultivés dans le jardin deviendront des ingrédients que les élèves pourront utiliser dans leurs cours de cuisine et de préparation des aliments. —supplied photo

É L E CT I ON FÉDÉRAL E

L E LUND I 21 OCTOB RE

#CestNotreVote

Vous ne pouvez pas voter le jour de l’élection? Si vous pensez être absent ou trop occupé le 21 octobre, vous pouvez voter d’avance : Q à votre bureau de vote par anticipation du 11 au 14 octobre; Q à n’importe quel bureau d’Élections Canada avant le 15 octobre, 18 h; Q par la poste – faites votre demande avant le 15 octobre, 18 h. Consultez votre carte d’information de l’électeur pour connaître toutes les façons de voter.

1-800-463-6868 ATS 1-800-361-8935 Visitez elections.ca pour l’information officielle sur le vote elections.ca

LEVAC PROPANE : UNE VIE, UN SCÉNARIO À GRAND SUCCÈS

ANNIE LAFORTUNE annie.lafortune@eap.on.ca

Il y a de ces histoires, des scénarios et des hommes qui marquent les annales. Jean-Marc Levac, propriétaire de Levac Propane, à Saint-Isidore, a écrit ses propres pages et le résultat semble parfaitement tiré d’un grand film à succès. À la tête d’une entreprise qui gère aujourd’hui plusieurs millions de dollars par année, le sexagénaire n’en reste pas moins humble, discret et généreux. Mais comment en est-il arrivé là? Petite revue sur la vie d’un homme à qui tout réussit. Originaire de Saint-Bernardin, le petit Jean-Marc est un garçon timide et discret qui accumule les bonnes notes à l’école. Dernier d’une fratrie de quatre filles et sept garçons, il a grandi sur la ferme familiale. Après avoir terminé ses études secondaires à Plantagenet, il décide de se trouver un travail, histoire d’avoir de l’argent de poche. C’est à la coopérative de Saint-Isidore qu’il dénichera son premier boulot, dans lemaga- sin. « J’étais censé retourner à mes études, mais je suis resté là. Je n’y suis pas retourné », raconte-t-il en rigolant. Il devient par la suite responsable du nou- veau secteur de vente d’huile pour se retrou- ver gérant des engrais chimiques au sein de lamême entreprise. Entretemps, il semarie, et de l’union naissent deux garçons, Étienne et Christian. À la fin des années 1980, il prend son envol et achète son premier commerce, une station d’essence, à Saint-Isidore. Au bout d’un an, il s’ennuie, car il est seul dans son commerce. Il décide de se lancer dans la vente d’engrais chimiques liquides. L’année suivante, il rajoute deux autres cordes à son arc, la vente de moulées Purina et d’engrais chimiques Nutrite. Deux ans après son premier achat, on compte sept employés à bord de l’entreprise et deux camions de livraison d’huile.

La flotte de camions et les fidèles employés du bureau de Saint-Isidore. —photo fournie

En 1992, il désire se lancer dans le domaine du propane, mais, comme il le dira, la démarche administrative était très lente. Après un an d’attente, la vente de propane est officielle. Il achète un terrain tout près de l’autoroute 417 (celui-là même où se trouve son entreprise actuelle) dans le but d’entre- poser les réservoirs de propane. Propane Levac est alors incorporée. En 1994, il vend sa section agricole et décide de garder l’huile et le propane. Jean-Marc déménage ses pénates et sa dizaine d’employés sur le terrain nou- vellement acheté et y construit ses bureaux. Son premier réservoir de 30 000 gallons de propane est installé et Jean-Marc compte déjà 420 clients. En 1995, il connait un boum tandis que le nombre de clients explose pour atteindre le nombre magique de 2000. « On avait des appels un après l’autre et, comme on dit, on agrandissait par en-dedans. Ça, c’est grâce à l’envoi de 5000 dépliants dans Glengarry-Prescott-Russell », se souvient-il. Victime de son succès, il embauche de plus en plus de personnes. En 1998, après la tempête de verglas, la clientèle continue d’augmenter. L’installation incessante de réservoirs se fait rapidement et les camions de livraison, en- core plus nombreux, envahissent les routes.

En 2000, ses garçons se joignent à l’entre- prise familiale. Lamême année, il embauche des employés pour les nouveaux bureaux de Perth. Aujourd’hui, plus d’une vingtaine de personnes y travaillent et 11 camions prennent la route tous les jours.

indépendants de Montréal qui n’ont pas de réservoir. On en vend également dans Charlevoix, aux États-Unis, un peu partout. On a aussi plusieurs partenaires silencieux », explique M. Levac qui s’apprête à ouvrir des bureaux à Prescott, où l’on va recevoir du

Publié le jeudi par : La Compagnie d’édition André Paquette Inc. Imprimé par : Imprimerie Prescott et Russell, Hawkesbury, ON # convention : 0040012398

BERTRAND CASTONGUAY Président bertrand@eap.on.ca YVAN JOLY Directeur des ventes yvan@eap.on.ca FRANÇOIS LEGAULT

« On avait des appels un après l’autre et, comme on dit, on agrandissait par en dedans. Ça, c’est grâce à l’envoi de 5000 dépliants dans Glengarry-Prescott-Russell », se souvient-il. Victime de son succès, il embauche de plus en plus de personnes. —photo Annie Lafortune

1100, rue Aberdeen Street, C.P. / P.O. Box 1000, Hawkesbury, ON K6A 3H1 1-800-267-0850 Fax.: 613-632-6383

En 2007, un autre bureau voit le jour, soit à Kingston, où 78 employés y gravitent pour répondre aux besoins des 17 800 clients. Un réservoir de 30 000 gallons y est installé. Cette même année, M. Levac vend ses actifs de Pétrole Levac à MacEwen pour se concentrer uniquement sur le propane. L’année suivante, c’est au tour de Kazabazua, dans la région de Maniwaki au Québec, d’avoir son bureau et, là aussi, un réservoir de 30 000 gallons est installé. En 2012, Pétrole Levac fait l’acquisition d’un plan de transbordement à Montréal-Est. « On y reçoit le propane de l’ouest du pays par train et on y a installé deux gros réservoirs de 60 000 gallons. C’est là qu’on s’alimente. On vend également du propane à plusieurs

propane par train. Aujourd’hui, Propane Levac fête ses 25 ans d’existence et compte plus de 30 000 clients répartis sur un très vaste territoire. L’histoire pourrait s’arrêter ici. Mais il n’en est rien, comme dans toutes bonnes histoires. M. Levac et son fils Étienne ont une cabane à sucre à Riceville, 18 000 entailles, rien de moins. Et le Japon est LE gros client. Il est vraiment dans tout : le sucré, le salé, le gaz… Une cabane à sucre, pour son plaisir, nommée La Cabane des gars ! Il fait ça pour le fun, se plait-il à dire en toutemodestie. L’Europe, la France s’en vient. Quand on dit qu’un filmest bâti sur son scénario. Jean-Marc Levac est acteur et réalisateur d’un filmà grand succès. Et on attend la suite!

Directeur de l’information francois.legault@eap.on.ca GILLES NORMAND Directeur de Production et Distribution gilles.normand@eap.on.ca MARCO BLAIS, CARL LALONDE Infographie et prépresse pub@eap.on.ca Publicité : yvan@eap.on.ca Nouvelles : nouvelles@eap.on.ca CLASSÉES • CLASSIFIED: reception@eap.on.ca

Nous invitons les lecteurs à nous faire parvenir leurs lettres qui ne doivent pas dépasser 300mots. Nous nous réservons le droit de les modifier ou de refuser de les publier. L’expéditeur doit inclure son nom, prénom, adresse et numéro de téléphone.

Avis : En cas d’erreur ou d’omission, la responsabilité du journal ne dépasse, en aucun temps, le montant de l’espace de l’erreur en cause.

Toute reproduction du contenu est interdite à moins d’autorisation écrite au préalable.

www.editionap.ca

Service de prothèses dentaires conventionnelles et sur implants

295, rue Main Ouest, Hawkesbury | 613 632-0127

227937

Produits maison Homemade products

Geneviève Bruneault

Kym Haché-Reniers

Mélanie Lacroix

Ouvert du lundi au vendredi 613-632-0780

Fière d'être solidaire envers les femmes d'affaires 2567, route 17, L’Orignal ON 613-675-4612 • 1-888-675-4612 www.lorignalpacking.ca

225, rue Main Ouest, suite 102, Hawkesbury ON K6A 3R7 www.lacroix-dent.com

Christine Bonneau-O'Neill propriétaire

FEMMES D’AFFAIRES 4 CONSEILS POUR LES ENTREPRENEURES EN DEVENIR

Saviez-vous que depuis 2017, les femmes constituent près de la moitié des nouveaux entrepreneurs? Vous désirez devenir entrepreneure? Voici quelques conseils avisés! 1. CROYEZ EN VOUS Laissez-vous guider par vos passions et foncez dans la réalisation de votre projet d’entreprise. Permettez-vous d’apprendre de vos échecs, travaillez fort et ne réduisez pas vos efforts dès qu’une personne doute de vous. Ne cessez jamais de croire en votre projet, et votre succès n’en sera que plus grand! 2. PROFITEZ D’AIDES FINANCIÈRES Trouvez le financement requis pour démarrer votre entreprise ou la faire croître en recherchant les aides

financières spécialement destinées aux femmes. Combinez-les avec toutes les autres possibilités qui s’offrent à vous afin d’en tirer le meilleur! 3. SUIVEZ DES FORMATIONS Plusieurs formations peuvent vous aider dans vos démarches, et ce, que vous en soyez à vos débuts ou que vous souhaitiez perfectionner vos connaissances dans le domaine des affaires et de la gestion d’entreprise. 4. UTILISEZ LES RESSOURCES Différentes organisations proposent leur assistance pour les femmes entrepreneures. Il peut entre autres s’agir d’activités de réseautage, d’accompagnement spécialisé ou de mentorat. N’hésitez pas à vous entourer

de gens d’expérience qui peuvent vous apporter leurs recommandations et vous aider à développer votre réseau.

Francine Cameron SUR RENDEZ-VOUS « Coiffure mobile »

• Coiffure à domicile • Coiffure unisexe

Déjeuner & diner Lundi au samedi - Resto familiale

Cell. : 613-677-9127 821, rue Lansdowne, Hawkesbury ON

373, Bertha, Hawkesbury On K6A 2A7 Sylvie Chenier & Judith Brunel, propriétaires

EXIT REALTY MATRIX BROKERAGE

TANYA MYRE Broker 613-872-1191 info@soldbytanya.com

PRISCILLA CORBEIL Vice President and General Manager management@riverrockinn.ca

…long lasting eputation for quality and trust. …réputé pour la qualité et la confiance.

ENTREPRENEUR GÉNÉRAL CONTRACTOR

RÉSIDENTIEL - COMMERCIAL - INDUSTRIEL

Gabrielle Cadieux Laflèche Co-propriétaire

613-632-1181

email@RCadieuxConstruction.ca RCadieuxConstruction.ca

2808, rue Chamberland St., Rockland, ON | riverrockinn.ca | 1 855 446-6710

FEMMES D’AFFAIRES DANS LE SANG voir récupérer chaque dollar que leurs efforts a produit.

FEMMES D’AFFAIRES 3 CONSEILS POUR DÉMARRER VOTRE ENTREPRISE... ET LA FAIRE PROSPÉRER!

CARACTÉRISTIQUES COMMUNES Sans vouloir tomber dans le cliché, il y a des femmes faites pour le monde des affaires. En général, ces femmes sont fonceuses, convaincues et aiment diriger. Sans chercher à imposer mor- dicus leur point de vue, elles aiment convaincre, faire croire en leur vision du monde. Comme toutes les femmes qui œuvrent dans des métiers non tradition- nels (le monde des affaires étant enco- re majoritairement composé d’hom- mes), une confiance en elles et en leurs moyens les anime. MOTIVATIONS PREMIÈRES On observe un certain nombre de moti- vations communes pour les femmes qui décident de se lancer en affaires. Premièrement, notons une soif de se réaliser sans contraintes, de pouvoir donner libre cours à leur créativité. Sou- vent les femmes d’affaires vont tarder à se lancer à leur compte; elles vont le faire par déception du monde du tra- vail. Deuxièmement, la gestion du temps est une autre grande motivation. Être patronne de son horaire permet d’inves- tir ses énergies aux bons endroits, aux bons moments. Finalement, l’objectif d’atteindre une autonomie financière va alimenter le désir des femmes de créer leur entreprise. C’est le principe de pou-

Être une femme d’affaires, une bonne femme d’affaires, c’est d’abord et avant tout une question de convictions. Oui, il faut avoir les affaires dans le sang, mais surtout, il faut avoir la conviction de son affaire.

Réussir en affaires demande de la persévérance, de l’audace, de la passion et, bien sûr, énormément de travail! Malgré les défis que cela représente, de plus en plus de femmes décident de lancer leur entreprise. Vous en faites partie? Alors, voici trois gestes à poser pour assurer votre succès. 1. TROUVER UN MENTOR Diriger une entreprise n’est pas chose facile! Entre la tenue des livres, la gestion des inventaires, la formation des employés, les demandes de subvention et les campagnes publicitaires, vous serez bien heureuse de pouvoir compter sur un mentor! Cet entrepreneur chevronné pourra vous conseiller et vous aider à atteindre vos objectifs. 2. FAIRE DU RÉSEAUTAGE Établir des partenariats est essentiel si vous souhaitez prospérer dans lemilieu

des affaires! Vous devez donc vous faire connaître en participant aux activités de réseautage qui s’adressent aux entrepreneurs de votre région. Prenez également part aux rassemblements de professionnels du milieu économique (galas, formations, évènements de votre chambre de commerce locale, etc.). 3. PRENDRE DES RISQUES Qui ne risque rien n’a rien, dit-on, et les femmes d’affaires n’y échappent pas! Pour assurer la croissance de votre entreprise, vous devez oser. Acceptez de prendre des risques et croyez en vous! En cas de doute, demandez conseil à votre mentor. Enfin, ne vous découragez pas! La route qui mène à la réussite peut être parsemée d’embûches. Sur ce, bon succès!

OUVERT tous les jours Sylvie Labonté

427, rue Principale Grenville, Québec 819 242-0728

www.lesfoliesdesylvie.com

Couturière De fil en Aiguille 227938

A225024

Sylvie Robillard

service de couture professionnel altération de tous genres confection de vêtements

Andrée Campbell en affaires depuis 28 ans

Faites confiance à nos professionnels

www.jeancoutu.com

80, rue Principale Est, Hawkesbury, ON Tél. : 613 632-2743 1062, rue Ghislain, Hawkesbury, ON Tél. : 613 632-4488

Au marché Hawkesbury 179, rue Principale, est. Hawkesbury ON 613-632-6272

24/7

7 VOITURES MAINTENANT EN SERVICE M.S. TAXI NE SERA JAMAIS #1, CAR NOS CLIENTS SONT #1

613 632-2141

FIER DE VOUS SERVIR CHANTAL SÉGUIN-LAMARCHE

228193

SALON CRÉATION SYLVIE Coiffeuse / Propriétaire 200 Cameron Hawkesbury Ont K6A 2X8 613.632.7222

L’ÉTAT DE LA SANTÉ MENTALE EST INQUIÉTANTE, SELON LE BSEO

continuer à collaborer à la promotion de la santé mentale. De nombreux comités et agences pourront bénéficier de ces données alors que nous travaillons ensemble avec notre population pour augmenter les fac- teurs de protection qui favorisent la santé mentale. » Le rapport souligne que la population de la région a un plus haut taux de personnes qui se font dumal intentionnellement qu’ailleurs en Ontario. Ceci est remarqué dans le nombre de personnes par 100 000 habitants qui sont admises à l’urgence de l’hôpital à cause d’automutilation. Alors que 155 personnes

ont été admises en Ontario, 206 ont été admises dans l’Est ontarien en 2017. De plus, les femmes sont particulièrement à risque d’automutilation dans l’Est ontarien, où 316 personnes par 100 000 habitants ont été admises à l’urgence à cause d’automu- tilation en 2017, comparé à 205 en Ontario. Le rapport révèle également que les taux de grands buveurs d’alcool et de fumeurs dans la région du BSEO sont plus élevés que dans le reste de l’Ontario. Bien que 44 % de la population âgée de 19 ans et plus s’autodéclarent comme ayant

dépassé le nombre de verres tel qu’établi dans les directives de consommation d’alcool à faible risque en Ontario, ce nombre aug- mente à 48 % dans l’Est ontarien. La situation est sensiblement lamême pour l’usage des produits du tabac. Bien que tout juste moins de 12 % de la population âgée de 12 ans et plus ont déclaré être fumeur présentement en Ontario, ce nombre s’élève à plus de 16 % dans l’Est ontarien. Les intéressés peuvent consulter le rapport en visitant le https://eohu.ca/fr/statistiques- sur-la-sante-et-rapports-de-surveillance.

SALLE DE RÉDACTION EAP nouvelles@eap.on.ca

Un rapport, nouvellement émis par le Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO), a dévoilé plusieurs aspects inquiétant de l’état de la santémentale dans la région. « La santémentale est une priorité dans notre région, a fait valoir le Dr Paul Roumeliotis, Médecin hygiéniste du BSEO. Ce rapport constitue un appel à l’action pour tous nos partenaires communautaires, soit de

Né d’une race FIÈRE LACHAINE DE CHUTE-À-BLONDEAU La Seigneurie, Centre de généalogie et d’histoire de Hawkesbury , présente les ancêtres de la famille Baril. Suzanne Gendron a préparé cette lignée pour rendre hommage aux ancêtres paternels de Renaud Baril, époux d’Augustine Morissette. Le premier ancêtre au pays est Jean Baril, né en 1646 et décédé le mercredi 9 février 1724. Il épouse Marie Guillet, baptisée le dimanche 27 octobre 1658 à Trois-Rivières. Elle décède le 20 octobre 1681 à Champlain. Une fille et deux fils sont issus de ce mariage. Le contrat de mariage est perdu, mais cité à l'inventaire le 7 juillet 1683. « Après plus de trois siècles, on n’est toujours pas fixé, avec certitude, sur la province d’origine de l’ancêtre Jean Baril, fils de François Baril. Il serait né vers 1646. Ni acte d’état civil, ni contrat de son premier mariage ne viennent nous fournir ce détail historique. L’acte a été perdu et le contrat, s’il a existé, demeure introuvable. François, un fils du deuxième lit, a porté le surnom de Saintonge; de ce fait, les généalogistes en concluent que cette province française doit être celle d’où provient l’ancêtre Jean Baril. » 1 10e Lisa Baril Ashcroft 9e Renaud Baril, vétérinaire – Augustine Morissette, fille d’Octave et Marie- Fedora Hardy m. le 1948-06-19 à Saint-Jean-de-Deschaillons, Qc 8e Borromée Baril, cult. - Rosée Perreault, F. de Zéphir, commerçant, et Amanda Barabé m. le 1911-09-19 à Sainte-Cécile-de-Lévrard, Qc 7e Zéphirin Baril, (v.1845-) cult. - Aglaé Tousignant (v.1845-), f. de Benjamin Tousignant, cult., et Ursule Nault) m. le 1870-07-05 à Saint-Pierre-les-Becquets, Qc 6e Syriac Baril, (1818-1902) cult. - Sophie Paris (1819-1865), f. de Michel, cult. et Marguerite Moras m. le 1839-02-11 à Saint-Pierre-les-Becquets, Qc 5e François Baril, (1776-1834) cult. - Geneviève Maillot (1779-1836), fille de Joseph Mailhot, cult. et Marguerite Nau m. le 1806-02-04 à Saint-Pierre-les-Becquets, Qc 4e Antoine Baril, (1741-1806) cult. - Élisabeth Dubuque (1736-1805), f. de Noël Augustin et Élisabeth Pépin m. le 1764-07-02 à Saint-Pierre-les-Becquets, Qc 3e Louis, le jeune, Baril (1704- ) - Marie Thérèse Tellier (v.1707-1771), f. de François et Anne Pagé m. le 1730-08-28 à Cap-Santé, N.-F. 2e Louis Barril (v. 1678-1732), procureur - Charlotte Trottier (1688-1753), f. de Jean Trottier et Geneviève Lafond m. le 1704-02-04 à Batiscan, N.-F. 1e Jean Baril (1646-1724) - Marie Guillet (1658-1681), f. de Pierre, menuisier, charpentier, et Jeanne Saint-Père c.m. le 1673-12-13, greffe Jean Cusson Que se passe-t-il en Nouvelle-France à l’époque où Jean et Marie fondent leur famille ? Jean Talon analyse la situation démographique dans un rapport à Louis XIV rédigé en 1673. « Talon décrit ainsi ses efforts: «Par l’envoi que Sa Majesté a fait des filles qui y sont passées de France et par les mariages qu’elles y ont contractés avec les soldats qui, volontairement, s’y sont habitués, le nombre des colons a si fort augmenté que dans le recensement que je fis en 1671, je trouvai, par les extraits des baptistaires, sept cents enfants nés dans l’année, et j’ai lieu de croire qu’à présent il se pourra faire cent mariages par an, de garçons et de filles originaires du pays.» « De cette façon, Jean Talon assure la croissance de la population de la Nouvelle-France qui était, avant son arrivée, au bord de la catastrophe démographique. » 3 GÉNÉRATIONS La graphie des patronymes est celle des actes eux-mêmes.

Le Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO) a récemment publié un rapport ayant comme thème l’état de la santé mentale dans l’Est ontarien. Le but de ce rapport est d’établir une base de référence pour les futurs efforts de promotion et de surveillance déployés par le BSEO et ses partenaires communautaires locaux en santé mentale. Selon le BSEO, la population de la région a un taux plus élevé de personnes qui se blessent intentionnellement qu’ailleurs en Ontario. Cela se reflète dans le nombre de personnes par 100 000 habitants admises à l’urgence de l’hôpital pour cause d’automutilation. Alors que 155 personnes ont été admises en Ontario, 206 ont été admises dans l’Est ontarien en 2017. De plus, les femmes sont particulièrement à risque d’automutilation dans l’Est ontarien, où 316 personnes par 100 000 habitants ont été admises à l’Urgence à cause d’automutilation en 2017, comparativement à 205 en Ontario. —photo archives DONNER UNE VOIX À L’ART DE LA JEUNESSE

entretien téléphonique. Il est maintenant en 11 e année et je sais que c’est souvent difficile pour des jeunes d’exposer leur art. » L’organisateur espère également que les jeunes artistes qui participent à l’exposition puissent tisser des liens solides. « Je veux qu’ils se rassemblent, a fait valoir M. Legault. Il y a plusieurs organisations d’arts dans Prescott-Russell, mais il n’y en a pas autant que ça pour les plus jeunes. » Les jeunes artistes intéressés à participer peuvent communiquer avec M. Legault en lui envoyant un courriel à explosition.art- jeunesse@gmail.com.

FRANCIS RACINE francis.racine@eap.on.ca

Un résident deRockland souhaite faire rayonner les arts visuels et musicaux et ce, chez les plus jeunes. Stéphane Legault organise une exposition pour les jeunes de 10 à 18 ans le 9 novembre prochain à l’aréna Jean-Marc Lalonde. « J’ai eu l’idée d’organiser une telle exposition puisque mon fils peint depuis la quatrième année, a expliqué M. Legault lors d’un

1 http://www.csduroy.qc.ca/areq-04h/journal101/p19.htm 2 Cyriac Baril, tantôt écrit Siriac, Cyriaque et Cynac 3 http://histoire-du-quebec.ca/demographie-nouvelle-france/

Pour faire votre généalogie, adressez-vous à La Seigneurie, centre de généalogie et d’histoire, Bibliothèque publique de Hawkesbury, 550, rue Higginson, Hawkesbury, Ont. K6A 1H1

Le club Richelieu du Long-Sault désire remercier...

... Tous ceux et toutes celles qui ont acheté un billet à l’occasion du ঞrage de 10 000 $ de la Loto-Richelieu. Le gagnant est Benoît Richer qui est ici accompagné du président du club Richelieu Stéphane Boudrias et du vice-président Claude Ferland. ... Tous ceux et toutes celles qui ont parঞcipé au tournoi de golf tenu le jeudi 19 septembre dernier et tous ceux et toutes celles qui se sont joints à nous pour le repas .

MERCI AUX COMMANDITAIRES PRINCIPAUX...

MERCI AUX AUTRES COMMANDITAIRES…

• Conseil scolaire de district catholique de l’Est de l’Ontario • ECONO • Équipement saisonnier Grenville • Faguy / Le groupe Roger Faguy Inc. • Forage Grenville • Franklin Empire • Gilles Drouin Royal LePage Humania • Groupe Godin • Hawkesbury Toyota • Home Hardware Hawkesbury Lumber • Jos Patate • Line-X Rust Check • Moonshine BBQ Smokehouse • Rendez-vous Nissan • Sports Experts • Sunlife Yves Robert

Caisse poupulaire de Hawkesbury

CORNWALL TIRE SERVICE LTD.

Ces 2 acঞvités ont permis d’amasser plus de 13 600 $ que le club Richelieu peut maintenant redistribuer à ceux et celles dans le besoin dans la communauté de Hawkesbury et Grenville.

MERCI BEAUCOUP!

ALEXANDRE AUBRY alexandre.aubry@norja.net www.norja.net • 514 640-8648 HOROSCOPE

SEMAINE DU 6 AU 12 OCTOBRE 2019

SIGNES CHANCEUX DE LA SEMAINE : BÉLIER, TAUREAU ET GÉMEAUX BÉLIER (21 MARS - 20 AVRIL) Vous pourriez très bien vous faire de nou- veaux amis ou développer un réseau de contacts qui vous sera bénéfique à long terme. Il ne sera pas facile de consolider le travail et la vie de famille avec un horaire bien chargé. Une meilleure gestion de votre temps s’impose. TAUREAU (21 AVRIL - 20 MAI) Vous vous retrouverez surchargé dans toutes les sphères de votre vie. Vous vous organiserez pour tout accomplir dans les délais prescrits. Du plaisir vous permettra de retrouver le sourire; n’hésitez pas à vous procurer des billets pour votre artiste favori! GÉMEAUX (21 MAI - 21 JUIN) Vous organiserez un voyage en toute spon- tanéité : vous aurez écho d’une aubaine assez extraordinaire et vous ne pourrez pas résister à la tentation de vous envoler vers un paradis. Seul ou en couple, en brisant la routine, vous vous sentirez revivre. CANCER (22 JUIN - 23 JUILLET) Passionné et rêveur, vous aurez des idées qui dépassent l’entendement. Pour atteindre ses rêves, il faut déployer une grande détermination et une audace déconcertante. En cessant de vouloir plaire à tout le monde, vous façonnerez votre univers comme vous l’entendez. LION (24 JUILLET - 23 AOÛT) Au travail, vous parviendrez à réunir vos col- lègues ou vos clients dans une atmosphère assez festive pour célébrer la signature d’un gros contrat ou la fin d’un conflit. En amour, vous recevrez un signe d’engagement; céli- bataire, vous serez passablement convoité. VIERGE (24 AOÛT - 23 SEPTEMBRE) Le travail ou la santé occupera une partie de votre temps. Dans un cas comme dans l’autre, vous réussirez à fixer les choses et vous améliorerez considérablement votre sort pour l’avenir. Côté cœur, une conversa- tion devrait remettre de l’ordre dans vos (24 SEPTEMBRE - 23 OCTOBRE) Vous accorderez un peu d’attention à votre bien-être. De plus, vous serez applaudi pour une raison ou pour une autre et on vous placera sur un piédestal. Il y aura de quoi être fier. En amour, il faudra convertir la pas- sion en marque d’affection plus concrète. SCORPION (24 OCTOBRE - 22 NOVEMBRE) Le bonheur est à l’intérieur de soi! Une fois que vous l’aurez trouvé, il pourra rayonner dans votre cœur, dans votre maison, dans votre famille et parmi tous ceux que vous aimez. Il sera contagieux. Il est important d’être heureux dans son quotidien. SAGITTAIRE (23 NOVEMBRE - 21 DÉCEMBRE) Vous aurez beaucoup de déplacements à faire, aussi bien pour le travail que pour votre vie sociale. Vous organiserez un évènement qui rassemblera pas mal de monde tout en respectant un budget très serré. Côté cœur, les mots employés sont le reflet de vos sentiments. CAPRICORNE (22 DÉCEMBRE - 20 JANVIER) Vous mettrez les bouchées doubles au travail, ce qui vous permettra de générer un revenu supplémentaire très intéressant. Devant ce zèle, le patron n’aura d’autre choix que de vous accorder une promotion. En amour, soyez généreux, vous en recevrez (21 JANVIER - 18 FÉVRIER) Beaucoup d’action en perspective! Non seulement vous vous retrouverez avec beaucoup de travail, mais de nombreuses activités s’ajouteront aussi à votre agenda en toute spontanéité. Vous trouverez le juste équilibre entre plaisir et responsabilités. POISSONS (19 FÉVRIER - 20 MARS) Vous entrez dans une période où l’ambiance sera plutôt ambiguë. Vous pourriez bien essayer de ramer à contre-courant, mais il serait préférable de vous laisser guider par les éléments pour arriver à bon port. Le stress vous obligera à écouter les messages de votre corps. sentiments. BALANCE tout autant. VERSEAU

MOTS CROISÉS

JEU NO 628

HORIZONTALEMENT 1. Passage à l’état liquide. 2. Argon – Noir de teint. 3. Faire cuire à feu doux – Charmant. 4. Unité monétaire du Japon – Colères – Habileté. 5. Ouvrage de fortification – Décaper. 6. Terre entourée d’eau– Point cardinal – Dans la gamme. 7. Pronom personnel – Amas – Les siennes. 8. Terbium – Petit fragment.

9. Agréables à l’oreille. 10.Grand lac – Déluge. 11.Gonfler. 12.Délicatesse – Manie.

VERTICALEMENT 1. Dédale. 2. Abstrait – Qui porte la barbe. 3. Chaîne de montagnes – Maison urbaine au Maroc. 4. Lisse – Embrouille. 5. Matière colorante rouge – Fille d’Inachos – Déchiffré. 6. Hautain – Voix forte. 7. Capture.

RÉPONSE DU NO 628

8. Démonstratif – À lui – Petit oiseau marin. 9. Cuvette – Brome – Affluent de la Seine. 10.Parfaites – Est utile. 11.Mesure agraire – Paradis. 12.Équitables – Composition de plâtre.

JEU NO 628

RÈGLES DU JEU : Vous devez remplir toutes les cases vides en plaçant les chiffres 1 à 9 une seule fois par ligne, une seule fois par colonne et une seule fois par boîte de 9 cases. Chaque boîte de 9 cases est marquée d’un trait plus foncé. Vous avez déjà quelques chiffres par boîte pour vous aider. Ne pas oublier : vous ne devez jamais répéter les chiffres 1 à 9 dans la même ligne, la même colonne et la même boîte de 9 cases.

LA CAMPAGNE D’HABITS DE NEIGE ESPÈRE EN AIDER PLUSIEURS

44 ANS de promotion et diffusion des arts, de la culture et de votre héritage culturel

centre culturel

À l’aube de notre 45e saison artistique, nous vous offrons des petites capsules qui définissent notre raison d’être: Wikipédia: Un centre culturel est une institution et un lieu qui propose une programmation de spectacles, des expositions, des conférences, mais aussi de l'animation socioculturelle à destination de la population locale ou de passage. Le concept de centre a son origine dans le mot latin centrum et peut évoquer divers sujets. Faisant référence à l’endroit où les gens se rencontrent dans un but donné. Culturel, quant à lui, est un adjectif qui désigne l’appartenance ou ce qui se rapporte à la culture. Cette notion, du latin cultus, est liée aux facultés intellectuelles de l’homme et la culture de l’esprit humain. Un centre culturel est donc l’espace permettant de participer à des activités culturelles. Ces centres visent à promouvoir la culture parmi les gens d’une communauté. Le jeudi 10 octobre– 19h / Gratuit CAFÉ-CINÉMA Film ‘’Les Voisines…Messagères’’ Présentation avec le cinéaste-documentariste André Desrochers Sélection officielle du FIFA 2019 (Festival Inernational du film sur l’’art) Venez vous laisser bercer devant ce film où sont dévoilées les quatre femmes attachantes et leur message porteur de rapprochement collectif par le biais d’œuvres d’art publiques. Le samedi 12 octobre - 19h30 / À GUICHET FERMÉ PAGLIARO ACOUSTIQUE Musique pop-rock du légendaire chanteur québécois Michel Pagliaro Tous les billets vendus à ce jour, MERCI à tous les détenteurs de billets. Le jeudi 24 octobre 19h / Gratuit DANSE AU SOMMET - LOVE ME OUT OF IT Laurence Lemieux, chorégraphe-interprète Musique par: Frankie the Pig, jeune band rock de Toronto, Une production de CITADEL + COMPAGNIE de Toronto chorégraphié et interprété par Laurence Lemieux, ce spectacle, à la fois de danse et de musique, utilise la musique originale et improvisée du groupe rock FRANKIE THE PIG de Toronto. D’une chanson à l’autre, des personnages prennent vie et s’éclatent. Perspicace et passionnée, l’artiste déploie une danse incarnée et vive. Cette production a été possible avec le soutien du Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts de l’Ontario et le Toronto Arts Council. www.citadelcie. com Choreographed and performed by Laurence Lemieux, this dance and music performance is set to the original music from FRANKIE THE PIG, youth rock band from Toronto. Every song sees a new character come to life with passion and strength as Lemieux explores her long relationship to dance. This production was sponsored by; Canada Arts Council, Ontario Arts Council and Toronto Arts Council. www.citadelcie.com.

Les organisateurs de la campagne annuelle d’habits de neige espèrent qu’aucun enfant n’aura froid cet hiver. « Notre but, en organisant la campagne, est d’aider les familles dans le besoin, expliquait Gilles Fournier directeur général de Groupe Action, l’organisme qui parraine le projet. La communauté s’attend à ce service-là et répond très bien à nos besoins. » En photo, on reconnait l’éducatrice Kettelène William, Nathalie Wolfe de la Maison de la famille et M. Fournier. —photo Francis Racine

12 ans. D’autres organismes les desservaient, mais ils trouvaient ça difficile. Ce n’est pas facile, il y a beaucoup de travail. Ils nous ont donc approchés pour voir si on pourrait les aider. » Les membres de la communauté sont invi- tés à prendre part à un déjeuner qui aura lieu le 18 octobre prochain, au restaurant Broadway’s, à Rockland. « Nous on est là, on sert le café et on jase avec le public, disait M. Fournier. Le restaurant prend les commandes et nous on les aide en nettoyant. » Le public est ensuite invité à faire un don, après leur déjeuner. À la fin de la journée, le restaurant remettra un certain pourcentage des recettes accumulées lors de la campagne. « Le propriétaire du restaurant décide d’un pourcentage, expliquait le directeur général. C’est libre à lui de décider ce qu’il veut donner. Il est quandmême assez gentil de nous laisser sa place. » Même si la campagne requiert beaucoup de temps supplémentaire et de travail acharné, Mme Wolfe souligne que ça en vaut bien la peine. « C’est une charge de travail supplé- mentaire pour nous, mais lorsque tu vois l’enfant partir avec son habit de neige et qu’il est tout content, tu oublies le reste, disait-elle avec émotion. J’ai une petite famille qui me suit depuis cinq ans et chaque année, ils achètent une carte, ils font des dessins à l’intérieur et viennent me la porter. Tu te dis, ils ont pris le temps de dessiner pour moi. C’est là que tu sais que tout l’ouvrage, ça vaut la peine. » Le formulaire de demande est disponible à la Maison de la famille et en visitant le site web www.groupeaction.ca. La demande doit être reçue avant le 18 octobre prochain.

FRANCIS RACINE francis.racine@eap.on.ca

Aucun enfant ne devrait avoir froid cet hiver. C’est ce que pensent les organisateurs de la campagne annuelle d’habits de neige. « Notre but, en organisant la campagne, est d’aider les familles dans le besoin, a expliqué Gilles Fournier, directeur général de Groupe Action, l’organisme qui parraine le projet. Le projet comme tel existe à Rockland depuis 14 ans. La communauté s’attend à ce service-là et répond très bien à nos besoins. Les gens sont très engagés et je leur lève mon chapeau. » Le projet vise à fournir des habits de neige aux enfants de familles vivant avec un faible revenu. « Pour être qualifiées, les familles doivent fournir une preuve de résidence, pour vraiment s’assurer qu’ils habitent dans Clarence-Rockland, a déclaré NathalieWolfe, de la Maison de la famille. Nous demandons aussi la carte santé ainsi qu’une preuve de revenu. Ça peut être un T4 de l’an passé ou un relevé de prestation. » L’an dernier, la campagne a remis 320 habits aux familles de Prescott-Russell, par l’entre- mise des trois Maisons de la famille de la région : Hawkesbury, Rockland et Embrun. « Les gens embarquent et ils savent que c’est pour une bonne cause, pour que les jeunes puissent s’amuser dans un certain confort », a expliqué M. Fournier. Cette année, la campagne viendra en aide à de nombreux enfants. « Avant, on desservait les enfants de zéro à six ans, soulignait M. Fournier. Maintenant, on dessert les zéros à

CINÉMA

Grenville (Qc)

LAURENTIAN CINEMA

819-242-3131

STARTING FRIDAY OCT.11

Horaire d’automne: Ouvert 7 jours : en semaine 10am – 17h / weekend 10am – 16h

Le CCC offre les informations touristiques de la région ainsi que la vente des vignettes pour la mise à l’eau des bateaux et ce jusqu’à la fin de la saison.

_____________ THE JOKER

Suivez-nous sur Facebook Savourez la culture un café à la fois ! Pour achat de billets et réservation au 613-632-9555 ou sur notre site www.lechenail1975.com ou à la porte. Le Café du Chenail est WIFI… Boutique cadeaux- artistes locaux

GALERIE OUVERTE SEPT JOURS Le Café du Chenail est WIFI… Boutique cadeaux, artistes locaux

FRIDAY AND SATURDAY 7:00 matinee Sunday 1h30 MON TUES WED AT 6H45 FRANCAIS: DIM ET JEUDI À 6H45

Billets et réservation:

613-632-9555

www. lechenail1975 .com

FACEBOOK.COM/ CINEMA LAURENTIAN

2, rue John, Hawkesbury, ON

Made with FlippingBook - Online Brochure Maker